L'Alphabet de A à Zen

-

Livres
226 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La langue française a la réputation d’être difficile, et les Français d’être… incompréhensibles. Voici donc vingt-six mots essentiels de la langue de Molière, classés de A à Zen, à l’usage des étrangers pour les aider à surmonter leurs difficultés à communiquer avec les Français. Vin, congés, table, grève, retraite, week-end, baratin… Vingt-six termes indispensables et nécessaires, vingt-six mots-clés suffisants pour comprendre le Français de "base". Ni plus ni moins… Caustique et amusant, ce petit bréviaire ravira tous les amateurs de bons mots et les adeptes des petites phrases qui font mouche. Amoureux de la langue et des mots, Jean-François Mattei réduit à sa plus simple expression la civilisation française et ses travers, sa tendance à l’autosatisfaction et à la fanfaronnade. Car derrière le jeu et l’ironie, c’est avant tout une certaine idée de la France qu’il souhaite nous faire partager.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 novembre 2013
Nombre de lectures 33
EAN13 9782748369106
Langue Français
Signaler un problème
L’Alphabet de A à Zen
Du même auteur
Contes et chroniques : En rire pour ne pas en pleurer… Variations impertinentes sur un thème d’Avenir
Romans : La vie exemplaire d’Ange-Pancrace Agostinelli Ombre d’automne Le voyage rêvé d’Agatha Jiboulot
Romans policiers : Le devoir de vengeance Chantons sans la pluie Amanda vivait à Geraldton Est-il dangereux de s’appeler Smith ? Kwinana beach
Jean-François Mattei L’Alphabet de A à Zen
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0116547.000.R.P.2011.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2011
Avant-propos Un jour de Mai de l’année de la Révolution (celle de 1968, pas celle de 1789) j’ai lu sur un mur parisien deux inscriptions en grosses lettres noires, légèrement dégouli-nantes parce que tracées d’un pinceau trop hâtif. Aujourd’hui, le temps à fait son œuvre et elles sont ef-facées. Effacées du mur mais pas de ma mémoire. La première prônait un ordre universel nouveau au ré-alisme incertain : NON À L’IMMENSITÉ COSMIQUE La deuxième avait plutôt une portée littéraire et gram-maticale : À BAS L’ORDRE ALPHABÉTIQUE N’étant pas astronome, je ne me sens pas particulière-ment apte à commenter scientifiquement la première sentence, même si j’ai sur le sujet une opinion bien arrêtée et pense que la remise en cause de l’immensité cosmique pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. On a déjà tendance à manquer de place ; si en plus l’Univers était plus petit… On peut aussi voir, dans cette sentence pleine d’absolu, une vision avant-gardiste de ce qui deviendra plus tard, sur un mode réducteur, l’anti-mondialisme ; mais l’Antimondialiste ne refuse plus que l’immensité terrienne
9
du monde économique et non plus celle de l’Univers tout entier, comme si, avec le temps, les ambitions anti-Univers avaient été revues à la baisse. Érosion du temps et difficulté à vieillir ! On voit beaucoup moins loin, beaucoup moins grand. On apprend à se contenter de peu, à concentrer ses moyens déclinants sur des objectifs plus restreints. En revanche, je m’insurge encore, près d’un demi-siècle plus tard, contre la deuxième prise de position néga-tive et dégoulinante. J’ose déclarer haut et fort que je considère l’ordre al-phabétique comme tout à fait respectable. J’estime totalement scandaleux qu’on puisse, ne serait-ce qu’un instant, le contester. Il y a des sujets sur lesquels on ne plaisante pas. Qu’on remette en cause l’ordre établi, soit ; l’ordre al-phabétique, non ! Promenons-nous dans l’alphabet !
10