Zéro intrant au jardin !
135 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Zéro intrant au jardin !

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
135 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Un des fondements de la permaculture réside dans la non-consommation de ressources extérieures polluantes et énergivores, qu’il s’agisse des produits phytosanitaires et commerciaux ou bien des éléments que l’on va chercher loin. En utilisant les potentialités naturelles du monde organique et grâce aux nombreux conseils prodigués par notre auteur spécialiste, apprenez à appliquer le zéro intrant à votre jardin : compostage, paillage, gestion de l’eau, choix des plantes, soins naturels… Retrouvez dans ce guide des solutions concrètes et faciles à mettre en place.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 juin 2019
Nombre de lectures 7
EAN13 9782815314640
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Jean-Yves Meignen
Sommaire
Avant-propos
L’essence même de la permaculture
Une démarche volontaire
S’inspirer des plantes
À l’écoute des forêts
Une philosophie écologique
Le jardin, tout un univers à créer
Quelques conseils pour maîtriser les intrants et extrants au jardin
Comment limiter les intrants au jardin ?
Synthèse : les alternatives aux intrants
Comment valoriser les extrants ?
Comprendre et entretenir votre sol
Un sol vivant
Connaître et travailler votre sol
Créez de l’humus
Récoltez votre biomasse
Synthèse : les matières organiques compostables avec leur rapport c/n
Méthodes et techniques de Compostage
Comment bien pailler vos sols
Vive les engrais verts !
Synthèse : dates de semis et usages des engrais verts
Cultiver et multiplier les plantes au jardin
Faites les bons choix
Créez de la diversité
Goûtez au plaisir de donner la vie
Synthèse : les méthodes de multiplication des plantes
Semis hors sol
Boutures semi-aoûtées
Greffage en écusson
Marcottage aérien
Les semences, comment ça marche ?
Réussir vos semences
Graines de tomate
Bien utiliser et conserver l’eau
Eau et plantes : un lien intime
Eau, climat et sol sont interdépendants
Choisissez les plantes les plus adaptées
Mettez tout en œuvre pour récupérer l’eau
Comment stocker l’eau ?
Tout sur l’arrosage
Les soins naturels aux plantes
Observez avant d’agir
Favorisez la biodiversité pour limiter les maladies
Introduire des auxiliaires au jardin n’est pas sans danger
Laissez les plantes se défendre seules
Synthèse : les auxiliaires du jardin
Associez les plantes pour limiter les ennuis
Synthèse : les bonnes associations de légumes
Posez de bons diagnostics développés par les plantes
Fabriquez vos préparations naturelles
Décoction de plantes
Macération huileuse
Extrait fermenté
Jardinez sans désherbant
Jardiner sans dérivés du pétrole, c’est possible ?
Trouver des alternatives au plastique
Privilégiez les matériaux renouvelables
Pratiquez l’art de la récupération et du réemploi
Fascine en noisetier
Bois brûlé
Liens de ronce
Le partage au cœur de la permaculture
Participez à un Jardin partagé
Échangez des graines et des plantes
Rien ne vaut l’entraide
Louez, empruntez ou partagez le matériel
Apprenez au quotidien et partagez votre expérience
Synthèse
Bibliographie
Dans la même collection
Page de copyright
Avant-propos
D es études agricoles pour lesquelles l’index phytosanitaire représentait la bible, des emplois dans de grandes entreprises horticoles productivistes et le monde sans pitié de la grande distribution avec lequel j’ai collaboré m’ont, un jour, fait fuir. J’ai posé mes valises en Provence où j’ai eu l’opportunité d’une renaissance en me reconnectant avec la nature et ses rudes terres évoquées par Giono.
Le jardin de l’abbaye de Valsaintes est né en 1996. Il s’est progressivement agrandi avec l’installation d’un jardin d’ornement sur d’anciennes terrasses de culture laissées à l’abandon. Au cours des années, ma démarche personnelle face à mes responsabilités en tant que jardinier m’a permis d’avoir accès à une autre compréhension et d’adapter mes comportements. Ce processus de maturation aboutit aujourd’hui à la mise en place d’un jardin vivant et d’ un potager en permaculture .
Cette prise de position m’oblige à faire face à la critique de certains visiteurs du jardin : « Mais il y a des pucerons sur vos plantes et vous ne faites rien ! Vous ne désherbez pas, votre jardin n’est pas entretenu ! Et vos rosiers ne sont pas taillés, vous les délaissez ! »
J’avoue que devant cette pression, il n’est pour moi pas toujours facile de maintenir le cap. Malgré tout, mes convictions restent inébranlables car elles sont fondées sur un état d’être avec lequel je suis en profonde liaison et en total accord. Et donc, en effet, je ne mets pas d’engrais, je recycle la paille de lavande locale pour maintenir la vie du sol, je n’utilise que de l’eau de pluie que je dynamise et je n’applique pas de traitements sauf quelques huiles essentielles pulvérisées modérément. Oui, c’est moi qui me suis acclimaté au milieu naturel dans lequel je vis, sans exiger de cette nature qu’elle s’adapte à mes attentes.