Sanitaires & Plomberie : Évacuations

-

Livres
37 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes… autant d’appareils dont il faut rejeter l’eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d’évacuation, réalisés le plus souvent à partir d’éléments en PVC collés.

À Connaitre :
L’organisation des évacuations
La boîte à outils
Principaux raccords en PVC
Raccorder un siphon
Repiquer une canalisation
Déboucher une canalisation
Monter une pompe de relevage


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 66
EAN13 9782215108948
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
PLOMBERIE ÉVACUATIONS
Évier, machines à laver, baignoire, lavabo, toilettes… autant d’appareils dont il faut rejeter l’eau sale dans les égouts. Dans toute habitation, circulent donc un ou plusieurs réseaux d’évacuation, réalisés le plus souvent à partir d’éléments en PVC collés.
L’eau rejetée dans les égouts est divisée en trois catégories : les eaux usées (ou eau grise) venant des éviers, douches, lavabos, baignoires, bidets et autres appareils ménagers ; les eaux-vannes (ou eaux noires) venant des W-C, et enfin les eaux pluviales, qui ne sont pas considérées comme des eaux usées puisqu’elles sont directement rejetées. Les eaux usées et les eaux-vannes sont évacuées par des réseaux différents, même si elles se déversent parfois indistinctement dans l’égout. En revanche, les eaux pluviales restent séparées. Ainsi, un réseau de tout-à-l’égout moderne est dit « séparatif » : d’un côté les eaux domestiques au sens large, de l’autre les eaux pluviales. Lors des travaux, il est important de bien garder en tête et de bien respecter cette gestion séparée. Aujourd’hui, le PVC (polychlorure de vinyle) est la matière la plus utilisée pour réaliser les évacuations. Bon marché, il existe dans de nombreux diamètres, comporte de nombreux accessoires et est facile à mettre en 'œuvre. Enfin, il est insensible à la corrosion et offre peu de prise au calcaire ou aux particules incrustantes. On trouve toutefois quelques réseaux en fonte (généralement des descentes) dans les constructions anciennes. Mais ils sont le plus souvent remplacés par du PVC à l’occasion d’une rénovation.
Quelle réglementation ? La collecte des eaux usées est régie par le Règlement sanitaire. Chaque département possède le sien. Son rôle est de dicter les règles sanitaires qui doivent être respectées lors d’une construction neuve ou d’une importante rénovation. Il est généralement disponible sur le site Internet de votre mairie. La principale différence concerne le réseau de la ville qui peut être soit unitaire (eaux domestiques et eaux pluviales réunies à l’égout), soit séparatif (les eaux domestiques et pluviales possèdent chacune un réseau d’évacuation séparé). Depuis les lois Royal (1992) et Barnier (1995), vous êtes dans l’obligation de raccorder vos canalisations évacuant des eaux usées au réseau d’assainissement collectif lorsqu’il est disponible aux abords de votre terrain. Les maisons équipées jusque-là d’un système d’assainissement individuel doivent l’abandonner et se mettre en conformité.