Lord

Lord

-

Livres
78 pages

Description

Les oreilles qui rebiquent, une patte en équerre, la queue en panache, voici Lord, le chien des rues.

Par malchance ou par hasard, il a vu le jour au cœur d’un pays où il ne fait pas bon vivre quand on a quatre pattes et des crocs. Sa maison, c’est la rue. Il vagabonde à sa guise, soldat d’une liberté qu’il n’a pas choisie, dans un univers où la majeure partie des hommes voudraient anéantir son espèce.

C’est ça la vie de chien des rues en Roumanie.

Enfin, c’était ça pour Lord... jusqu’au jour où sa vie a basculé.

Dans son livre « Lord, seigneur des rues roumaines » Blandine P. Martin nous offre un récit frais et vivifiant, une belle histoire de sauvetage telle qu’elle a été vécue. Au fil des pages, elle parvient à nous sensibiliser au triste sort des chiens des rues de Roumanie sans jamais tomber dans l’horreur qui, pourtant, sévit dans ce pays. Au contraire, elle a su mettre en avant toutes les personnes engagées et leurs initiatives réalisées en faveur de ces animaux en danger, toute la beauté de leur dévouement, toute la compassion sans laquelle rien n’est jamais possible.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 mai 2016
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782367820361
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LORD SEIGNEUR
DES RUES ROUMAINES
Blandine P. Martin Préface de Mariana Amariei
Page Facebook officielle du livre : www.facebook.com/LordSeigneurDesRuesRoumaines/ Site officiel de l’auteur : http://blandinepmartin.com/
ISSN : 2271 - 2682 Couverture : Lord©Blandine P. Martin Les Éditions du Puits de Roulle 2016- Coll. Être sensible -« Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite (Loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, au terme des alinéas 2 et 3 de l’article 41, que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective d’une part, et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustrations. » ©Les Éditions du Puits de Roulle 2016 www.editionsdupuitsderoulle.com e ISBN : 978-2-36782-025-5 − Dépôt légal : 2 trimestre 2016
Dans la même collection
Alès 2013, l’abolition est en marche, David Joly Corrida la honte – Les dessous de la tauromachie, Roger Lahana (épuisé) Le peuple de l’ombre – Les aventures humaines et fé lines des Chats Libres de Nîmes Agglo, association Les Chats Libres de Nîmes Agglo Corrida la honte – Les dessous de la tauromachie, seconde édition revue et augmentée, Roger Lahana Liliane Sujanszky – 45 ans de protection animale : une vie de combats, Liliane Sujanszky, Stéphanie Lahana Lord, seigneur des rues roumaines, Blandine P. Martin Violences dans les arènes. Rodilhan, le procès, Roger Lahana
Née en 1987, Blandine P. Martin est passionnée depu is toujours par l’art et les animaux. L’écriture s’est imposée à elle dès sa plus tendre enfance, sous la forme de petites BD naïves à souhait où de courageu x princes venaient porter secours à des princesses en danger… Pourtant, déjà à cet âge-là, on lui reprochait de préférer ses amis à quatre pattes aux humains. Peut-être trouvait-elle chez eux cette force et ce soutien sans faille , cette constance dans les rapports simples et vrais ? Après la publication de ses deux premiers romans, e lle décide de mettre sa plume au service des animaux. Bénévole dans un refu ge et impliquée dans la protection animale au quotidien, elle tente désorma is de donner la parole à ces êtres qui ont tant à nous apprendre.
À Jacob, Pêche, Calix, Milo, et à tous ceux qui n’ont pas eu la chance de trouver une famille à temps. À tous leurs semblables qui attendent encore, jour après jour, de connaître une autre vie que celle qu’ils subissent en Roumanie. À Tamara, Mariana, Adina, Isabelle, et tant d’autres sans qui rien n’aurait été possible. Par leurs actions ou leurs diffusions, ils sont les bonnes étoiles de Lord. À Patrick, alias Thémys, qui fait partie de ceux ayant permis la venue de Lord chez nous ainsi que l’arrivée
de dizaines d’autres rescapés en France. Toutes mes pensées vont à ses proches.
PRÉFACE
Notre beau pays, la Roumanie, est entaché de honte par l’attitude de certains de mes compatriotes vis-à-vis des animaux en général et des chiens errants en particulier. Depuis de nombreuses années, la situation est critique. Tout a commencé avec l’histoireaux contradictions troublantesd’un enfant qui aurait été tué par des chiens errants. Le parlement roumain a alors vo té une loi exigeant leur mise à mort, ce qui a marqué le début du sort terrible réservé depuis à ces animaux. Il est difficile d’imaginer comment ces chiens sont capturés dans les rues pour être envoyés dans des « refuges » où ils sont parfois laissés sans nourriture et sans eau pendant des journées entières, où des c hiens malades côtoient ceux en bonne santé, où de nombreuses chiennes se retrou vent avec leurs chiots... Des photos prises sur place les montrent désespérés , effrayés, conservant néanmoins l’espoir infime que quelqu’un viendra un jour, peut-être, les sortir de l’enfer. Mais dans les faits, la plupart périssent dans des conditions douteuses. Il est impossible de savoir combien d’entre eux meuren t euthanasiés ou pour d’autres raisons (battus, empoisonnés, etc.) Parmi ces chiens errants, quelques-uns ont la chanc e d’être sauvés par des personnes au grand cœur qui tentent, par tous les m oyens, de leur trouver un foyer, un lieu paisible où ils pourront être aimés et oublier les épreuves qu’ils ont traversées. Ces personnes-là sont rares et les adop tants plus encore, la pratique la plus courante restant, ici comme ailleurs, l’adoption d’un chiot et de préférence, d’un chiot de race. On peut toujours se dire que les chiens qui restent à la rue ont une chance de survivre, mais la réalité est que les conditions qu’ils doivent endurer sont terribles. Peu de personnes leur offrent à manger, et celles qui le font sont souvent insultées… Je fais partie de ces personnes qui s’occupent des chats et chiens des rues. Chaque jour, je me rends à mon travail, le co ffre de ma voiture rempli de nourriture et d’eau pour eux. C’est ainsi que j’ai pu sauver un chien, trouvé quasiment mort, qui a ensuite été pris en charge pa r l’association française Mukitza via l’asso-ciation roumaine Prieten Credinc ios.
Lord. Je me souviens l’avoir vu la première fois un jour d’hiver glacial. J’allais deux fois par jour donner des repas chauds à un chiot malade, caché sous les escaliers d’une église. Cet après-midi-là, alors que je déposais la nourriture, un nouveau chien a pointé le bout de so n museau de sous les marches. Il est venu vers moi très calmement. La pr emière chose que j’ai remarquée a été sa patte blessée, puis ses yeux mag nifiques. J’ai vite réalisé qu’il était très amical. Je lui ai laissé à manger et suis partie. Le matin suivant, quand je suis revenue pour le chiot, il était encor e là. Sincèrement, je ne m’y attendais pas, car les chiens errants restent rarem ent au même endroit. En revenant de mon travail, j’ai eu la surprise de le voir venir vers moi. Il m’attendait. Il m’a suivie presque jusqu’à l’immeuble où je vis. Il était joyeux et très « bavard », il savait que quelque chose de bien se passait et qu’il aurait à manger. La même chose s’est reproduite ainsi pendant une se maine. Lord a repéré mes horaires et il m’attendait à chaque fois ! J’ai alors demandé de l’aide à l’associa-tion Prieten Credincios (gérée par Tamara Secara et Adina) pour lui trouver un adoptant. J’ai suivi les instructions et envoyé des photos afin de constituer un petit album de présentation. Deux ou trois jours plus tard à peine, quelqu’un...