Paris : En 40 pages

-

Livres
51 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Depuis la période gallo-romaine, la cité a traversé les siècles comme une compagne du destin français. Le rayonnement de Paris dans le monde ne faiblit pas, cette ville rassemblant nombre de chefs-d’œuvres architecturaux, de sites historiques fascinants, mais aussi de mystères et de légendes insolites. Présenter la « ville lumière » en 40 pages, voilà un véritable défi que Michel Dansel relève en nous invitant à découvrir ou à redécouvrir la célèbre capitale avec poésie, légèreté, profondeur – et une érudition à couper le souffle.Le mystérieux poète se présente ainsi : "Né par inadvertance sur un paquebot au large de Baltimore d’une mère princesse russe, grande buveuse de Champagne et joueuse de baccara dans tous les casinos du monde, et d’un père bulgare premier violon dans toutes les Cours européennes et professeur de poker dans les hautes instances romaines et ottomanes, Michel Dansel, fils du prince d’Ansel, est aussi un funambule, la vie ainsi soit-elle ! Écrivain de mon état, auteur de plusieurs rangées de livres, je suis donc ce que l’on appelle un homme de lettres, ce qui est préférable que d’être du non-être ! J’ai publié, notamment chez Hachette, plusieurs livres sur Paris, mais le Paris à ma sauce avec, par exemple, un cimetière de bossus, que l’on a exhumés pour mettre dans un « bossuaire », et un immeuble où les personnes se rendent pour se suicider. Malheureusement pour les candidats, depuis plusieurs années il y a un digicode ! En 1975 j’ai fondé l’Académie Internationale du Rat dont la devise était « Liberté – Égalité – Raternité ». Une formule pour la « postératé » ! Sur le thème de ce muridé fécond j’ai publié, notamment, un livre chez Fayard : Nos Frères les Rats. Dans cette très sérieuse Académie il y avait Charlie Chaplin, Louis Buñuel, d’autres personnalités, mais aussi nombre de membres du corps médical, des Arts, des Lettres, du spectacle et de différentes universités dans le monde".

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 octobre 2014
Nombre de visites sur la page 461
EAN13 9782371680067
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0034 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
40 pages ?
Oui, nos livres papier font 40 pages, représentant selon nous la durée idéale de lecture
pour découvrir un sujet (environ une heure). Sur le s versions eBooks d’Uppr, les livres peuvent être plus longs : nous avons fait le choix du confort de lecture en permettant à l’utilisateur d’ajuster la taille du texte (ce qui fait varier le nombre de pages). Nous vous
souhaitons une bonne lecture !
Un livre des éditions Uppr
Tous droits réservés - © Uppr 2014
Paris, ville d’une incomparable splendeur et terminus de bien des destinées !
par Michel Dansel
Introduction
Clavier de toutes les nuances jusqu’aux ricochets d e tonalités les plus hardies, palette de toutes les formes d’épousailles, ville singulière q ui se conjugue au pluriel, bastingage de tous les possibles, Paris se tricote à belles maill es dans le vivier du quotidien.
Parisien incurable, chronique, aux semelles rivées sur les trottoirs de la capitale, je me suis longuement demandé comment on pouvait vivre ai lleurs qu’à Paris, à moins d’être vigneron, propriétaire d’un haras, médecin de campa gne ou bouilleur de cru ! D’ailleurs, ceux qui sont génétiquement contaminés par le virus des vies de quartiers, qu’il s’agisse de Ménilmontant, de la Butte-aux-Cailles, de Montpa rnasse, du Quartier latin, de Montmartre, du Gros Cailloux, du Faubourg Saint-Ant oine, des Batignolles, de Charonne, de Belleville, ou d’autres enclaves qui, chacune d’ elles, avec ses lieux de cultes, ses champs de repos, ses artisans et ses bistrots, s’ap parente à un village, sont parfois tentés par l’attrait d’une vie provinciale moins tu rbulente. Mais dans 80% des cas, ceux qui ont déserté la capitale, pour des raisons multi ples et fort légitimes, après quelques années passées à contempler la mer ou les paysages idylliques et sereins de nos vertes campagnes, s’en reviennent rongés par une nostalgie qui échappe à toute logique pour qui n’est pas une fleur de bitume made in Paris !
Car ici on peut vivre dans l’anonymat sans jamais ê tre isolé ! Et chacun a de Paris la vision que lui dicte sa clairière intime. Toutes le s pointures du cœur s’y croisent allègrement. Mais le solfège des uns n’est pas celu i des autres. La vie de ses voisins est
loin d’être primordiale sur cet échiquier où les de stinées les plus inattendues se côtoient
en s’ignorant.
Pourtant, il y a ceux qui subissent cette gare de t riage aux allures de terminus comme un garrot de plomb. Nombre d’exilés à temps complet ve nus des plus proches provinces comme des plus lointains pays y font glisser le pal et sur la marelle des destinées sans destination. Il y a ceux qui pataugent dans la misè re, ceux qui sont coagulés dans le luxe, ceux qui flirtent avec l’invraisemblable, l’i maginaire en galoches ou la folie à claire-voie. Chacun tricote sa vie avec les aiguilles de s on choix et la laine de ses moyens sans être montré du doigt. Dans un café ou un restaurant on peut se trouver assis à côté d’un ministre, d’un prince, d’un déménageur, d’une fieff ée fripouille, d’un ecclésiastique ou d’un artiste.