Mémoires d'une poupée allemande

-

Livres
96 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ludique et engagée, la pièce s'ouvre sur un dialogue entre la poupée Barbie et un journaliste à la mode. Peu à peu la conversation se transforme en discours sur la construction de la féminité et du genre, et à travers le jeu de la poupée une jeune femme finit par émerger, pour qui la poupée Barbie devient médiatrice de la parole et agent de la libération.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2011
Nombre de lectures 33
EAN13 9782296476103
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0068€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
MÉMOIRES D’UNE POUPÉE ALLEMANDE
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56514-2 EAN : 9782296565142
Séverine Hettinger
MÉMOIRES D’UNE POUPÉE ALLEMANDE Pièce philosophique en deux actes et dix tableaux
L’Harmattan
Créations au féminin dirigée par Michèle Ramond
Déjà parus
Michèle RAMOND,Masculinféminin ou le rêve littéraire de García Lorca, 2010. Jeanne HYVRARD,Essai sur la négation de la mère, 2011. Michèle RAMOND,Quant au féminin, 2011.
La nouvelle collection accueille des essais valeureux sur ce « féminin » que les créations des femmes comme celles des hommes construisent dans le secret de leur fabrique imaginaire, au-delà des stéréotypes et des assignations liées au sexe. Nous ne nous limitons pas, même si en principe nous les favorisons, aux écrivains et aux créateurs « femmes », et nous sommes attentifs, dans tous les domaines de la création, à l'émergence d'une pensée du féminin libérée des impositions culturelles, comme des autres contraintes et tabous. Penser le féminin, le supposer productif et actif, le repérer, l'imaginer, le théoriser est une entreprise sans doute risquée ; nous savons bien cependant que l'universel est une catégorie trompeuse et partiale (et partielle) et qu'il nous faut constamment exorciser la peur, le mépris ou l'indifférence qu'inspire la notion de féminin, même lorsqu'elle concerne l'art et les créations. Malgré les déformations simplistes ou les préjugés qui le minent, le féminin insiste comme notion philosophique dont on peut difficilement se passer. Cette collection a pour but d'en offrir les lectures les plus variées, imprévues ou même polémiques ; elle prévoit aussi des livres d'artistes (photographes, plasticiens...) qui montreront des expériences artistiques personnelles, susceptibles de faire bouger les cadres et les canons, et qui paraîtront sous forme de e-books.
Toute ressemblance avec des sîtuatîons réelles et des personnes exîstantes est claîrement întentîonnelle. Les noms ont été sîmplement modîiés.
Prologue
e Le récît de poupée fut un genre à part très vîvant au XIX sîècle, quî s’adressaît partîculîèrement aux petîtes illes dans l’assîgnatîon à leur rôle socîal. Il fut înauguré par la parutîon en 1838 desMémoîres d’une poupée, contes dédîés aux petîtes 1 ies,.de Julîe Courault À cette date s’épanouït toute une ïttérature enfantïne comprenant ce changement de poïnt de vue, esMémoîres d’un âne(1860), de a Comtesse de Ségur, s’en ïnspïraït argement, et bïen après, Sïmone de Beauvoïr cïte, dans sesMémoîres d’une jeune ie rangée(1958), a revue La poupée modèe, ecture de ’époque quï devaït modeer es petïtes îes de a bourgeoïsïe seon es aspïratïons des adutes. Paraèement, aïeurs, dans un chapïtre dédïé auxpoupées et e automates, Water Benjamïn note dansParîs, capîtae du XIX sîèce, e îvre des Passages,’exïstence d’un ouvrage,Mémoîren eîner Berîner Puppe fur Kînder von 5 bîts 10 Jahren und deren Mutter,où une poupée reate ce qu’eevït de son époque, de 2 ses propresyeux. W. Benjamïn note aussï a présence dans e e Parïs du XIX sïèce de poupées-mannequïns quï servaïent, e temps d’une saïson, auxmodéïstes pour a présentatïon de eurs nouvees coectïons et quï étaïent données ensuïte aux petïtes îes pour qu’ees jouent avec. De façon peu conforme à a égende habïtuee, a poupée Barbïe est une poupée mannequïn née de a copïe d’une poupée aemande, Lïï, créée au début des années 1950et 3 présentée à a foïre de Munïch . Barbïe souève des toés parce
1Mémoîres d’une poupée, contes dédîés aux petîtes iesfut en premïer ïeu écrït sous e pseudonyme de Louïse d’Auney. e 2 Benjamïn, Water,Parîs, capîtae du XIX sîèce, e îvre des Passages,Parïs, édïtïons du Cerf, 1993, p. 93. 3Theïmer, Françoïs,Barbîe, une poupée de coectîon,Parïs, Édïtïons Poïchïnee, 1985.
qu’ee n’est pas une poupée-enfant maïs une représentatïon de jeune adute femme. Les représentatïons de femmes, qu’ees soïent ïconïques ou ïttéraïres, sont toujours sujettes à débats, soumïses à ce qu’une femme doït être ou ne pas être, comme sï ces représentatïons devaïent toujours comporter ’obïgatïon de répondre à un modèe prescrït : Barbïe seraït, pour certaïns, cette poupée sans enfance, au corps mïnce et gracïe, annonçant ’ère de a contraceptïon et a ïberté sexuee. Pour d’autres ee seraït ce dïktat totaïtaïre de a mïnceur et d’un ïdéa ïmpossïbe à atteïndre, et pour une mïnorïté pourfendant un ordre mora d’un autre âge ee seraït ïndécente. La poupée Barbïe, support de nombreuses projectïons et controverses, sembe nous faïre oubïer qu’ee n’est qu’un morceau de pastïque de 29 cm. Iyauraït une ïdéoogïe quï avance masquée derrïère Barbïe, sembent nous dïre certaïn(e)s fémïnïstes, certaïns éducateurs ou reïgïeux, quï pourraïent tous s’aïer, magré eurs conïts respectïfs et eurs déîances es unsvïs-à-vïs des autres, contre ’ïcône Barbïe. Souvent condamnée par un dïscours purïste on oubïe que Barbïe est aussï ce que Françoïse Hanquez-Maïncent appee une poupéetotem : «es petïtes îes jouent très souvent à a Barbïe en groupe et ïmagïnent entre ees des scénarïos udïques. Ees ne s’ïdentïîent pas à a poupée maïs partagent un unïvers commun où ees font ’apprentïssage des codes socïauxen apprenant par exempe 4 à se prêter des choses » . Barbïe ne représente pas un enfant et se passe de maternïté, ee est ’ïncarnatïon d’une fémïnïté autonome. Dans son monde, Ken reste une optïon, Barbïe est ïbre et c’est en cea qu’ee est posïtïve. Son corps, ï estvraï, est un corps ïmpossïbe maïs on auraït tort de croïre que es îettes s’ïdentïîent à uï, ï s’agït d’un fauxprobème. Seon une psychanayste connue « ï est devenu courant d’accuser es objets : avïoence, ce seraït a faute de a téé, ’anorexïe, cee de
4 Hanquez-Maïncent, Françoïse, Barbïe,poupée totem : entre mère et ie, îen ou rupture ?, Parïs, Édïtïons Autrement, n° 181, 1998, 245 p. 8
Barbïe... maïs on oubïe ’essentïe : a constructïon psychïque 5 d’un enfant dépend des adutes quï ’entourent. »On pourraït voïr dans Barbïe, ï estvraï, à travers ses nombreuses robes et ses accessoïres, ’ïmage aussï d’une fémïnïté consumérïste et superîcïee, maïs tout est reatïf à ce que ’on projette en ee. Cea prouve bïen que Barbïe est surtout un fantasme d’adutes. Barbïe est cette poupée à mï-chemïn de ’enfance et ee ne quïtte pus nos ïnconscïents coectïfs une foïs que nous sommes devenus grands. C’est de à que partent mesMémoîres d’une poupée aemande,je me sïtue à où ï n’exïste pas de modèe péremptoïre de constructïon personnee auque nous aurïons été soumïs(e)s sï nous jouïons à a poupée Barbïe, à où Barbïe ïbèrevers des jeuxet des compréhensïons ïnterdïts, à où Barbïe est détournée comme objet artïstïque, à où Barbïe devïent médïatrïce d’un dïscours sur a constructïon du genre. Fïnaement, n’est-ce pas partïcuïèrement subversïf de véhïcuer un message fémïnïste quand on est une poupée chargée ou accusée cutureement de construïre e genre ? Aïnsï se présente Barbïe, nïvïctïme soumïse nï pute, à travers cesMémoîres d’une poupée aemande.
S.H.
5 Hamos, Caude, cïtée par Loree, Véronïque, « Pour es psychïatres, Barbïe est un fantasme d’adute maïs pas de petïtes îes », ïn Le Monde, 29/12/2009. 9