232 pages
Français

Guide pratique d'électricité appliquée à l'automobile pour l

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre est une contribution à l'amélioration des connaissances en électricité automobile dans l'enseignement technique. C'est un ouvrage technique qui met en exergue, dans un langage simplifié, les connaissances théoriques et pratiques dans la filière électromécanique automobile. Les apprenants y trouveront également une gamme de photos et d'exercices multiples et variés avec corrections.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2011
Nombre de lectures 88
EAN13 9782296456532
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Guide pratique d’électricité appliquée à l’automobile
pour l’enseignement technique

Célestin Bernard Wambo Tengwo

Guide pratique d’électricité appliquée à l’automobile
pour l’enseignement technique

e
4 année

© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-54312-6
EAN : 9782296543126

Préface

Dans un mondeoù laformation intellectuelle et techniquen’est plus
considérée commeunensembleimmuable,laformation (enseignement)
techniquenepeut pas sepermettre d’ignorer les technologiesdepointequi se
développentdansdivers secteurs.
Le caractère dynamique del’électricité appliquée àl’automobileimposeune
nécessaireformationcontinue àtousceux qui veulent renouveler leurs pratiques
et s’adapterau progrès.
Laréalisationdu guidepratique d’électricité automobilequiest un outil
d’informationetdeformationautant que d’autresactivités techniques s’inscrit
danscettelogique.
L’ouvrage développel’électricité automobile et sesdifférents schémasd’une
manièresimple etcompréhensible et s’adresse àun largepublic :étudiants,
formateurs, amateurset professionnelsdans le domaine.
C’est lelieu icideremercieretd’encourager sonauteur,monsieurWambo
Tengwo pouravoir pris lerisque des’aventurierdanscesecteurcomplexeoù le
progrèsdelarecherchetechnologique,l’une des plus galopantes, est
inversement proportionnelà celuidelamaintenance de cet indispensableoutil
qu’est l’automobile.
Ce documentestàl’évidence dans laligne des orientations officielles.Ceci
est unencouragementàlaproductiondesdocumentsdisciplinairesallantdans
lemêmesens.

EmmanuelSietcheping
InspecteurPédagogique National
de Mécanique Automobile

5

Introduction

Le 21 siècle sera certainement celui de la haute technologie, le domaine de
l’automobile ne sera pas en reste tant il est vrai que cette spécialité est devenue
l’une des plus sollicitées dans les établissements d’enseignement technique,
sollicitation quifait faceleplus souventàun manque accrude documents
supports.

Afind’apporter notremodeste contributionàlarésolution toutau moins
partielle de ceproblème,nousavons pensémettre àla dispositiondu public,une
série depublicationsdont lepremierest un guidepratique d’électricité
automobile.

Il traite delapratique demaintenance enélectricité automobile, deseffetsdu
courantélectrique dans l’automobile, du principe de câblage etdesdifférents
récepteursdescircuitsélectriquesappliquésàl’automobile, ainsi que des
circuitsdes générateursducourant utilisésenautomobile, ducircuitde
démarrage, d’allumagesclassique etélectrique, d’éclairage etdes indicateursdu
tableaude bord.Il traite égalementdu système de climatisationautomobile, du
préchauffage desbougiesdes moteursdiesel, du verrouillage électrique des
portièresetdu système delève-vitre électrique.
Certaines partiesdel’ouvrageprodiguentdesconseils relatifsaucontrôle, à
la détectionetàlaprotectiondescomposantsdescircuitsélectriques
automobiles.
Que cet ouvrage devienneun livre de chevet pour les passionnésencette
matière.
Touten restantattentifàtoute critiqueindispensablepour l’améliorationde
cet ouvrage,nous osonscroirequelelecteur sauratirer profitdesoncontenu.

7

Objectifs :

Chapitre I : La matière

Après l’étude de ce chapitre, l’élève devrait être capable :
-de marquer une différence entreunconducteuret un isolant ;
-de définirceque c’est lamatière;
-de comprendrelerôle desélectrons libresdans unconducteur ;
-de comprendrelephénomène desdifférentseffetsducourantélectrique
automobile.

A- Connaissance de la matière
L’ensemble descircuitsélectriquesautomobilesapour sourcegénératrice de
courant,la batteriepar sesdeux pôles négatifet positif.Cettesource appelée
tension,force électromotrice, différence depotentiel,s’écoule dans les matières
conductricesde courant vers les multiples récepteursélectriques.
Uneréflexion surces matières pouvantconduirelasource ducourant nous
permettra defaireune différence entreles matièresconductriceset isolantes.
Unconducteurest toutematière capable depermettrele déplacementdes
électrons libresd’un générateur vers un récepteur, alors qu’un isolantest toute
matièreincapable depermettrele déplacementdesélectrons libres.Comme
exemple,leschéma ci-dessous nous permettra desavoir si unematière est un
conducteur ou un isolant.Il suffira derelier unematière entreles points2et1
du schéma; si lalampes’allume,lamatière est unconducteur,si lalampene
s’allumepas,lamatière est un isolant.

+

_

Lampe

Matière à tester
1 2
Schéma d’exemple test d’une matière.
Testons plusieurs matières:
- le cuivre :lalampes’allume, corpsconducteurde courant ;
- leplastique :lalampenes’allumepas, corps isolantde courant ;
- l’aluminium:lalampes’allume, corpsconducteurde courant ;

9

-
-
-
-

le carton : la lampe ne s’allume pas, corps isolant de courant ;
lefer:lalampes’allume, corpsconducteurde courant ;
l’eau pure(distillée):lalampenes’allumepas, corps isolantde courant ;
l’eau sale(selde cuisine):lalampes’allume, corpsconducteurde
courant.

Pendant letestdes matières,les isolants n’allument pas lalampe,ils ont pour
rôle d’empêcher toutcontactentrelesdifférencesdepotentielalors queles
conducteursallument lalampe et ont pour rôle d’écouler la différence de
potentieldela batterie.

B-Constitution de la matière
Toutcorps présentdans lanature estconstitué delamatière et seprésente
sousdifférentes formesd’état physique(gazeux,liquide,solide).
Lamatière est toujours formée demolécules qui sontelles-mêmes faitesde
combinaisonsde corps simplesdont l’unité élémentaire est l’atome, et l’atome
n’est pas unélément fini mais unassemblage departicules:les neutrons,les
protonset lesélectrons.Lesatomes sontcomposésdeneutronsetdeprotons.
Tousconstituent l’essentieldelamasse; uncertain nombre d’électrons
gravitentautourdu noyau sur plusieurs orbites.Ilexiste différentes sortes
d’atomes, chacund’entre euxestcaractérisépar son nombre d’électrons.
Exemple 1:Toutematière dont lesatomes ont plusde4électrons sur son
orbite extérieure est uncorps isolant (leplastique,levernis,le carton, etc.).
E:xemple 2Toutematière dont lesatomes ont 4électrons sur leur orbite
extérieure est parcontre,tantôt isolant,tantôtconducteur ;c’est un
semiconducteur (lesdiodes,les transistors, etc.).
Exemple 3 :Toutematière dont lesatomes ont moinsde4électrons sur leur
orbite extérieure est uncorpsconducteurde courant (lefer,l’aluminium,le
cuivre, etc.).Cesélectronsdes orbitesextérieuresdes matièresconductrices
sontappelésélectronscélibataires ou libres.Seuls,ils ont l’aptitude d’écouler le
courantdans les matièresconductrices.

Atome

Electron libre

L’électron à l’orbite extérieure est appelé électron libre ou célibataire.

10

C- Phénomène des électrons libres dans un conducteur
Dans un conducteur quelconque, les électrons libres ou célibataires sont en
mouvement dans tous les sens, ce qui se traduit par un courant nul. Dès qu’on
applique la tension aux bornes du conducteur, les électrons s’ordonnent et
prennent tous une même direction. C’est donc ce déplacement ordonné des
électrons libres soumis à la tension de la batterie qui est le courant électrique
circulant dans les matières conductrices. Ce courant électrique est utilisé pour le
fonctionnementdeseffetsdes systèmesélectriquesautomobiles.

Electrons

Morceau de cuivre

Agitation ordonnée des électrons libres / Agitation désordonnée des électrons
libres.
Schéma : Phénomènes des électrons libres dans un conducteur.
Exemple d’un conducteur : le cuivre
L’atome de cuivre aunélectron sur son orbite extérieure.C’est le
conducteur leplus utilisé dans les systèmesélectriquesautomobiles,sa
souplessepermet unemanipulation facile,sans risque deruptureimportante.
Quellequesoit son utilisationdans les systèmesélectriquesautomobiles,lefil
estconstitué d’une âme etd’un isolant pouréviter lescontactsentreles
enroulementset lesautres matériauxconducteurs.Dans les systèmesélectriques
automobiles, ce conducteurest utilisé dans letransportducourant par faisceau
defil, dans le bobinage des moteurs (démarreur, essuie-glace, etc.)etdans les
systèmescomportantdesenroulements (relais,injecteur, etc.).

D- Les effets du courant électrique de l’automobile
Bien quel’électricitéprenneuneplace deplusen plus importante dans
l’automobile,ilest souventdifficile derépondre àlaquestion:qu’est-cequele
courantélectrique?Afin quenous puissions tirer un maximumdeprofitdes
installationsetdes montagesdescircuitsélectriquesautomobiles,nousallons
définir le courantélectrique automobile àtravers seseffets qui sontàl’origine
delaproductionducourant, etdu fonctionnementdetous les récepteurs
électriquesetélectroniquesdel’automobile.
Le courantélectrique automobilesemanifeste àtravers 3effets principaux:
L’effet chimique:il semanifeste dans la batteriequiest un générateur
producteurde courant utilisépour tous les récepteursdescircuitsautomobiles.

11

Dans la batterie, nous avons des plaques de plomb positives et négatives munies
de matières actives et plongées dans de l’acidesulfurique.Entrelesbornes
négative et positive,ilexisteune différence depotentiel quiest transportéepar
lesconducteurs,pour lefonctionnementdes multiples récepteursdes systèmes
électriquesautomobiles.

Symboled’une batterie.

Photod’unebatterie.

L’effet lumineux :il semanifeste àtoutes les lampesdel’automobile;
lorsqu’un filament s’échauffe,l’échauffement provoquesouvent une
incandescence du filamentet une émissiondelumière(incandescence :état
d’uncorpsdevenu lumineux sous l’effetd’unetempérature élevée) ; lefilament
est protégépar l’ampoule deverrequicontient un gaz.Cegazempêchele
filamentde brûler,nousavons lesampoulesàun oudeux filaments.Exemples
delampesdans l’automobile :lampesphares,lampesclignotants,lampes
veilleuses,lampes tableaude bord, etc.

Symbole d’une ampoule.

Photo d’une ampoule

:L’effet magnétiquedans l’automobile,ilestàla base detous les
moteursélectriquesetdetous les relais. (Exemple :démarreur, alternateur,
relais phare,relais klaxon, etc.).
Expérience d’un effet magnétique
Isoler unclouavecun tissuet surcetissu, enrouler un filde cuivre, dénuder
lesdeuxextrémitésdu filen grattant levernis,relier lesdeuxextrémitésaux
bornesd’unepile de9 voltsetapprocher le clou prèsd’unepetitepièce
métallique; vousconstatez quele clou s’aimante et qu’ilattirelapièce.Nous
avons lemêmephénomène dans tous les moteursà effet magnétique de
l’automobile.
Clou

12

Le clou attire l’épingle
Schéma d’exemple d’application de l’effet magnétique.

Exemple application de l’effet magnétique dans l’automobile sur un relais
Un relais est constitué en son centre d’un barreau defer,noyauautour
duquel sontenroulésdes fils isolésappelésbobine; prèsdubarreaudefer,nous
avons l’armaturequi peut pivoterentre deuxcontacts.Quandle courant passe
dans la bobine,l’armatures’aimante et reliele contact travaildu relais ; lorsque
le débutet lafind’enroulementdela bobinenesont plus reliésàunesource de
courant,ondit quelerelaisestaru «epos » ;dans le cascontraire,ilesten
position «travail ».Lerelais seprésentesous laforme d’un petitboîtieren
plastiqueouen métal.

Ressort de retenue

Armature

Fin enroulement

Contact repos

Receveur

Début enroulement

Schéma d’un relais à 5 fiches
Photod’un relais.
Exemple application de l’effet magnétique sur un rotor d’alternateur
Lerotor se constitue d’une bobineformée deplusieurs toursdefilde cuivre
très finenroulé autourd’un noyaudemétal isolé.
Lesdeuxextrémités sont reliéesà deuxcollecteurs isolés l’undel’autre.Sur
cesdeuxcollecteurs frottentdeuxcharbons.
Quand cesdeuxcharbons sontalimentésenénergie,nousavons unchamp
magnétique autourdu noyaudu rotor.

Lenoyau

Lesdeuxcollecteurs

Schéma du rotor d’un alternateur.

Photo d’un rotor d’alternateur.

E- Manifestation secondaire des effets électriques automobiles
Toutappareilélectrique,qu’il soitchimique,lumineux ou magnétique,
dégageuneffet thermiquelorsqu’ilest parcouru par uncourant.

13

La surtension ou le mauvaisfonctionnement
automobiles fera dégager plusd’effet thermique avec
producteurde courant quiest l’effetchimiqueou les
leseffets lumineuxet magnétique.

14

-
-
-

-
-

Exercices d’application

deseffetsélectriques
risque d’endommager le
consommateurs qui sont

Quels sont lesdifférentseffetsducourantélectrique automobile?
Quelle est selon vous la différence entreun isolantet unconducteur ?
Commentappelle-t-on leliquideque contiennent lesbatteries
d’accumulation ?
Citez quatre conducteurset quatreisolants.
Schémasymbole d’une ampoule.

Objectifs :

Chapitre II : Circuit électrique automobile

Après l’étude de ce chapitre,l’élève devraitêtre capable :
-d’identifierdans uncircuit,les organeset leursdifférents rôles ;
-defaireleschéma électrique d’uncircuitélectrique automobile;
-d’utiliser les instrumentsdemesure descircuitsélectriques ;
-de comprendrela différence entrelatension,l’intensité,lapuissance et la
résistance.

A- Le circuit
Le circuitélectrique d’une automobilepeutêtre comparé aux partiesdu
circuitd’unetorche depoche :
1)Lapile,source d’énergie delatorche, estcomparée àla batterie,source
d’énergie du système électrique automobile;
2)Les parties métalliquesconductricesélectriquesdelatorchesont
comparéesauxdifférentsconducteursélectriquesautomobiles ;
3)Lalampe,récepteurélectrique delatorche, estcomparée auxdifférents
récepteursà effet magnétiqueou lumineuxdel’automobile;
4)Les partiesen plastiquesdelatorchesontcomparéesaux isolantsdes
circuitsélectriquesautomobiles ;
5)L’interrupteurdelatorche estcomparé auxdifférentes gammes
d’interrupteursautomobiles.
Nousallons schématiserce circuiten représentantchaque élément par un
symbole.

Batterie4,5V

Lampe

Conducteurs

Interrupteur

Schéma : circuit torche de poche.
L’ensemble ducircuitd’unetorche depoche est formé commeuncircuit
électrique automobile.Si nous suivons la circulationducourantdansce circuit,
le courant partdela batterie,traversel’interrupteur (s’ilest fermé),passepar
l’ampoulepuis revientàla batterie.

15

Pour comprendre le circuit électrique automobile, ilsuffitderepérer les
éléments présentsdans le circuitainsi quelamanière dont lesdifférentesbornes
de chaque élément sont reliéesentre elles.Uncircuitélectrique doitêtreréalisé
delafaçon laplus simple, etdoit recommencer par un schéma.

B- Polarité des récepteurs électriques automobiles
Lapolarité déterminelesbornes négative et positive dela batterieservantde
différence depotentiel pour l’alimentationdesdifférents récepteursélectriques
automobiles.Elle est transportéepar les filsconducteurs vers lesdifférents
récepteurs.
Les récepteurs fonctionnent pour unbut précis,ils sontcommandés par les
interrupteurs.
Lesdifférentsconcessionnairesdes faisceauxélectriquesalimentent les
récepteursen trois méthodesdistinctes:
-lerécepteur recevantdirectement lepositifet lenégatif venantde
l’interrupteur ;
-lerécepteur recevantdirectement lenégatifet lepositif venantde
l’interrupteur ;
-lerécepteur recevantdel’interrupteur oud’un relais, en mêmetemps le
négatifet lepositif.
Avant uneinterventiondans un système électrique,ilest importantdesavoir
quelleméthodele concessionnaireutilisepour l’alimentationde ces récepteurs.

C- Rôle de chaque élément du circuit

C.1- La batterie
C’est l’élément qui fournit l’énergienécessairepour lefonctionnementdes
récepteurs.

C.2- Les conducteurs
Ils serventau transportde cette énergievers lesdifférents récepteurs.

C.3- Les récepteurs
Ils fonctionnent pour unbut préciset reçoivent le courantélectriquefourni
par la batterie.Ils sontaussiappelés organesconsommateursd’énergie dans les
circuitsélectriquesautomobiles puisqu’ils serventàl’exécutiondu travailaprès
l’alimentationdes organesde commande.
Exemple 1:Exécutiondu travaild’undémarreur quiest unconsommateur:
il met lemoteuren fonctionaprèsalimentation.

16

Photo d’un démarreur.
Exemple 2:Exécution du travail d’une pompe à essence électrique qui est
un actionneur ayant pour rôle d’aspirer le carburant du réservoir d’essence pour
le refouler vers les injections ou vers le carburateuraprèsalimentation.

Photo d’une pompe à essence.
Exemple 3:Exécutiondu travaild’un moteuressuie-glacequiest un
consommateurayant pour rôle denettoyer lavitre aprèsalimentation.

Photo d’un moteur à essuie-glace.
Exemple 4:Exécutiondu travaildesampoules phares quiest
consommateur lumineuxayant pour rôle d’éclairer lanuit pour lavisibilité.

Photo d’une ampoule phare.

un

C.4- Les isolants
Ilsempêchent toutcontactentrelesdifférencesdepotentieldela batterie et
entrelesdifférentsconducteurs.

C.5- Les interrupteurs
Encore appelés organesde commande,ilsassurent lerelaisentreles
commandeset lesconsommateurs vialescâblesélectriques.Certainsde ces
organesde commande automobilereçoiventdes informationsavantd’assurer
l’alimentationdesactionneursenénergie.
Dans laplupartdescas,l’organe de commande estdirectement lié aux
consommateurs qu’ilalimente.Maisavecles nouvelles technologies

17

automobiles,l’organe de commandepermetd’abord d’alimenter les relaiset les
boîtesélectroniqueset non plusdirectement lesconsommateurs.
Dans lesdifférentes gammesd’automobiles,les organesde commandesont
divisésencinq grands groupes:
- les organesde commandemanuelle;
- les organesde commandemécanique;
- les organesde commande àgrandeur physique;
- les organesde commandepar télécommande;
- les organesde commandepar impulsion.

C.5.1- Les organes de commande manuelle
Ils sont généralement munisd’undessin fait sur latige dublocinterrupteur
ou sur l’interrupteur,indiquant lesymbole et la directiondemanipulationde
fonctionnementdel’interrupteur.
Ces interrupteurs sont regroupés sur un seulblocinterrupteur qui meten
fonction plusieurs systèmes: ce blocinterrupteur peut mettre en fonction les
différents phares,les veilleuses,leklaxon,lesclignotants,lesessuie-glaces ;ce
bloc est généralementappeléComodo.Ilest généralement montésur latige du
volant pour faciliter lamanipulation pendant la conduite.Lesautres
interrupteurs manuels sont montés sur letableaude bord.

18

Tige de commandemaniable

Blocinterrupteur

Lesentréeset les sorties
dublocinterrupteur
Schéma d’un bloc interrupteur manuel.

Photo de deux modèles de Comodo de phare.

C.5.2- Les organes de commande mécanique
Ce sont des organes montés à des endroits précis qui permettent defermer ou
d’ouvrir lescontacts par simplemanœuvrage d’un organemécanique.
Exemple 1:Lorsquelelevierdevitesse esten positiondemarche arrière,
lesampoulesarrières’allument immédiatement, cequi permetd’émettreun
signalaux usagers.
Exemple 2: Lorsquelelevierdevitesse esten position réducteur,letableau
de bords’allumepour informer le conducteur quelevéhicule esten position
(4WD).

+

Levierdevitesse

Interrupteur feuderecul

Schéma d’un organe de commandemécanique.

Boîte devitesse

Photod’unManodefeuderecul

C.5.3- Lesorganes de commande à grandeur physique
Ils sontdes interrupteursàgrandeur physiquemontésà desendroits précis ;
ils peuvent fermer ou ouvrir leurscontactsd’après uneinformation logique
définiepar lagrandeurcontrôlée.
Exemple 1 :Uncontactélectriquepeut sefermer lorsquelapressionatteint
4barres.
Exemple 2:Un thermo-contact peut ouvriret fermer sescontacts quandla
température du liquide derefroidissementatteint 75degrésde chaleur.

19

M

+

Thermo-contact

Circuitd’eau

Schéma thermo-contact appliqué sur système de
refroidissement pour déclenchement automatique du
ventilateur.

Photo d’un thermo contact.

C.5.4- Lesorganes de commande par télécommande
Avec ces nouveaux systèmes de commande répandus seulement dans
certaines hautes gammes de voitures qui deviennent plus compliquées pendant
la maintenance, nous avons une télécommande qui peutfairefonctionner, età
une distanceprévue, certainsconsommateursd’énergie(les phares,le
verrouillage électrique des portières,l’alarme,l’ouverture de contacteurantivol,
le démarrage etc.).
Fonctionnement du système
Latélécommande est munie d’un interrupteur poussoiretd’un voyant
lumineux.Quandl’interrupteurestappuyé,levoyant s’allume,les ondes
transportent lesignald’après une distanceprévuevers l’entrée dela boîte
électronique;cesignalestamplifiépar l’alimentation reçuepar la boîte.Ala
sortie dela boîte,l’alimentation peut mettre en fonction unconsommateur.

20

Télécommande

Onde

Boîte
électronique

Alimentation

Moteur
verrouillage

Schémaséquentiel: Verrouillage électrique des portières par
télécommande.

Photo d’un interrupteur télécommande.

C.5.5- Les organes de commande par impulsion
Les interrupteurs à impulsion
L’impulsion étant l’action d’imprimer un mouvement à un corps, les
ingénieurs concessionnaires remplacent les boutons quifermentet ouvrent leurs
contacts pardesboutons quicréent plutôtdes impulsions quialimententdes
cartesélectroniques.Cescartesélectroniques, avecl’alimentation qu’elles
reçoivent,impulsentet mettenten fonction les récepteurs.
Interrupteurà
impulsion
Carte
Récepteur
électronique
Alimentation
*Schéma de fonctionnement d’un interrupteur à impulsion.

Photo d’un exemple d’interrupteur à
Impulsion.

C.5.6- Phénomène des organes de commande
Les organesde commande automobile,faitsde contacts,restent les organes
privilégiés pour lefonctionnementdesactionneurs puisqu’ils sontdestinésà
fermer ouàouvrir lescontactsélectriquesdans le circuitélectrique de
l’automobile.

C.5.7- Les électrovannes
Utiliséesdans lescommandesdescircuits pneumatiques,hydrauliques, elles
sontconstituéesd’une bobinequicréeunélectro-aimantaprèsalimentation qui
ouvreou fermeuncircuit.Leretouren positionestassurépar un ressortde
rappel.
Exemples d’application des électrovannes
-Commande deralentiraucarburateur ;
-commande arrêt moteurdiesel ;
-commande des injecteursd’essence;
-commande des klaxons pneumatiques ;
-commandehydrauliqueparélectrovanne;
-commanderéducteur pneumatique de certains véhicules ;
-commandefrein moteurélectropneumatique.

21

Pompe

Électrovanne

Alimentation

Actionneur

Schéma d’un circuit pneumatique ou hydraulique à commande
électrique.

C.5.8- Lescapteurs
Ils sont des organes capables de détecter un phénomène à une source et
d’envoyerl’information vers un systèmepluscomplexe.
Dans lescircuitsélectriquesautomobiles,ils occupent trois fonctions
principales:
1.captentdes informations pour indicateurs tableaude bord;
2.captentdes informations pour mettre en fonctioncertains récepteurs ;
3.captentdes informations pourémettre certaines informations (aux
calculateursetauxboîtesélectroniques).
Quellequesoit laplacetenuepar le capteur,saplacesera définie d’une
façon identique.Les grandeurs physiques mesurées peuventêtre :les
températures (eau, air, etc.),les vitesses (vitesse du véhicule,rotationdu
moteur, etc.) unepression (pressiond’huile, air, etc.),uneouverture(capot,
portière),un niveau minimaldeliquide(eau, carburant, etc.)et un niveau
minimald’usure(plaquette defrein,garniture defrein).

Photo d’un modèle de capteur de dépression.

C.5.9- Les circuits ouvert et fermé
Leschéma ci-dessous représenteuncircuit ouvert.Lerécepteur nepouvant
fonctionner que dans unbut précis, est misen positiond’attentepardeux
contacts ouverts sur le circuit qui représentelaposition reposdescontacts.

22

+

-

Circuit ouvert

Schéma d’un circuit ouvert.

Le schéma ci-dessous représente lefonctionnementdel’actionneur.On
remarquequelesdeuxcontacts sonten positiondetravailc’est-à-direfermés.

D-Circuit série et parallèle

Schéma d’un circuit fermé.

D.1- Circuit série
On parle de circuit sérielorsquetous lesélémentscomposantce circuit sont
situés les unsàlasuite desautres.Le circuit série est peu intéressantdans le cas
où tout nouvelélément introduitdans le circuit vient perturber le
fonctionnementdesautres.
Autres inconvénientsducircuit série :si le circuit vientà être coupé au
niveaud’unappareil,tous lesautresappareils s’arrêtent.Exemple de circuit
série(certains inducteursde démarreur,lerégulateuret l’alternateur sonten
série, etc.).

12V

Interrupteur
Schéma d’un circuit série.
*Batterie en série
Prenonsdeuxbatteriesde12 voltsbranchéesen série;connectons une
ampoule de12 voltsauxdeux pôles libres.Latension qui règne entrelesbornes
non reliéesest supérieure à12 volts (car le courantestassez fort pour faire
« griller »une ampouleprévuepour fonctionner normalement sous 12V).
Quandlesbatteries se branchenten série,levoltage auxbornesdesortie
augmente.Ainsi,si nousbranchons 5batteriesde12 voltsen série,nous
obtenons unetensionde60 volts.

+
12V

+
12V

+

12V

-

+
12V

+

60V
Schéma montage de batteries en série.

12V

-

23