//img.uscri.be/pth/6db4b5d4c0f48403d7f14aa13c33877b9f7869ed
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 26,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Anthropologie de l'effort

De
339 pages
On assiste aujourd'hui à une médiatisation des efforts physiques de plus en plus exorbitants. Pourtant l'effort s'oppose aux valeurs de notre société actuelle, impliquant confort et sécurité, et le sportif s'exprime donc de manière contestataire. Cet ouvrage met en perspective le principe de l'effort grâce à l'analyse des effets psychologiques, moraux mais aussi à travers la redécouverte des mythes anciens. Quelles significations les sportifs attribuent-ils à l'effort ? Comment l'effort vécu est-il lié à la découverte d'un monde meilleur ?
Voir plus Voir moins
Gérard Bruant
ANTHROPOLOGIE DE L’EFFORT
Expériences vécues et représentation du monde
Sports en Société
Anthropologie de l’effort
Sports en Société Collection dirigée par Jacques Defrance et Olivier Hoibian  L’institution sportive imprime sa marque sur la société d’aujourd’hui. Elle constitue elle-même un véritable univers social. Sociologues, anthropologues, géographes et économistes l’interrogent sous ses divers aspects.  L’extension mondiale des pratiques sportives et de leurs organisations, leur imbrication dans de multiples mécanismes sociaux et économiques, leur usage à l’école, dans les loisirs familiaux, en font une activité omniprésente et familière. Comme d’autres données immédiates de l’expérience, la vie sportive peut être interrogée par les sciences sociales. Des travaux approchent les pratiques et les pratiquants, identifient et questionnent leur culture et leurs croyances, et cherchent à comprendre leur vision du monde sportif et la construction de leur identité. Univers de symboles très actifs dans la vie publique, voie d’ascension sociale, marchandise, le sport est au cœur du social.  La collectionSports en Sociétéaccueille les recherches en sciences sociales spécialisées dans l’univers des sports et des autres pratiques physiques (danses, jeux, arts martiaux, gymnastiques, etc.). Déjà parus SOCIÉTÉ DE SOCIOLOGIE DU SPORT DE LANGUE FRANÇAISE,La recherche en sciences sociales du sport : quelle(s) utilité(s), 2011. SOCIÉTÉ DE SOCIOLOGIE DU SPORT DE LANGUE FRANÇAISE,Le sport entre public et privé : frontières et porosités, 2009. PAPINBruno,Conversion et reconversion des élites sportives,2007. MENNESSONChristine,Être une femme dans le monde des hommes,2005. AUBELOlivier,L’escalade libre en France, 2005. GRASLaurent,Le sport en prison, 2005. SOCIÉTÉ DESOCIOLOGIE DUSPORT DELANGUEFRANÇAISE,Dispositions et pratiques sportives, 2004. HOIBIANOlivier (coord.),Lucien Devies, la montagne pour vocation, 2004. SOULÉBastien,Sports d’hiver et sécurité, 2004. HOIBIANOlivier, DEFRANCEJacques,Deux siècles d’alpinismes européens, 2002.
Gérard Bruant Anthropologie de l’effort
Expériences vécues et représentation du monde
Du même auteur Bruant G. (dir),Savoirs et sens pratique dans les activités physiques, AFRAPS, Clermont Ferrand, 1990. Bruant G.,Anthropologie du geste sportif. La construction sociale de la course à pied sportive, P.U.F., Paris, 1992. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11367-8 EAN : 9782343113678
À Andrée
REMERCIEMENTS
Je remercie très chaleureusement les personnes qui m’ont aidé à réaliser cet ouvrage. Par ses encouragements, Christian POCIELLO m’a permis de poursuivre mon travail et de le terminer. Ses corrections, ses suggestions et ses travaux m’ont été très utiles. Je suis redevable à mon collègue Toulousain, Henri LAMOUR, avec qui cette recherche fut commencée. Nous avons publié un article en commun à partir des données recueillies dans un premier temps, mais notre collaboration s’est interrompue en raison de notre éloignement géographique. Plusieurs années après, j’ai été conduit à reprendre ce travail à partir d’une problématique sensiblement modifiée. Je remercie Jacques Defrance pour l’aide qu’il m’a apportée dans l’organisation du texte de mon introduction, et pour le travail important qu’il a réalisé afin de présenter mon manuscrit à l’éditeur.
9