Molière aux éclats
580 pages
Français

Molière aux éclats

-

580 pages
Français

Description

Molière demande avant tout, pour ses pièces, de « continuels éclats de rire ». La joie du rire moliéresque, vivifiée par l'éros des jeunes gens et la gaieté inventive des valets et des servantes, oppose l'ouverture, la confiance et la légèreté à l'enfermement, à la pesanteur et à la sclérose. À partir de notre expérience actuelle du rire et de l'oeuvre moliéresque, il s'agit de mettre en évidence leur caractère tonique et transgressif, d'échapper à une conception trop moralisante ou satirique, bref d'appréhender la dynamique du rire lorsqu'il nous rend plus heureux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 juillet 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140096211
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Pàscàl DebaILLy
MOLIÈRE AUX ÉCLATS
LE rîrE dE MolîèrE Et là joîE
Molière aux éclats Le rire de Molière et la joie
Univers Théâtral Collection dirigée par Anne-Marie Green  On parle souvent de « crise de théâtre », pourtant le théâtre est un secteur culturel contemporain vivant qui provoque interrogation et réflexion. La collectionUnivers Théâtral est créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine théâtral.  Ainsi la collectionUnivers Théâtralproposer un panorama de la entend recherche actuelle et promouvoir la diversité des approches et des méthodes. Les lecteurs pourront cerner au plus près les différents aspects qui construisent l’ensemble des faits théâtraux contemporains ou historiquement marqués. Dernières parutions Marcilene LOPES DE MOURA, Le processus de création d’Enrique Diaz ou la construction de systèmes flous, 2018. Ismaël JUDE,Sur le théâtre de Philippe Quesne. L’anthroposcène et ses troglodytes, 2018. Adel HABBASSI,Théâtre-Monde. Voyage dans l’œuvre dramatique de Gérard Astor, 2018. Tatsiana CHALLIER,Lambeaux de mémoire d’un soutier de théâtres, Entretiens avec Jean-Marie Boëglin,2017.Françoise QUILLET,Des formations pour la scène mondiale aujourd’hui, 2016. RABANEL,Génie du carnaval, Quand le savoir bascule, 2016. Stéphane LABARRIERE,Spectacle vivant à l’épreuve de l’itinérance, Magnétisme nomade et société de contrôle,2016. RABANEL,Le Feu sacré du théâtre, Manifeste du réinventisme,2016. Dorys CALVERT,Théâtre et Neuroscience des Emotions, 2016. RABANEL,Spectateurs sidérés, ou L’Allégorie du Goéland,2016. Hanan HASHEM,Emile Augier, Alexandre Dumas fils, et Victorien Sardou, Dramaturgie du savoir-vivre sous le Second Empire,2015. Elise VAN HAESEBROECK,Le théâtre de Claude Régy,l’érosd’une voix sans bouche,2015. Abdelmajid AZOUINE, Théâtre moderne et pratiques picturales, correspondances et confluences, 2015. Franck WAILLE et Christophe DAMOUR (dir.),François Delsarte, une recherche sans fin, 2015. François QUILLET,La scène mondiale aujourd’hui. Des formes en mouvement, 2015. François LASSERRE,L’inspiration de Corneille,2014.Christian ROCHE,Régine Lacroix-Neuberth.Le quatrième coup du théâtre, 2014.
Pascal Debailly Molière aux éclats Le rire de Molière et la joie
Du même auteur
Le Rire de Voltaire, en collaboration avec Jean-Jacques Robrieux et Jacques Van den Heuvel, Paris, Éditions du Félin, 1994
e La Muse indignée, tome I, La Satire en France auXVIsiècle, Paris, Classiques Garnier, 2012.
e La Muse indignée, tome II, La Satire en France auXVIIsiècle, Paris, Classiques Garnier, (à paraître).
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-15339-1 EAN : 9782343153391
Pour Grégoire, le petit enfant rieur…
SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE: LE RIRE ET LA LOI LA PUISSANCE DU PÈRE......................................................................... 17 CHAPITRE I : Molière face aux images paternelles....................................21 CHAPITRE II : La loi et le désir ..................................................................43 CHAPITRE III : Rire et meurtre du père......................................................57 CHAPITRE IV : Rire et sacrifice .................................................................97 CHAPITRE V : Le châtiment du cocuage ..................................................151 SECONDE PARTIE : LE RIRE À LÉPREUVE DU FÉMININ L’IMAGE DE LA MÈRE........................................................................... 167 CHAPITRE I : Rire et corps maternel ........................................................171 CHAPITRE II : Rire et peur du féminin .....................................................207 CHAPITRE III : Le rire des femmes ..........................................................241 TROISIÈME PARTIE: LE RIRE ET L’AMOURAMOUREUX TRIOMPHANTS ET PRÉDATEURS BOUFFONS ......... 263 CHAPITRE I: L’énergie amoureuse..................267........................................ CHAPITRE II :Éros.................................291comique et violence religieuse CHAPITRE III :Érosetthanatos, amour et médecine ..............................315 CHAPITRE IV : Éros et rire donjuanesques ..............................................341 CHAPITRE V : Un théâtre satyrique..........................................................365 QUATRIÈME PARTIE: LE RIRE ET LA JOIE DU THÉÂTRE L’ENFANT INTÉRIEUR...........................................................395................ CHAPITRE I: Le carnaval et l’esprit d’enfance9....93.................................... CHAPITRE II : Le rire et la répétition .......................................................459 CHAPITRE III : Le rire et la joie du théâtre ..............................................495
INTRODUCTION L’allégresse du cœur s’augmente à la répandre. LÉcole des femmes  Le rire de Molière éclate et porte la joie. Iléclatedans les deux sens du terme.Éclater, cest dabord exploser, jaillir, se répandre, mais cest aussi briller, irradier, resplendir. Ce rire fait éclater les dogmatismes et les despotismes, en même temps quil éclate dénergie et de santé. Molière 1 demande avant tout, pour ses pièces, de « continuels éclats de rire ». Ces éclats saccompagnent de joie, dune dilatation du corps et de lesprit. Le rire de Molière tend à la joie. Il ne relève pas seulement de la satire et de la moquerie qui rendent ridicule. Sil peut être grinçant, il ignore le ressentiment et nen reste pas à la satisfaction quon peut éprouver à se sentir supérieur et à toiser les autres. Cest un rire de joie, un rire spacieux. Il élargit notre perception du monde et notre espace, il nous dispose au grand large de la grâce, à laugmentation de notre plaisir dexister, aux crues qui submergent les digues de lennui et de la mélancolie. Molière en restitue à profusion le mouvement et la dynamique. Lenvol et lélan de la joie du rire nous apparaissent dautant plus vifs quils sarrachent à la fatigue dexister et aux maîtres du pouvoir. La joie du rire, vivifiée par lérosdes jeunes gens et la gaieté inventive des valets et servantes, oppose louverture, la confiance et la légèreté à lenfermement, à la pesanteur et au resserrement. Elle disloque le carcan des conventions sociales quand elles se grippent et deviennent synonymes détouffement et de paralysie, quand elles se contentent de servir les intérêts de vieux pères, grincheux et égoïstes ou de pervers sans scrupules. Elle a besoin dexcès et dhyperbole, car elle est une ivresse dionysiaque qui soulève en même temps quelle se propage de manière contagieuse.  Voilà sans doute des évidences ! Mais nous nous sommes efforcé de ne jamais les perdre de vue. Molière cherche dabord à nous faire rire. Il a pour ambition principale de susciter la joie par le rire. Et le rire dans sa profondeur nest pas un moyen au service dune morale ou dun credo esthétique, il est sa propre fin, il crée un état, même furtif, de légèreté fusionnelle. Le théâtre de Molière, par sa richesse et sa complexité, autorise toutes les lectures et les interprétations. Il a fait lobjet danalyses 2 remarquables, dont la connaissance demeure indispensable et qui ne
1 LaCritique de l’École des femmes, sc. 5. 2  Nous pensons notamment aux livres de René Bray (Molière, homme de théâtre, Paris, Mercure de France, 1954, rééd. 1992), de Patrick Dandrey (Molière ou l’esthétique du ridicule, Paris, Klincksieck, 1992), de Gérard Defaux (Molière ou les métamorphoses du 9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents