Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest

Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest

-

Livres
292 pages

Description

L'histoire des concessions contribue à la compré­­hension des débats actuels sur les énergies renouvelables et l’hydroélectricité, mais la concession des barrages intéresse aussi l’histoire de l’économie d’énergie, des entreprises, des techniques et du droit. La France a connu plusieurs grandes aventures hydroélectriques, dans les Alpes, la vallée du Rhône et celle du Rhin. Notre livre porte sur les Pyrénées et le Massif central : des compagnies ferroviaires et la Société hydroélectrique du Midi (SHEM) y ont construit des barrages et des réseaux. Le déploiement technique, économique et juridique des équipements hydroélectriques des Pyrénées et du Massif central est reconstitué sur un siècle grâce aux méthodes de l’histoire d’entreprise. Le rôle des ingénieurs, des techniciens et ouvriers y apparaît central. Les parties prenantes aux projets de développement de la houille blanche (compagnies ferroviaires, élus locaux, industriels, ingénieurs, techniciens et salariés énergéticiens ou cheminots, sociétés de bâtiment-travaux publics) sont également présentées pour chaque période chronologique. Ainsi, ce livre déploie la vie régionale du grand Sud-Ouest à travers la restitution de son patrimoine industriel, tout en interrogeant les bases économiques et juridiques d’un modèle énergétique, incarné par la SHEM et EDF.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 avril 2017
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782757414378
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest Histoire et débats (1902-2015)
Hubert Bonin
DOI : 10.4000/books.septentrion.11210 Éditeur : Presses universitaires du Septentrion Lieu d'édition : Villeneuve d'Ascq Année d'édition : 2015 Date de mise en ligne : 6 avril 2017 Collection : Histoire et civilisations ISBN électronique : 9782757414378
http://books.openedition.org
Édition imprimée ISBN : 9782757408889 Nombre de pages : 292
Référence électronique BONIN, Hubert.Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest : Histoire et débats (1902-2015).Nouvelle édition [en ligne]. Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2015 (généré le 26 avril 2017). Disponible sur Internet : . ISBN : 9782757414378. DOI : 10.4000/books.septentrion.11210.
Ce document a été généré automatiquement le 26 avril 2017.
© Presses universitaires du Septentrion, 2015 Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540
L'histoire des concessions contribue à la compréhension des débats actuels sur les énergies renouvelables et l’hydroélectricité, mais la concession des barrages intéresse aussi l’histoire de l’économie d’énergie, des entreprises, des techniques et du droit. La France a connu plusieurs grandes aventures hydroélectriques, dans les Alpes, la vallée du Rhône et celle du Rhin. Notre livre porte sur les P yrénées et le Massif central : des compagnies ferroviaires et la Société hydroélectrique du Midi (SHEM) y ont construit des barrages et des réseaux. Le déploiement technique, économique et juridique des équipements hydroélectriques des Pyrénées et du Massif central est reconstitué sur un siècle grâce aux méthodes de l’histoire d’entreprise. Le rôle des ingénieurs, des technicie ns et ouvriers y apparaît central. Les parties prenantes aux projets de développement de l a houille blanche (compagnies ferroviaires, élus locaux, industriels, ingénieurs, techniciens et salariés énergéticiens ou cheminots, sociétés de bâtiment-travaux publics) so nt également présentées pour chaque période chronologique. Ainsi, ce livre déploie la vie régionale du grand S ud-Ouest à travers la restitution de son patrimoine industriel, tout en interrogeant les bases économiques et juridiques d’un modèle énergétique, incarné par la SHEM et EDF.
SOMMAIRE
Avant-propos. Circonstances, parcours et enjeux
Première partie. Des enjeux à l’éclosion (1902-1918)
Chapitre 1. L’enjeu de la contestation et du renouvellement des concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest. Culture technique, capital immatériel et légitimité des entreprises concessionnaires 1. L’enjeu de la compétitivité 2. La force d’une communauté de culture 3. Le cheminement de la contestation des positions acquises 4. Renouveler le capital de légitimité 5. Une matrice de questionnement
Chapitre 2. L’émergence d’un système productif hydro-électrique (des années 1890 à 1918) 1. Esprit entrepreneurial et culture technique 2. L’électricité au service d’un service public en réseau 3. L’innovation technologique pour la mise en valeur de la ressource Eau 4. Un ancrage historique dans la révolution pyrénéenne 5. Un petit coup d’accélérateur pendant la Première Guerre mondiale 6. Entre savoir-faire et capacité de réactivité 7. Un levier d’animation économique : des retombées locales ? 8. La légitimité de l’enracinement citoyen ?
Conclusion
Deuxième partie. Dans la deuxième révolution industrielle (1919-1945)
Chapitre 3. La fièvre de la houille blanche dans le grand Sud-Ouest (1919-1945) 1. L’engagement du grand Sud-Ouest dans la fièvre de la houille blanche 2. Une culture de concurrence et de droit des concessions 3. Vers un éventail de concessions 4. Une économie de concurrence ?
Chapitre 4. Les combats de la modernité électrique (1919-1945) 1. Le renouvellement continu de l’esprit d’entreprise des énergéticiens de la Compagnie du Midi 2. La légitimité croissante des énergéticiens de la Compagnie du Midi 3. L’émergence d’une stratégie électrique au PO 4. La cristallisation de deux pôles de culture technique
Chapitre 5. Le déploiement concret d’un système électrique ferroviaire
1. Apprendre à gérer l’hydraulicité 2. Irriguer une filière de production régionale ? 3. Développer l’enracinement local 4. La légitimité d’une réussite technique et économique 5. Un modèle économique à redéfinir ? 6. Un modèle économique compétitif et légitime ?
Conclusion
Troisième partie. À l’apogée de la deuxième révolution industrielle (1945-2001)
Chapitre 6. Les formes et effets de la cohabitation avec Edf (seconde moitié des années 1940) 1. La consécration de la légitimité « nationale » d’Edf 2. Des îlots d’autonomie hydro-électrique 3. Une vie de « rentier » hydro-électrique ?
Chapitre 7. Le renouveau des investissements 1. Le renouvellement d’un dynamisme entrepreneurial ? 2. L’esprit d’entreprise énergéticien en action 3. Les programmes de « suréquipement » 4. Un processus de modernisation diffuse 5. Esprit de rente ou esprit d’entreprise ?
Chapitre 8. La Shem s’affirme en pme énergéticienne (1981-2001) 1. Un solide pôle public d’hydroélectricité : la Shem renforcée 2. Shem et Edf, deux partenaires de proximité 3. Un effort persistant de mise à niveau technique 4. Un renouveau des investissements d’expansion hydroélectrique 5. Une nouvelle stratégie : l’achat de sites hydro-électriques (depuis 1993)
Chapitre 9. Une entreprise confrontée à son devenir juridique e 1. Une entreprise énergéticienne de taille appréciable à la fin du xx siècle 2. L’intégration dans l’environnement immédiat 3. La contestabilité des concessions ?
Quatrième partie. Dans la troisième révolution industrielle (2002-2015)
Chapitre 10. La Shem résolue, malgré les aléas stratégiques et idéologiques (2002-2012) 1. La révolution de la logique stratégique de la Sncf : la Shem en question 2. L’intégration de la Shem dans la mouvance du groupe Suez (2002-2003) 3. Les effets du changement de parrain sur la Shem
Chapitre 11. La préservation du capital de compétences hydro-électriques
1. La Shem fidèle à ses objectifs de valorisation de la ressource en eau pyrénéenne 2. Une stratégie modeste de croissance externe 3. Fiabilité et mutabilité 4. Une entreprise moyenne-grande régionale au sein d’un vaste groupe mondialisé 5. Le renforcement du lien entre concessions et environnement
Chapitre 12. La Shem face à la contestabilité des concessions hydroélectriques (2010-2014) 1. Le temps de la contestatibilité des positions acquises 2. La percée de la législation pro-concurrentielle 3. Les aléas d’un calendrier politique 4. La cristallisation d’un processus de mise en concurrence 5. L’allottement de mini-systèmes productifs hydroélectriques ? 6. Les concessions hydroélectriques dans l’attente de décisions 7. La Shem et l’enjeu du renouvellement des concessions dans son aire d’activité
Conclusion
Conclusion générale De l’empirisme à l’esprit d’innovation L’osmose entre plusieurs « systèmes » La montée en puissance de la contestabilité
Table des tableaux
Remerciements
Avant-propos. Circonstances, parcours et enjeux
Avant qu’un premier chapitre présente les enjeux sc ientifiques et historiques de l’ouvrage, l’auteur souhaite préciser quelques points afin de mieux éclairer sa démarche d’historien orienté ici vers l’histoire de services publics collectifs et économiques.
L’aboutissement d’un programme de recherche
La Fondation Université de Bordeaux, créé en 2010, a accueilli comme ses consœurs des « chaires d’entreprise », qui apportent à la commun auté académique des subsides, des contrats de recherche et d’analyse, un soutien aux étudiants et aux chercheurs, des stages professionnalisants, etc. Ainsi, unechaireGdfSuez/Sciences Po Bordeauxété montée dans le a cadre de la Fondation en juillet 2010, consacrée de façon plurielle à la pédagogie, à la communication thématique et à la recherche, autour du thème général et élastique des partenariats publics-privés, des délégations de service public et des concessions. L’histoire et les activités du groupe Gdf Suez et des prédécesseurs ont depuis longtemps – avant la fusion des deux firmes en 2008 – alimenté les enseignements de Sciences Po Bordeaux orientés vers l’économie et la gestion des organisations de servi ces publics, tandis que des cadres dirigeants ont participé à des séminaires et accuei lli des stagiaires issus des parcours de master II. Au cœur du voletRecherchemme de de la chaire, le Pr. Bonin a proposé un mini-progra recherche qui aborderait la thématique de l’enjeu d u renouvellement des concessions hydroélectriques dans le Grand Sud-Ouest, de façon c omparative, sans sombrer dans la monographie d’entreprise. Le cas de la Société hydroélectrique du Midi (Shem), l’entreprise actuellement détentrice du plus grand nombre de contrats de concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest, a ainsi attiré notre attent ion parce qu’elle constitue l’un des flambeaux du groupe Gdf Suez dans le champ des éner gies renouvelables, aux côtés de son autre grosse filiale, la Compagnie nationale du Rhô ne (Cnr). Active dans les Pyrénées puis aussi dans le Massif central, elle s’offre en beau cas d’étude aux débats académiques, institutionnels et économiques concernant la compét ition autour des concessions hydroélectriques. Elle peut ainsi être aisément confrontée ou comparée aux autres acteurs, que ce soit la Cnr, dans le Sud-Est, ou Edf, dans les mêmes contrées des Pyrénées et du Massif central.
De l’Histoire aux débats actuels
Précisons qu’il ne s’agit pas d’une monographie historique et encore moins hagiographique – d’autant plus qu’une thèse de doctorat foisonnante a déjà précisé les grandes lignes de cette aventure hydroélectrique1adisque l’historien Christophe Bouneau a consacré j  et
plusieurs études académiques au système électrique du Sud-Ouest2. Il s’agit ici d’une synthèse où l’historien économiste que nous sommes mobilise l’histoire, les faits, leur narration, les « figures » animées d’esprit d’entreprise et d’initiative, les équipes d’hommes qui mettent en œuvre leurs décisions. Il faut nourr ir des problématiques « actuelles », contribuer à « l’histoire du temps présent », susciter des débats voire des polémiques ! Le livre est tout autant un essai en levier des réf lexions des experts, des étudiants et des enseignants qu’une histoire sur un siècle, d’autant plus que, pour chaque grande période, il insère des débats qui lui donnent un « sens » en fo nction des préoccupations économiques, environnementales, politiques et civiques même, qui sont les nôtres aujourd’hui. Les sieg (services d’intérêt économique général, définis et juridiquement sanctuarisés par l’Union européenne) ou les services publics économiques col lectifs (en anglo-américain :utilities) sont en effet au cœur de débats, et ce, pas seuleme nt chez les spécialistes de droit public économique. Constituer un tel cas d’étude à propos des concessions hydroélectriques du grand Sud-Ouest contribue par conséquent à enrichir ces débats, sans anachronismes toutefois – d’autant plus que cette région est l’un des grands fiefs de l’hydroélectricité, avec la vallée du Rhône, les Alpes et le bassin du Rhin, ce qui confère toute son importance à cette histoire toute particulière.
Mobiliser la documentation
Des ouvrages déjà disponibles ont été mobilisés ; u ne documentation nouvelle a été sollicitée ; un programme d’entretiens a été conduit pour cerner les enjeux de la remise en compétition des concessions hydroélectriques du gra nd Sud-Ouest, puis pour identifier le portefeuille de savoir-faire de la Shem. Pour chaque partie chronologique, l’environnement juridique, institutionnel, énergétique, et économiq ue serait précisé, de façon problématisante et comparative – avec le Massif cen tral et le bassin du Rhône notamment d’une part, et avec divers pays ou régions européen s d’autre part (Catalogne, Bavière, Bade Württemberg, etc.). Enfin, un fonds iconographique a été mobilisé, nota mment celui de la Shem elle-même, ce qui permet de mieux faire comprendre au lecteur la configuration des sites équipés, des ouvrages hydro-électriques et de cette industrie électrique, de façon concrète. En effet, toute histoire économique et toute histoire d’entreprise concernent aussi une histoire du patrimoine productif et industriel. L’histoire de l’économie a laissé elle aussi des « vestiges » tout aussi « glorieux » que les ports antiques, les navires à voile échoués au fond des eaux ou les palais royaux ou impériaux. « Produire » constitue bel et bien une « geste » industrielle, avec de mini-épopées – ici, construire un barrage, u ne usine, monter un turboalternateur, déployer une ligne à haute tension – et des « héros » : les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers.
Quatre systèmes entremêlés
Cette histoire peut paraître minime par rapport aux grandes aventures qu’ont été ou que sont les conquêtes du Rhône, de la Tennessee, du Co lorado, de l’Euphrate turc, de l’Amazonie, notamment. Pourtant, ce cas d’étude per met de reconstituer l’ensemble de l’histoire de la « houille blanche » à l’échelle des Pyrénées et d’une partie du Massif central,