Dormir avec les anges

Dormir avec les anges

-

Livres
32 pages

Description

Lors d’un séjour à Londres, une femme a le coup de foudre pour une petite femelle teckel aperçue dans une vitrine. Elle la ramène à Étretat, où commencera une belle histoire aux accents tragiques...


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 09 février 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782754738613
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Josyane Carole Rousso
2018
Les Éditions du Panthéon 12, rue Antoine Bourdelle – 75015 Paris Tél. 01 43 71 14 72 – Fax 01 43 71 14 46 www.editions-pantheon.fr
Facebook – Twitter – Linkedin
DU MÊME AUTEUR
Une histoire… Les Éditions du Panthéon, Paris, 2011 Dieu me prendra comme je suis Les Éditions du Panthéon, Paris, 2015
Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car il pleure. Vous qui souffrez, venez à lui, car il guérit. Vous qui tremblez, venez à lui, car il sourit. Vous qui passez, venez à lui, car il demeure.
Victor Hugo, Les contemplations.
À Alies, mon petit ange, Dors en paix, ma poupée,
À ma Thalia qui, à son tour, s’est endormie peu après…
Avec tout mon amour, Je dédie ces lignes…
Je m’appelle Aida. Je suis un petit chien de six ans.
Ceci est mon histoire…
Lorsque ma maîtresse, enfin maman, m’a découverte dans une vitrine à Londres, elle a eu le coup de foudre. J’étais si belle, moulée dans ma robe fauve et noir. Elle a aussitôt décidé de me ramener en France. Elle est entrée dans la boutique, je suis allée vers elle. Elle m’a prise dans ses bras. Affaire conclue. Je frétille de joie. J’ai transité avec elle, via le tunnel sous la Manche, vers Étretat, où m’attendait ma nouvelle famille.
Nous habitons une petite maison de plain-pied, entourée d’un jardin, au centre de la ville. D’emblée, elle me plaît… J’ai deux sœurs aînées Onyx et Tina, âgées respectivement de six et deux ans.
Onyx et Tina se connaissent depuis toujours. Ma venue dans leur couple a donc été considérée comme une intrusion. Furieuse, Onyx revendique ses assises françaises et sa qualité d’aînée. Elle ne cesse d’aboyer, essayant même de me pincer au passage – maman me soulève de terre – tandis que Tina, d’origine suisse, observait la situation avec une bienveillante neutralité.
Rapidement, je prends les choses en patte. Je dévore ma gamelle en un clin d’œil, puis je cours vers les deux autres, qui, de peur, laissent leur nourriture. Au surplus, j’ai même mangé le collier de l’une d’elles. Maman essaie de me retenir. Impossible de transiger avec moi, à l’avenir, je mangerai à la cuisine…
Mon audace ne s’arrête pas là…
Agile comme un singe, j’escalade les fauteuils à la vitesse grand V, je virevolte gaiement çà et là, je batifole de place en place, semant allégrement un agréable désordre autour de moi. Je pousse les autres afin que maman ne voit que moi.
Maman est croyante. Elle nous...