260 pages
Français

Le contemporain en scène

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Faisant suite au premier ouvrage, consacré aux questions de définitions et de problématique du contemporain, à ses rapports avec l'histoire ainsi qu'à ses objets et à ses images, ce second volume se rapporte quant à lui au contemporain "en scène", tel qu'il est représenté sur le plateau d'un théâtre, projeté sur l'écran d'un cinéma ou d'une télévision, tel qu'il est enfin partout exhibé dans le monde moderne, par les mots ou par l'image.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2011
Nombre de lectures 63
EAN13 9782296460294
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

LE CONTEMPORAIN EN SCÈNE
Arts & Médias Collection dirigée par Catherine Naugrette
Cette collection accueille les recherches collectives et individuelles réalisées dans le cadre de l’Ecole Doctorale Arts & Médias de l’Université de la Sorbonne Nouvelle. Les domaines abordés concernent les Arts du spectacle (théâtre, cinéma et audiovisuel), la Communication et la Médiation Culturelle. La démarche est interdisciplinaire et fait se croiser l’histoire, l’esthétique et les sciences sociales. La collection est placée sous la responsabilité scientifique de Catherine Naugrette, assistée du bureau de l’Ecole Doctorale.
Déjà parus
Catherine NAUGRETTE (sous la dir.),?Quöest-ce que le contemporain Volume I, 2011.
Sous la direction de Catherine Naugrette
LE CONTEMPORAIN EN SCÈNE
Volume II
Coordination Anne-Laetitia Garcia et Johan Girard
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-54605-9 EAN : 9782296546059
AVANT-PROPOS
Cette publication fait suite à une manifestation internationale, qui a eu 1 lieu en juin 2008 à la Villa Finaly de Florence, en Italie . Organisée par l’École Doctorale 267-Arts & Médias de l’Université de la Sorbonne Nouvelle, en partenariat avec l’Università degli Studi di Firenze ainsi que d’autres 2 établissements européens , cette manifestation associait un colloque et une université d’été, ayant pour but de rassembler pendant une semaine les chercheurs et les doctorants de structures partenaires en France, en Italie, en Suède ainsi que d’autres pays européens, afin de faire le point sur l’état des recherches au sein de leurs disciplines : en études cinématographiques et audiovisuelles, en études théâtrales, en sciences de l’information et de la communication et en médiation culturelle. Reflétant la dimension européenne de ces journées de conférences, de débats et d’ateliers, les échanges ont eu lieu en trois langues : le français, l’italien et l’anglais, d’où le trilinguisme de ces ouvrages. Autour du thème à la fois riche et complexe du « contemporain » – qui est au cœur des préoccupations de beaucoup et ne laisse pas de générer des mythologies, des pièges, des équivoques –, s’est engagée une vaste réflexion pluri- et trans-disciplinaire, concernant les approches, les méthodologies, les thématiques qui ont permis de fonder et de développer la recherche dans le domaine des arts et des médias. Il s’est agi ainsi non seulement de dresser un état des lieux des recherches, mais de tenter de penser le contemporain, sous tous ses aspects, dans toutes ses dimensions, ce qui a conduit de la sorte à mener tout au long de ces journées une véritable critique du contemporain. Comment penser le contemporain d’une part dans sa relation au moderne, au postmoderne, à l’hypermoderne ; de l’autre, dans sa relation à l’histoire. Comment l’envisager à travers ses objets comme ses effets. Comment en définitive le chercher tant du côté de sa production que de sa réception et de ses interactions. Enfin, les différents volets de cette réflexion – penser, chercher, écrire – se sont trouvés enrichis par les autres dimensions qui se trouvent nécessairement au cœur de toute recherche en arts et médias, à savoir celles qui concernent la création elle-même : produire, concevoir, imaginer. La parole des artistes et des concepteurs a largement été présente tout au long de cette manifestation, soit à travers les témoignages et les documents, soit par un dialogue et des conversations qui sont venues relayer et appuyer les
1 Voir le programme de cette manifestation à la fin de ce volume. 2 Università degli Studi di Udine, Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano, Università degli Studi di Pisa (Italie), Lunds Universitet (Suède), Kabinet Divadla a filmu Sav, Slovenskej Akademie vied (Slovaquie).
7
interventions des chercheurs et les travaux des doctorants. Grâce à des tables rondes ou lors de rencontres croisant les participants des différents pays associés, les diverses démarches et postures évoquées durant cette semaine de colloque et d’ateliers, ont largement été mises en débat, tant au plan méthodologique que critique, réflexif et artistique. Nouveaux objets de la recherche et nouvelles définitions de ces objets, relation du contemporain au moderne, postmoderne, hypermoderne…, le contemporain à travers l’histoire, concevoir, écrire, produire le contemporain, effets, chocs, rupture, tels sont enfin les principaux axes qui se sont affirmés au cours de ces moments de rencontre et de recherche communs. Ils offrent aujourd’hui la structure et l’articulation de deux riches volumes, qui ouvrent la collection « Arts & Médias » aux éditions de l’Harmattan. Faisant suite au premier ouvrage, plus particulièrement consacré aux questions de définitions et de problématique du contemporain, à ses rapports avec l’histoire ainsi qu’à ses objets et à ses images aujourd’hui, ce second volume se rapporte quant à lui au contemporain « en scène », soit tel qu’il est représenté sur le plateau d’un théâtre, projeté sur l’écran d’un cinéma ou d’une télévision, tel qu’il est enfin exhibé au travers de l’art et des médias.
8
REMERCIEMENTS
Aux membres du Bureau Arts & Médias et à aux Partenaires italiens, suédois et slovaques de cette aventure Maria Inès Aliverti, Jacques Aumont, Sandro Bernardi, Jean-Loup Bourget, Peter Dahlgren, Philippe Dubois, Siro Ferrone, Renzo Guardenti, Sara Mamone, Milos Mistrik, Michael Palmer, Bruno Péquignot, Marie-Dominique Popelard, Jean-Pierre Sarrazac ;
Aux doctorants qui ont coordonné, lu et relu les textes de ce volume et rendu possible cette publication Amandine d’Azevedo, Jean-Christophe Blum, Hervé Charton, Célia Daniellou-Molinie, Clara Darmon, Kaoutar Harchi, Sarah Lécossais, Dario Marchiori, Étienne Mouhot, Cécile Noesser, Bruno Péquignot, Pauline Peyrade, Matthieu Protin, Ken Slock, Delphine de Swardt, Julie Valero ;
À tous les participants, artistes, chercheurs, universitaires et doctorants, qui ont accepté de nous rejoindre à la Villa Finaly de Florence en juin 2008 pour questionner ensemble le contemporain, et dont les textes sont ici rassemblés.
9