//img.uscri.be/pth/e9f9c9f1efac77c68ff9ad648a17242966042f75
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Une nuit à Madina do Boé

De
142 pages

La trame de ce récit s'inspire de la réalité des drames quotidiens que vivent et entretiennent les dirigeants africains et leurs foules. Tout est tissé à travers la vie et le discours du personnage principal, le jeune philosophe Baltazar.

Publié par :
Ajouté le : 01 novembre 2013
Lecture(s) : 10
EAN13 : 9782336328348
Signaler un abus

Une nuit Abdarahmane Ngaïdé
à Madina do Boé
« Le palais présidentiel est encore en ruines. Les chirurgiens de l’hôpital
qui ont réceptionné le corps sont en train d’en recoudre les morceaux.
Ils reconstituent ce qu’il en reste afn de déclarer, de manière formelle,
la mort de celui qui présidait aux destinées du pays. Un tas de chair Une nuit
humaine exposé aux visiteurs stupéfaits devant cette réalité devenue
si courante qu’elle ne dérange plus personne dans la capitale. Elle ne à Madina do Boédérange plus les Africains de manière générale, car ils pensent que cette
façon de faire mourir devrait être le sort de presque tous les dirigeants
qui s’accrochent au pouvoir. Ceux qui ne savent pas qu’une retraite est
possible, qu’une vie après le pouvoir existe ».
La trame de ce récit s’inspire de la réalité des drames quotidiens
que vivent et entretiennent les dirigeants africains et leurs foules. Tout
est tissé à travers la vie et le discours du personnage principal, le jeune
philosophe Baltazar. L’auteur grossit les images pour s’éprouver lui-
même et s’indigner devant une situation qui tend à devenir normale.
Au fond du trafc en tout genre, apparaissent, en fligrane, tous les
désordres qui tendent à annihiler les eforts des uns comme des autres
pour penser un devenir meilleur pour cette partie du continent. Pour
autant, l’auteur n’est pas pessimiste et croit fortement à un possible
rebondissement.
Abdarahmane Ngaïdé est historien, essayiste,
romancier et poète. Il vient de publier L’esclave, le
colon et le marabout. Le royaume peul du Fuladu
de 1867 à 1936, aux Éditions L’Harmattan. Il publie
aux éditions Le Nègre International (Sénégal/Dakar)
un roman, Mbourourou Mbarara. Il termine la
rédaction d’un autre livre intitulé Entretien avec le Pr. Boubacar
Barry. De la source à l’embouchure ou l’itinéraire d’un historien
de l’intégration.
Couverture : photo de l’auteur
ISBN : 978-2-343-01711-2 Ecrire l’Afrique
14,50 € Ecrire l’Afrique
Une nuit à Madina do Boé Abdarahmane NgaïdéÉcrire l’Afrique
Collection dirigée par Denis Pryen

Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette
collection reflète les multiples aspects du quotidien des
Africains.

Dernières parutions

Henri PEMOT, Kimpa Vita, Une résistante Kongo, 2013.
Richard GUERIN, Le médecin errant de l’Afrique, les
aventures de Jonas, 2013.
Patrice ITOUA, La banque mondiale et la CEMAC, Un
partenariat pour l’aide au développement de la sous-région,
2013.
Baudouin Mwamba MPUTU, L’Afrique face au défi de la
technoscience. Histoire et Enjeux, 2013.
Vicky Mujinga KALAMBAY, Bilonda. Une écolière face à son
destin, 2013.
Obambé GAKOSSO, Les malades précieux, 2013.
Ano NIANZOU, Sous les bombes de Char-kozy, 2013.
Francine NGO IBOUM, Fleur brisée, 2013.
Lang Fafa DAMPHA, African Aliens
Claude-Ernest NDALLA, Le Gourou. Une imposture congolaise,
2013.
Salvator NAHIMANA, Angélique Gisèle Nshimirimana. Mon
homme m’aurait mangée toute crue. Edition bilingue kirundi-
français, 2013.
Aboubacar LANKOANDE, La palabre des Calaos, 2013.
Christian ROCHE, Amaï. Amour et rébellion en Casamance,
2013.
Giovanni MELEDJE, Scandales d’amour, 2013.
Maxime OUARO, Boro, 2013.
Martin KAPTOUOM, Promesse africaine. Parole d’immigré,
2013.
Sidi ZAKARI, Un élu du peuple, 2013
Géraldine Ida B AKIMA POUNDZA, Le retour en France des
expatriés. De Conakry à Paris, 2013.
José THISUNGU, Les chantiers intimes, 2013.
Djibril SALAM, Au bonheur des damnés
Denis BOMBA-NKOLO, Le rêve du Pygmée Oyoa-Baka, 2013.





Une nuit à Madina do Boé


















































© L’Harmattan, 2013

5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris

www. harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-01711-2
EAN : 9782343017112 Abdarahmane NGAÏDÉ






Une nuit à Madina do Boé










DU MÊME AUTEUR

- La Mauritanie à l’épreuve du millénaire. Ma foi de
« citoyen », (Essai politique) Paris, l’Harmattan, 2006.
- Le Bivouac (suivi de) Fresques d’exil (Nouvelles),
l’Harmattan-Sénégal, 2010.
- Dans le creux de l’errance (poèmes), Paris, l’Harmattan-
Sénégal, 2010.
- Les implications socioculturelles et sécuritaires de la Guinée
sur les pays de la sous-région (Coord.), Gorée, 2010.
- Epitaphe (Poèmes), Paris, Edifree, 2011.
- Les voix abyssales de Bissau ou les douleurs de la mémoire
(Récit), l’Harmattan-Sénégal, 2011.
- Entretiens avec Amady Aly Dieng. Lecture critique d’un
demi-siècle de paradoxes, Dakar, Codesria, 2012.
- L’esclave, le colon et le marabout. Le royaume peul du Fuladu
de 1867 à 1936, Paris, l’Harmattan, 2012.
- Mbourourou Mbarara (Roman), Dakar, Le Nègre
International, 2013.

À paraître

- Je… Kréyòl (Poème), (Dakar, Le Nègre International).
- Entretien avec le Pr. Boubacar Barry. De la source à
l’embouchure ou l’itinéraire d’un historien de l’intégration
(Dakar, CODESRIA).
- Ode Assilahienne (Poème).




À la mémoire de

Ahmed Baba Al Toumboucti
Amilcar Cabral
Sembene Ousmane
DÉDICACE

À Ousmane J. Diop, le grand frère affable qui ne cesse de
m’encourager à aller toujours au-delà pour ne point démériter
le fraternel respect mutuel qui nous lie. Puisse ce livre renforcer
la vision africaine de ses multiples engagements.





« … j’ai ressenti une folle envie de parler à quelqu’un. Je
me suis tourné vers mon voisin de gauche qui n’avait pas
ouvert la bouche une seule fois (…) En fait, l’homme
pleurait en cachette (…) En général, les gens ne pleurent
pas leur président quand la télévision n’est pas là pour les
filmer. C’est vrai, ils en font tellement baver aux petites
gens, ces présidents africains, qu’ils ne doivent quand
même pas se faire trop d’illusions. Simple question de
logique. »

Boubacar Boris Diop, 2011 Murambi, le livre des
ossements, Paris, Zulma, p. 16. PRÉFACE
« C’est très éprouvant de vivre avec une fausse
espérance », Jean Hatzfeld, 2000 Dans le nu de la vie. Récits
des marais rwandais, Paris, Point, p. 95.

Les paroles de ce rescapé du génocide rwandais
traduisent à elles seules la profondeur de la tragédie que
vit une partie de l’Afrique. Cette tragédie qui met au cœur
de son déroulement le drame d’une Afrique prise dans les
tourments des guerres et de l’imbécillité qui la gouverne.
Il est vrai qu’une généralisation hâtive et irréfléchie à tout
le continent pose problème, mais il est aussi
symptomatique de constater qu’aucune des régions du
continent n’est restée, ces vingt dernières années, sans
être secouée par un grave conflit avec des pertes
humaines qui dépassent les limites de l’entendement et
qui, finalement, nous interroge sur le sens que nous
accordons à la notion de « valeur de la vie ».
Les images des cortèges de refugiés ont peuplé les
1
télévisions du monde entier provoquant, par-ci, et par-là
des aversions sur fond de condamnation de la
communauté internationale.
Le drame de l’Afrique est encore vivace de nos
jours. Il est fortement lié à la reconfiguration du monde
dans sa globalité. Ce que vit le continent africain ne peut
être compris de manière isolée. Il est impossible de le

1
Il faut avouer que les chaînes de télévision occidentales ne montrent,
généralement, que la face la plus hideuse de ce qui se passe en Afrique,
et cela détermine l’opinion générale que les citoyens de ces pays ont du
continent.
13