124 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Quand les Français écrivent au Président

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
124 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Monsieur le Président écoutez-moi !!

Des milliers de lettres envoyées chaque année...

... les plus savoureuses réunies pour nous faire rire !

Déclarations d'amour, délations, idées saugrenues, révélations...
Chaque année,

la présidence de la République française reçoit des milliers de lettres... parmi cette montagne de courrier, des demandes de décorations, des avis tranchés sur les dernières réformes, des conseils pour améliorer le quotidien des Français. Bref, du sérieux. Mais aussi et surtout des lettres délirantes, choquantes, des déclarations d'amour, des délations, des cadeaux coquins ou de purs délires qui font sourire le service de la correspondance présidentielle qui doit traiter chaque année ces courriers qui n'appellent pas forcément de réponse.

Sandrine Campese a réussi à percer le secret de ce service si bien gardé de la République. Elle nous donne la possibilité de lire pour la 1ère fois 101 des courriers les plus délirants reçus par les présidents de la République.

Hilarant et incroyable !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 octobre 2019
Nombre de lectures 15
EAN13 9782360758951
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0100€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

ÉÉddiitteeuurr :: Stéphane Chabenat
MMaarrkkeettiinngg ééddiittoorriiaall :: Sylvie Pina Geudin
Suivi éditorial : Clotilde Alaguillaume
Couverture : MaGwen
Les Éditions de l’Opportun
16 rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
Isbn : 978-2-36075-895-1
wwwwww..eeddiittiioonnssooppppoorrttuunn..ccoomm
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo.à mon parrain adoré,
Michel Isard« La France a trente-six millions de sujets, sans compter les
sujets de mécontentement. »
Henri Rochefort (1868)Sommaire
Titre
Copyright
Dédicace
Introduction
101 lettres adressées au président de la République
Avant de prendre sa plume
12 trucs et astuces efficaces
12 erreurs à éviter absolument̀
I N T R O D U C T I O N
CHER PRÉSIDENT...
Écrire au président de la République, c’est un peu comme faire sa lettre au
père Noël ou adresser une prière à Dieu, on caresse malgré soi le fol espoir qu’il
nous réponde en personne.
Si le père N peut compter sur ses lutins pour préparer les cadeaux des enfants,
1
si Notre Père, sur Terre, s’est toujours fait représenter, le PR dispose lui aussi de
petites mains pour répondre aux lettres de ses sujets, ou plutôt aux sujets de ses
lettres.
D’après le site de l’Élysée, 1 500 a 2 000 lettres et courriels sont adressés
quotidiennement au président de la République. En pratique, le chiffre se situerait
plutôt autour de 1 000, ce qui reste considérable, et le fait qu’il n’y ait pas besoin de
coller un timbre sur l’enveloppe (encore une analogie avec le Père Noël !)
n’explique pas tout.
Ces correspondances sont reçues et traitées par un service spécialement créé
à cet effet : le Service de la correspondance présidentielle (SCP). Mis en place dans
les années 1975-1976 sous la présidence de Valérie Giscard d’Estaing, il emploie
une soixantaine de personnes, dont une majorité de rédacteurs (les personnes
chargées de répondre aux courriers).
SERVICE SECRET
Auparavant, un « Service du courrier », réduit à sa plus simple expression,
e
était situé rue de l’Élysée, dans le 8 arrondissement de Paris. Mais quand les
courriers se sont multipliés, il a fallu créer une véritable structure capable
d’absorber le flux et donc augmenter les effectifs. Rebaptisé « Service de la
correspondance présidentielle », le courrier s’est depuis délocalisé au palais de
e
l’Alma, dans le 7 arrondissement, à l’endroit même où Napoléon III avait installé
ses écuries.
Au fil du temps, le SCP est devenu un rouage important de la machinerie
élyséenne, au même titre que le commandement militaire, le protocole, les
finances et les décorations. Comment expliquer, dès lors, que ce service hautement
stratégique soit si méconnu du grand public ?
C’est que, derrière les murs de l’imposant bâtiment du Quai Branly, la
correspondance présidentielle est régulièrement épluchée, analysée et synthétisée
pour être portée à l’attention du chef de l’État. Sortes de « Polaroid » de l’opinioǹ
̀
́
́
̀
̧
́
̀
̀
́
́
́
́
́
́
̂
̀
̀
́
́
́
̀
̀
́
́
́
́
́
populaire, aussi instantanées que spontanées, les lettres des Français sont
traitées avec tous les égards, et vont jusqu’à se substituer aux traditionnels
sondages.
LES COURRIERS DE ROUTINE
Les Français écrivent au Président principalement pour deux raisons. D’abord,
pour lui demander quelque chose : un logement, un emploi, une aide sociale, une
baisse d’impôt, une meilleure retraite, voire une décoration pour les plus hardis...
Ce sont les « requêtes », souvent adressées en dernier recours et qui témoignent
de la détresse d’un nombre non négligeable de nos concitoyens. La liste des points
communs avec le Père Noël s’achève ici.
Ensuite, pour donner leur avis, ou plus exactement, pour exprimer leur
mécontentement. Car, en la matière, les coups de gueule dépassent de très loin les
satisfecit ! Écrire au chef de l’Etat s’apparente alors a une sorte de therapie ou
d’exutoire, suivant la formule du grand tragedien grec Eschyle : « la parole apaise
la colere ».
LLEESS CCOOUURRRRIIEERRSS DDÉÉCCAALLÉÉSS
À côté de la correspondance « de routine », le SCP recoit regulierement des
missives disons plus... originales ! Certaines lettres contenant des menaces de
mort ou des chantages au suicide sont soumises a une procedure d’urgence. Mais
il y a d’autres courriers atypiques, bien plus savoureux et qui sont, vous l’aurez
compris, l’objet du livre que vous tenez dans vos mains. De quoi parlent-ils ?
Les courriers décalés les plus frequents portent sur les themes suivants :
declarations d’amour, annonces d’une invasion extraterrestre (au moins deux
courriers par mois), denonciations, theories du complot et autres paranos,
demandes et propositions de services, flashs de voyance gratuits, pastiches,
poemes et chansons, etc.
Généralement, le service ne répond pas aux courriers originaux, à moins qu’ils
touchent la corde sensible des rédacteurs. Dans ce cas, ils sont classés
« compatissants » et reçoivent une réponse. C’est le cas notamment de celui d’une
dame âgée qui angoissait fortement à l’approche de la fin du monde,
programmée, souvenez-vous, le 21 décembre 2012...
MOI, MOI, MOI, CITOYEN...
Quand nos concitoyens écrivent à la premiere personnalite de l’Etat, ils
essaient, à défaut de pouvoir rivaliser, de se valoriser. Pour cela, ils n’hesitent pas
a donner des conseils sur la meilleure maniere de gouverner le pays. Parfois, le pli
s’accompagne d’un mémoire, d’une thèse, d’un livre fraichement publie par
l’expéditeur. Ce dernier « raconte sa vie », surtout si elle n’est pas interessante :
« Ce matin, je me suis leve de bonne heure... ». N’est pas Proust qui veut !
D’autres, qui ont abandonné l’idee d’impressionner le President, le prennent
pour un intime, pour la seule raison qu’ils lui ont vaguement effleuré la main, un
jour, dans un bain de foule.́
̂
̀
́
́
́
̀
́
́
́
̂
̀
́
̀
́
́
̀
́
́
́
́
́
́
̧
́
̀
́
́
́
́
́
́
̂
́
́
̀
́
́
́
̂
́
́
SERIAL SCRIBEUR
Cela etant, c’est parfois moins le contenu même de la lettre que la frequence
d’ecriture qui pose question. Certaines personnes écrivent tous les jours au
President ! Mais que racontent-elles ? Leur vie, pour changer ; les auteurs les plus
imaginatifs n’hesitant pas a livrer une version differente a chaque fois. Lorsque ces
personnes ont la bonne idee de joindre une photo a chaque envoi, celles-ci sont
conservees dans un trombinoscope afin de reconnaitre leurs courriers en l’absence
de nom, en presence d’un nom different ou au cas ou l’ecriture serait illisible. Enfin,
la longueur de la lettre est souvent proportionnelle au degre de « fantaisie » de son
auteur.
A cote des fous « non declares », de « vrais » fous places sous tutelle ou en
hopital psychiatrique ecrivent au president de la Republique, a un rythme souvent
frenetique. Pour les identifier, une enquete est menee au prealable et une reponse
leur est adressee de temps en temps, dans l’espoir d’endiguer leur frénésie
épistolaire...
Enfin, certains lettres insultantes révèlent un fort potentiel comique, lorsque se
maintient la formule de politesse finale. Par exemple, utiliser un langage fleuri du
type « Monsieur le President, je vous emm... » tout au long de la lettre pour la
terminer par « Je vous prie d’agreer l’expression de mon profond respect ». On
peut donc ne pas porter la personne du President dans son cœur tout en ayant de
la consideration pour l’institution !
POURQUOI CE LIVRE ?
Rassembler 101 « vraies lettres » n’a pas été chose aisée ! Parfois, j’ai pu
récupérer des exemplaires de ces courriers, parfois je n’ai pu que les consulter et
les recopier, parfois, enfin, j’ai pu reconstituer la lettre à partir de notes. Le souci
de confidentialité a pu nécessiter quelques aménagements à la marge. Dans tous
les cas, je certifie l’authenticité des sujets qui y sont abordés, dans le respect, cela
va sans dire, de l’anonymat de leurs auteurs.
Bien sûr, ce livre a été écrit pour amuser ses lecteurs, mais pas que ! Sous
couvert d’humour, il en dit long sur le lien qui unit les Francais au chef de l’Etat. La
correspondance présidentielle est, je le crois, la manifestation la plus simple et la
plus sincere d’une relation complexe, où l’on pratique le grand écart entre amour
et fascination, haine et familiarité.
Quoi qu’il en soit, et tant que les moyens de communication le permettront, les
Français continueront de s’adresser à leur Président, pour le meilleur... et pour le
rire !
Sandrine Campese
1.   Sigle désignant le président de la République dans le jargon des cabinets
ministériels et des médias, popularisé, notamment, par les bandes dessinées
Quai d’Orsay, de Christophe Blain et Abel Lanzac.101 lettres adressées
au président de la République