//img.uscri.be/pth/e0203593a5c34da21dd99a432e595021e78034f4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Finlande 2 - Comprendre la Finlande et Finlande pratique

De
78 pages

Ce chapitre Comprendre la Finlande et Finlande pratique est issu du guide consacré à la destination Finlande.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Voir plus Voir moins
Sommaire
La Finlande aujourd’hui Histoire Les Sami La société finlandaise Le design finlandais Les arts La cuisine finlandaise Carnet pratique En coulisses Index Légende des cartes Nos auteurs Copyright
Retour au début du chapitre
La Finlande aujourd’hui
Dans ce chapitre Un siècle de réussite La Russie Les relations extérieures Changements climatiques Société et culture Économie
Bien qu’aectée par le ralentissement économique mondial, cette nation centenaire se porte bien, arrivant toujours en bonne place des indices sur la qualité de vie, l’éducation, la démocratie ou l’égalité. Le sauvetage économique de certains pays européens et la hausse de l’immigration poussent une partie de la population à remettre en question la participation de la Finlande à la zone euro et à l’Union européenne, mais, globalement, le pays lutte de concert avec le reste de l’Europe pour relever des défis comme le réchauffement climatique.
POPULATION :5,5 MILLIONS D’HABITANTS SUPERFICIE :338 145 KM² POURCENTAGE D’EAU :10% PIB PAR HABITANT :35 900 € TAUX DE CHôMAGE :8,9% NOMBRE MOYEN DE TASSES DE CAFé PAR JOUR :4
À voir Soldats inconnusLaine, 1955). Le plus grand lm nlandais sur la guerre (Edvin d’Hiver.
Leningrad Cowboys Go AmericaKaurismäki, 1989). Un lm emblématique (Aki d’un des meilleurs cinéastes actuels.
L’Homme sans passé(2002). L’un des meilleurs films d’Aki Kaurismäki.
Miesten Vuoro (Joonas Berghäll, Mika Hotakainen, 2010). Un documentaire passionnant où des hommes parlent de leur vie, dans l’intimité d’un sauna.
À lire Le Kalevala(Elias Lönnrot). Épopée finlandaise mythique et cosmique. Les Sept FrèresKivi). Un classique de la littérature nlandaise du (Aleksis e XIX siècle. Le Lièvre de Vatanen(Arto Paasilinna). L’histoire décalée des pérégrinations d’un lièvre.
Le Silence de Saida (Leena Lander). Le combat de la Finlande pour son identité raconté à travers le destin d’une femme. Une très belle saga.
Un siècle de réussite Depuis son indépendance en 1917, ce pays boisé, froid et faiblement peuplé n’a pas chômé. D’un petit coin agricole paisible de l’Empire russe, la Finlande est devenue l’une des nations les plus prospères au monde, aÈchant un niveau de vie et d’éducation élevé, un faible taux de criminalité, un sens profond et pragmatique de l’écologie, une grande richesse culturelle et un secteur des technologies dynamique. Pour le centenaire de leur indépendance en 2017, les Finlandais pourront trinquer à un siècle de réussite.
Retour au début du chapitre
La Russie e L’imposant voisin de l’Est est au cœur des discussions en Finlande depuis le XII siècle, époque à laquelle la Russie commença à exercer son pouvoir sur le pays. Ces liens de longue date avec la Russie ont été très utiles à la Finlande et les deux pays ont construit une relation forte autour de nombreux échanges commerciaux et touristiques. La Russie représente un marché très important pour l’importation et l’exportation de biens et de services, si bien que toute sanction russe prise à l’encontre de l’Union européenne pourrait coûter cher à la Finlande. Cela n’empêche pas une certaine nervosité, assez logique d’ailleurs, des Finlandais à l’égard du nationalisme de Moscou, exacerbée par le conit ukrainien. Le service national et l’armée sont donc pris très au sérieux ici.
Retour au début du chapitre
Les relations extérieures Les élections parlementaires de 2011 ont envoyé une onde de choc en Europe : le parti nationaliste et populiste Vrais Finlandais (Perussuomalaiset), qui rejette les plans de sauvetage des pays en diÈculté de l’Union européenne, empocha à la surprise générale 19% des voix. Refusant de transiger avec leurs principes en participant à un gouvernement de coalition, ils sont devenus le principal parti d’opposition (et donc une force politique importante). Les six autres partis ont formé une coalition autour du
Premier ministre de centre droit Jyrki Katainen. Le charismatique Alexander Stubb lui a succédé en 2014. Le succès du parti des Vrais Finlandais reète les préoccupations sur l’immigration et le sentiment de frustration de certains contribuables nlandais qui ont l’impression de devoir payer pour les problèmes des autres pays. Cela renvoie aussi au stéréotype du Finlandais solitaire qui ne se soucie guère du reste du monde. Au moment de la mise sous presse de ce guide, les législatives d’avril 2015 n’avaient pas encore eu lieu et il était donc diÈcile de savoir si ce parti aurait vu son influence renforcée ou amoindrie.
Retour au début du chapitre
Changements climatiques En Finlande méridionale, les conditions météorologiques ont déjà changé de manière spectaculaire et les hivers sont beaucoup plus doux. La perspective, autrefois impensable, d’un Noël sans neige à Helsinki est désormais probable. Les données scientiques recueillies dans l’Arctique sont de plus en plus inquiétantes, et les nations nordiques comme la Finlande pourraient être parmi les premières à être gravement touchées par le comportement de pays plus grands, alors que le gouvernement et la population nlandais font preuve d’une conscience écologique exemplaire. La Finlande s’est xé des objectifs ambitieux pour lutter contre le réchauQement climatique. En 2014, elle s’est engagée formellement à réduire de 80% ses émissions polluantes à l’horizon 2050 et complète son important parc nucléaire par une part croissante d’énergies renouvelables.
Retour au début du chapitre
Société et culture Les Finlandais sont, à juste titre, ers des bases solides de leur société. Les impôts, dont le taux est élevé, permettent de maintenir des services de qualité, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation. Bien que les Finlandais se plaignent du niveau de taxation élevé de l’alcool, ils apprécient les transports publics ables, les universités réputées, les bibliothèques et les autres infrastructures nancées par les impôts. En matière de retraite, la Finlande a anticipé le départ à la retraite de la génération du baby-boom en menant, depuis vingt ans, d’importantes réformes. La Finlande a longtemps occupé la troisième place du classement PISA (Program for International Student Assessment), et est renommée pour son système éducatif innovant. Le pays a d’ailleurs fait les gros titres des journaux du monde entier pour avoir décidé en 2014 de la suppression de l’apprentissage de l’écriture cursive (tout en conservant celui de l’écriture scripte) et en 2015 des matières en tant que telles, an de promouvoir l’interdisciplinarité. L’excellence du système d’enseignement supérieur en Finlande se traduit par une formidable vitalité culturelle, notamment en matière de musique classique. Le pays est le berceau d’une lignée constante de talentueux compositeurs, chefs d’orchestre et musiciens, tandis que les diplômés des conservatoires viennent aussi grossir les rangs de l’immense variété de groupes de rock et de métal.
Depuis 1938, chaque femme finlandaise enceinte reçoit une boîte en carton contenant des vêtements, des draps et des jouets destinés au nouveau-né. Cette délicate attention est l’un des facteurs qui aurait contribué à la baisse spectaculaire de la mortalité infantile finlandaise, la plus basse du monde
Économie
Retour au début du chapitre
Autrefois dominée par la sylviculture, l’économie nlandaise repose à présent tout autant si ce n’est plus sur les secteurs des technologies et des services. Comme la plupart des pays européens, la Finlande a souQert ces dernières années et, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le pays luttait toujours pour sortir de la récession. Outre la morosité internationale, cela s’explique principalement par l’échec de Nokia sur le marché des smartphones et la baisse de la demande en papier en raison d’un lectorat toujours plus adepte de numérique. Pour autant, les perspectives à long terme sont positives, grâce à une balance économique équilibrée aux solides fondations et à une main-d’œuvre très qualifiée.
Retour au début du chapitre
Histoire
Dans ce chapitre Les premiers habitants La domination suédoise Des Suédois aux Russes Naissance d’une nation Les guerres d’Hiver et de Continuation La guerre froide La Finlande moderne
La Finlande a été profondément marquée par sa position géographique, qui lui a valu d’être, des siècles durant, un terrain d’arontement entre la Suède et la Russie. Elle a su depuis échapper à leur emprise pour devenir l’un des pays les plus avancés et les plus prospères au monde.
Les premiers habitants Quelques vestiges témoignent de la présence de l’homme avant la dernière glaciation (120 000 à 10 000 ans). Celle-ci valut à la région de se vider au pro+t de contrées plus clémentes, et le territoire de l’actuelle Finlande ne fut réoccupé qu’avec le retrait de gigantesques glaciers. Vers 9000 av. J-C., une population utilisant des outils en pierre et chassant l’élan et le castor se déploya sur la quasi-totalité de l’actuel territoire finlandais.
L’un des meilleurs endroits pour en savoir plus sur la Finlande à l’âge de la pierre est le Kierikkikeskus, près d’Oulu.
Les ancêtres des Finlandais auraient occupé une partie de l’actuelle Russie centrale, entre le versant européen de l’Oural et le cours moyen de la Volga, avant de poursuivre jusqu’au nord de la Baltique. Ils s’implantèrent dans le sud de l’actuel territoire +nlandais et formèrent quatre tribus, toutes de langue fennique : les Kvänes sur la rive orientale du golfe de Botnie, les Finlandais proprement dits (ou Suomi) au Sud-Ouest, les Hämiens (ou Tavastes) autour des grands lacs de l’intérieur, et les Caréliens autour des grands lacs de l’Est (Onéga et Ladoga). Les Finnois et les Sami seraient leurs descendants. er Au I siècle de notre ère, Tacite mentionna les Fenni, présentés comme de parfaits sauvages sans maison ni chevaux ; peut-être l’historien romain faisait-il allusion aux Sami ou à leurs ancêtres, à l’existence nomade. Selon certaines études, la population sami actuelle descendrait pour l’essentiel d’un groupe originel réduit, certains assurant même que les cultures pré+nnoise et sami auraient divergé dès 700 av. J.-C. Les cultures nomades ont laissé peu de matériau aux archéologues, mais il semble que les Sami aient progressivement migré vers le nord, probablement repoussés par les populations méridionales et l’avancée des terres agricoles sur leurs anciens terrains de chasse. Certains passages duKalevala, la grande épopée retranscrivant des récits populaires de tradition orale, semblent faire allusion à ces tensions.
Retour au début du chapitre
La domination suédoise Le jeune royaume de Suède vit dans la Finlande une voie naturelle pour étendre sa sphère d’in@uence en Baltique et lutter, à l’est, contre la puissance montante de la principauté
russe de Novgorod. Les Suédois menèrent vers 1150 une première croisade, aidés par un évêque anglais connu aujourd’hui sous le nom de saint Henri d’Uppsala. Très populaire en Finlande, il aurait perdu la vie dans une expédition évangélisatrice, assassiné par Lalli, un paysan mécontent.
Le duc Charles, régent de Finlande, ne faisait pas dans les sentiments en famille. Il mena campagne contre le roi, son neveu, encourageant une jacquerie en 1596 et le détrôna. Charles se vengea aussi brutalement sur ses opposants.
e Dans le dernier quart du XII siècle, les Russes de Novgorod s’intéressèrent à la Finlande et commencèrent à convertir le sud du pays à l’orthodoxie. Cette concurrence incita au e XIII siècle la papauté à intervenir plus activement : le chef suédois Birger Jarl (1210-1266) entama une croisade contre le Häme (Tavastie), alors sous in@uence religieuse et politique croissante de Novgorod. Russes et Suédois s’arontèrent à maintes reprises dans ce qui n’était que le début d’une longue succession de conflits. Les Suédois élevèrent notamment des forti+cations en Tavastie et à Turku. Cette e dernière, où fut également construite au XIII siècle une cathédrale, fut longtemps la ville la plus importante du pays. Les chevaliers et les nobles chargés de ces colonies furent les premiers représentants d’une future bourgeoisie suédophone +nlandaise, qui perdura e jusqu’au XX