L'épopée du foot ivoirien

-

Livres
216 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Côte d'Ivoire est à son douzième tir au but. Basile Aka Kouamé, le défenseur de l’USC Bassam et de I'Asec d'Abidjan est à la tâche. Il lâche une savonnette sur la droite d'Ansah. Le Ghanéen a suivi, mais il a du mal à maîtriser la balle. La Côte d'Ivoire mène 11 à 10. La pression est dans le camp ghanéen. Le temps est au quitte ou double. Auteur d'un match splendide, le défenseur central des Black Stars, Anthony Baffoe revient. Logé dans la tribune d’honneur du stade de l'Amitié, le Ministre ivoirien des Sports, René Djèdjemel Diby lève le bras pour implorer la compassion des cieux. Le Père Céleste se souvient alors que les Ghanéens ont déjà privé les Ivoiriens de trois finales de CAN. Il tranche net : Kim donne le signal, Anthony se précipite et frappe dans les gants de Gouaméné. La Côte d'Ivoire se remet à vivre. Yéo est au bord des larmes. Le capitaine Gadji est secoué par des sanglots. Les Éléphants de Côte d'Ivoire sont champions d’Afrique. Et de un !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2016
Nombre de lectures 29
EAN13 9782369970224
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,038€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’Épopée du football ivoirien
Photos :Archives Fraternité Matin ; Ivoire Dimanche ; Ricardo J. XAMA ; internet. Illustration / couverture :ARE / SILUÉ I. Kassem Maquette :ARE / KOUASSI K. Marc Mise en page :ARE / OUATTARA Awa / KOUASSI K. Marc Suivi éditorial :TIDOU D. Christian/OZÉ G. Roger
er © Africa Reflets Éditions, 1 trimestre 2016 ISBN : 978-2-36997-022-4
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
José Ricardo XAMA
L’Épopée du football ivoirien
Africa Reflets Éditions 01 BP 3648 Abidjan 01 E-mail : areflets.editions@yahoo.fr
Dédicace.................................................................................................................1-2 Remerciements.........................................................................................................3 Autobiographie...................................................................................................9-14 Préface........................................81-51......................................................................... INTRODUCTION...............................................................................................19-20 CHAPITRE 1 : HISTOIRE DU FOOTBALL IVOIRIEN Naissance du football.................................21-....22................................................. Introduction du football en Côte d’Ivoire.................................................23-30 CHAPITRE 2 : ORGANISATION DU FOOTBALL IVOIRIEN Le Ministère de la Jeunesse, de l’Éducation Civique et des Sports..........31 Le Cabinet2.....3............................................................................................................ Le Conseil National des Sports...................................................................32-33 L’Institut National de la Jeunesse et des Sports....................................33-34 L’Office Ivoirien des Sports Scolaires et Universitaires......................34 L’Office National des Sports........................................................................34-36 CHAPITRE 3 : FÉDÉRATION IVOIRIENNE DE FOOTBALL : NAISSANCE ET ORGANISATION Naissance de la FIF.........................................................................................37-39 Organisation de la FIF....................................................................................39-42 CHAPITRE 4 : PREMIERS GRANDS CLUBS IVOIRIENS La Jeunesse Club d’Abidjan : La doyenne...............................................43-48 Le Stade d’Abidjan : L’étoile de 1966......................................................49-58 L’Africa Sport National : Sur les cendres du Club Sportif Bété.......59-72 L’ASEC d’Abidjan : La légendaire............................................................73-98 Le Stella Club d’Adjamé : Esprit magnan..............................................99-106 Le Sporting Club de Gagnoa : La fierté du fromager........................107-120 Le Réveil Club de Daloa : Galops d’antilopes....................................121-128 La Société Omnisports de l’Armée : Foi de militaires......................129-134 CHAPITRE 5 : LES ÉLÉPHANTS DE CÔTE D’IVOIRE ET LA COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS Création de la CAF et de la CAN............................................................135-136 Adhésion de la FIF à la CAF.....................................................................137-139 Marche exaltante des Éléphants de Côte d’Ivoire..............................140-204 CHAPITRE 6 : LE FOOTBALL FÉMININ EN CÔTE D’IVOIRE...........205-210 CHAPITRE 7 : LES ARBITRES IVOIRIENS..............................................211-214 DES PORTEFLAMBEAUX DU FOOTBALL DE L’INTÉRIEUR...........215-216
La hache du bûcheron
Fidèle compagne de tous les jours Compagne de temps de chaleur Compagne des temps de grands froids Tu sers à porter la cognée et à fendre le bois de chauffe Mais quand la famille se réunit joyeusement autour du bûcher Personne ne se souvient de toi Tu es abandonnée dehors Dans les nuits glaciales Et pourtant…
À mon grand-père feu Édouard AKADJI, pour cet héritage éternel : le goût du travail
À ma sœur aînée Madeleine XAMA, le ruisseau qui s’est asséché pour que reverdisse le pâturage
Remerciements
À Emmanuel KOFFI et Alphonse BOOALAMOU. « Il était une fois… il était une foi… »
À Sébastien ZEHI, Zéguédoua N’GUETTA et Maixent DEGNY. « Parce que seuls les bons chasseurs déterminent la marche du crocodile. »
À Justin VIEYRA. « Pour toutes ses leçons de persévérance et d’humilité. »
À Jacques Daniel Bernard ANOUMA. « Parce que la poule qui aime la compagnie des renards est un symbole de vigilance. »
À Augustin SIDI DIALLO. « La discrétion forge et fortifie l’efficacité. »
À Hédi HAMEL ; « Combattant infatigable pour une presse sportive africaine professionnelle et respectable. »
À tous les journalistes sportifs devanciers ; « Limon fertile de ma passion. »
À toutes les personnes ressources que la contrainte des pages m’empêche de citer. « Pour leurs contributions spontanées et enrichissantes. »
L’Épopée du football ivoirien
Comme un air d’autobiographie Juché sur les miradors des rizières où il chasse les oiseaux maraudeurs pendant les vacances scolaires, le petit Ricardo s’adonne, à cœur joie, à sa passion : la narration de matches imaginaires de football. Il s’égosille et s’époumone à longueur de journée. Ses fidèles « audi-teurs » ailés semblent plutôt admiratifs, car à force de l’écouter, ils épargnent les grains de riz. En dehors de Sassandra, Ricardo ne connaît aucune autre ville de Côte d’Ivoire. Son tuteur, Jérémie Akpalé, est un passionné de football. Supporter de l’Africa Sports d’Abidjan, il possède un radiorécepteur grâce auquel il ne manque aucun match de son équipe. Lors de ces joutes lointaines et sonores, Ricardo fait office de « com-missaire au match » ; il doit noter les dates des rencontres, les scores et les noms des buteurs afin que son tuteur « écrase » ses contradicteurs des clubs rivaux, surtout ceux de l’Asec d’Abidjan, au cours des chaudes discussions qui ont lieu tous les dimanches. La corvée se révèle bénéfique pour Ricardo : il finit par connaître les noms de la plupart des joueurs du championnat national.
1978 :École Primaire Publique de Gragbazo, dépar-tement de Soubré dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire. Ricardo est en classe de Cours Moyen Deuxième année 1 (CM2). La Coupe Alexis Thierry Lébé est organisée dans le canton Tigrou à Lakota. Elle lui offre, pour la toute première fois, l’opportunité de commenter un « vrai » match de football. Mais il y a mieux : Ricardo enregistre ses 2 commentaires sur une bande magnétique. Jean Kambiré,
1- Ancien Ministre de la Construction et de l’Urbanisme sous le Président Félix Houphouët-Boigny. 2- Ancien reporter sportif à Radio Côte d’Ivoire, ancien Député de Bouna.
9
José Ricardo XAMA
1
0
comme on le surnommait alors, met tout le monde d’accord sur son talent naissant, volant même la vedette aux footballeurs.
1983 :Lycée Moderne de Dabou dans le sud de la Côte d’Ivoire. Ricardo a grandi et gagné en assurance. Il est le « journaliste » de l’établissement secondaire. Mais il est surtout celui du Socraff de Dabou, l’équipe locale de football dont il commente les matches.
1985: mi-temps d’un match amical opposant le Socraff de Dabou au Stade d’Abidjan sur les installations sportives du lycée. Ricardo rencontre l’une de ses idoles, Jean-Louis Farrah Touré, reporter sportif à Radio Côte d’Ivoire. Jean-Louis le félicite : «Il ne vous manque rien du tout. Vous avez du talent, alors n’imitez personne, soyez vous-même.» La leçon est retenue. Le jeune commentateur est, par ailleurs, un excellent footballeur. Mais l’opposition de son père est ferme. «On ne gagne rien au football. On va te briser un jour tes petites jambes. Va à l’école, c’est tout ce que je te demande.» Ricardo se contente donc des seuls tournois de football entre villages. Six années durant, il est l’avant-centre et le buteur du Gnado Football Club de Kpayorognoa, l’équipe de son village natal.
1986: XAMA est reçu au baccalauréat, série A , option 2 Lettres-philosophie. Cest la Faculté de Droit de l’Uni-versité d’Abidjan Cocody qui l’accueille. Le jeune homme, qui rêvait de faire des études de Lettres pour se préparer aux métiers de journaliste ou d’enseignant de français dans le secondaire, est quelque peu désorienté. Il