//img.uscri.be/pth/f029b293b1c192514ae7ea6cd7996c01064a3e75
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une maison belle à mourir

De
418 pages
La séduisante agente immobilière Darby Farr a essayé pendant des années d’oublier Hurricane Harbor, sa ville natale du Maine, en particulier les souvenirs douloureux associés à sa tante autoritaire qui l’a élevée après le décès tragique de ses parents. Puis, un matin, elle apprend que sa tante est à l’article de la mort. Cette femme calculatrice a cependant une dernière exigence : conclure la vente de Fairview, le magnifique domaine de plusieurs millions de dollars qui surplombe
l’océan. L’affaire semble simple, mais des difficultés s’annoncent sur la côte rocheuse. Quelques heures seulement après l’arrivée de Darby, une obscure restriction sur le titre fait échouer la vente juste au moment où le deuxième acheteur potentiel est retrouvé assassiné sur la propriété. Aidée du beau journaliste Miles Porter, Darby découvre de sombres secrets liés à un sordide scandale… et des mobiles de meurtre encore plus sordides. Alors que la tempête fait rage sur la côte, Darby doit sauver la transaction, trouver le meurtrier… et essayer de demeurer en vie.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

une maison belle à mourir
b
DE La cOLLEctiOn MystèREs dE DaRby FaRR
une maison elle à mourir
Vicki DOUdERa
TRadUit dE L’anGLais paR JO-Ann DUssaULt
Copyright © 2010 Vicki Doudera Titre original anglais : A house to die for Copyright © 2011 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cette publication est publiée en accord avec Llewellyn Publications, Woodbury, MN, www.midnightinkbooks.com Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet Traduction : Jo-Ann Dussault Révision linguistique : Féminin Pluriel Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Carine Paradis Conception de la couverture : Tho Quan Photo de la couverture : © Thinkstock Mise en pages : Sébastien Michaud ISBN papier 978-2-89667-363-6 ISBN PDF numérique 978-2-89683-135-7 ISBN ePub 978-2-89683-371-9 Première impression : 2011 Dépôt légal : 2011 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada
Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com
Diffusion Canada : France : Suisse : Belgique :
Éditions AdA Inc. D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Transat — 23.42.77.40 D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide Inancière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide audéveloppement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
À ma famIlle et en PaRtIculIeR à Ed, mon maRI, PouR son aIde IndÉ-fectIble, son amouR, ses encouRagements et les nombReux RePas qu’Il a PRÉPaRÉs. De même, toute ma ReconnaIssance à Scott HoRty, quI m’a accoRdÉ ma PRemIèRe chance dans l’ImmobIlIeR.
P r o l o g u e
la sOnnERiE dU téLéavERtissEUR dE L’hôpitaL RésOnna cOmmE Un cOUp dE fUsiL, dans La nUit siLEnciEUsE. lE dOctEUR emERsOn Phipps sE RévEiLLa aUssitôt ; sOn cORps étant habitUé dE RéaGiR à cE bRUit, apRès dEs annéEs dE sOmmEiL intER-ROmpU. IL tEndit La main vERs sa mOntRE Et jURa. — TROis hEUREs dU matin. TU paRLEs d’UnE nUit dE sOm-mEiL RépaRatEUR ! Phipps s’EXtiRpa dE sOn tRès GRand Lit, incapabLE dE RépRimER Un GROGnEmEnt. IL fOUiLLa dans LE nOiR, pOUR pREndRE sOn téLéphOnE pORtabLE Et appUya sUR LE bOUtOn dE cOmpOsitiOn RapidE dU BOstOn MEmORiaL HOspitaL. — Phipps à L’appaREiL. QU’Est-cE qUi sE passE ? unE vOiX hésitantE LUi décRivit Un accidEnt qUi vEnait dE sE pROdUiRE dans LE qUaRtiER dE WEst rOXbURy Et L’état dE La victimE dOnt La mOELLE épinièRE était GRavEmEnt attEintE. — lE patiEnt Est tOmbé dE La tERRassE d’Un tOit, LORs d’UnE fêtE. JE sais qUE c’Est LE dOctEUR MastERsOn qUi Est dE GaRdE, mais iL Est pRésEntEmEnt à L’Unité dE sOins intEnsifs néOna-taUX, pOUR L’accOUchEmEnt d’Un bébé attEint d’Un spina-bida. J’ai pensé…
7
— VOUs avEZ biEn fait. L’inrmière à l’autre bout du l travaillait depuis peu de temps à l’hôpital, mais Phipps n’eut aucune difculté à s’imaGinER La jEUnE fEmmE à La qUEUE dE chEvaL Et aU sOURiRE faciLE. — C’Est Amanda, n’Est-cE pas ? J’appRéciE vRaimEnt vOtRE diLiGEncE Et vOtRE vivacité d’EspRit. — MERci, dOctEUR. Il sentait bien qu’elle était attée et, au moment deRaccROchER, iL sE pERmit d’imaGinER Amanda dans sOn appaR-tEmEnt avEc tERRassE. unE pEtitE bOUtEiLLE dE vin, Un cOUp d’œil sur la magnique vue sur la ville, quelques questions à propos de son travail à l’hôpital… Il enleva d’un coup sec sOn pyjama En sOiE Et LE Lança sUR LE Lit. unE fOis habiLLé, Phipps sE diRiGEa dans LE cORRidOR Et avança à pas fEUtRés sUR LE tapis dE pELUchE ; sOn cORps mUscLé dEvEnant dE pLUs En pLUs tEndU à mEsURE qU’iL pEnsait aU patiEnt qUi attEndait sEs mains EXpERtEs. IL iGnORait cOmbiEn dE tEmps dURERait L’OpéRatiOn. SELOn La GRavité dE La bLEssURE à La mOELLE épinièRE, iL pOURRait êtRE En chiRURGiE dURant dEs hEUREs. IL s’aRRêta dEvant LE pLacaRd dU haLL d’EntRéE Et fROnça LEs sOURciLs. IL avait pRévU sE REndRE aU bORd dE La côtE aUjOURd’hUi Et iL dEvait maintEnant chanGER sEs pLans. Dick MastERsOn était Un chiRURGiEn pLUtôt bOn, mais iL était REcOnnU pOUR sa LEntEUR. IL nE viEndRait pEUt-êtRE pas pREndRE la relève et le libérer avant la n de la journée. Phipps pRit Un bLOUsOn En cUiR ULtRasOUpLE sUR Un cintRE En hUmant sOn OdEUR pROnOncéE. PEndant qUELqUEs sEcOndEs, iL fUt tRanspORté à MiLan, dans La bOUtiqUE chic Où iL L’avait achEté. IL REvit LE siGnE appRObatEUR dU vEndEUR, qUand iL avait chOisi LE cUiR dE La mEiLLEURE qUaLité, sans tEniR
8