//img.uscri.be/pth/9a98195e4ba4249e776cfb504d936cc37fa2ac2f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - MOBI - EPUB

sans DRM

Développer son humour

De
84 pages

Avoir de l’humour, c’est prendre le contrôle dans une interaction sociale. Ce n’est un secret pour personne : les gens qui possèdent de l’humour sont agréables et attirants. On s’ennuie rarement lorsqu’une personne nous fait rire.

Si vous avez déjà rêvé de posséder un sens de l’humour qui fait mouche, d'être apprécié par votre entourage ou de faire rire la jolie demoiselle à côté de vous lors de cette soirée... Soyez rassuré : le sens de l’humour peut s'acquérir très rapidement. En voici la méthode.


Voir plus Voir moins

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-93820-6

 

© Edilivre, 2015

Dédicace

 

A mon ami Fabien,

Pour son humour volontaire et maladroit

Introduction

« L’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre », avait remarqué un célèbre dessinateur français. Cette affirmation est terriblement vraie, mais elle n’est pas tout à fait complète à mon goût : l’humour est surtout le plus court chemin de l’homme à la femme. Femme qui rit… comme on dit.

Le sens de l’humour est en effet une qualité remarquable et précieuse. Avoir de l’humour est à mon avis la meilleure façon de profiter de la vie. Le rire est une émotion positive, et ce qui est positif rapproche les gens. Entre la naissance et la mort, il y a une vie remplie d’expériences. Le partage de ces expériences est ce qui rend les interactions sociales intéressantes. Le sens de l’humour va consister à pimenter ces interactions d’un esprit malin et d’une dose de bonne humeur. Cela tombe bien, les filles adorent.

Si vous êtes en train de lire ces lignes, il est possible que le sens de l’humour ne soit pas une compétence innée. En fait c’est même certain : l’humour n’est pas inné, car c’est une qualité qui s’apprend et se travaille. Le sens de l’humour se développe grâce à notre intelligence, au même titre que toutes les aptitudes sociales.

Bien sûr, certaines personnes sont plus douées que d’autres. Ne nous y trompons pas : c’est parce qu’elles ont fait davantage d’erreurs que les autres, et en ont tiré les leçons. Grâce à l’expérience, elles ont aussi appris que n’importe quelle situation comporte une facette comique, et que celle-ci peut être tournée en leur faveur.

C’est là que les choses deviennent intéressantes : en se dotant d’un bon sens de l’humour, on peut plaire instantanément. Les filles aiment les mecs drôles. La séduction ne peut pas se passer d’humour. La maîtrise de cet aspect est donc indispensable.

A ce sujet, j’ai une excellente nouvelle pour vous : le sens de l’humour peut se développer très rapidement. Le but de cette formation est d’acquérir la méthode, écarter les erreurs et progresser facilement. Avant vous et moi, des millions de personnes ont compris comment fonctionnait l’humour (et ne se sont pas gênées pour en tirer parti). Mon objectif est que vous en profitiez aussi.

A la fin de cette lecture, et avec un peu d’entraînement, vous serez donc capable de maîtriser l’art subtil d’être drôle… en toutes circonstances. 

Première partie
Développer son sens de l’humour

Développer son humour, est-ce possible ?

Si le rire relève du physique, l’humour fait appel à l’esprit. Et à l’inverse du rire qui ne s’apprend pas car il est déjà acquis dans nos réflexes primitifs de bébé, le sens de l’humour est une qualité qui s’apprend et se travaille, de la même façon qu’écrire ou compter.

Personne n’est né avec l’humour dans le sang. Ce qui est d’un côté plutôt rassurant, car la nature aurait été bien cruelle sinon. Au contraire, l’humour fait appel à notre intelligence. Et sauf étude contraire il semblerait qu’utiliser son cerveau de façon efficace relève davantage de l’expérience et du travail, que de la génétique.

Développer son humour est un processus qui nécessite de mobiliser son sens de l’observation, sa culture générale ou son vécu, et de mettre à profit ces expériences en vue de les communiquer de façon décalée à son interlocuteur. Ce n’est pas facile, je suis bien d’accord.

Pourtant beaucoup de gens y arrivent. Ceux qui commencent dès leur plus jeune âge à travailler leur sens de l’humour auront une longueur d’avance. La raison est évidente : plus ils s’entraînent, mieux les mécanismes de l’humour vont s’ancrer dans l’esprit et vont s’activer naturellement lors d’une conversation. Ces personnes acquièrent progressivement les réflexes qui permettent de trouver le bon mot dans tout type de situation.

Mais alors… c’est trop tard maintenant ? Allez-vous me dire. Cela peut effectivement sembler un travail de longue haleine, et j’imagine que vous n’avez pas le temps. Ni le temps de remonter dans le passé à la recherche du temps perdu, ni le temps de faire des erreurs pour progresser pas à pas. Vous avez besoin d’humour maintenant. La séduction n’attend pas. Si tel est le cas pour vous, pas de panique : la formation ci-présente est justement là pour ça. Dans les pages qui suivent, nous irons droit au but. Nous allons tenter de comprendre ensemble la mécanique de l’humour, une mécanique qui puisse ensuite être utilisée sur le terrain avec votre cible.

Autrement dit, affirmer que l’humour « on l’a ou on ne l’a pas » est erroné. Effectivement, tant qu’on n’a pas saisi la mécanique de ce jeu d’esprit, il sera assez difficile de concurrencer Gad Elmaleh (ou bien votre humoriste préféré, mais Gad a épousé une princesse de Monaco, lui). Cependant nous disposons tous d’un cerveau qui a des facultés de pensée et de créativité respectables. Le souci est qu’il n’est pas forcément prêt à faire rire, car il ne sait pas exactement comment il faut s’y prendre.

Or, sans avoir la méthode pour s’entraîner, on peut vite se décourager. Ce serait dommage, et puis assez handicapant si la séduction n’est pas déjà une seconde nature. L’enjeu de cette formation est d’expliquer comment fonctionnent les rouages de l’humour dans le cadre d’une approche séductrice. En comprenant cela, vous serez capables de mener un entraînement sur le long terme, avec des effets immédiats. Vous tirerez enfin profit de cet état d’esprit volontaire auquel il manquait une recette pour que l’alchimie opère.

Un outil de séduction ?

Essayons maintenant de cadrer le sujet de cet ouvrage. Le dictionnaire Larousse définit la séduction comme « le fait d’attirer quelqu’un irrésistiblement, de le charmer par un pouvoir plus ou moins indéfinissable ». Un peu plus loin, il est indiqué que c’est « l’action de mener quelqu’un à consentir à des relations sexuelles ». Cher Larousse, tu as superbement défini l’objectif de cette formation. Quant à moi, je vais tenter de donner les moyens, la clé pour atteindre cet objectif.

Revenons sur les deux définitions ci-dessus. D’abord il est question de charmer par un pouvoir plus ou moins indéfinissable. La formulation est intéressante car elle ne précise pas en direction de qui la séduction doit se faire. Car en effet, la précision ne devrait pas être faite : le mâle séducteur doit être capable de séduire à la fois sa cible ET toutes les personnes qui se trouvent dans leurs cercles sociaux respectifs.

Si vous êtes familier de la littérature abordant le thème de la séduction (forums, conseils, e-books), cette idée ne doit pas vous être étrangère. A noter que je n’ai pas vocation ici à expliquer les rouages de la séduction, mais uniquement la composante humoristique qui est selon moi très importante dans le processus séductif. Je disais donc : un mâle dominant (oumâle alpha) doit séduire à la fois sa cible (la femme) et les autres personnes qui gravitent autour.

Séduire une jolie demoiselle n’est pas évident, car celle-ci va se montrer extrêmement exigeante dans le choix de son partenaire. Nous allons devoir nous démarquer des autres hommes, prouver subtilement notre supériorité. Notre cible va chercher quelqu’un de drôle et intelligent (c’est ce qu’elles disent toutes et ce n’est pas faux), et de façon moins avouable, quelqu’un qui possède une valeur en société (regardez bien, les hommes de pouvoir sont rarement mal accompagnés). Cette valeur est ce qu’on appelle le social proof, la preuve sociale. Le social proof est en d’autres termes la « popularité » qui se dégage de vous aux yeux des autres. Et cette popularité, il va falloir que la jolie demoiselle en prenne bien conscience.

C’est la raison pour laquelle la séduction ne doit pas se limiter à la gent féminine. Séduire, c’est aussi attirer irrésistiblement toutes les personnes que nous serons amenés à rencontrer dans notre vie sociale. Ces personnes vont être le ciment de notre social proof. Premièrement, être capable de plaire à n’importe quel (le) inconnu(e) est un exercice d’entraînement qui sera utile plus tard lorsque vous serez en face de la demoiselle convoitée. Deuxièmement, savoir séduire permet de se construire un réseau. L’étendue de ce réseau de relations va impacter le niveau de votre social proof. Plus le niveau sera élevé, plus il sera facile de...