//img.uscri.be/pth/9828db4f5c57e8f1d2323e53854fc68ddebd2d28
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un pas vers l'âme

De
140 pages
A la fois affirmation et doute, ce second recueil est une plongée radicale vers la révélation d'une partie secrète de son auteur, dans un registre d'écriture romantique et décalé. Thomas Baignères est-il l'enfant que Michaux aurait eu avec La Rochefoucauld dans les coulisses d'un concert des Pretty Things ? On ne sait pas vraiment de qui il se réclame mais il semblerait que, chez lui, l'alexandrin et le rock fassent bon ménage...
Voir plus Voir moins
Un pas vers l’âme
« Accent tonique » Collection dirigée par Nicole Barrière « Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire. Dernières parutions UN VENT DIGNE D’ÊTRE LU Sharif Al-Shafiey MA MUSE M’A DIT… Françoise Geier FANFARES A COUTEAUX TIRES. ESQUISSES AUTOUR D'AYLERChim Nwabueze TERRE FAE Dominique SutterFILIGRANES Marie-Lise CorneilleLA VEUVE D’UN BRIGAND Maisoon Saker JE VAIS AU NOIR SILENCIEUX Mounir Serhani PELERINS DU BONHEUR Marie Ketline Adodo PARFUM DE LIBERTÉ. EGYPTE 2011-2013 Mona Latif-Ghattas VISAGES RÉCHAPPÉS DE LA NUIT Christophe A. Meyer LES IMAGINATIONS, Luis Benítez
Thomas Baignères Un pas vers l’âme
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN : 978-2-343-03471-3 EAN : 9782343034713
Remerciements à Aimery, Alban, Andrea, Boris, Françoise, Ghislain, Michaël, Nicole, Pascal, Quentin, Yvan A mon ami d’Astier, Ann, Louise, Lucie A mes amis d’antan… Je ne cite pas
7
IntroductionJe ne guette pas l’inspiration mais l’attends. Elle se présente à moi de manière innocente, naturellement, sans que jamais je n’aie à la forcer. Je l’empoigne alors avec ardeur puis la tords, la retords jusqu’à ce qu’elle meure. Il en faut peu à l’inspiration pour venir comme pour repartir. Le plus dur n'est pas le fait d’inventer, le plus dur est de formuler l’idée. Com-ment traduire l’imagination ? Pfou… C’est vague et si lâche… Les idées jaillissent, fusent puis s’éclipsent aussi furtivement qu’elles apparaissent. Il faut capter le juste moment, après, tout s’échappe comme une machine à vapeur et devient un souvenir lointain. Si vous n’avez pas d’inspiration noyez-vous dans un verre d’eau Seul, je m’entends parler et pourtant je ne parle pas. Mon esprit me parle. Je crois devenir fou, la voix persiste en tout temps, en tout lieu, elle me murmure d’étranges choses dans une langue que j’ai peine à transcrire. Elle me dicte des mots que je n’ai jamais dits ni pensés. Elle est en moi sans que je ne puisse expliquer d’où elle provient. Cela me terrifie toujours plus, ne sachant si je suis moi ou si cette instance me commande désormais. Je me crains moi-même, je m’étonne de ce que j’arrive à exprimer, à ressentir. Je m'effraie d'états, de mots ou de choses qui parviennent à ma cons-cience sans que j’en sois maître. Mais je suis dans un état d’extrême conscience de moi, de tout mon être.
9