Les perruches ondulées

Les perruches ondulées

-

Livres
64 pages

Description

Des éleveurs chevronnés dévoilent leurs secrets sur l'élevage, la reproduction et la sélection des perruches ondulées . Le texte est illustré de photos et schémas en couleurs et présenté de manière agréable. Vous pourrez ainsi découvrir des conseils pratiques et détaillés sur les perruches ondulées , ainsi que de multiples trucs et astuces. Toutes les questions importantes sont abordées : la taille de l'habitat, l’aménagement et le décor, l’installation technique, les soins, les nombreuses variétés, l’alimentation et la prévention des maladies.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 octobre 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782359090949
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Des éleveurs chevronnés dévoilent leurs secrets sur l'élevage, la reproduction et la sélection des perruches ondulées. Le texte est illustré de photos et schémas en couleurs et présenté de manière agréable. Vous pourrez ainsi découvrir des conseils pratiques et détaillés sur les perruches ondulées, ainsi que de multiples trucs et astuces. Toutes les questions importantes sont abordées : la taille de l'habitat, l’aménagement et le décor, l’installation technique, les soins, les nombreuses variétés, l’alimentation et la prévention des maladies.
Jacqueline et Gabriel Prin font partie du paysage des amateurs d’oiseaux de cage et de volière depuis des décennies. Eleveurs, éditeurs de livres, éditeurs pendant 16 ans du magazine feu « Les oiseaux », collaborateurs majeurs d’Oiseaux Passion de 2008 à 2016, ils cumulent expérience et compétence aux services permanant des oiseaux.
Sommaire
Introduction
Classification
Fiche d’identité
Origine et données biologiques
Statut
Acquisition
Logement
Alimentation
Comportement
Les mutations
Tableau des mutations
Élevage
Oiseau familier
Entretien
Problèmes oiseaux familiers
Dangers
Maladies
Bibliographie
Coordination de rédaction :Jean-Michel Bour Photos :Marie-Paule et Christian Piednoir, sauf indication contraire. Graphisme et mise en page :Michel Le Stum (mls@ clin-doeil.com) Production de l'ebook :booqlab.com
Bien que toutes les précautions aient été prises pour s’assurer que les informations, les résultats, les instructions de dosage, etc. contenus dans cet ouvrage sont justes, l’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité en cas d’inexactitude. Tous droits réservés. Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement des auteurs ou de leurs ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Introduction
C’est John Gould (1804 – 1881), ornithologiste anglais qui a découvert la perruche ondulée.
Portrait par T.H. Maguire, vers 1850 Wikipedia Commons, public domain image
Depuis sa découverte en Australie par John Gould vers 1840, la perruche ondulée, plus que tout autre animal domestique, a su captiver l’imagination des hommes et conquérir leur cœur. C’est ainsi qu’elle est devenue l’oiseau familier le plus abondant, juste après le canari.
Les raisons de cette immense popularité sont nombreuses :  elle est facilement disponible dans un très grand éventail de couleurs, prix est modique, son taille modeste permet de la loger dans un petit espace, sa est dotée d’un caractère très agréable et enjoué, elle est peu bruyante, elle  elle possède le don d’imitation,  il est facile de la nourrir et de la faire se reproduire, est robuste et peut vivre toute l’année en volière extérieure, elle  elle peut être gardée seule comme oiseau familier, en couple ou en groupe pour l’élevage ou la sélection en vue de concours.
Même si sa maintenance est facile, chacun se doit de lui accorder la meilleure attention possible, et notamment : logement décent, un bonne alimentation, une  une bonne hygiène,  des soins adaptés et quotidiens pour un oiseau familier.
La perruche est un oiseau magnifique et un excellent voilier, une grande volière lui conviendra bien mieux qu’une cage exiguë.
Un peu comme les inséparables, les perruches ondulées véhiculent l’image du couple uni pour la vie.
Classification
La perruche ondulée est regroupée avec treize autres genres dans la tribu des Platycerni. Cette tribu est placée, avec huit autres, dans la sous-famille des Psittacinae, qui elle-même appartient à la famille des Psittacidés. Des recherches récentes ont placé les cacatoès dans leur propre famille : les Cacatuidés qui appartiennent comme les Psittacidés à l’ordre des Psittaciformes.
On dénombre actuellement environ trois cent cinquante espèces de Psittacidés qui sont regroupés en quatrevingt-quatre genres. Le nombre d’espèces augmente régulièrement, car des sous-espèces sont élevées au statut d’espèces à part entière.
Les principales caractéristiques des Psittacidés sont les suivantes :  Les doigts ont une disposition zygodactyle (c’est-à-dire deux à l’avant, deux à l’arrière), ils sont recouverts d’écailles rugueuses. mandibule supérieure est mobile vers le haut et fortement recourbée vers le bas ; elle s’adapte parfaitement sur la mandibule inférieure plus La courte et incurvée vers le haut. base du bec et les narines sont pourvues d’une cire. La langue est épaisse et la structure du muscle de la mâchoire est complexe et hautement développée. D’où la grande faculté de prélever et La d’ingérer de la nourriture.  Le gésier très musclé permet de broyer diverses graines et noix souvent très dures.  La tête est proportionnellement large et grande, avec un cou court. toutes les espèces se servent de leur bec pour grimper. Presque sont monogames. Ils  Le nid est généralement installé dans une cavité. Souvent, seule la femelle couve.  Les jeunes sont nourris par les deux parents ; la nourriture du jabot est déjà ramollie et imprégnée de sucs digestifs.
Les Psittacidés sont présents dans les zones néotropicales, afrotropicales, orientales et australasiennes. Ils occupent principalement les forêts ainsi que les bois et les savanes. Peu d’espèces vivent dans des zones dégagées. On considère actuellement que quatre-vingt-six espèces sont menacées à des degrés divers.