Fabuleuse Whitehorse et ses environs

Fabuleuse Whitehorse et ses environs

-

Livres
15 pages

Description

Fabuleuse Whitehorse et ses environs est un chapitre du guide Ulysse Fabuleux Alaska et Yukon. Une foule d'informations sur les attraits touristiques de cette ville nordique canadienne.
Fabuleuse Whitehorse et ses environs est un chapitre extrait du guide Ulysse Fabuleux Alaska et Yukon. Il fournit une liste descriptive et détaillée des principaux attraits de cette ville nordique et de ses environs.



Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 19 février 2015
Nombre de lectures 5
EAN13 9782765822394
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus
cover

Ce livre numérique ne comporte pas de dispositif de blocage afin de vous en faciliter l’utilisation. Toutefois, il est identifié par un tatouage permettant d’assurer sa traçabilité afin de prévenir le piratage.

Alaska-Yukon(4805).ai

132897.jpg

Fabuleuse Whitehorse et ses environs

Bienvenue dans la capitale du Yukon, où réside près de 75% de la population totale du territoire, soit environ 36 000 habitants. Centre administratif, économique et culturel, Whitehorse jouit d’une quantité impressionnante de services pour une ville nordique, tout en ayant la nature à ses portes. Cette ville rappelle une agglomération de banlieue urbaine du sud du pays, avec en plus quelques structures historiques en rondins et des architectures de type bunker. Whitehorse est établie sur la rive ouest du fleuve Yukon et se trouve bordée à l’est par de hautes falaises de silt. Ces falaises soutiennent un plateau qui abrite, entre autres, l’aéroport international Erik-Nielsen de Whitehorse, aux abords de la route de l’Alaska.

149337.jpg

L’histoire de la ville est intimement liée à celle du fleuve Yukon. Non seulement les premiers aventuriers y sont arrivés par l’eau, mais c’est aussi le fort débit du fleuve qui leur a inspiré le nom de Whitehorse (cheval blanc); à l’époque, le haut niveau de l’eau créait des rapides en amont de la ville et les remous évoquaient des crinières de chevaux blancs. La Yukon Electrical Company a depuis ce temps érigé un barrage pour fournir en électricité presque tout le Yukon, créant en 1958 le lac Schwatka à l’embouchure du canyon Miles, qui a submergé ces rapides.

dreamstime_xl_33381385.tif

Le fleuve Yukon.
© Dreamstime.com/Stephan Pietzko

Au cours du siècle dernier, la ville a connu plusieurs fluctuations de population et d’activité suivant, entre autres, le cours des métaux trouvés dans le territoire. Au plus fort de la Ruée vers l’or, à la fin du XIXe siècle, le chemin de fer de la White Pass & Yukon Route reliait Skagway, en Alaska, à Whitehorse pour faciliter notamment l’exportation du minerai. Il fut abandonné lorsque les champs aurifères furent épuisés… Aujourd’hui, la seule portion de ce chemin de fer encore en fonction, pour le plaisir des visiteurs, relie Skagway à Carcross, une petite communauté située dans le centre-sud du Yukon. Enfin, c’est lorsque les Américains décidèrent en 1942 de construire la route de l’Alaska pour parer à une possible attaque japonaise que Whitehorse, ville centrale de la portion canadienne de ce grand chantier, détrôna Dawson à titre de capitale du Yukon.

Whitehorse fourmille de citoyens venus de plusieurs horizons, de la province voisine à l’Europe, en passant par l’Afrique et l’Asie. La ville abrite plusieurs structures historiques intéressantes, et certaines de ses rues sont parsemées d’enseignes et de murales qui se veulent des clins d’œil évocateurs de son histoire.

Pour les visiteurs, le Centre d’information touristique est le premier arrêt. Toute l’information nécessaire à la préparation d’un séjour au territoire y est disponible. En plus de distribuer des dépliants touristiques, le centre dispose d’une salle de projection où des films instructifs dressent un tableau des attraits nordiques et mettent en garde les visiteurs contre un danger bien réel de la faune yukonnaise : les ours.

Du centre-ville à la rive

Un quadrilatère de six avenues parallèles au fleuve et d’une dizaine de rues perpendiculaires forme le centre-ville de Whitehorse Etoile UlysseEtoile Ulysse. La rue principale, appelée Main Street, est le théâtre de l’animation urbaine en toutes saisons. Cafés animés, restaurants variés, bijouteries et galeries d’art avoisinent les édifices gouvernementaux, les pharmacies et les banques.

La découverte du centre-ville débute d’abord par ses atours extérieurs. La Yukon Historical and Museum Association organise des tours guidés pédestres accompagnés de guides costumés qui en connaissent long sur les histoires abracadabrantes qui se sont déroulées à l’intérieur des murs de la ville. Il est aussi possible de télécharger un tour audio et de suivre le circuit par soi-même. Il s’agit ici d’une belle occasion de se dégourdir les jambes tout en découvrant les édifices et leurs façades qui ponctuent les légendes de Whitehorse.

YukonWhitehorse1Chagnon.tif

S.S. Klondike. © Isabelle Chagnon

Sur la rive ouest du grand fleuve Yukon, à quelques pas du centre-ville, se trouve le Lieu historique national du Canada S.S. KlondikeEtoile UlysseEtoile Ulysse, où un magnifique bateau à aubes, le S.S.Klondike, accueille les visiteurs. Ce bateau effectuait la liaison entre Dawson et Whitehorse avant l’avènement des routes. Le S.S. Klondike a sombré en 1936, fut reconstruit et remis à l’eau l’année suivante, et aujourd’hui il constitue un musée de la navigation fluviale intéressant pour les visiteurs.

La zone riveraine a changé plusieurs fois de paysage à travers le temps. Pour que l’histoire de ce secteur de la ville demeure bien vivante, la Miles Canyon Historical Society Etoile Ulysse a restauré un tramway qui longeait le fleuve dans les années 1920. Résidents et visiteurs peuvent ainsi s’offrir une balade interprétative de 30 min à bord de ce tram aux airs vieillots qui les transporte d’un bout à l’autre du centre-ville de Whitehorse.