Créer son mobilier en carton - Volume 2
92 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Créer son mobilier en carton - Volume 2

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
92 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description


Ecologique et économique, le carton se plie à toutes vos envies ! Aisé à travailler avec du petit matériel, il offre la possibilité de créer des meubles originaux et durables. Et, pour répondre aux a priori : oui, on peut s'asseoir sur un fauteuil en carton, et non, on ne le jette pas au bout d'une saison !



Eric Guiomar a mis au point une technique de fabrication à la portée de tous qu'il enseigne depuis plus de dix ans en atelier, et qu'il vous transmet dans cet ouvrage. Il vous propose sept créations à réaliser pas à pas qui vous permettront d'acquérir de nouvelles techniques.



Pratiques et contemporaines, ou héritières des grands styles, elles meubleront tous les intérieurs : table basse en escargot avec tiroir secret, table d'appoint pour l'imprimante ou l'ordinateur, table démontable pour les petits chez soi, commode Louis quelque chose qui a du style, coiffeuse et siège dignes d'un conte de fées, grand meuble pour le bureau ou le salon, au choix... car, comme toujours, il n'y a qu'une règle avec le carton : vous en faites ce que vous voulez !




  • Matériel et principes de base


  • Meuble informatique d'appoint


  • Table ronde démontable


  • Table basse "Escargot"


  • Commode de style


  • Coiffeuse


  • Siège


  • Ensemble de rangement


  • Patrons


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 octobre 2014
Nombre de lectures 142
EAN13 9782212270518
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0105€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

R sum
Écologique et économique, le carton se plie à toutes vos envies ! Aisé à travailler avec du petit matériel, il offre la possibilité de créer des meubles originaux et durables. Et, pour répondre aux a priori : oui, on peut s’asseoir sur un fauteuil en carton, et non, on ne le jette pas au bout d’une saison !
Éric Guiomar a mis au point une technique de fabrication à la portée de tous qu’il enseigne depuis plus de dix ans en atelier, et qu’il vous transmet dans cet ouvrage. Il vous propose sept créations à réaliser pas à pas qui vous permettront d’acquérir de nouvelles techniques. Pratiques et contemporaines, ou héritières des grands styles, elles meubleront tous les intérieurs : table basse en escargot avec tiroir secret, table d’appoint pour l’imprimante ou l’ordinateur, table démontable pour les petits chez soi, commode Louis quelque chose qui a du style, coiffeuse et siège dignes d’un conte de fées, grand meuble pour le bureau ou le salon, au choix…car, comme toujours, il n’y a qu’une règle avec le carton : vous en faites ce que vous voulez !
www.editions-eyrolles.com
L’atelier en images
Troisième tirage 2014, avec nouvelle présentation
Éric Guiomar

Créer son mobilier en carton
VOLUME 2
Attention : la version originale de cet ebook est en couleur, lire ce livre numérique sur un support de lecture noir et blanc peut en réduire la pertinence et la compréhension.
Avec la collaboration d’Isabelle Yafil
Conception graphique : Claude Poirier
Adaptation et mise en pages : Caroline Verret
Croquis : Sophie Frankfurt (sauf les croquis p. 12 réalisés par Nathalie Baudry et Hélène Huteau)
Photographies d’ambiance : Caroline Verret
Photographies de la galerie de portraits : Sophie Frankfurt, Mikaël Kerdudou, Maya, Lynda-Laure Sciberras, Hélène Huteau, Florence Aubry, Emmanuelle Lapié
Toutes les photographies d’étapes sont de l’auteur
© Groupe Eyrolles, 2012, 2014 avec nouvelle présentation.
À l’occasion de son troisième tirage cet ouvrage a bénéficié d’une nouvelle couverture.
L’intérieur reste inchangé.
61, boulevard Saint-Germain
75240 Paris cedex 05
www.editions-eyrolles.com
ISBN : 978-2-212-14063-7
Le code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992 interdit expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée. En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
Aux Éditions Eyrolles
Du même auteur

Collection L’Atelier en Images
F. B ONALD -B IETTI , Créer ses bijoux en pâte d’argent , 2012
S. P ERROT -H UMBERT , Le Linge ancien revisité , 2011
V. G IBERT & J. L OPEZ , Le Tapissier de sièges , 2011
M.-A. F IGUERES & J.-P. D ELPECH , Créer ses moules : cuisine, pâtisserie, chocolat , 2008
E. M ACOTTA -S OFFIATI , Créer ses bijoux en pâte polymère, vol. 1 , 2006 – vol. 2, 2008
M. & J.-P. R OLLAND , Restauration des malles de voyage , 2008
M. L EVÊQUE , Peindre sur porcelaine : animaux, végétaux, motifs graphiques et enfantins , 2006
P. L E C ORRE & A. R ENARD , Meubles et maison de poupées en carton , 2006
B. G RANIER , Encadrement, jeux de matières , 2006
C. V ILMINT , Scrapbooking : faire vivre ses photos , 2005
I. S EMANCHUK D EAN , Imitations en pâte polymère , 2005
M.-A. F IGUERES & J.-P. D ELPECH , Empreintes et moulages du corps humain , 2004
V. G IBERT et J. L OPEZ , Le Tourneur sur bois , 2004
Sommaire
Introduction
Matériel et principes de base
1. Meuble informatique d’appoint
Technique des quatre pieds indépendants – Assemblage de quatre faces
2. Table ronde démontable
Technique des « boîtes »
3. Table basse « Escargot »
Technique des « boîtes » – Tiroir
4. Commode de style
Technique des « boîtes » – Montage par élévation verticale – Tiroirs
5. Coiffeuse
Technique des traverses encochées – Technique des « boîtes » – Miroir
6. Siège
Technique des traverses à doubles encoches
7. Ensemble de rangement
Technique des traverses encochées – Tiroirs – Placards
Galerie
Patrons
Adresses utiles
Remerciements


Projet de scénographie avec l’association ATD Quart Monde : réalisation d’arches en carton.
Introduction
Bienvenue dans ce deuxième tome de Créer son mobilier en carton !
Vous y trouverez de nouvelles idées et des techniques inédites pour créer des volumes et stimuler votre imagination. Ces méthodes sont abordables sans acquis particulier dans le bricolage ou les métiers d’arts. Elles donneront à votre créativité un champ d’expression illimité.
Des meubles écologiques
Les meubles que je vous propose d’apprendre à réaliser sont créés avec du carton de récupération et des produits non toxiques et non polluants. Le carton peut être collecté auprès des imprimeurs qui reçoivent leurs plaques offset dans des étuis en double cannelure. Les marchands de cycles et les garagistes (pièces de tôlerie, pare-brise) constituent également de bonnes sources d’approvisionnement. Les meubles en carton répondent donc à une démarche respectueuse de l’environnement. Ils sont légers, résistants et lavables puisqu’ils sont vitrifiés. Leur durée de vie n’est pas limitée ; ils pourront même vous accompagner pendant une dizaine d’années si vous en prenez soin. Sachez aussi qu’en cas d’accroc, vous pourrez toujours les réparer.
Des chapitres didactiques
Les indications techniques, les conseils et les différents aspects de la création de mobilier en carton sont présentés de façon graduelle dans cet ouvrage, à la manière d’un cours. Il est donc vivement recommandé de bien suivre les étapes, voire le déroulé de l’ouvrage chapitre après chapitre pour ne pas manquer certains points techniques importants.
Galerie d’artistes
Une galerie de portraits expose en fin d’ouvrage les témoignages de sept cartonnistes qui, comme vous, se sont retrouvés un jour au pays du carton. Ils nous font l’amitié de nous montrer leur travail et je les en remercie.
Maintenant, c’est à vous de jouer !
Éric Guiomar
Matériel et principes de base
La création de meubles en carton demande peu de matériel et représente donc un investissement économique modique.
Le carton ondulé

Le carton ondulé double cannelure (de 6 à 7 mm d’épaisseur) est le carton le plus utilisé dans la fabrication des meubles en carton. Il est à la fois très résistant au poids lorsqu’il est travaillé dans le sens vertical et suffisamment souple pour recouvrir aisément les meubles aux formes courbes.

Le carton ondulé simple cannelure , plus fin, mesure 3 mm d’épaisseur, comme le carton gris et est employé principalement pour « rouler » les contours de petits meubles aux circonvolutions serrées.

Le carton ondulé triple cannelure , de 12 à 15 mm d’épaisseur, sert surtout à réaliser de très grands meubles destinés à supporter de lourdes charges.
Ce carton se récupère le plus souvent chez les marchands de cycles qui reçoivent les scooters et autres deux-roues dans de grands emballages en triple cannelure.
C’est sur la tranche du carton que vous identifierez le nombre de cannelures.
Le carton ondulé peut aussi s’acheter par plaques auprès de sociétés de cartonnage qui formatent et transforment le carton fabriqué par des professionnels qu’on appelle des « onduleurs ».
La meilleure solution, néanmoins, consiste à recycler des cartons d’emballage, pour peu qu’ils soient de taille suffisante. Ce carton se récupère notamment auprès des garagistes qui se font livrer des pièces de tôlerie et des pare-brise dans de grands emballages en carton. Vous pourrez également trouver de bonnes « sources de carton » auprès des magasins d’électroménager et de literie.
Le sens du carton a une grande importance . Lorsqu’on cherche à obtenir une résistance maximale au poids, il faut en effet veiller à ce que les plaques de carton utilisées pour la fabrication du meuble soient découpées de telle sorte que la cannelure soit verticale : la cannelure visible sur les images apparaît donc sur les arêtes du dessus des plaques. Ainsi, tout au long de cet ouvrage, nous exprimerons les mesures des plaques et morceaux de carton en indiquant d’abord la mesure correspondant au bord où doivent être visibles les cannelures (le sens de la cannelure à suivre sera également précisé dans les consignes à chaque étape).
Les autres matériaux

Du carton gris de 3 mm d’épaisseur . Il s’agit d’un type de carton très compact utilisé notamment dans la pratique de l’encadrement. Il sert ici à doubler le carton ondulé pour obtenir une surface résistante à la perforation et au poinçonnement, notamment pour les plateaux de table, par exemple.

Du papier kraft gommé de 38 mm de large. Vendu en rouleau, il sert à assembler les plaques de carton entre elles, mais également à recouvrir les arêtes des meubles avant l’habillage. On se sert beaucoup du kraft gommé tout au long de la fabrication des meubles.
Les outils
Outils de coupe et de traçage

Une scie sauteuse pour effectuer les découpes des formes des meubles dans les cartons assemblés. Équipée d’une lame spécial métal, les dents sont ainsi très fines et donnent une coupe précise (voir l’encadré « Utilisation de la scie sauteuse », p. 20).
Un cutter pour réaliser les coupes ne relevant pas de la scie sauteuse.
Une paire de ciseaux pour couper le kraft gommé et les papiers d’habillage.
Une règle de coupe lourde en acier de 80 ou 100 cm permettant la découpe des cartons.
Une équerre métallique de menuisier de 40 cm pour vérifier le bon équerrage des cartons coupés.
Un mètre ruban pour prendre les mesures sur les meubles.
Un porte-mines ou crayon à papier pour effectuer les tracés et prendre les repères.
Un feutre ou un marqueur pour repasser sur les tracés.
Les pinceaux et autres outils

Une brosse à peindre plate queue de morue.
Une brosse à peindre plate de 40 à 50 mm de large.
Un pinceau rond pour les détails.
Un pinceau coudé prévu pour peindre les radiateurs. Cet outil vous servira souvent lorsque vous aurez des zones difficiles d’accès à encoller ou à peindre.
Un pistolet à colle et des recharges de bâtons de colle pour encoller et assembler certains éléments des meubles en carton au cours de leur fabrication.
Une cale à poncer et ses abrasifs pour estomper les irrégularités du carton et obtenir des champs bien lisses après des découpes.
Une râpe à bois pour niveler les irrégularités plus marquées.
L’habillage et les finitions des meubles
Papier de soie blanc en feuilles de 40 x 60 cm, pour recouvrir le meuble en carton avant de le peindre. Cette sous-couche permet de garder un rendu exact de la couleur, surtout lorsqu’il s’agit de teintes claires.
Peinture acrylique de la couleur de votre choix , pour la finition du meuble après la pose du papier de soie blanc servant de sous-couche.
Colle à papier peint , pour poser les matériaux d’habillage comme le papier de soie blanc, les journaux illustrés, le papier népalais ou autres…
Papier népalais . C’est un papier matière que l’on trouve parfois sous l’appellation « papier Lamali », et qui existe dans une gamme variée de coloris, qui vont des naturels aux pastels en passant par les plus vifs. très résistant une fois verni, il sert à recouvrir les meubles en carton s’il correspond à la finition souhaitée.
Deux récipients en plastique pour préparer la colle à papier peint et une éponge pour l’appliquer.
Vitrificateur à parquet . Deux types de vitrificateurs doivent être utilisés selon la finition choisie : pour le papier népalais, choisir un vitrificateur sans solvant de type white spirit, mais basé à l’eau . Il doit être stipulé sur le pot que le nettoyage des outils se fait à l’eau. Les vernis et vitrificateurs basés à l’essence produiraient des tâches semblables à des tâches de graisse sur votre meuble. De plus, les produits à l’eau sont sans odeur et non toxiques. Vous trouverez trois grades de brillance selon votre goût : « cire naturelle » (qui s’approche le plus de l’aspect mat, mais à ne pas confondre avec « chêne ciré », qui est un produit teinté), « satiné », et enfin « brillant ». Après utilisation, rincez bien le pinceau. Pour les finitions au papier de soie recouvert d’aplat à l’acrylique, il faut utiliser un vitrificateur polyurethane. Je recommande l’utilisation du vitrificateur à parquet Pur Protect , de V33. estampillé de l’éco-label, sans émanation de solvant, il est de plus classé « norme jouet » (les enfants peuvent, sans risque, porter à leur bouche un objet verni avec ce produit).
Recommandations pour le plan de travail
L’idéal est de pouvoir installer un plan de travail en médium (épaisseur : 18 mm) de 70-80 x 110-120 cm. Ce plateau sera placé sur des tréteaux. Choisissez un modèle de tréteaux à hauteur réglable afin de pouvoir placer le plateau assez haut : il doit vous arriver au niveau de la ceinture, ce qui vous permettra de travailler sans vous pencher (et de limiter ainsi les risques de mal de dos). Munissez-vous également d’un tabouret haut. Dans la mesure du possible, installez votre plan de travail dans un endroit ne craignant pas la poussière – les coupes à la scie sauteuse produisent de la poussière de carton ! –, endroit qui doit également être proche d’une prise électrique et bien éclairé.
Maniement des outils et règles de sécurité
Le cutter

Positionnez la lame du cutter bien perpendiculairement au plan du carton.
N’appuyez pas trop fort sur le cutter, mais repassez modérément deux ou trois fois avec la lame jusqu’à ce que le carton soit coupé. Lorsqu’on appuie trop fort, le cutter risque en effet de déraper et de provoquer des blessures. Pour éviter les coupures, veillez à ne jamais placer votre main sur la trajectoire du cutter, mais toujours « en amont » de son passage.
Le pistolet à colle

Le pistolet à colle est un appareil qui fonctionne avec des bâtons de colle qu’il fait fondre grâce à une résistance électrique.
La colle est donc brûlante en sortant du pistolet. Il faut impérativement prendre garde de ne pas la toucher avant qu’elle ne refroidisse. Faites également attention aux gouttes de colle qui peuvent brûler la peau à son contact.
Lorsque vous avez terminé de vous servir du pistolet, débranchez-le et laissez-le refroidir sur la table avant de le ranger en prenant garde que personne ne se brûle avec son embout.
1. Meuble informatique d’appoint
Technique des quatre pieds indépendants – Assemblage de quatre faces
Ce petit meuble pratique et peu encombrant