//img.uscri.be/pth/3896ece6dfd3656c38d31eed6c81c94ec8141130
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Californie

De
431 pages

Ce chapitre numérique consacré à la Californie est extrait du guide Ulysse sur le Sud-Ouest américain.





Vénérée par les uns, détestée par les autres, la Californie, terre des extrêmes et des extravagances, ne laisse certainement personne indifférent. Véritable concentré à la fois du pire et du meilleur de l'Amérique, cet État mythique de la Côte Ouest américaine a su faire rêver des millions de personnes depuis des générations.


De la Baie de San Francisco au Yosemite National Park, de la côte centrale à la fameuse ville de Los Angeles, en passant par San Diego, vous allez découvrir pas à pas cet État baigné par l'Océan Pacifique.




Ce chapitre numérique vous propose de découvrir la Californie à l'aide de renseignements sur les attraits touristiques, un système d'étoile pour vous signaler l'intérêts des sites à visiter, un carnet d'adresses pour l'hébergement et la restauration, des informations sur les activités de plein air, des idées de sortie et des détails sur les festivités et festivals organisés tout au long de l'année.





Voir plus Voir moins

Californie

Vénérée par les uns, détestée par les autres, la Californie, terre des extrêmes et des extravagances, ne laisse certainement personne indifférent. Véritable concentré à la fois du pire et du meilleur de l’Amérique, cet État mythique de la Côte Ouest américaine a su faire rêver des millions de personnes depuis des générations.

Le Golden State possède depuis sa fondation une force d’attraction incommensurable, comme nul autre territoire dans les Amériques, voire dans le monde entier. Pionniers, chercheurs d’or, grands poètes, chanteurs, acteurs et sportifs s’y sont retrouvés au fil des générations pour y faire fortune, devenir célèbres, refaire le monde, y trouver l’amour ou simplement pour profiter de son climat clément, et ont fait de cet État une véritable légende à laquelle le cliché de terre de contrastes sied fort bien. Attirés à l’origine par le climat doux et enivrant ainsi que par les terres fertiles, les premiers pionniers californiens ont créé un territoire à leur image, peuplé aujourd’hui d’entrepreneurs de toutes sortes qui cherchent à accomplir leur but trop souvent insaisissable : le rêve américain. Car s’il existe un endroit en apparence paradisiaque où tout semble possible, où le pauvre peut devenir riche en claquant des doigts, où l’illustre inconnu peut se transformer en une célébrité adulée, c’est ici, en Californie. Il n’apparaît donc pas étonnant que des millions de personnes sur le globe fantasment sur cette Amérique mythique, aux énormes voitures rutilantes, aux billets de banque qui poussent dans les arbres, au surf éternel et aux blondes pulpeuses déambulant sur les plages de sable fin. Car souvent, Californie rime avec une certaine Amérique et toutes ses histoires féeriques de success story.

Californie(5703).ai

La Californie semble familière même à ceux qui n’y ont jamais posé le pied. Nous entretenons avec elle une relation privilégiée, souvent d’amour et de désir. Il est vrai que nous sommes depuis des générations assaillis de mots et d’images nous montrant les multiples facettes de ce grandiose territoire. Décrite par les plus grands auteurs, chantée, peinte et filmée par des générations d’artistes touchés par son caractère unique, la Californie possède certainement l’une des premières places sur le podium des terres légendaires du monde. Qui n’a pas vu, un jour ou l’autre, John Wayne ou quelque autre cowboy bien en selle traversant les grandeurs du désert de Mojave? Peut-on trouver une personne en Occident qui n’ait jamais vu une scène d’une série télévisée se déroulant à Los Angeles? Ou encore qui n’ait été témoin d’une poursuite en voiture dans les rues de San Francisco par l’entremise du petit ou du grand écran? Bien rares sont les gens qui n’ont jamais vu un surfeur ou une blonde au corps de top-modèle partageant leurs histoires de cœur avec des millions de téléspectateurs. La Californie nous apparaît toute proche alors qu’elle est en réalité insaisissable, tant ses dimensions sont impressionnantes, ses facettes multiples et difficiles à cerner. Elle symbolise en apparence la simplicité du rêve américain, de l’Eldorado. Pourtant elle demeure immensément complexe, tellement que plusieurs s’y noieront et y perdront leur identité. Bienvenue en Californie...

Située sur la côte ouest des États-Unis, la Californie, par sa superficie de 423 970 km2, se classe au troisième rang du pays après l’Alaska et le Texas. Son territoire, qui adopte la forme d’un boomerang lancé vers l’Asie, s’étale du nord au sud depuis les immenses forêts de pins de l’État de l’Oregon jusqu’aux terres arides du Mexique, et d’est en ouest des montagnes et des déserts de l’Arizona et du Nevada jusqu’au majestueux océan Pacifique, qui lui offre plus de 2 100 km de littoral. L’océan exerce d’ailleurs une influence importante tant sur le mode de vie de ses habitants que sur son climat. Aucun point de son immense territoire, plus vaste que l’Allemagne, ne se trouve à plus de 400 km de la côte. Depuis les années 1960, la Californie constitue l’État le plus populeux de l’Union, et elle compte aujourd’hui environ 38 millions d’habitants, soit plus que la population totale du Canada (34 millions). Un Américain sur huit habite cette terre mythique, et environ la moitié des Californiens vivent dans la seule grande région de Los Angeles.

Visit California : 916-444-4429 ou 877-225-4367, www.visitcalifornia.com.

California Department of Parks and Recreation : 916-653-6995 ou 800-777-0369, www.parks.ca.gov

San Diego

Berceau de la Californie, la ville de San Diego Etoile UlysseEtoile Ulysse semblait promise à une brillante destinée. Premier site d’implantation des explorateurs espagnols en Haute-Californie, l’endroit jouissait et jouit toujours d’un climat incomparable.

San Diego aurait pu profiter de sa situation stratégique à la future frontière des États-Unis et du Mexique, mais elle s’est cependant fait damer le pion, au début du XXe siècle, par ses désormais célèbres cousines que sont Los Angeles et San Francisco. Plusieurs facteurs expliquent le retard de son développement : les difficultés d’irrigation du territoire, toujours un problème de nos jours, et le fait de ne pas avoir pu profiter autant que ses rivales des retombées de la ruée vers l’or.

Lors de sa découverte par les Espagnols en 1542, le site de San Diego était habité par les Dieguenos, une tribu amérindienne pacifique qui vivait depuis des siècles de la cueillette, de la chasse mais surtout de la pêche, se nourrissant essentiellement de poissons et de coquillages.

San Diego devint mexicaine en 1821, à la faveur de l’indépendance du pays. Le nouveau régime implantera le système des ranchos, de vastes pâturages offerts aux proches des dirigeants et aux soldats méritants.

En 1848, les États-Unis gagneront la guerre contre le Mexique et annexeront la Californie. San Diego voit une nouvelle fois son système économique, politique et social subir de grands bouleversements.

San-Diego-Environs(5703).ai

La ville ne prit réellement son essor que lors de la construction du quartier général des forces navales du Pacifique (Pacific Naval Headquarters) dans les années 1940, la plus grande base navale du monde pendant la Seconde Guerre mondiale. La fin de la guerre froide, au début des années 1980, provoqua de nouveau un ralentissement économique.

Aujourd’hui, San Diego compte près de 1,4 million d’habitants, ce qui en fait la huitième ville en importance aux États-Unis. Elle exerce depuis quelques années une attraction sur la tranche plus âgée de la population du pays. De nombreux retraités aisés, attirés par la qualité de vie de San Diego et son climat, y ont élu domicile. Sécuritaire, moins chère et moins polluée que Los Angeles, San Diego offre le modernisme d’une ville prospère, dans un décor ensoleillé de plages de rêve. Douce revanche...

Les touristes amateurs de culture découvriront une ville dotée d’un riche patrimoine qui foisonne d’activités culturelles et de musées. Les familles y trouveront aussi leur compte avec le zoo de San Diego, le plus important du pays, et son Safari Park, SeaWorld, sans oublier le fameux Legoland et le New Children’s Museum. Les adeptes du nautisme et les joueurs de golf ne seront pas non plus en reste.

Accès et déplacements

En avion

Le San Diego International Airport(3225 N. Harbor Dr., 619-400-2404, www.san.org) est situé à moins de 5 km au nord-ouest du centre-ville de San Diego. L’approche à l’atterrissage donne une drôle d’impression tant il semble près du centre-ville. Il s’agit d’un aéroport international moderne comprenant trois terminaux, dont un réservé aux vols pour Los Angeles. Il abrite des bureaux de change, un bureau d’information ainsi que quelques restaurants. La plupart des grands transporteurs aériens font des escales à cet aéroport.

Pour vous rendre au centre-ville, vous avez le choix entre limousines, taxis (comptez une dizaine de dollars), navettes et autobus (ligne 992; 2,50$; trajet de 15 min, départs environ toutes les 15 min). Ils peuvent aussi vous emmener un peu partout dans la région métropolitaine.

En voiture

San Diego se trouve à 130 mi (210 km) au sud de Los Angeles par la route 5; comptez 2h30 de trajet.

La voiture est un bon moyen de transport pour se déplacer à San Diego, car il est relativement facile de s’y repérer et la circulation n’est pas trop dense, au contraire des villes de Los Angeles ou San Francisco, bien qu’elle puisse l’être à certains endroits comme les grandes artères aux heures de pointe.

Location de voitures

La plupart des agences de location se trouvent sur Kettner Boulevard, situé à l’est des terminaux de l’aéroport de San Diego.

En autocar

Pour obtenir les horaires et les destinations desservies, appelez la succursale locale de la compagnie Greyhound au 800-231-2222 ou visitez leur site Internet : www.greyhound.com.

Gare routière

San Diego Greyhound Station : 120 W. Broadway, 619-239-6737

En traversier

Pour accéder à Coronado Island, on peut prendre le Coronado Ferry(619-234-4111 ou 800-442-7847, www.sdhe.com), qui part plusieurs fois par jour de San Diego. Départs de San Diego au Broadway Pier (990 N. Harbor Dr.) et au Convention Center (600 Convention Way), et arrivées à Coronado Island au Coronado Ferry Landing (1201 First St.). Le prix est de 4,25$ l’aller, et les bicyclettes (pas de frais supplémentaires) sont bienvenues sur le bateau.

En transports en commun

Le Metropolitan Transit System (MTS) (619-233-3004 ou 511 depuis San Diego, www.sdmts.com) est un système de transport en commun d’autobus et de trolleys qui dessert le centre-ville de San Diego et ses environs. Les tarifs varient en fonction des trajets, et sachez que les chauffeurs ne rendent pas la monnaie et que les billets ne sont valables que pour un trajet, sans correspondance. Il est donc souvent avantageux d’opter pour les laissez-passer Day Pass, qui permettent de voyager sur toutes les lignes sans restriction pendant un ou plusieurs jours (5$/1 jour, 9$/2 jours, 12$/3 jours et 15$/4 jours).

Le Coaster Train(760-966-6500 ou 800-262-7837, www.gonctd.com) est la solution idéale pour visiter les communautés situées sur la côte de San Diego en se dirigeant vers le nord. Le prix du billet inclut les correspondances pour les autobus et trolleys de San Diego. Le Coaster Train fonctionne du lundi au samedi et part du Santa Fe Depot(1050 Kettner Blvd.) dans le centre-ville et passe par Old Town, Sorrento Valley, Solona Beach, Encinatas, Carlsbad et Oceanside.

En taxi

San Diego Cab : 619-226-8294 ou 800-368-2947, www.sandiegotaxicab.com

Yellow Cab : 619-239-8061

À pied

La plupart des quartiers de San Diego se visitent très bien à pied. Les rues sont souvent larges, bordées d’arbres et très propres.

Renseignements utiles

Excursions et visites guidées

Old Town Trolley Tours (619-298-8687 ou 888-910-8687, www.historictours.com) propose des visites guidées de la ville dans un vieux trolley (36$). C’est un service continu où l’on peut débarquer et embarquer en différents points de la ville, comme Old Town, le Balboa Park et Coronado Island. L’entreprise offre aussi des visites thématiques.

Hornblower Cruises and Events (1066 N. Harbor Dr., 619-686-8700, www.hornblower.com) organise des croisières d’une (23$) ou deux heures (28$) et offre de nombreux départs quotidiens au port de San Diego. Les bateaux de Hornblower vous mettent dans l’ambiance dès la montée à bord avec leur musique des îles. Le tour commenté présente de l’information pertinente sur l’importante flotte de navires militaires installée dans la baie ainsi que sur les différents attraits de la région de San Diego. L’entreprise propose également des excursions thématiques de 3h avec repas.

Out of the Ordinary Group & Team Adventures (858-487-3418, www.groupadventures.com) offre divers forfaits aventure comme des sorties en 4x4 dans le désert ou à vélo de montagne et plusieurs autres activités.

Si vous avez toujours voulu naviguer à bord de superbes voiliers qui ont pris part à la Coupe de l’America, tel le célèbre Stars and Stripes, Dennis Conner’s America’s Cup Experience (800-644-3454, www.nextlevelsailing.com) peut concrétiser votre rêve. Les croisières d’environ 2h30 (99$) permettent de découvrir la baie et même de pique-niquer en observant les baleines de passage.

L’entreprise suivante propose plusieurs forfaits en autocar (à partir de 34$) pour visiter la ville et ses environs.

San Diego Scenic Tours : 858-273-8687,
www.sandiegoscenictours.com

Voyager en vélo-taxi est une façon originale et agréable de se familiariser avec la ville. Plusieurs entreprises de San Diego proposent une sortie guidée à vélo à trois places. Vous pouvez aussi les utiliser comme simple solution de rechange au taxi. L’entreprise suivante propose ce service.

VIP Pedicab : 1455 Market St., 619-228-3632,
www.vippedicab.com

Attraits touristiques

San Diego Convention & Visitors Bureau :2215 India St., San Diego, 619-232-3101, www.sandiego.org.

International Visitor Information Center :1040 1/3 W. Broadway, angle Harbor Dr., 619-236-1212,
www.sandiego.org.

Les visites guidées d’Old Town Trolley Tours Etoile UlysseEtoile Ulysse(36$; voirCliquez ici) sont une agréable façon de découvrir la ville et d’avoir un aperçu de son histoire. À bord d’un ancien trolleybus converti en autobus, le chauffeur vous raconte l’histoire de la ville et évoque une foule d’anecdotes et de faits humoristiques. Le trolley refait constamment le même trajet et fait de nombreux arrêts, notamment à Old Town, au port de San Diego, aux grands hôtels, à la Horton Plaza, à Coronado Island, au Balboa Park et au zoo. Il est donc possible de commencer la visite à l’endroit de son choix, de descendre et de remonter à bord librement ou encore de se payer les 2h complètes que dure la sortie.

Le centre-ville et le Gaslamp Etoile Ulysse

Hébergement Cliquez iciRestaurant Cliquez iciSorties Cliquez iciAchat Cliquez ici

Durée 1 jour

À ne pas manquer

Les bonnes adresses

Restaurants

Sorties

Achats

  • Les boutiques originales et les galeries d’art
    du quartier de Gaslamp Cliquez ici

72368.jpg

Le Manchester Grand Hyatt(One Market Place, 619-232-1234; voir Cliquez ici) figure parmi les édifices les plus connus et les plus élevés de San Diego avec ses 40 étages. Idéalement situé, tout près du centre-ville, entre le Seaport Village et le San Diego Convention Center, juste sur le bord de la baie, il s’agit d’un des hôtels les plus prestigieux de la ville. Prenez le temps d’y entrer pour admirer son éblouissant hall de style moderne avec une touche victorienne. Mais le principal intérêt de l’endroit est son bar juché au tout dernier étage, le Top of the Hyatt Etoile UlysseEtoile Ulysse, qui offre une des meilleures vues sur la ville.

Vous pourrez admirer de nombreux yachts luxueux à l’Embarcadero Marina Park. La marina, qui appartient au San Diego Marriott Hotel & Marina (voir Cliquez ici), compte pas moins de 446 pontons. Remarquez la promenade Etoile UlysseEtoile Ulysse au bord de l’eau. Longue d’un peu moins d’un demi-kilomètre, cette agréable allée relie le San Diego Convention Center, la Marina, le Manchester Grand Hyatt et le Seaport Village, et vous mène jusqu’au port (voirCliquez ici) en longeant la rive.

Le San Diego Marriott Hotel & Marina(333 W. Harbor Dr., 619-234-1500) est un imposant hôtel (voir Cliquez ici) comportant deux tours angulaires de 25 étages de forme originale. En les regardant de face, sur Harbor Drive, on perçoit bien quelle illusion l’architecte a voulu produire : deux bateaux qui entrent dans le port.

Évoquant un grand paquebot de croisière, le San Diego Convention Center Etoile Ulysse(111 W. Harbor Dr., 619-525-5000, www.visitsandiego.com) est l’un des centres de congrès les plus modernes au monde. Son toit, composé de voiles blanches, en fait une construction unique. L’intérieur comme l’extérieur sont remarquables. C’est ici qu’a lieu chaque année, au mois de juillet, le très populaire San Diego Comic-Con International (voir Cliquez ici), qui attire les amateurs de bandes dessinées et son lot de d’acteurs de cinéma.

Le quartier de Gaslamp Etoile UlysseEtoile Ulysse(entre Broadway au nord et Harbor Dr. au sud, et entre Third St. et Sixth St.), baptisé ainsi en raison des réverbères à gaz qui bordent les rues encore aujourd’hui, est sans aucun doute le secteur le plus en vue de San Diego. Il s’agit d’une zone historique qui s’est développée autour des années 1870. La majorité des bâtiments ont été construits entre la guerre civile américaine et la Première Guerre mondiale.
On y trouve certains des plus beaux exemples d’architecture de style victorien.

Nombre de bâtiments laissés à l’abandon ont été restaurés pour loger des commerces. D’ailleurs, il s’agit de l’endroit le plus fréquenté et le plus animé de toute la ville. Les nombreux restaurants et bars à la mode, les salles de spectacle, les galeries d’art et les commerces branchés ne manqueront pas de vous séduire.

Le Horton Grand Hotel(311 Island Ave., 619-544-1886, www.hortongrand.com) est en fait deux hôtels en un : le Horton Grand Hotel et le Brooklyn Kahle-Saddlery Hotel devaient être démolis à la fin des années 1970. La Ville les sauva de la destruction et les racheta pour 1$ chacun. La charpente en séquoia du Horton Grand Hotel fut démontée pièce par pièce et entreposée jusqu’à sa reconstruction en 1986. Les deux bâtiments furent érigés côte à côte comme une même entité. Le Horton Grand Hotel fut construit par un immigrant allemand en 1886, pendant le boom touristique qui a suivi le parachèvement du chemin de fer transcontinental. C’était un élégant édifice inspiré de l’Innsbruck Inn, à Vienne, en Autriche. Le Brooklyn-Kahle Saddlery Hotel, quant à lui, présente une architecture plus modeste avec un mélange de style victorien et Far West. Il fut construit également dans les années 1880 et s’appelait originalement le « Brooklyn Hotel ».

Ouvert en 2008, le New Children’s Museum Etoile Ulysse(10$, stationnement 10$; lun, mar et jeu-sam 10h à 16h, dim 12h à 16h, fermé mer; 200 West Island Ave., 619-233-8792, www.thinkplaycreate.org) est un musée d’art contemporain pour les enfants et les familles. À la fois ludiques et éducatives, des expositions temporaires comme Trash avec ses œuvres abracadabrantes proposent de réfléchir aux relations entre l’homme et les déchets qu’il produit. L’Art Education Center complète l’approche artistique avec de véritables ateliers pour les enfants. Bref, ce musée a tout pour réveiller l’artiste qui sommeille en chacun de nous, petits et grands.

Broadway Street Etoile Ulysse est le cœur du quartier des affaires de San Diego. Plusieurs compagnies importantes comme Pacific Bell, Home Saving et la Washington Mutual, ainsi que les principales institutions bancaires, y ont leur siège social. On y trouve également le City Hall et la San Diego Courthouse.

La Horton Plaza Etoile Ulysse(lun-ven 10h à 21h, sam 10h à 20h, dim 11h à 18h; 324 Horton Plaza, 619-239-8180, www.westfield.com/hortonplaza), un centre commercial en plein air construit en 1985 au cœur du centre-ville, arbore une architecture éclectique. Les concepteurs ont su amalgamer différents styles architecturaux de San Diego à une construction moderne et pratique. Ce mégacentre commercial compte sept étages et couvre près de six pâtés de maisons. On y dénombre une centaine de boutiques et restaurants.

La plus ancienne maison du quartier de Gaslamp est la William Heath Davis Historic House Etoile Ulysse(5$; mar-sam 10h à 17h, dim 12h à 16h; 410 Island Ave., 619-233-4692, www.gaslampquarter.org), qui fut transportée depuis la Côte Est en passant par le Cap Horn pour être assemblée à San Diego en 1850. Transformée en musée, chaque pièce recréant l’atmosphère d’une des époques traversées par cette demeure en bois, elle raconte à elle seule l’histoire de cette ville et de ses pionniers. Ce musée est géré par la Gaslamp Quarter Historical Foundation(mêmes coordonnées),qui propose aussi des visites guidées du quartier (10$; sam 11h) pour vous replonger dans le San Diego de la fin du XIXe siècle.

Juste à l’est du Gaslamp, l’ancien quartier peu fréquentable d’East Village Etoile Ulysse s’est transformé en un lieu branché, notamment autour du récent et impressionnant PETCO Park (voirCliquez ici), le stade où jouent les San Diego Padres, l’équipe professionnelle de baseball de la ville. Les anciens immeubles délabrés ont fait place à des hôtels-boutiques, à des ateliers d’artistes, à des boutiques de designers et à des restaurants tendance.

À l’ouest du quartier de Gaslamp, le MCASD Downtown Etoile Ulysse(10$, entrée libre le 3e jeudi du mois; jeu-mar 11h à 17h, 3e jeudi du mois 11h à 19h; 1001 et 1100 Kettner Blvd., 858-454-3541, www.mcasd.org) est une annexe du Museum of Contemporary Art San Diego (voirCliquez ici), dont le bâtiment principal est situé à La Jolla. Il présente dans un environnement lumineux une collection fort intéressante d’œuvres contemporaines d’artistes californiens. On y découvre aussi une petite boutique sympathique qui offre un bon choix de livres sur l’art contemporain.

Le port de San Diego et le Seaport Village Etoile UlysseEtoile Ulysse

Voir carte Cliquez ici.

Restaurant Cliquez iciAchat Cliquez ici

Durée Une demi-journée

À ne pas manquer

San Diego est avant tout une ville portuaire. Situé le long de Harbor Drive, directement sur la San Diego Bay, le port, qui fut et est toujours le cœur de l’économie de la ville, est devenu depuis quelques années un centre touristique important. Musées, restaurants et boutiques s’y côtoient pour le plus grand plaisir des visiteurs. On peut aussi s’embarquer ici pour une excursion en bateau.

Le Maritime Museum Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse(15$; tlj 9h à 20h, jusqu’à 21h en été; 1492 N. Harbor Dr., 619-234-9153, www.sdmaritime.com), un musée des plus intéressants, se compose de plusieurs navires que l’on peut visiter. Les visiteurs circulent de l’un à l’autre pour explorer diverses facettes de l’histoire maritime de la région. La visite du Star of India permet de se familiariser avec un véritable bateau du temps des grandes explorations : construit en 1863, c’est le plus ancien bateau à voiles encore en activité au monde. Les visiteurs se dirigent ensuite vers le Berkeley, construit en 1898 pour servir de traversier dans la San Francisco Bay. Il abrite une exposition intéressante portant sur divers sujets liés à la riche histoire maritime de San Diego : les premiers explorateurs, la chasse à la baleine, l’industrie du thon et le rôle de la marine dans le développement de la ville. Le prochain bateau qu’on visite est le yacht à vapeur Medea. Construit en 1904 en Écosse, il appartenait à un aristocrate qui s’en servait comme bateau de plaisance ou de pêche. Il fut converti en navire de guerre pour être utilisé à des fins militaires durant les deux guerres mondiales.

Fabuleux trois-mâts de 55 m, le HMSSurprise, une magnifique réplique d’une frégate de la marine britannique du XVIIIe siècle, fut notamment utilisé comme décor en 2003 dans le film Master and Commander : The Far Side of the World mettant en vedette Russell Crowe.

Autre réplique d’un ancien voilier, une goélette de la garde côtière, le Californian fut construit en 1984. Devenu depuis le « grand voilier » officiel de l’État de Californie, il embarque des aspirants moussaillons pour des croisières allant d’une demi-journée (43$) à plusieurs jours. Enfin, un sous-marin soviétique, le B-39, un des plus gros au monde, complète la collection du musée.

Le port est le point de départ de plusieurs excursions en bateau. Juste après, le Broadway Pier est le lieu d’accostage de plusieurs paquebots de croisière ainsi que le quai d’embarquement du Coronado Ferry (voir Cliquez ici), le traversier qui permet de se rendre à Coronado Island.

La visite des quais ne pourrait être complète sans l’exploration du fameux USS Midway, le légendaire porte-avions américain qui s’illustra dans la bataille du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale. Le USS Midway Museum Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse(18$; tlj 10h à 17h; 910 N. Harbor Dr., 619-644-9600, www.midway.org) propose de partir à la découverte de ce navire légendaire : du hangar à la salle des machines, en passant par la cafétéria des marins, la laverie et la prison de bord, sans oublier la confortable cabine du capitaine, le poste de commandement et le spectaculaire pont d’envol. Comptez au moins 3h pour cette visite qui nécessite un certain dynamisme pour monter et descendre les escaliers abrupts. Un moment inoubliable rythmé par les témoignages d’anciens marins nostalgiques, des animations criantes de vérité, ainsi que des expositions très bien documentées.

Plutôt touristique et pas très authentique, le Seaport Village Etoile Ulysse(849 W. Harbor Dr., 619-235-4014, www.seaportvillage.com) est un lieu néanmoins agréable. Ce complexe commercial situé sur le bord de la baie, à côté du Manchester Grand Hyatt (voir Cliquez ici), regroupe boutiques, restaurants et centres de divertissement. On y retrouve des bâtiments inspirés dans leur style architectural par les petites maisons de pêche, et abritant divers commerces en plus d’un magnifique carrousel datant du début du XIXe siècle.

Coronado Island Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse

Hébergement Cliquez iciRestaurant Cliquez iciSorties Cliquez iciAchat Cliquez ici

Durée Une demi-journée

Coronado Visitor Center :1100 Orange Ave., Coronado, 619-437-8788 ou 866-599-7242,
www.coronadovisitorcenter.com.

À ne pas manquer

Les bonnes adresses

Restaurants

Sorties

72262.jpg

Riche en histoire et en paysages, l’agglomération de Coronado porte bien son surnom de Crown City. Bordée par l’océan Pacifique et la San Diego Bay, cette jolie petite ville maritime se trouve en fait sur une presqu’île qui se rattache au continent par une bande de terre dénommée Silver Strand. Elle est aussi reliée à San Diego par un imposant pont, le San Diego Coronado Bay Bridge. La moitié nord de Coronado Island est occupée par l’immense North Island Naval Air Station (voirCliquez ici).

Coronado Island, qui compte près de 30 000 résidents et reçoit plus de 2 millions de visiteurs par an, investit beaucoup d’efforts pour harmoniser ses vocations commerciale, touristique et résidentielle. Le long de quelques rues paisibles, à l’écart de l’activité commerciale, on peut par exemple admirer de splendides demeures victoriennes ou modernes.

Le San Diego Coronado Bay Bridge Etoile Ulysse s’étale fièrement dans le paysage de la ville avec son imposante structure dont le point culminant atteint près de 65 m. Construit en 1969, ce pont de 3 km relie le centre-ville de San Diego à l’île de Coronado. Les piétons et cyclistes n’y ont pas accès et doivent prendre le traversier.

Le Coronado Ferry Etoile Ulysse (voir Cliquez ici) permet aux piétons et aux cyclistes de rejoindre Coronado Island. La traversée de la San Diego Bay, des plus agréables, permet en plus d’admirer la ville sous un angle différent. Si vous désirez vous rendre jusqu’à l’île en autobus, sachez que le bus 901 dessert Coronado Island au départ du centre-ville de San Diego, alors que le bus 904 (Coronado Shuttle) circule seulement sur l’île au départ du Coronado Ferry Landing (passages aux heures) en s’arrêtant aux principaux attraits.

Vous découvrirez le Ferry Landing Market Place Etoile Ulysse(1201 First St., angle B Ave., 619-435-8895) en débarquant du traversier. Les automobilistes n’ont qu’à tourner à droite à la sortie du pont et à emprunter Glorietta Boulevard pour s’y rendre, et il est facile de s’y garer. Le Ferry Landing Market Place est en fait une concentration de restaurants, de comptoirs de restauration rapide, de boutiques et de galeries aux fausses allures de village balnéaire. Plusieurs visiteurs futés profitent de l’occasion pour louer sur place vélo ou patins à roues alignées pour suivre la piste cyclable voisine.

L’historique Orange Avenue Etoile Ulysse est la rue principale de la ville. Remarquez la beauté des édifices. Les marchands et la communauté travaillent ensemble à préserver le cachet de ces bâtiments.

C’est dans la maisonnette victorienne du 1101 Star Park Circle que L. Franck Baum, auteur du célèbre Magicien d’Oz, écrivit plusieurs de ses œuvres.

L’Hotel del Coronado Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse(1500 Orange Ave., 800-468-3533, www.hoteldel.com) est décidément le centre d’intérêt de Coronado Island. L’hôtel, reconnaissable à ses façades blanches et à son toit octogonal rouge, est tout simplement fabuleux. Son style architectural unique atteste que son concepteur était spécialisé dans la réalisation de gares ferroviaires. Les chambres ont conservé leur cachet d’origine, bien qu’elles aient été rénovées au goût du jour.