Le maire, ni père Fouettard ni père la morale

Le maire, ni père Fouettard ni père la morale

Livres
9 pages

Description

Valoriser les compétences des parents ou favoriser une approche plus contraignante afin de les responsabiliser : la controverse semble aujourd’hui dépassée par les élus locaux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 décembre 2012
Nombre de visites sur la page 14
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le maire, ni père Fouettard ni père la morale

Aide et soutien à la parentalité, responsabilisation des parents… les appellations varient, mais désignent la même préoccupation : toucher des administrés en difficulté avec leurs enfants absentéistes, en situation de mal-être, ayant commis des incivilités ou inscrits dans des conduites à risques. Des parents qui, entend-on souvent, ne savent ni comment s’y prendre ni vers quelle institution se tourner.

Retour en arrière. En mars 2007, le maire est propulsé sur le devant de la scène. Cheval de bataille du gouvernement alors en place, la responsabilisation parentale s’invite dans le débat suscité par la loi relative à la prévention de la délinquance. Trois nouveaux dispositifs voient le jour : le conseil pour les droits et devoirs des familles (CDDF), le contrat de responsabilité parentale et le stage de responsabilité parentale. L’objectif est de répondre à la défaillance supposée des parents et de rétablir leur autorité.