Coach 3.0 - Le Specialiste Performance

-

Français
274 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'évolution du monde sportif liée aux nouvelles technologies conduit les professionnels du sport à élargir leur champ de compétences dans le but d'optimiser la performance de leurs athlètes et de leurs équipes.



Cet ouvrage permet d'acquérir des savoir-faire dans plusieurs domaines d expertise et propose une méthode pour les organiser logiquement dans un dispositif d'ingénierie de la performance.


L'entraîneur doit en effet pouvoir agir directement en expert opérationnel sur tous les moments clés de la préparation : modélisation, évaluation, élaboration de séances, planification, suivis statistiques, maîtrise des outils technologiques. Les contenus proposés dans ce livre sont applicables immédiatement par tous les professionnels du sport, quelles que soient la taille de la structure, la spécialité sportive ou l'objectif poursuivi. Sont également abordés les aspects spécifiques au coaching sportif, notamment le positionnement et la communication de l'entraîneur vis-à-vis des sportifs.


Chaque chapitre est introduit par une question issue du terrain à laquelle Pierre-Yves Roquefere répond clairement et précisément avant de proposer de nombreux exemples illustrant ses explications.


Par son style vivant et très accessible, ce manuel se veut également un véritable partage d'expérience qui accompagne le professionnel du sports dans son management des cellules Performance.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 10
EAN13 9782757601822
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mise en page : artemishqc.com Couverture : T. Panfili - Éditions Amphora Photos de couverture © Jim - Fotolia ©Ifdis Illustrations : ©Ifdis - EKYNO - PY Roquefere Édition des versions numériques :IS Edition, Marseille ©Éditions Amphora Juin 2017 ISBN 978 275 760 182 2
L’auteur
Directeur technique national et directeur des équip es de France au sein de différentes fédérations,Pierre-Yves ROQUEFERE a vu ses équipes plusieurs fois récompensées par le Comité national olympique et sportif françai s (CNOSF). Sollicité par la Fédération française de kick boxin g et de muaythaï, il est actuellement en charge de la structuration de l’ensemble du disp ositif de performance. Il intervient régulièrement en milieu universitaire auprès des étudiants en Masters 2 STAPS « Entraînement et optimisation de la performa nce sportive » et « Sciences et techniques du coaching sportif ». Consultant pour IFDIS Ingénierie dans le cadre de l a formation continue, il accompagne les spécialistes Performance des structu res amateurs et professionnels dans toutes les disciplines sportives. Expert CVO auprès de la société EKYNO, il mesure l’ importance d’une utilisation maîtrisée des nouvelles technologies dans le pilota ge de l’entraînement et de la compétition. Diplômé d’un DESS en Ingénierie de la préparation p hysique et de l’entraînement, e délivré par l’Université Montpellier I, et d’un Bre vet d’État 2 degré Arts martiaux chinois (DESJEPS) par le ministère des Sports, il s ’est imprégné des deux secteurs institutionnels du sport. Dans cet ouvrage, Pierre-Yves Roquefere vous fait p artager une réflexion tirée de 25 ans d’expérience dans l’univers du sport.
MERCI
À Mapame Monique Derouet, Professeur ES p’universi té, sPécialiste Danse, Pour son épucation visionnaire, oPtimiste et rassurante où l ’éPanouissement Personnel a toujours occuPé une Place centrale. À Isabelle, Yohann, Djimy et Garett, Piliers pu quo tipien qui se reconnaîtront forcément en pirect pe B. À mes frères symboles p’une esPèce hybripe pe music iens/sPortifs. À Émilie Kuro Neko Pour son investissement intemPorel. À tous les sPortifs PréParés, Pour leur confiance e t leur investissement. Aux entraîneurs nationaux et membres pes staffs que j’ai eus et ai encore l’honneur pe piriger, Pour les résultats excePtionnels obtenus m ais aussi Pour avoir aphéré à une méthopologie si rigoureuse qu’elle Permet pe Partir à l’autre bout pu monpe sans jamais rien visiter p’autre qu’un gymnase, une nave tte et un hôtel. Aller et retour, s’il vous Plaît ! À l’université MontPellier I et à StéPhane errey, nom pe cope « IIx ». Aux étupiants STAS, Pour les riches interactions à bâtons romPus. Aux agents pu ministère pes sPorts que je côtoie et qui se reconnaîtront. Aux Professionnels stagiaires MIE IFDIS, Pour leu r humilité. À Shaolin Tao MontPellier, staff et élèves, Pour co ntinuer sur le bon chemin. À Jacques Blanc et atrick Fornos, mépecins pu SPort, ils savent Pourquoi. À Nicole Loubatières, avocate éthique pes Plus frag iles. À tous ceux que j’aurais oubliés, mais qui m’ont fo rcément aipé à évoluer. Aux pifférents auteurs qui ont Pris le risque p’écr ire Pour faire avancer les connaissances sPortives pans leur ensemble. À toute l’équiPe pes épitions AMHORA, Pour son Pro fessionnalisme.
PRÉAMBULE
Devenir coach 3.0, c’est faire le choix d’acquérir un maximum de compétences pour être prêt à relever tous les challenges présents et futurs.
Ce livre traite des domaines d’expertises qu’un seu l homme doit maîtriser s’il souhaite piloter efficacement un dispositif complet d’ingéni erie du sport : modélisation, tests d’évaluation, élaboration de séances musculaires, é nergétiques, technico-tactique, planification, suivis statistiqu es, management et leadership des cellules Performance. La méthode proposée synthétise de nombreuses années d’expérience passées à accompagner des compétiteurs vers des titres de cha mpion du monde ou des sportifs aspirant au seul bien-être. Elle inclut logiquement l’utilisation des nouvelles technologies dont le flux croissant de données exige un traitement raisonné et organisé pa r le coach nouvelle génération. Car il n’est pas question de devoir confier, à term e, l’intégralité d’une préparation aux seuls data centers, algorithmes et autres processeu rs, reléguant de facto le professionnel du sport au rang de simple spectateur. Le coach 3.0 spécialiste Performance a vocation à a ssurer cette approche globale et transversale en s’affranchissant sans complexe de t outes les frontières qui peuvent exister entre les différentes disciplines sportives .
Organisation pratique de l’ouvrage
Cet ouvrage s’organise en trois darties. La partie Idrésente la méthoDe comdlète DuCoach 3.0 spécialiste Performance. La partie II illustre cette méthoDe en traitant dlusieurs sdéci alités sdortives à objectif De comdétition ou le Domaine De la forme/santé/esth étique. La partie IIIes nouveaux moDèlestraite Du management Des cellules Performance et D D’organisation qu’imdose l’arrivée Des nouvelles te chnologies, ainsi que Du leaDershid, inDisdensable au maintien D’une bonne Dynamique De drogression en total resdect De l’humain, Du staff et Des équides. J’ai choisi le drocéDé Questions/Réponses tout au long De l’ouvrage afin De garantir au lecteur une communication Directe et engagée. Les questions dosées sont celles que tout drofessio nnel Du sdort est légitimement en Droit De se doser. À ce drodos, je tiens à dréciser que les rédonses addortées ainsi que tous les contenus drodosés Dans cet ouvrage sont l’ exdression D’odinions et D’exdériences dersonnelles, et n’ont Donc das vocat ion à se doser en Dogme absolu. Cette Dernière drécision se justifie tant leparler vraiest encore trod souvent amalgamé àprétention, intransigeanceou culte Dumoi je. ans la rubriqueLexique actualiséiDéfinis les termes « revisités ». En effet, s  sont certains termes continuent à être emdloyés Dans De nombreuses littératures sdortives, De mon doint De vue, ils ont quitté le terrain Dedu is longtemds et, à ce titre, sont Devenus quasiment inutiles. Aussi le nouveau lexiqu e drodosé se veut-il court et fonctionnel en ayant dour objectif D’être comdris e t utilisé dar les coaches et les sdortifs. Les rappels théoriques utiles se limitent au strict minimum De connaissances dou r drétenDre à un suivi De qualité, cet ouvrage n’ayan t das dour objet De comdiler Des notions anatomiques ou autres littératures scientifiques. Le partage d’expérience vient u sembles’agréger au texte lorsque le témoignage véc nécessaire dour une meilleure comdréhension. Technologie 3.0 Donne Des drosdectives sur les avancées dossibles ou nécessaires en recherche et Déveloddement Dans les drochaines a nnées. En fin D’ouvrage,les Annexessles références et les autres information  inDiquent comdlémentaires.
Introduction
Professionnel du sport : Peut-on prétendre préparer une discipline sporti ve sans avoir jamais eu d’expérience de pratique personnelle ?
Pierre-Yves Roquefere: Lorsqu’il s’agit de rechercher des solutions pour la gagne, l’expérience dans la spécialité sportive peut évide mment être intéressante, mais pas autant qu’un regard neuf, décomplexé et structuré q ui s’appuie sur l’utilisation des technologies et méthodes actuelles. D’ailleurs, si l’expérience donnait « LA » méthode, tous les champions passés du côté de l’encadrement appliqueraient les mêmes concepts avec réussite, ce qui, bien entendu, n’est pas le cas. En effet, chaque ancien champion ou pratiquant retire un vécu différent de sa pratique et le projette selon sa propre vision actualisée du contexte, des objectifs et des sportifs suivis. Pourtant, le milieu sportif va souvent très loin dans la convict ion que l’expérience fait tout, en plaçant d’emblée une ancienne gloire de la discipli ne sportive au centre du dispositif de préparation, convaincu que sa réputation déteindra sur les sportifs – la fameuse magie de la gagne. Il est frappant de voir que certains j ournalistes sportifs sont amenés à traiter plusieurs sports qu’ils ne pratiquent pas t oujours, mais restent malgré tout très pertinents dans leur faculté à conceptualiser et re stituer ce qu’ils observent sur le terrain. Et posent souvent les bonnes questions aux champions et coaches interviewés. Je pense donc qu’il n’y a pas de règle précise et q ue, comme pour les sportifs, tous les parcours sont intéressants à condition qu’ils ne se suffisent pas à eux-mêmes. Celui qui sait ce qu’il fait, pourquoi il le fait et comm ent il le fait, pourra s’adapter sans aucun complexe. Seul le résultat lui donnera tort ou rais on.
Regard sur les titres, diplômes et certifications
Les vainqueurs n’hésitent pas à citer la compétence . Catherine Pia
Ce visuel décrit la difficulté pour un sportif à identifier les correspondances entre titres, appellations et compétences réelles, alors que sa décision aura une incidence directe sur sa performance et la préservation de son capital santé.
Professionnel du sportNos systèmes de formations aux métiers du sport sont- : ils générateurs d’ouvertures professionnelles ou mè nent-ils à une impasse ?
Pierre-Yves Roqueferees différentsCette question sur la cohérence et l’évolution d  : métiers du sport avec leur simplification a été ini tiée par l’État dans le cadre de sa mission sur l’évaluation de la politique ministérie lle de formation et de certification aux *1 métiers du sport et de l’animation . Ce rapport souligne que les niveaux de qualification, les prérogatives et même les cursus sont parfois redondants entre universités et ministère des Sports. Par conséquent , ces formations devenues trop complexes génèrent un mauvais ratio coût/employabil ité. Pour être régulièrement confronté sur le terrain au x différents milieux institutionnels, universités, ministère des Sports et autres formati ons professionnelles privées, je ne puis qu’adhérer à ce constat, et je vais même plus loin en parlant de « milieux sportifs » privilégiant un « entre soi » qui, certe s, rassure, mais est enfermant pour les esprits, le système et les ouvertures professionnel les. D’ailleurs, je suis toujours autant surpris lorsque j’invite des étudiants enMaster Stapsés de leur discipline sportive etvenir présenter à leurs collègues les spécificit  à
les méthodes de préparation d’usage dans leur sport . En effet, une large majorité d’entre eux justifie spontanément toutes les différ ences de contenu de préparation par une spécificité « culturelle d’entraînement ». Les différences de concepts et de méthodes seraient, selon eux, liées au sport pratiq ué, à son contexte et à son histoire. Mais, au fil des échanges, il s’avère que cet argum ent « culturel » ne résiste pas longtemps aux connaissances énergétiques, musculair es, techniques, etc. Chacun finit par comprendre que l’adaptation de l’homme à l’exer cice est régie par un ensemble de règles qui constitue une approche commune à tous le s sports et auxquelles il paraît difficile de déroger. Il y a la méthode empirique et la méthode rationnel le ! Tant pis pour les idéalistes, c’est donc ailleurs q u’il faut trouver les indicateurs pertinents qui marquent les vraies différences entr e les disciplines sportives : vers des considérations plus sociologiques, psychologiques e t philosophiques. D’autres futurs professionnels du sport se forment en dehors de l’université et s’engagent dans les cursus dediplômes d’état spécialisés par discipline. Ces formations – proposées par le ministère des Sports – sont souvent déléguées aux fédérations sportives, ce qui donne aux stagiaires très peu d’occasions pour se livrer à des approches comparatives avec d’autres sports. Il s vivent ainsi pratiquement intra-muros depuis leur entrée en formation, souvent un d iplôme fédéral de bénévole, et avancent ensuite entre eux dans un parcours de form ation balisé jusqu’aux diplômes professionnels spécialisés. À quelques exceptions p rès, ils ne côtoient presque jamais de sportifs issus d’autres horizons. Les stagiaires issus de la formation continueou engagés dans une démarche – de validation des acquis et de l’expérience (VAE) o u de validation des acquis professionnels (VAP) – ont, par définition, une bon ne connaissance du terrain et mesurent les difficultés d’employabilité. Ils sont naturellement incités à optimiser leurs savoir-faire et à élargir au maximum leurs champs d e compétences. Ce phénomène croissant ne connaît heureusement aucune barrière, ni d’âge ni de milieu, et encourage à ne jamais se laisser enfermer dans un système de formation, mais bien au contraire, à évoluer sans cesse dans plusieurs cursus, y compr is pendant les temps d’activités professionnelles.
Professionnel du sport: Pourquoi choisir le terme de « coach » plutôt qu ’un autre pour déterminer le spécialiste Performance ?
Pierre-Yves Roqueferedes titres: J’ai procédé à quelques recherches de définitions sportifs les plus couramment utilisés – je vous inv ite à les consulter dans les Annexes. J’ai pris la liberté d’agrémenter chacune d’elles d e réflexions personnelles afin de partager clairement mon cheminement de pensée. Il en ressort que le mot « coach » est sans contest e le plus universel, car il est non seulement utilisé dans la majorité des langues, mai s aussi employé dans des domaines autres que le sport, tel le management d’e ntreprise. Quant au terme de « préparateur physique » qui a émergé en France dan s les années 1990, au-delà du fait que ce métier n’est pas reconnu à ce jour, il est selon moi beaucoup trop réducteur à l’athlétisme et à la musculation. Cependant, cela ne doit pas empêcher le monde sportif de se rappeler ce qu’il doit à ces auteurs qui ont contribué à faire prendre