En Russie – suivi d'annexes

-

Livres
551 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Nouvelle édition 2019 sans DRM de En Russie de Alexandre Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son œuvre par de Bury).

ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
- Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
- Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
- Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s’engage à vous répondre dans les 48h.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791027302659
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ARVENSA ÉDITIONS La référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
©Tous droits réservés Arvensa Éditions ISBN : 9791027302659
NOTE DE L’ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de n ous les signaler en écrivant à notre Service Qualité : servicequalite@arvensa.com Pour toutes autres demandes, contactez : editions@arvensa.com Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site : www.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifes tent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Éditions
LISTE DES TITRES
EN RUSSIE
ALEXANDRE DUMAS – SA VIE, SON TEMPS, SON ŒUVRE
Alexandre Dumas : Œuvres complètes Retour à la liste des œuvres
EN RUSSIE
Impressions de voyage Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Edition de référence : Michel Lévy frères 1865
EN RUSSIE Liste des titres Table des matières du titre
Table des matières
Explications préliminaires I La famille Kouchelef II La caravane III Un spirite IV Deux minutes de réflexion V De Paris à Cologne, train express VI Berlin – Stettin VII En mer VIII Les Romanof IX La révolte des strélitz X La femme du traban er XI Pierre I et Charles XII XII Tzar et tzarine XIII À bord du Cockerill XIV Premier coup d’œil sur Pétersbourg XV La maison Bezborodko XVI Ponts et statues XVII Chasses à l’ours XVIII Histoires locales XIX Les scopsi XX Les favoris de Paul Ier XXI La conspiration Pahlen XXII Le poète Pouchkine XXIII Comment on est servi en Russie XXIV L’ermite de Pereslof XXV Une légende de la forteresse de Pétersbourg XXVI La régence de Biren XXVII Elisabeth et Lestocq XXVIII Autre légende de la Bastille moscovite XXIX Alexandre Ier XXX Le bras droit du tzar XXXI La Société du Nord XXXII Les martyrs XXXIII Les exilés XXXIV L’empereur Nicolas XXXV Voleurs et volés XXXVI Condamnés aux mines XXXVII Promenade à Péterhof XXXVIII Journalistes et poètes XXXIX Menchikof XL Choses difficiles à dire XLI Pierre III XLII Catherine la Grande XLIII Ropcha XLIV La Finlande XLV En remontant la Néva
XLVI Schlusselbourg XLVII Les moines de Konivetz XLVIII Pèlerinage forcé à Valaam XLIX De Serdopol à Magra L Moscou LI Un incendie LII Ivan le Terrible LIII Visite à la Moskowa LIV Sur le champ de bataille LV Retour à Moscou LVI Le couvent de Troïtza LVII La route de Jelpatiévo LVIII En descendant le Volga LIX Ouglitch LX Rive droite et rive gauche LXI Nijni-Novgorod LXII Kasan LXIII Saratov LXIV Chez les Kirghis LXV Les steppes et les lac salés LXVI Astrakan LXVII Arméniens et Tatars LXVIII En Kalmoukie LXIX Fête chez le prince Toumaine LXX Continuation de la fête LXXI Les chevaux sauvages LXII Les steppes
EN RUSSIE Liste des titres Table des matières du titre
Explications préliminaires
Je ne sais, chers lecteurs, si vous vous rappelez qu’un jour – il y aura bientôt vingt-quatre ans de cela – j’ai dit : « Je ferai le tour de la Méditerranée ; j’en accomplirai le périple ; j’écrirai l’histoire de l’ancien monde, qui n’est rien autre chose que l’histoire de la civilisation. » On a beaucoup ri, on s’est fort moqué de moi ; un homme à qui j’avais fait gagner un million s’en est vengé par un mot charmant. Il a dit : « Vous ne savez pas, Dumas a découvert la Méditerranée ! » Et, de ce jour-là, il s’est cru quitte envers moi. Le mot avait sa valeur ; mais valait-il un million ? valait-ilChristine, Richard Darlington, Charles VII, La Tour de Nesle, Angèle,que je lui avais donnés ? J’en doute. Ce voyage, ou plutôt cette série de voyages que je projetais, était difficile à accomplir sans l’aide du gouvernement et avec les simples ressources d’un homme de lettres ; mais, enfin, Dieu aidant, cela ne me paraissait pas impossible. Je partis en 1834. Dans ce premier voyage, je vis tout le midi de la France, depuis Cette jusqu’à Toulon : Aigues-Mortes, Arles, Tarascon, Beaucaire, Nîmes, Marseille, Avignon, Vaucluse. C’était un commencement. Je repartis l’année suivante ; cette fois, mon voyage dura deux ans. De ce coup, je vis Hyères, Cannes, le golfe Jouan, Grasse, Draguignan, Nice, l a Corniche, Gênes, Florence, Pise, Livourne, Turin, Milan, Pistoia, Pérouse, Rome, Naples, Messi ne, Palerme, Girgenti, Marsala, Syracuse, Catane ; je gravis l’Etna et le Stromboli ; je visi tai les îles Lipariotes ; je poussai jusqu’à Lampedouse ; je revins à Reggio ; je remontai la Calabre à pied, jusqu’à Pæstum. Je fus arrêté une première fois à Naples par Sa Majesté Ferdinand ; j’allais revenir par Venise, lorsque je fus arrêté une seconde fois à Foligno par Sa Sainteté Grégoire XVI, ramené par les carabiniers à Trasimène, et laissé sur le bord du lac, avec injonction de rentrer en France le plus tôt possible. Je rentrai en France. En 1842, toujours ferme dans ma volonté, je pris une barque dans le port de Livourne, et, avec cette barque qui devait sombrer dix fois, et qui ne sombra point, je visité l’île d’Elbe, la Pianosa, la Gorgone, Monte-Cristo et la Corse. En 1846, je partis pour Madrid. Je visitai Barcelone, Malaga, Grenade, Cordoue, Séville, Cadix ; j’enjambai le détroit ; je passai à Tanger, de Tanger à Tétouan, de Tétouan à Gibraltar, de Gibraltar à Melilla, de Melilla à Djemma-Ghazaouat, de Djemma-G hazaouat à Oran, d’Oran à Alger. À Alger, je fis une pause ; j’avais à voir, dans l’intérieur, B lidah, le col de Mouzaïa, Milianah. Puis je repartis, et m’arrêtai successivement à Djidjelli, à Collo, à Stora, à Philippeville ; j’allai à Constantine ; je revins à Stora ; je rembarquai pour Tunis et les îles Kerk ennah ; je visitai l’amphithéâtre romain de Djemdjem. Dans mon premier voyage, en France, j’avais dépensé six mille francs ; dans mon second voyage, en Italie, dix-huit mille ; dans mon troisième voyage, quatre mille ; enfin, dans le dernier, trente-trois mille – dont il faut retrancher dix mille qui m’avaient été alloués par le ministère de l’instruction publique. Total : cinquante et un mille francs. Mai s la moitié de mon projet était accomplie ; qu’importait ce qu’avait coûté son accomplissement ? Les ouvrages qui résultèrent de ces différentes courses furent lesImpressions de voyagedans le midi de la France,Une année à Florence, La Villa Palmieri, Le Speronare, Le Capitaine Arena, Le Corricolo, De paris à Cadix, Le Véloce. Eh bien, maintenant, il me reste à achever ce que j’ai entrepris ; il me reste à voir Venise, l’Illyrie, les îles Ioniennes, la Grèce, Constantinople, les r ivages de l’Asie Mineure, la Syrie, la Palestine, l’Égypte, la Cyrénaïque, Tripoli. Et d’abord je com mence, avant d’aller plus loin, par faire mes remerciements à MM. les administrateurs des Message ries impériales, qui, lorsqu’ils eurent connaissance de mon projet, m’offrirent gracieusement, et sans rétribution, le passage sur leurs bateaux, pour moi et un secrétaire. C’était beaucoup, mais ce n’était pas encore là tou t ce que je désirais. Voyager avec les bateaux des Messageries, c’est toujours Malte, Syra, Alexandrie, Beyrouth, Smyrne et Constantinople ; c’est