Vous êtes Moi

-

Livres
252 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Je m'appelle Nathalie, Nat, pour les intimes. Je suis en mission. — En mission? Quelle mission? — Le nom de mon service ne vous dirait rien. Sachez que je dois plus ou moins discrètement surveiller les familles du personnel engagé en Afghanistan. — Pour la discrétion... — Madame Fournil... vous êtes en danger! — En danger? Mais pourquoi? — Vous venez d'être approchée par un inconnu sur un sujet touchant l'Afghanistan où se trouve votre mari! Ce n'est pas vous qui m'intéressez, mais l'inconnu en question. Il nous surveille actuellement, nous devons très vite nous séparer. Je vous demande de m'embrasser et de me quitter avec un grand sourire suivi d'un large signe d'au revoir. Étrange, cette Nathalie! Toujours sur terre après d'aussi terribles épreuves. Mais avec quelles aides depuis son expérience de mort imminente! Ne lui manquent ni philosophie, ni goût de l'aventure, ni la recherche du sens de la création avec les données peu communes qui lui sont fournies: une fulgurante intuition personnelle ou des informations d'ordre occulte? Avec la musique comme fil conducteur, elle découvre le monde politique de plusieurs nations et rencontre les personnages dont les pouvoirs écrivent l'histoire. Partie d'une vie banale, elle se retrouve dans des situations exceptionnelles. Depuis des enfants qu'on lui impose puis qu'on lui enlève mystérieusement, elle vivra en conscience, presque en responsabilité, les conflits économiques mondiaux et actuels les plus cruels avec des données peu connues du grand public. Autour d'une héroïne pas comme les autres, Michel Morel nous propose un thriller ésotérique intrigant, savoureux cocktail d'espionnage et de fantastique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2015
Nombre de lectures 15
EAN13 9782342035766
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0086€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Vous êtes Moi
Du même auteur
Quitte mon double, éditions Publibook, 2009 Au fil d’amours, éditions Publibook, 2006 Sophie 19 ans, éditions Publibook, 2006 De Claudia en Sinna, éditions Publibook
Michel Morel Vous êtes Moi
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0120265.000.R.P.2015.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2015
Chapitre 1. La mission
A la troisième vibration qui lui traverse le corps, Natha-lie sait qu’elle doit immédiatement se lever. Au fil des mois, elle se croyait définitivement libérée des conséquen-ces dramatiques de son ancienne vie. Elle pose son premier pied sur le sol de pierre de sa pièce froide en ce samedi 13 février 2010 vers 7 heures. C’est comme si la dalle s’enfonçait sous elle. Sa tête prise dans un tourbillon se détachait-elle de son corps ? Une mission venait de nouveau s’emparer d’elle ! Elle doit prendre quelques mi-nutes, assise sur son lit, pour récupérer son équilibre. Sur le mur, s’imprimant sur son miroir rond et au large cadre de bois foncé, s’affiche une carte du ciel. Le ciel… du moins, sans toutes ses étoiles, seulement avec les pla-nètes les plus proches, tel qu’un astronome aurait pu l’établir du haut des 2 876 m de l’observatoire du Pic du Midi de Bigorre, non loin de là. « Voilà encore Astrid qui diffuse son horoscope. A la radio, chaque matin, à la clinique, j’aimais écouter Anne, sa consœur terrestre… » Pense-t-elle. « J’aimais l’entendre tout positiver. Mais je déteste les cartes du ciel plates et compliquées qu’Astrid me projette maintenant, en privé, sur tout support arrondi dans mon entourage. Qu’ai-je à faire, moi, ce matin, dans le ciel, d’un Soleil en Verseau, un ascendant Verseau, 4 planètes en Verseau, deux en Poissons ? Nathalie répétait vainement à cette astrologue, devenue récemment son amie, qu’elle n’y connaissait rien
9
et ne voulait rien apprendre du rapport subtil entre cette science qu’est l’astronomie, support incontournable de cet art royal qu’est l’astrologie. A-t-on jamais expliqué une telle liaison mystérieuse entre art et science ? Pourtant, à la vue de la carte, sa grande intuition, infiniment plus dé-veloppée que sa connaissance des symboles, lui apprenait que la foudre pouvait s’abattre sur des êtres reliés affecti-vement à elle. Il fallait les avertir et les protéger. Elle n’est pas native des Poissons pour rien. Les seules concessions à Astrid pour les caractéristiques de son signe de naissance : une grande intuition, une redoutable alternance de bon-heurs et de malheurs, une grande sagesse profonde, le don et l’abandon de soi. Pour le reste… Elle décide de se lever avec précaution et enfile la chaude robe de chambre artisanale que lui a vendue un sympathique hippie. Un peu médium, comme tous les Poissons, au contact de la laine, lui reviennent à l’esprit, la silhouette et l’histoire de cet être. Un individu pendant longtemps rebelle à toute contrainte et au travail. Un rê-veur un peu hors du temps, réfugié, lui aussi, dans les montagnes, comme tous les marginaux. Pourquoi sourit-elle ? Ce jeune retraité vient d’être atteint par la soixan-taine. Il peut donc légalement, et en toute liberté, sortir, avec bonheur, confie-t-il, de sa longue vie de non activité économique et financière. Sa sortie ? il y a huit trimestres, en 2008. Du paradoxe, de l’absurde… mais la vie est ain-si ! Pourquoi doit-elle penser aux autres ? s’occuper des au-tres pour avoir l’impression de vivre et d’exister ? Nathalie, cheveux en bataille, pieds nus, à pas lents, marche vers la porte, l’ouvre et sort. Tout est blanc. Il avait un peu neigé l’avant – veille. Température basse : moins cinq degrés.
10