//img.uscri.be/pth/0c6d10062210f9292c07b54f3de9e0031b5bbe2f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Fabuleuses Chutes d'Iguazu et le littoral argentin

De
25 pages

Fabuleuses Chutes d'Iguazu et le littoral argentin est un chapitre numérique issu du guide Fabuleuse Argentine. Liste descriptive et détaillée des principaux attraits richement illustrée.
Fabuleuses Chutes d'Iguazu et le littoral argentin est un chapitre numérique extrait du guide Fabuleuse Argentine. Il fournit une liste descriptive et détaillée des principaux attraits des chutes d'Iguazu et du littoral argentin – les provinces de Misiones, de Corrientes, de Formosa et du Chaco, de Santa Fe et d'Entre Ríos.



Voir plus Voir moins
cover

Fabuleuses Chutes d’Iguazu et le littoral argentin

La grande région du « Litoral » regroupe les basses terres semi-tropicales des six provinces du nord-est du pays (Misiones, Corrientes, Entre Ríos, Formosa, Chaco et Santa Fe), disposées le long du puissant fleuve Paraná.

Le mot « Litoral » peut surprendre lorsqu’on considère qu’aucune partie de la région ne se trouve sur le bord de la mer. Le terme est plutôt lié au fait que le Río Paraná baigne toutes ces provinces du nord-est. On utilise également les noms de « Mesopotamia » (entre le Río Uruguay et le Río Paraná), de « Noreste » et de « Nordeste » pour identifier la région.

Le Río Paraná structure toute la région. C’est ce grand fleuve qui a permis la pénétration et le développement régional. Son cours s’étend sur plus de 4 100 km, irriguant un bassin de 2,6 millions de kilomètres carrés qui couvre une bonne partie de l’intérieur du continent, jusqu’aux limites de la Bolivie. Même s’il est méconnu, le Paraná est un fleuve de calibre mondial, puisqu’il est le sixième pour la superficie de son bassin et pour le débit moyen, et le 14e pour la longueur. Le Paraná et ses affluents alimentent l’immense estuaire qu’est le Río de la Plata. Dans la région du Litoral argentin, dont il est l’axe principal, il est un large fleuve de plaine, serpentant lentement, alimentant de nombreux bras collatéraux, des étangs et des marécages, et formant de nombreuses îles.

En comparaison, le Río Uruguay (qu’on peut à la limite considérer comme un affluent du Paraná) est beaucoup moins important, tout en demeurant un grand fleuve, avec une longueur de 1 600 km et un bassin de 370 000 km2.

Alors que partout ailleurs en Argentine la carence d’eau définit et limite le développement, c’est plutôt la surabondance de cette ressource qui ponctue les activités dans cette région. Les précipitations sont fortes, les rivières sont imposantes et les crues de ces dernières, fréquentes.

La région se distingue du reste du pays par la force des liens qui l’unissent aux pays limitrophes, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay, tant à travers l’histoire que dans la vie économique et culturelle contemporaine. Le Litoral se démarque ainsi par ses traditions particulières.

C’est dans le domaine alimentaire que les distinctions sont les plus marquées, avec le maté, les poissons d’eau douce grillés, le riz et le manioc.

Litoral.ai

Province de Misiones

La province de Misiones est la deuxième plus petite province de la république. Elle paraît coincée entre les territoires du Brésil et du Paraguay. Ses limites sont toutes des rivières importantes (Paraná, Uruguay, Iguazú). Seule une courte frontière terrestre avec la province de Corrientes la relie au reste du pays.

En fait, Misiones ressemble plus aux régions limitrophes de ces deux pays (Brésil et Paraguay) qu’au reste de l’Argentine. La province est située dans une zone subtropicale. Elle est à faible altitude et loin des influences maritimes. Son climat est donc humide, sans vraie saison sèche.

La nature y est luxuriante, dominée par des forêts subtropicales d’une grande richesse comptant un très grand nombre d’espèces végétales et animales. La région renferme plusieurs cours d’eau et de nombreuses chutes, notamment les célèbres chutes d’Iguazú. Les sols latéritiques et leur brillante couleur rouge y marquent le paysage.

Le nom même de la province rappelle que ce sont les missions anciennes des Jésuites qui ont amorcé les liens entre les colonisateurs espagnols et les populations guaranies autochtones.

Iguazú

Les célèbres Cataratas del Iguazú Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse (« Iguaçu » en français comme en brésilien) sont la grande vedette touristique de la région. Ces merveilles naturelles sont situées au beau milieu de la forêt tropicale, sur le Río Iguazú, lequel marque la frontière avec le Brésil, et à seulement quelques kilomètres du territoire paraguayen.

iStock_000008706198Medium.tif

Les célèbres chutes d’Iguazú. © iStockphoto.com/Cotesebastien

Les chutes sont créées par la bordure d’un plateau de 40 m à 80 m de hauteur qui oblige le Río Iguazú à changer brusquement de niveau. Après un parcours de 1 300 km en territoire brésilien, ses eaux s’étalent à la faveur d’une faille et se divisent en un grand nombre de bras distincts (environ 270), répartis en fer à cheval sur une distance de 2 500 m, autour du canyon créé au fil du temps par l’érosion. Le résultat est spectaculaire, avec ces chutes nichées dans une végétation exubérante et la présence évidente d’animaux tropicaux.

Les chutes, dont le nom en langue guaranie signifie « les grandes eaux », sont connues depuis les débuts de la colonisation, vers 1542. Mais leur intérêt touristique est relativement récent, en raison de leur inaccessibilité relative. En 1934, l’État argentin reconnut la grande valeur du site en y créant l’un des deux premiers parcs nationaux argentins. D’une superficie de 67 000 ha, le Parque Nacional Iguazú Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse met en valeur ce site remarquable et permet de protéger certaines espèces menacées, dont le jaguar (appelé ici le yaguareté), le plus gros félin des Amériques. Quelques années plus tard, le Brésil créait sur son territoire un parc national correspondant. Cette merveille naturelle est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984.

La zone d’Iguazú contient une grande variété d’espèces animales subtropicales, en particulier plus de 400 espèces d’oiseaux dont plusieurs sont facilement visibles en début et en fin de journée : toucans, colibris, perroquets, pies, martinets, aigrettes. En outre, le parc accueille environ 80 espèces de mammifères, dont les coatis et les singes, faciles à observer dans la forêt ou depuis les passerelles, et cinq espèces de félins, une grande variété d’espèces d’insectes, en particulier des papillons. C’est sans compter les centaines d’espèces végétales.

Les chutes sont situées en grande partie du côté argentin. Plusieurs circuits de visites ont été aménagés au milieu de la forêt et au-dessus des différents bras du fleuve, souvent en suivant d’audacieuses passerelles. Il est possible de s’approcher à quelques mètres des chutes. Le contact avec les chutes est plus intime du côté argentin, mais les vues les plus spectaculaires se trouvent du côté brésilien.

La visite des chutes d’Iguazú ne peut s’effectuer « à la sauvette ». Il faut prévoir au moins une journée, préférablement deux ou trois, pour bien apprécier la majesté du lieu et la diversité des découvertes à y faire. Explorer le grand nombre d’accès et de points de vue existants, ainsi que visiter les deux côtés de la frontière, nécessite une visite prolongée.

Le Tren Ecológico de la Selva Etoile Ulysse relie l’entrée principale, la station Cataratas (pour accéder aux passerelles supérieures et inférieures) et la station de la Garganta del Diablo.

dreamstime_4755668.tif

Le Tren Ecológico de la Selva.
© Dreamstime.com/Alexandre Fagundes De Fagundes

Le Sendero Verde Etoile UlysseEtoile Ulysse, d’une longueur de 600 m, relie l’entrée principale à la station Cataratas du train écologique. Ce sentier pédestre permet de traverser calmement en une vingtaine de minutes la forêt environnante, loin des foules du train écologique, d’apprécier la richesse de l’environnement et la luxuriance de la végétation et d’entendre les nombreux bruits de la forêt.

Le Sendero Macuco Etoile UlysseEtoile Ulysse permet d’explorer la forêt subtropicale sur 7 km. Facile et bien marqué, à l’abri du soleil, il traverse une forêt épaisse et mystérieuse, riche de nombreux oiseaux, plantes, fleurs, papillons et divers types de végétation. Le sentier se termine en offrant une vue étonnante sur le Río Iguazú et une descente le long de la chute Arrecha vers un bassin frais où il fait bon se baigner.

Le Circuito Inferior Etoile UlysseEtoile UlysseEtoile Ulysse, d’une longueur de 1 700 m, descend au fond du défilé (70 m de profondeur) où l’on peut contempler une variété de chutes dans leur contexte géologique et l’épaisse végétation qui les encadre. Les arcs-en-ciel sont fréquents, et il n’est pas rare d’y voir des toucans et des coatis.

Une visite à l’Isla de San Martín Etoile UlysseEtoile Ulysse entraîne les visiteurs au cœur même du panorama des chutes d’Iguazú, avec des vues privilégiées sur la Garganta del Diablo, juste en face, depuis des points de vue remarquables comme la Ventana en la Roca et le Balcón del Salto. L’île n’est accessible que par un bac depuis le Circuito Inferior. Cet endroit est particulièrement bien situé pour observer les martinets chassant les insectes au pied des chutes.