Le monde est là Mandela

Le monde est là Mandela

-

Livres
121 pages

Description

Où est-il cet homme-là ? Quelque part sur cette terre. Quelque part dans une prison. Il est nulle part et partout. Comme tant d'autres prisonniers. C'est une idée - un sentiment - dans quelques coeurs dans quelques têtes. Pour certains il existe depuis très longtemps. Pour d'autres depuis quelques heures. Pour certains autres il va naître bientôt et pour d'autres encore il ne naîtra jamais. Nombreux nombreuses celles et ceux qui ont vu un jour cette conscience noire, cet étrange soleil bouclé. Il y a comme ça un petit bonhomme habitant des millions de têtes comme un ludion espiègle comme une petite flamme pour les éclairer de l'intérieur. Celui qui éclaire c'est celui qui est dans le noir. Et ça les met en mouvement. Eh bien je peux annoncer que le monde est là Mandela dans chaque cour dans chaque tête...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782379180071
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Préliminaire
Résumé
Préface
Scène 1 Deux noirs
Sommaire
Scène 2 Le pilote de course un officiel
Scène 3 Un grand nombre de personnages dans une rue d’Amsterdam
Scène 4 Un présentateur-télé la reine Mme Thatcher et autres personnages
Scène 5 Hilda Bernstein et des amies
Scène 6 Rita Hoefling son mari et son fils
Scène 7 Un couple des voix
Scène 8 Le couple un Punk
Scène 9 Plusieurs couples
Scène 10 R. Reagan C.A. Crocker des rédacteurs
Scène 11 Les mêmes plus le mercenaire
Scène 12 Le mercenaire le facho le couple
Scène 13 Le petit blanc et son ouvrier noir
>Scène 14 Deux juges
Scène 15 Deux dockers
Scène 16 Deux noirs
Scène 17 Une française
Scène 18 Deux français
Scène 19 Un patron blanc et ses employés noirs
Scène 20 Un moniteur de tir et une dame
Scène 21 Deux couples
Scène 22 Un conciliateur entre un noir et un blanc
Scène 23 Commentateur arbitre journaliste
Scène 24 Arthur Mayisela une journaliste
Scène 25 La journaliste un témoin
Scène 26 Un adjudant et des jeunes soldats
Scène 27 Un métis blesse deux infirmiers une femme
Scène 28 Chanson
Scène 29 Deux femmes
Scène 30 La femme puis un homme
Scène 31 Deux policiers noirs des enfants
Scène 32 Des enfants noirs
Scène 33 Un des enfants noirs et sa mère
Scène 34 Des femmes noires
Scène 35 Des fillettes
Scène 36 Le juge l’accusé des gardes
Scène 37 Le juge un policier
Scène 38 Le ministre l’industriel une serveuse
Scène 39 Chester A. Crocker des personnalités noire s
Scène 40 Deux douaniers noirs un voyageur blanc
Scène 41 Le bonhomme Salomon et plusieurs femmes
Scène 42 Un ensemble de danseurs
Scène 43 Tom et Botha
Scène 44 Botha les noirs
Scène 45 Botha Buthelezi
Scène 46 Botha Tom/Mandela
Scène 47 Botha Tom
Scène 48 Tom Botha
Scène 49 Botha et les ambassadeurs
Scène 50 Botha Tom
51 Épilogue
Scène 1 Deux noirs
er Le 1
— Eh bien, Thomas, que t’arrive-t il ? Que se passe - t-il ? Pourquoi trembles-tu ?
bégayant
— Je... je...
e Le 2
er Le 1
— Tu ne peux pas parler ? Tu es si ému que ça ? Mais que se passe-t-il ?
bégayant toujours
— Je... moi... je...
e Le 2
er Le 1
— Allons, calme-toi. Tiens, bois un peu d’eau !
Il lui donne à boire. L’autre reprend haleine
— Alors, ça va mieux ? Raconte ! Que s’est-il passé ? Allons Thomas, fais un effort !
e Le 2
— Ah Sizakélé, si tu savais ce que j’ai vu !
er Le 1
— Oh oui Thomas je sais. On ne s’habitue pas à toutes ces horreurs.
— Non non pas des horreurs j’ai vu.
e Le 2
er Le 1
— Quoi donc alors as-tu donc vu, Thomas ?
— Ah oui Sizakélé, si tu savais...
— Mais dis-le, mon vieux, dis-le-moi !
— Eh bien voilà : j’ai vu un blanc !
e Le 2
er Le 1
e Le 2
er Le 1
— Ça c’est possible oui, c’est bien possible oui, c ar des blancs, il y eh a bien
quelques-uns par ici.
— Et c’était un policier, ce blanc !
e Le 2
er Le 1
— Ah oui ceux-là, il y en a beaucoup : des policiers.
e Le 2
— C’était, tu sais, dans l’affrontement tout à l’he ure.
Impatient
— Oui, j’y étais.
— Et tu sais pas ce policier...
— Non !
er Le 1
e Le 2
er Le 1
e Le 2
— Il saignait oui oui il saignait et il pleurait.
er Le 1
— Seigneur, que me racontes-tu là ? Est-ce que c'es t vrai ?
— Oh oui c’est vrai !
— Oui-oui ?
e Le 2
er Le 1
e Le 2
— Oui-oui ! Il venait d’être blessé et il saignait et il pleurait. Comme n’importe quel noir.
— Il pleurait ?
— Oui !
— Il saignait ?
er Le 1
e Le 2
er Le 1
e Le 2
— Oui !
er Le 1
— Ça mon vieux Thomas, si tu as vu ça de tes yeux, c’est une bonne chose, oui, une sacrement bonne chose à savoir.
— Peut-être même qu’il est mort.
e Le 2
er Le 1
— Mort ? Ah dis donc alors, quelle affaire tu me di s là. Voilà qu’on apprend d’un seul coup que les blancs sont vulnérables et qu’on peut leur faire du mal. Tu vois Thomas, toi qui n’y croyais pas, tu es sûr de ce qu e tuas vu ?
e Le 2
— Mais oui, oui j’en suis sûr. Sizakélé, je ne l’au rais pas cru ! J’en suis sûr je te le jure. J’ai vu un blanc qui saignait comme n’importe quel nègre. Oui j’ai vu un blanc qui pleurait. Là devant moi, oui j’ai vu ça !
er Le 1
— Quel choc hein quel choc ! Maintenant même présen tement dirais-je, ce qui était impossible devient possible, n’est-ce pas, mon bon nèg’ ?
e Le 2
— Ah oui alors, ah oui, on va pouvoir c’est sûr !