Fleurir le jardin en 10 leçons et 3 gouttes d'eau...

-

Livres
47 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre présente l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour avoir un jardin fleuri toute l'année.
Il indique comment bien choisir ses plantes selon les situations. Il propose une sélection de végétaux faciles à cultiver parmi les annuelles, vivaces, arbustes, grimpantes, couvre-sols... Et il précise chaque fois comment les planter et les entretenir, au jardin ou en pots, pour favoriser leur épanouissement et renouveler leurs floraisons.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 2
EAN13 9782815304580
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Avant-propos
Tout jardinier espère obtenir un jardin haut en cou leur, où les fleurs s’épanouissent à profusion en toute saison. Mais les moyens d’y arriver posent des questions : doit-on semer uniquement des annuelles pour être certain d’avoir des floraisons dès la première année ? Doit-on au contraire privilégier les plantes vivaces, plus chères et moins florifères au départ mais qui grossissent et perdurent plusieurs années ? Est-ce qu’il y a des arbustes à fleurs pour toutes les situations ? Comment conserver des rosiers en bonne santé ? Ces 10 leçons répondent à toutes ces questions. Elles vous conduisent pas à pas vers les moyens les plus simples de composer vos massifs, vos haies mélangées, vos bordures et potées avec toutes les fleurs faciles à trouver, faciles à cultiver. Vous pourrez aussi vous offrir vos coups de cœur parmi les rosiers en les chouchoutant sans eff ort grâce à quelques règles de base. Les différents types de plantes d’ornement à fleurs sont passés en revue car un beau jardin combine toutes ces catégories de plantes. Les conseils donnés au long des chapitres aident les jardiniers débutants à prendre en compte l’ensemble des paramètres aboutissant à la réussite des tableaux fleuris. Même les associations à privilégier dans les mixed-borders n’auront plus de secrets pour vous. Sans être un jardinier chevronné, vous arriverez ainsi rapidement à un résultat digne de vos espérances. Bénédicte Boudassou
La ronde des fleurs au fil des saisons est l’un des grands plaisirs que l’on aime trouver au jardin. Parce que les fleurs apportent dynamisme et couleurs, surprise et émerveillement. Semez ou plantez des fleurs, et vous serez de bonne humeur !
Une palette de couleurs La vaste palette de couleurs qu’offrent les plantes à fleurs permet de composer des décors très variés. Selon les massifs ou les différentes parties de votre jardin, créez des ambiances multiples : le tour de la terrasse peut être rose et blanc, l’entrée dans les tons orangés, les bordures d’allées garnies de bleu clair et foncé… Faites une liste de vos teintes préférées, puis associez-les par deux ou trois pour éviter la cacophonie visuelle. Toutes les associations sont possibles, car chacun fait selon ses goûts, mais évitez de mélanger trop de nuances d’une même couleur.
Des fleurs toute l’année Échelonnez les floraisons en diversifiant les espèces pour obtenir un jardin coloré le plus longtemps possible. Les fleurs printanièresont des tons très vifs pour réveiller le jardin. Les bulbes se placent au premier plan : les muscaris d’un bleu lumineux et les narcisses jaunes et blancs se naturalisent très vite. Plantez les tulipes en bord de pelouse et laissez-les 2 ou 3 années au même endroit, tout en regarnissant avec quelques nouveaux bulbes chaque année : vous obtiendrez des tapis surprenants. N’oubliez pas de mettre ces bulbes en place en automne, avant la mi-novembre dans les régions froides. Adoptez des arbustes fleuristout l’été comme les lavatères, l’abélia et l’hibiscus. Les vivaces sobres comme l’achillée, le gaura, la gaillarde et le coréopsis fournissent d’imposants volumes continuellement fleuris. Pensez aux fleurs d’arrière-saison et d’hiverpour que le décor évolue au fil de l’année, comme celles du schizostylis, de l’aconit, de l’osmanthe, des camélias, des viburnums odorants et des bruyères d’hiver, puis celles des hellébores et de l’hamamélis.
Des bouquets pour la maison Le deuxième grand plaisir à s’offrir consiste à cultiver des fleurs à bouquets et à les cueillir du printemps à l’automne. Deux solutions : soit vous consacrez une partie de votre potager aux fleurs à couper, disposées en lignes, soit vous cultivez les fleurs dans vos massifs, en grands groupes afin que les cueillettes ne les dégarnissent pas. Semez des annuelles comme le cléome et la nigelle pour apporter un peu d’originalité. Les rosiers se marient très bien avec le fenouil et les lavandes. Accompagnez vos bouquets de quelques tiges de graminées (deschampsia, carex, pennisetum) pour les alléger, les épillets de ces dernières étant aussi décoratifs.
Attirer les insectes butineurs Les fleurs se parent de couleurs pour attirer les insectes qui les pollinisent. En contrepartie, elles nourrissent ces insectes. Participez à cet échange ; toutes les fleurs qui s’épanouissent profitent aux insectes utiles et en particulier aux abeilles et papillons que l’ont doit aujourd’hui protéger du fait de leur raréfaction.
Pour le printemps, plantez des corbeilles d’argent, des aubriètes, des pensées et des arbustes fruitiers. En plein été, les népétas sont très visités, ainsi que les bleuets, scabieuses, marguerites, sauges et cosmos. La mélisse, la lavande et le thym remportent aussi le premier prix des mellifères. Les asters et bruyères sont très utiles en fin de saison quand le pollen devient rare. Bannissez les traitements chimi-ques et insecticides de votre jardin ! Les abeilles comme les papillons et les syrphes y sont très sensibles.
La magie des parfums Le charme du jardin gagne en intensité quand des parfums l’embaument. Cependant, ne mélangez pas les senteurs, vous auriez plus de mal à en profiter. Parsemez au contraire vos espèces à parfum dans différents endroits du jardin et, sur la façade de la maison, plantez une grimpante odorante que vous
aimez particulièrement.
Unchoixéclairé Choisir ses plantes en privilégiant les espèces parfumées revient à passer plus de temps dans les catalogues et chez les pépiniéristes, mais cela en vaut la peine ! Préférez, par exemple, le pois de senteur annuel plutôt que le vivace : l’un sent, l’autre pas.
Éboutonner ou non ? Pour obtenir des fleurs plus grosses, il est d’usage d’éclaircir les boutons, donc d’en enlever un sur deux ou sur trois, par exemple sur les dahlias qui en produisent beaucoup par tige. Si vous gardez tous les boutons, les fleurs seront plus nombreuses mais également plus petites et, dans ce cas, il faudra les couper dès leur fanaison pour ne pas très vite épuiser le pied.
Éboutonnage sur dahlias.
Parmi les giroflées, la ravenelle (Cheiranthus cheirii) est celle qui offre les effluves les plus puissantes. Semez-la dans vos rocailles ensoleillées. L’ibéris vivace sent le miel, l’œillet mignardise a un parfum épicé et le choisya diffuse des notes de fleur d’oranger. Les deux premiers forment des bordures sans souci, le troisième convient en fond de massif. Il demande une exposition ensoleillée pour fleurir à foison, et une taille annuelle après la floraison pour conserver un port compact.
Lesindispensables
Tout le monde connaît le parfum du lilas, emblématique du printemps. Mais celui du seringat est beaucoup plus raffiné et accessible grâce à ses branches souples. L’arbuste pousse vite et devient volumineux ; placez-le en haie et en limite de jardin, pour en faire profiter les passants ! Faites de même avec le chèvrefeuille. Par contre, réservez une place de choix près de la maison aux roses sensuelles comme ‘Jacques Cartier’, et au jasmin étoilé qui embaume les soirées passées sur la terrasse. Innovez aussi en essayant le sarcococca aux fleurs blanches épanouies en janvier-février, comme la viorne odorante.
Et à l’ombre ? En ville, le soleil se fait rare au sol. Rassurez-vous, il existe aussi des espèces qui fleurissent à l’ombre ! Les plus connues sont les astilbes et les pervenches. Comptez aussi sur les ancolies, tiarelles, hostas et hellébores, lamiers et fleurs des elfes parmi les vivaces, sur le mahonia, les viburnums et les fuchsias parmi les arbustes. Côté plantes de terre de bruyère, on trouve le kalmia qui fleurit rose vif et le skimmia en blanc rosé.
Plus économiques quand on les achète en sachets de graines, les annuelles se cultivent très facilement même par des jardiniers débutants. Certaines d’ailleurs se ressèment, si on les laisse faire.
La préparation du terrain Qui veut faire pousser rapidement des plantes annuelles doit en premier lieu bien préparer le terrain. C’est la seule exigence réelle, car la concurrence des herbes adventices s’invitant toutes seules dans les cultures peut anéantir les semis. Il faut donc ameublir et désherber très soigneusement le sol, puis le ratisser et attendre 15 jours pour pouvoir une fois encore arracher les adventices qui auront levé. Comme elles sont jeunes, on le fait facilement avec une simple binette. Après ce travail minutieux, on peut semer les graines de fleu rs annuelles.
Désherbage avec binette.
En plates-bandes • Effectuez un semis à la volée,en divisant l’espace en plusieurs parties si vous voulez obtenir une plate-bande homogène. Ensemencez chaque partie en croisant les passages. Pour semer à la volée, prenez une poignée de graines dans la main et jetez-la devant vous en éventail. Mélangez vos graines avec du sablepour ne pas en prendre trop à la fois dans la main. Si vous associez plusieurs espèces de fleurs pour créer une petite prairie fleurie, mettez les graines dans un seau, brassez bien à
chaque fois que vous prenez une poignée et ayez la main légère. Recouvrez d’une fine couche de terreau et tassez légèrement avec des petites planches accrochées sous vos chaussures. L’arrosage en pluie très fine évite de créer des rigoles. • Un éclaircissageest inévitable, pour éviter que les plantes ne s’étouffent les unes les autres en grandissant. Arrachez un plant sur deux, ou sur trois ou quatre selon leur proximité. Les bonnes distances entre annuelles varient en fonction des espèces, de 20 à 40 cm en général. En prairie fleurie, laissez pousser sans éclaircir. • Au cours de l’été,annuelles telles les lavatères ( certaines Lavatera trimestris) demandent un effleurage régulier pour former de nouveaux boutons floraux. Si vous ne le faites pas, elles dureront moins longtemps. D’autres, comme les nigelles, les limnanthes, les bleuets et les pavots de Californie, fleurissent toutes en même temps sur une période d’un mois à un mois et demi. Si vous voulez prolonger les floraisons, échelonnez les semis tous les 15 jours au printemps ; vous aurez des éclosions de fleurs tous les 15 jours aussi en été.
En taches de couleur • Pour des massifs composésplusieurs taches de couleur avec des espèces ou des variétés différentes, de semer en poquetsest plus facile. Cela permet de positionner exactement les groupes de plantes comme on le désire, et même de dessiner des motifs si l’on en a envie. Les poquets sont des trous plats et peu profonds (2 ou 3 cm) dans lesquels on dispose deux, trois ou quatre graines selon leur grosseur. On recouvre ensuite de terre en tassant légèrement avec la paume de la main. Le temps de la levée, maintenez humide en arrosant en pluie fine là aussi. Un passage tous les 15 jours entre les poquets avec la binette est conseillé pou r enlever les herbes indésirables avant qu’elles ne s’installent. Éclaircissez aussi quand les plants font 10 à 15 cm de haut en ne gardant que le plus vigoureux dans chaque poquet. Continuez à arroser régulièrement pour aider la croissance des plants et favoriser les floraisons. Les espèces sobres se débrouillent seules et fleurissent au bout d’un mois et demi environ.