Les poches pleines d
173 pages
Français

Les poches pleines d'enfance

-

Description

Cet ouvrage fait le récit d'une enfance à la fois exceptionnelle et vécue par d'autres dans les campagnes rurales dans la France de l'après-guerre. L'auteur s'emploie à restituer le regard de l'enfant qu'il a été. Il rend compte ainsi des événements familiaux tels qu'il a pu les ressentir, du mode de vie, des attentes de ses parents, du rôle des enseignants. Il décrit ses plaisirs et malheurs de gamin, ses prouesses et ses pires agissements… C'est à un sociologue, auteur de plusieurs ouvrages, que l'on doit ce témoignage personnel attachant.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 septembre 2017
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140045325
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Guido De Ridder
Les poches pleines d’enfance Récit
/ Récits
Rue des Écoles
Rue des Écoles Le secteur « Rue des Écoles » est dédié à l’édition de travaux personnels, venus de tous horizons : historique, philosophique, politique, etc. Il accueille également des œuvres de fiction (romans) et des textes autobiographiques. Déjà parus
Perriard (Franck),Le retour des Brûleurs de loups, roman, 2017 Paton (Laurence),Quitter les lieux, récit, 2017. Charvet-Bernard (Christiane),une aube encore barbouillée de Comme nuit, roman, 2017. Monterey (Emmanuel),Opération contre-jour, roman, 2017. Jouin (Bernard),Les Ruines en Héritage, roman, 2017. Gayet (Jacques),Oujda ou une enfance marocaine, récit, 2017. Wallet (Jean-Marie),Le Zouave, roman, 2017.
Cambrelin (Jean-Jacques),Les truculentes et merveilleuses aventuresde notre Papy, récit, 2017. Kalifa (André),Le turbot de Domitien, roman, 2017. Marin (Agnès),Sous l’amandier en fleur, roman, 2017. Allein (Aurélie),Maman de triplés : trois pas vers la folie, récit, 2017. Guichard Morin (Isabelle),Voyage initiatique sous le Tropique du Cancer, roman, 2017. Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
LES POCHESPLEINES DENFANCE
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12590-9 EAN : 9782343125909
Guido De Ridder Les poches pleines d’enfance Récit
DU MÊME AUTEUR
Du côté des hommes, à la recherche de nouveaux rapports avec les femmes,L’Harmattan, Paris, 1982
Quoi de neuf, Adam ? Couples aujourd’hui,Casterman, Paris, 1983
Les nouvelles frontières de l’intervention sociale, L’Harmattan, Paris, 1997
La position du papillon épinglé, L’Harmattan, Paris, 2012
Pour Léna,
Ael,
Achille,
Léonce,
Dalva
«Ҫa commencerait comme ça ». Tu te souviens de ces mots qui ouvraient une représentation au théâtre : «Ҫa commencerait comme ça ». Cette ample voix qui cueillait les spectateurs au lever de rideau, tu la voudrais pour donner un peu de solennité à cette naissance qui fut la tienne et qui n’en eut aucune. Loin s’en faut. Pour toi, ça commencerait dans les champs. Ta mère t’a mis au monde à Larrey. Cela fait toujours sourire ou même se moquer ton interlocuteur qui comprend que tu es né… à l’arrêt, ce qui n’est guère compatible avec l’effort que réclame la naissance, tu en conviendras ! Tu as donc été expulsé un 2 décembre du sein de ta mère à Larrey. Le 2 décembre est une date historique, entre nous soit dit, heureuse dans ton cas et navrante dans l’histoire : c’est un 2 décembre que Napoléon se fait proclamer empereur et c’est un 2 décembre encore que Napoléon III, dit le Petit, fait un coup d’état et instaure un régime autoritaire. En ce qui te concerne, il ne s’agissait que d’ouvrir les yeux dans ce village totalement inconnu et perdu dans les champs, mais situé en Bourgogne. Quand tu prononces Bourgogne, tu obtiens un peu plus de considération et ton interlocuteur te prend moins de haut… Pour les Parisiens, Larrey n’est qu’une banale rue de la capitale portant le nom de Dominique-Jean Larrey, père de la médecine d’urgence. Ce type a vécu une carrière trépidante sur tous les champs… de bataille. L’anesthésie n’existant pas encore, afin de réduire les souffrances des blessés, ce gaillard s’est montré capable d’amputer un bras ou une jambe en moins d’une minute ! Cette adresse lui a permis de tailler jusqu’à quarante membres dans la même journée. Mais qu’as-tu à voir avec ce Larrey-là, chirurgien de légende ? Eh ! Bien… rien. Sauf que tu y as vu le jour, toi, à Larrey, comme plusieurs de tes frères et sœurs.
9