Réussir la culture sur butte
205 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Réussir la culture sur butte

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
205 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

La culture sur butte est une méthode innovante.

Richard Wallner, spécialiste de la permaculture, vous guide pas à pas pour créer, planter et entretenir vos buttes, à l’aide de schémas de culture détaillés. La culture sur butte présente de nombreux avantages : ni labour, ni pesticide, ni herbicide, ni apport d’engrais, ni mal de dos… et des légumes bons, sains et bio.

Optez pour le potager du futur : durable, biologique et facile d’entretien ! Développée au travers d’une démarche permaculturelle, démarche globale et écologique, la culture sur butte est aussi une solution pour ceux qui souhaitent mettre en œuvre au quotidien le développement durable.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 décembre 2019
Nombre de lectures 21
EAN13 9782815315906
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sommaire
Avant-propos
La démarche permaculturelle
L'application de la démarche à la culture sur butte
Quelques principes de conception permaculturels
Quelques méthodologies
La rentabilité économique d'une ferme permaculturelle
Chassez le naturel... Pour mieux le trouver
Les buttes de la nature
Transformer son environnement
Le mot naturel ne perd-il pas alors de sa valeur ?
Qu'est-ce qu'une agriculture « naturelle » ?
Une philosophie globale du vivant
Les transformations dans le monde vivant
Quelques transformateurs
Des besoins et des ressources complémentaires
L'approche globale de Masanobu Fukuoka
La voie des engrais chimiques
Le jardinier au sein de la cocréation
L'arbre, outil de la fertilité
Constitution et origine du sol
La forêt comme modèle agricole
le choix de la culture sur butte
Pourquoi cultiver sur butte ?
Les avantages de ma pratique sur butte de 1,70 m de large
Choisir la butte la plus adaptée à vos besoins
La surface pour se nourrir
La surface pour débuter
La surface d'autonomie
La surface pour une petite ferme diversifiée
Commencer petit
Construire des buttes de 1,70 m
Forme et dimensions d'une butte de 1,70 m
Améliorer sa terre ou compenser le manque
Où trouve-t-on la terre ?
Différentes stratégies pour compenser le manque
Améliorer sa terre
Les matériaux de construction
Les rebords de la butte
Les piquets de maintien des rebords
Les repose-pieds
Les planchettes
Les étapes de construction
Les périodes favorables
Les phases préparatoires
Les étapes pour construire une butte
Quelques astuces pour le chantier
Les étapes du chantier
L'intégration du potager au jardin
Dessin d'ensemble d'un potager écologique
La ferme « Au petit colibri »
Aménager les différentes zones
L'orientation sur sol plat
L'orientation dans une pente
La distance par rapport à la maison et aux ombres
Les grandes allées
La réserve d'eau
Les zones de production de matière
Renforcer l'équilibre biologique
Favoriser l'installation des prédateurs naturels
Introduire des « mégaprédateurs » domestiques
Renforcer le microclimat
Les haies et arbres isolés
Les murs et murets
Les pentes
Les principes de la culture sur butte
Trois méthodes de culture
Méthode 1 : les mélanges diversifiés et dispersés
Méthode 2 : le déplacement successif de lignes ou placettes
Méthode 3 : l'alternance de mélanges entre deux buttes
La fertilité
Repère 1 : protéger la butte
Repère 2 : limiter les exportations
Repère 3 : composter en surface
Repère 4 : maintenir la butte humide
Repère 5 : faire un apport diversifié et régulier d'azote naturel
Repère 6 : favoriser l'accès au soleil et à la chaleur
Repère 7 : rechercher la qualité plutôt que la quantité
Un sol et des plantes en bonne santé
Repère 1 : faire de la nature une alliée
Repère 2 : respecter une double rotation
Repère 3 : associer les légumes entre eux et choisir leur emplacement sur la butte
Repère 4 : faire de bonnes successions
Repère 5 : renforcer la prévention
Arroser et irriguer à bon escient
Se passer d'eau
Irriguer
Schémas de culture
Les points clefs pour réussir ses cultures
Cycle simple – tous niveaux
Dispositif de culture
Schémas de culture
Créer vos propres variations
Cycle amélioré en extérieur
Dispositif de culture
Schémas de culture
Cycle amélioré sous abri
Différents niveaux de protection
Schémas de culture
Conseils pratiques
Huit étapes pour concevoir son potager
Les positions ergonomiques de travail
Les positions pour la bande de sommet
Les positions pour la bande intermédiaire
Les positions pour la bande extérieure
Les positions pour le grillage
Alternatives aux vesces, fèves et pois
Pour la vesce
Pour les fèves et pois
Remèdes aux problèmes rencontrés
Semer en sol non labouré
Trop faible croissance
Compactage de la butte
Présence de maladies et ravageurs
Régulation des mulots et autres rongeurs
Ne jamais intervenir sur les cloportes
Le cas des courgettes
Envahissement de certaines cultures
Annexes
Ouvrages, DVD et liens Internet intéressants
Carnet d’adresses
Glossaire
Page de copyright
Avant-propos
Il existe de nombreuses pratiques de culture sur butte. Celle que je présente dans ce livre est le fruit de dix années d'expérimentations personnelles et d'apprentissages auprès d'autres personnes via des lectures, des rencontres… Ce travail débuta en 2003, d'abord en tant que jardinier, puis, depuis 2005, en tant que maraîcher au sein de ma ferme expérimentale Au Petit Colibri ( http://aupetitcolibri.free.fr ).
La pratique des cultures associées convient aussi bien aux jardins classiques sur sol plat qu'aux jardins avec buttes. Mais le fait de cultiver sur butte apporte des avantages supplémentaires que vous trouverez décrits dans cet ouvrage.
Ce livre s'adresse aux jardiniers, expérimentés et débutants. Pour la culture professionnelle, il me faudra écrire un second ouvrage afin d'approfondir tout ce qu'implique ce niveau de compétence. En attendant, ce livre pose déjà les repères de ma pratique actuelle qui peuvent, me semble-t-il, intéresser des personnes souhaitant démarrer une culture professionnelle non mécanisée de légumes « au naturel » sur 1 000 à 4 000 m².
Objectifs de recherche
Au fil des ans, la forme, les dimensions de la butte, et ma façon de cultiver ont beaucoup évolué pour mieux correspondre à mes besoins et à mon contexte. Les résultats ont atteint aujourd'hui un niveau qui me satisfait. Il s'agissait alors notamment de : gagner du temps : pas de labour, pas de traitement ou purin, désherbage réduit, semer rapidement pour les grandes surfaces, réduire les déplacements ; améliorer le confort du dos et des genoux ; gagner en espace de culture par rapport aux largeurs classiques de 1,20 m ; simplifier ma pratique au quotidien tout en conservant l'utilisation des associations de cultures, la rotation des cultures, la diversité des récoltes et l'accompagnement de processus biologiques complexes propres aux sols vivants ; réduire les coûts et les dépendances : pas ou peu de machine, pas ou peu de compost, produire facilement tout ou partie de la fertilité sur site sans fumier (absence d'animaux) ; être le moins en conflit possible avec l'environnement naturel du site, le rejoindre, l'accompagner, vivre avec, tout en affirmant ma présence, mes besoins ; être davantage autonome , tout en excluant une démarche d'autarcie.
Bien que la culture sur butte et les différentes techniques associées exigent un nouvel apprentissage du fait qu'elles bousculent les repères habituels, leur ergonomie, leur efficacité et la beauté qui s'en dégagent offrent de nouvelles perspectives enthousiasmantes capables de transformer notre rapport à la nature et d'amener davantage de personnes à jardiner.
Les guides sur le chemin
Au fil de mes lectures, rencontres et expérimentations, j'alimente et remets en question régulièrement l'image que je me fais du fonctionnement de la nature. Les explications de ce livre ne sont donc pas « la vérité » mais un « concept personnel » qui tente de s'en approcher. À chacun de poursuivre sa propre compréhension, j'espère que la mienne vous sera bénéfique.

Voici des chercheurs et agriculteurs qui m'ont inspiré et que je vous recommande : Masanobu Fukuoka, Claude Bourguignon, Gilles Lemieux, Emilia Hazelip, Marc Bonfils, Bill Mollison, Sepp Holzer, Robert Hart, Patrick Whitefield, Gertrud Franck, Jean Pain, Jean-Marie Lespinasse, Magda Haase, Jean-Paul Thorez, Gérard Ducerf. Ce sont autant de mots clefs pour vos recherches sur Internet !
Nous devons aussi devenir nos propres guides. Nous avons tant de choses à apprendre pour réellement fonctionner avec la nature et non contre elle. Cela demandera également du temps pour réparer les dégâts de l'ère chimique. Alors devenons nos propres chercheurs, patients et généreux, au lieu d'être de simples consommateurs exigeant des solutions immédiates sans prendre la mesure des lourdes conséquences de ce qui s'est passé pendant les 60 dernières années. Toutefois, j'ai, pour ma part, eu tort de blâmer les anciennes générations lorsque j'ai découvert la réalité de la situation, car c'est l'humanité elle-même qui est en cause. Nous aurions sans doute fait les mêmes erreurs à leur place, notre conscience d'aujourd'hui repose sur leurs erreurs passées. Ainsi, l'humanité devait, semble-t-il, passer par l'impasse destructrice de la culture chimique, de la consommation à outrance des ressources non renouvelables des forêts, de l'eau douce, de la mer… sa propre mise en danger pour voir en face l'inutilité de son combat contre la nature. Refusions-nous de prendre conscience de notre lien d'interdépendance avec la Terre ? Aujourd'hui, loin d'opposer les générations, je rêve qu'elles s'épaulent pour sortir tout le monde de l'impasse. La première des choses est d'assumer tous ensemble ce qui a été fait et d'en voir le positif : l'humanité grandit, ses erreurs lui servent de guide. Alors suivons-le !
Au Petit Colibri
Vous êtes nombreux à vouloir venir visiter ma ferme. Hélas, elle est aujourd'hui mise en danger, les cultures commerciales et le développement du site ont été stoppés après deux années seulement, du fait de l'opposition de la municipalité qui ne souhaite pas la voir se développer.
La situation s'est même aggravée lorsque la municipalité, qui n'a jamais accepté de venir me visiter, a fini par déclasser mon site en 2008 par le biais de son document d'urbanisme (PLU), le passant de zone agricole à zone naturelle pour y interdire toute construction. Rien ne l'y obligeait et cette décision fut prise contre les avis officiels de la chambre d'agriculture, du commissaire enquêteur en charge de l'enquête publique du PLU, de la Direction régionale de l'environnement (DIREN), de l'association charentaise de protection de la nature et d'éducation à l'environnement (Charente Nature), et ce, malgré le soutien de politiques, du conseil général, du conseil régional et de nombreux citoyens, tous reconnaissant l'intérêt du projet et la compatibilité avec les projets de la commune. Même la préfecture, pourtant aujourd'hui muselée par la loi de décentralisation qui lui interdit d'intervenir dans les affaires d'une commune, tenta de son propre chef une médiation. En vain.
Aujourd'hui encore, je ne connais pas les vraies raisons de cette opposition sourde et, après avoir usé de toutes les voies de la médiation, j'ai dû me résigner en 2009 à engager une démarche juridique afin que soit reconnu l'abus de pouvoir. Mais ceci est un chemin particulièrement long et si peu courtois. J'entrevois encore quelques possibilités de médiations futures pour éviter un résultat de justice qui, bien qu'en ma faveur, n'en sera pas moins un échec d'un point de vue humain. Cela me désole profondément. Si vous souhaitez mieux comprendre ce conflit, lire les avis des officiels, les nombreux articles de presse et me soutenir, je vous invite à vous rendre sur mon site Internet ( http://aupetitcolibri.free.fr ).
Ma ferme est donc en friche, ce qui, visuellement, est catastrophique ; mais on peut aussi le considérer positivement, cela rend service à la biodiversité et améliore l'état de mon sol d'année en année. Il faut juste éviter le départ en forêt, du moins l'encadrer pour qu'il soit positif. Par ailleurs, c'est en quelque sorte le conflit avec la mairie qui m'a donné le temps de mener différentes expérimentations pour approfondir mes méthodes de culture et pour rédiger ce livre : une autre façon de voir et d'accepter positivement la situation !
Aujourd'hui
En parallèle de mes recherches agricoles et en attendant de pouvoir reprendre la construction de ma ferme, je me rémunère en témoignant de mes résultats à la demande d'organismes de formation, en aidant à la création de fermes ou de projets de culture de particuliers et en éditant au sein de mon association Imagine Un Colibri des livres dans le domaine du jardinage et de l'agriculture. Vous les trouverez en vente sur mon site Internet.
J'ai accepté l'invitation des éditions Rustica, qui avait envie d'intégrer un livre sur la culture sur butte à leur catalogue, en espérant faire connaître à un plus grand nombre cette façon de cultiver. De plus, même si mon site Internet se fait déjà l'écho de mes résultats agricoles, ce livre m'offre la possibilité de mieux répondre aux nombreuses questions que je reçois. Alors, bonne lecture !
La démarche permaculturelle
La permaculture propose un ensemble d'outils de conception et de réflexion afin d'aider ceux qui le souhaitent à mettre en œuvre au quotidien le développement durable.

Qu'est-ce que la permaculture ?
La permaculture est un outil d'aménagement visant à créer des environnements humains durables au sein de l'écosystème planétaire sur lequel elle s'appuie.
L'objectif
Que chacun développe, là où il vit, là où il travaille, à la mesure de ses moyens, des solutions qui lui permettent de vivre sainement, ici et maintenant, pour nous tous et les générations futures. Cela n'implique pas obligatoirement, par exemple, de cultiver soi-même ses légumes, mais le choix de leur provenance sera réfléchi.
L'idée essentielle
Tout est relié. De près ou de loin. Le local agit sur le global et inversement.
L'équation à résoudre
L'adéquation de l'homme avec la totalité de l'existence. D'où la recherche d'une réponse globale à toute situation locale, c'est-à-dire « viable » au regard de l'ensemble. La nature devient le modèle à comprendre et à suivre. Fondamentalement la permaculture recherche des principes et méthodes pour cocréer avec elle.
L'éthique permaculturelle
Mettre du sens dans nos actions quotidiennes en faisant en sorte :
- qu'elles prennent soin de la Terre ;
- qu'elles prennent soin des êtres humains ;
- qu'elles participent à une gestion équitable des richesses de base et des surplus.
Les champs d'action
Il peut s'agir de réaménager son lieu de vie, de repenser sa façon de consommer, de réorganiser la structure de son école, de son village… beaucoup de projets sont possibles, sauf ceux contraires à l'éthique.
L'application de la démarche à la culture sur butte
Malgré son nom, la permaculture ne fixe pas de techniques agricoles. La culture sur butte de ce livre, l'agriculture naturelle du Japonais Fukuoka, le jardin-forêt de Robert Hart et toutes les autres techniques plébiscitées en permaculture font avant tout partie du pot commun de l'humanité, leur utilisation n'implique pas la réussite d'une démarche permaculturelle.
Une démarche permaculturelle amène à concevoir soi-même son mo