Baraï chom ast, fragments de femmes

Baraï chom ast, fragments de femmes

-

Livres
106 pages

Description

L’Afghanistan. La Femme. Comment peindre les différents visages de l’une et de l’autre? Écrits sous la forme de témoignages, ces fragments donnent vie et voix à une douzaine de femmes. Elles sont afghanes, occidentales, toutes en rapport étroit avec l’Afghanistan. Les paroles se complètent, s’opposent, toutes inséparables les unes des autres, comme liées par ce même pays. Plus qu’un état des lieux de l’Afghanistan, ces femmes dressent un portrait de notre monde. "(…) Myrtille Bastard évoque la cruauté d’une vie subie et acceptée comme naturelle - faute d’autre modèle - par la femme afghane. Effrayant. Poignant. (…) Magistral. Gifle. Électrochoc pour nous, Européens, même lorsqu’elle parle de la femme en France…" La Marseillaise Varoise Édition double: versions littéraire et théâtrale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2012
Nombre de visites sur la page 63
EAN13 9782748357912
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
 
 
Myrtille Bastard
BARAÏ CHOM AST, FRAGMENTS DE FEMMES
Mon Petit Éditeur
 
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0115525.000.R.P.2010.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2010
À Papa, à Mounette, à Georges, à Éva, pour lencourager à écrire ses propres textes, à ma famille, là-bas, et à tous ceux qui, par leur vie, ont écrit ces fragments avec moi.
Remerciements Ces remerciements sont autant dexcuses à présenter pour le « cambriolage » permanent des compétences de chacun. Merci donc à Ben, pour son soutien au quotidien, dans les bons, comme dans les mauvais jours, pour son il précis et intransi-geant. Merci à Georges pour ses encouragements permanents à transmettre la parole. Merci à Mounette, pour sa patience, sa confiance, ses retours, ses relectures et ses corrections méticu-leuses. Merci à Samuel. Merci à tous ceux qui mont donné confiance, en me soutenant et en mencourageant dans ce pro-jet.
7
Préface Écrite principalement entre 2005 et 2006 dans le cadre du Projet Personnel à présenter pour le Diplôme dÉtudes Théâ-trales du Conservatoire dArt dramatique dAvignon, cette pièce a été créée sous sa forme longue par la Compagnie Afikamaya au Festival dAvignon Off de 2007. Son impact sur le public était tel, quune édition des textes métait régulièrement demandée, ce qui nétait pas chose aisée : la mise en page, de même que labsence de ponctuation dans certains monologues pouvant présenter une difficulté pour le lecteur. Il a donc été décidé de faire une légère « adaptation » de la pièce, afin de la proposer dans une version « littéraire », avec ponctuation et sans didascalies. Dautre part, je tenais à ce que cette version « littéraire » con-serve lidiolecte et les tournures grammaticales spécifiques à chaque personnage, même si certains textes peuvent séloigner dun Français purement académique. Dans la pièce elle-même, chaque retour à la ligne, chaque ré-pétition de mots, chaque tournure grammaticale, chaque élision, chaque ponctuation ou absence de ponctuation sont autant déléments primordiaux dans lélaboration et la spécificité de chacun des personnages.
9
BARAÏ CHOM AST, FRAGMENTS DE FEMMES
Je tenais donc à ce que les lecteurs, comédiens ou non, puis-sent avoir accès à lécriture originale. Cest la raison pour laquelle, en seconde partie douvrage, la pièce vous est-elle proposée, telle que je lai écrite et telle quelle est montée par la Compagnie Afikamaya. Myrtille Bastard
10