Le Livret du chineur

Le Livret du chineur

-

Livres
402 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chiner pour trouver la perle rare. Courir les brocantes et mettre la main sur l’objet de vos rêves. Découvrir l’antiquaire qui a dans ses rayons le meuble que vous pourrez retaper. Pour certains un hobby, un loisir de week-end. Pour d’autres, une passion véritable, un mode de vie. Pour ces derniers existe maintenant une bible, recensant les adresses de tous les antiquaires, dépôts-vente et brocanteurs de France. Et ce livre, vous l’avez devant les yeux. Plus d’une année, il a fallu tous ce temps à Bruno Canella pour mettre le point final à se "Livret du Chineur". Mois après mois à vérifier les listes, les annuaires, sur le terrain, à se trouver devant des magasins fermés. A dénicher un brocanteur que peu connaissent, un travail de longue haleine, dont il tire plus de 9850 adresses et numéros de téléphone, aujourd’hui classés en cinq grandes régions, déclinés en département, en ville, en rue, le tout dans un ordre alphabétique commun au guide routier, au plan de ville… Maintenant, vous avez entre les mains le livre définitif, celui qui détient à n’en pas douter l’antiquaire que vous recherchez depuis si longtemps…

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 novembre 2013
Nombre de lectures 673
EAN13 9782748340433
Langue Français
Signaler un problème
Le Livret du chineur
Bruno CanellaLe Livret du chineur
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0109563.000.R.P.2008.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2008
Introduction Le point de départ de ces carnets de route était une démarche de collectionneur : chiner pour trouver la ou les pièces rares. En fait, nous voulions partir chiner simplement et facilement. Tout d’abord, autour de chez nous, puis dans notre département, enfin dans notre région… avant de partir des week-ends entiers, voire plusieurs jours ou semaines, vers d’autres régions. Par exemple, nous voulions tracer, à partir d’un salon des antiquaires à Rouen, Dijon ou ailleurs, un itinéraire en fonction des adresses d’antiquaires, de brocanteurs ou de dépôts-ventes à visiter sur la route. Notre constat de départ était que les antiquaires, brocanteurs et dépôts-ventes n’étaient répertoriés que : - sur les annuairesPages Jaunes(pas ou peu faciles à se procurer pour chacun des départements de France) ; - sur des listes ou livrets délivrés par certains offices du tourisme (peu exhaustifs et pas remis à jours) ; - ou sur l’annuairePages Jaunes d’Internet (soit par ordre alphabétique, soit dans un joyeux mélange des plus compliqués). Pour tous ces supports, le problème rencontré était un manque d’organisation, ou bien une organisation différente en fonction du support, trop souvent peu ou pas pratique car dans un ordre de classement aléatoire et rarement alphabétique.
9
De plus, soit on trouvait un nombre d’informations insuffisant, soit l’inverse en trop grand nombre… Par exemple, les numéros de téléfax, les sites Internet, les adresses e-mail… Autant d’informations inutiles lorsque vous êtes sur la route en voiture… Utiles chez soi, mais pas en chemin et que nous pouvions d’ailleurs récupérer lors de notre passage. Nous avions besoin d’un panorama rapide de la liste des antiquaires, brocanteurs et dépôts-ventes que nous allions simplement rencontrer sur notre route. En fait, nous ne demandions que le minimum requis, soit : - un nom, une adresse, un numéro de téléphone ; - une catégorie professionnelle ; - un classement unique de type alphabétique pour les départements à l’intérieur de la zone concernée (indicatif téléphonique), les villes à l’intérieur du département traversé, ou les rues à l’intérieur des villes rencontrées. Nous obtenons ainsi une lisibilité rapide, simple, et surtout plus aisée que celle des guides routiers où les plans de ville sont classés par ordre alphabétique.
10