ROUTE DE LA SOIE

-

Livres
300 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Avec sa mosaïque de cultures, de traditions, de religions et de paysages, la Route de la Soie, qui traverse plus d’une dizaine de pays depuis l’extrême-orient jusqu’à la Chine, a toujours fit rêver les explorateurs, voyageurs, écrivains et marchands du monde entier. Depuis l’essor du tourisme dans ces nouvelles destinations que sont les provinces intérieures et occidentales de la Chine, l’Asie centrale ou encore le Moyen-orient, plus d’un voyageur moderne se prend à rêver de mettre ses pieds dans les traces de Marco Polo et des caravaniers qui, jusqu’au XVIe siècle, sillonnèrent ainsi déserts, steppes et montagnes. Autant d’espaces parmi les plus inhospitaliers de la planète. Le voyage est devenu plus sûr, bien entendu, et l’hospitalité est désormais le trait commun à toutes les populations que l’on peut être amené à croiser sur le parcours. On découvrira les mythiques bazars de Kashgar, Samarkand ou Alep, les déserts les plus arides de la planète comme le Gobi, le Taklamakan ou le Kyzyl Kum, on côtoiera les dernières populations nomades au Kirghizistan… Et l’on découvrira l’architecture musulmane tout au long des grandes étapes que sont Samarkand, Boukhara, Khiva, Nichapur, Damas avant de revenir vers les contrées occidentales via les grands ports de commerce que furent, à l’époque de la grande Route, Gênes, Venise ou Marseille. Un éventail de traditions, de cultures et d’histoires où seul le Petit Futé, à l’heure actuelle, se propose de guider les voyageurs modernes. L’auteur : Rédacteur au sein de divers groupes de presse français jusqu’en 2002, Hervé Kerros est devenu journaliste indépendant et auteur de guides touristiques en se spécialisant dans un premier temps sur l’Asie centrale soviétique et chinoise. Après l’Ouzbékistan, le Kirghizistan et le Xin Jiang, il voyage à plusieurs reprises en Russie avant d’étendre à partir de 2006 sa connaissance aux pays de l’ex-URSS : République Tchèque, Lettonie, Moldavie font partie de son nouveau champ d’activité. Déjà auteur des guide Petit Futé sur l'Asie Centrale, l'Ouzbékistan et le Kirghizistan, et ayant parcouru tous les pays que traverse la fameuse Route de la Soie, c'est tout naturellement qu'il s'est attelé à la création du premier guide de voyage pratique francophone qui lui soit consacré. "

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9791033178361
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

route de
la soie
De l’Extrême-Orient chinois
à l’Europe occidentale
OFFERT
ce guide
au format
numériquewww.petitfute.comv
a
... vous rêviez d’un guide
sur mesure
ous de jouer !
mon guide sur mesure
www.mypetitfute.com
120x205mm_BOD.indd 1 12/05/2016 09:37
Parce que vous êtes
unique ...
© I love photo_shutterstock.comEDITION
Directeurs de collection et auteurs :
Dominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE
Auteurs : Nicolas KLEIN, Lise PATHE, Jean-Paul Bienvenue
LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter
Directeur Editorial : Stéphan SZEREMETA
Responsable Editorial Monde : sur la Route
Patrick MARINGE
Rédaction Monde : Caroline MICHELOT,
Morgane VESLIN, Pierre-Yves SOUCHET de la soie !et Talatah FAVREAU
Rédaction France : Elisabeth COL,
Maurane CHEVALIER, Silvia FOLIGNO Fallait-il que la soie fasse rêver l’Occident pour que des et Tony DE SOUSA
caravanes, souvent composées de plus de 5 000 hommes
FABRICATION et de centaines de bêtes, chevaux, chameaux et yaks, se
Responsable Studio : Sophie LECHERTIER risquent à traverser les terres les plus hostiles de la Chine,
assistée de Romain AUDREN l’Asie centrale, barrée de montagnes infranchissables, de
Maquette et Montage : Julie BORDES, déserts parmi les plus arides de la planète, de steppes hostiles,
Sandrine MECKING, Delphine PAGANO, de températures extrêmes été comme hiver ? Sans parler des Laurie PILLOIS et Noémie FERRON
brigands et bandes de guerriers nomades qui hantaient la
Iconographie : Anne DIOT zone et étaient attirés sans cesse par ces richesses comme
Cartographie : Jordan EL OUARDI le papillon de nuit par la lumière. C’est pourtant bien aux
WEB ET NUMERIQUE confins de cette Chine et de cette Asie centrale que va naître
l’une des plus grandes voies de communication terrestre Directeur Web : Louis GENEAU de LAMARLIERE
jamais établie entre l’Orient et l’Occident : la Route de la soie.Chef de projet et développeurs :
Nicolas GUENIN, Cédric MAILLOUX, Une route qui, en réalité, n’a pas attendu la soie pour exister.
Florian FAZER, Caroline LAFFAITEUR, L’Asie centrale et les oasis de Boukhara et Samarkand étaient
Andrei UNGUREANU et Nicolas VAPPEREAU déjà des étapes connues sur la route du lapis-lazuli, venu
DIRECTION COMMERCIALE d’Afghanistan, ou sur celle du thé, de l’encens et des épices,
Directrice des Régies : Caroline CHOLLET qui partaient d’Inde pour rejoindre la Russie.
Pendant près de 2 000 ans, jusqu’à l’avènement des grandes Responsable Régies locales :
eMichel GRANSEIGNE voies maritimes au XVI siècle, la Route de la soie a sillonné
Relation Clientèle : Vimla MEETTOO les contrées, climats et reliefs les plus hostiles, les cultures,
et Sandra RUFFIEUX religions, empires et civilisations les plus diverses sur plus
Chefs de Publicité Régie nationale : de 8 000 km. Il n’existe en réalité pas une mais des Routes
Caroline AUBRY, François BRIANCON-MARJOLLET, de la soie. Un entrelacs d’itinéraires au long desquels arts,
Perrine DE CARNE MARCEIN, Caroline GENTELET artisanats, langues, religions, modes de vie ont été véhiculés, et Caroline PREAU
se sont croisés, mélangés pour former le terreau d’une
civiResponsable Clientèle : Déborah LOICHOT
lisation toute particulière où la première richesse aujourd’hui
REGIE INTERNATIONALE est la découverte tous azimuts.Si la soie, les épices ou le
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET, thé empruntent aujourd’hui d’autres routes, les sentiers,
Guillaume LABOUREUR les villes étapes, les bazars, les steppes et les déserts sont
assistés de Michelle MAYER toujours là, toujours propices à l’aventure et aux rencontres
Régie Route de la Soie : Oxana PUSHKAREVA diverses, variées, chaleureuses, de la Chine à l’Occident en
passant par l’Asie centrale, le Moyen et Proche-Orient, ou DIFFUSION ET PROMOTION
encore le Caucase.Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET
assistée d’Aissatou DIOP et Vianney LAVERNE Après les marchands, les ambassadeurs, les missionnaires,
les explorateurs, les archéologues, ce sont aujourd’hui de Responsable des ventes : Jean-Pierre GHEZ
assisté de Nathalie GONCALVES nouveaux aventuriers, bien souvent des «
écrivains-voyaRelations Presse-Partenariats : geurs », qui se lancent à la découverte de ces contrées
Jean-Mary MARCHAL parmi les plus méconnues du globe. On pense évidemment
à l’Asie centrale en premier lieu, véritable cœur battant de ADMINISTRATION
la prestigieuse route, fermée à l’Occident pendant trois Président : Jean-Paul LABOURDETTE
quarts de siècle sous la chape de plomb communiste et qui Directrice Administrative et Financière :
ne s’est ouverte au tourisme que depuis moins de vingt ans.Valérie DECOTTIGNIES
Bienvenue sur les traces de Marco Polo et des milliers de Directrice des Ressources Humaines :
Dina BOURDEAU assistée de Sandra MORAIS caravaniers anonymes qui établirent ce lien entre Orient et
Occident. Et bonnes routes…Responsable informatique : Pascal LE GOFF
Comptabilité : Jeannine DEMIRDJIAN,
Hervé KerrosChristelle MANEBARD et Adrien PRIGENT
Recouvrement : Fabien BONNAN
assisté de Sandra BRIJLALL et Belinda MILLE
IMPRIMÉ EN FRANCE
Standard : Jehanne AOUMEUR
n PETIT FUTE ROUTE DE LA SOIE n
Petit Futé a été fondé par Dominique AUZIAS.
Il est édité par Les Nouvelles Editions de l’Université
18, rue des Volontaires - 75015 Paris.
& 01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 E
RC PARIS B 309 769 966
Couverture : Mosquée du Cheikh Lotfollah, Isfahan,
Iran © tunart
Impression : GROUPE CORLET IMPRIMEUR -
14110 Condé-sur-Noireau
Dépôt légal : 10/12/2017
ISBN : 9791033178330
Pour nous contacter par email, indiquez le nom
de famille en minuscule suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.com‑
Sommaire
n INVITATION AU VOYAGE n n EXTRÊMEORIENT DANS
LA ROUTE DE LA SOIE nLes plus de la Route de la soie ....................9
Idées de séjour ......................................... 11 Chine ....................................................... 90
Comment partir ? .................................... 15 Pékin ...................................................... 91
Xi’an ..................................................... 125Partir en voyage organisé ........................... 15
Route de Xi’an à Dunhuang ...................... 134Partir seul ................................................... 21
Lanzhou .............................................. 135Se loger ...................................................... 22
Dunhuang ............................................ 136Se déplacer ................................................ 26
Route nord de Dunhuang à Kashgar .......... 142
Turpan .................................................. 142
Kuqa .................................................... 148n DÉCOUVERTE n
Aksu ..................................................... 149
Route sud de Dunhuang à Kashgar ........... 150La Route de la soie en 30 mots‑clés ......... 30
Hotan ................................................... 150Survol de la Route de la soie ................... 35 Karghilik ............................................... 151
Climat......................................................... 35 Yarkand ................................................ 152
Environnement – Écologie .......................... 37 Kashgar 153
Histoire ................................................... 39 Mongolie 160
Population et langues .............................. 50 Route de Pékin à Oulan-Bator ................... 164
Saynshand ........................................... 164Mode de vie ............................................. 54
Oulan-Bator .......................................... 164Religion ...................................................... 54
Russie .....................................................176Arts et culture ........................................ 59 Route d’Oulan-Bator à Irkoutsk ................. 176
Architecture ................................................ 59 Oulan-Oude 176
Artisanat ..................................................... 63 Listvianka ............................................. 183
Littérature .................................................. 66 Irkoutsk ................................................ 184
Médias locaux ............................................ 70 Route de Irkoutsk à Saint-Pétersbourg ...... 191
Musique 71 Saint-Pétersbourg ................................ 191
Cuisines locales .......................................74
Cuisine chinoise ......................................... 74 n ASIE CENTRALE
Cuisine centre-asiatique ............................. 74
Cuisine persane .......................................... 75 ET CAUCASE DANS LA ROUTE
Cuisine turque ............................................ 75 DE LA SOIE nCuisine méditerranéenne ............................ 77
Les Bouchons Lyonnais .............................. 77 Kirghizistan ........................................... 216
Les modes de restauration ......................... 77 Bichkek ................................................. 220
Les boissons .............................................. 78 Environs de Bichkek ................................. 230
Krasnaïa Rechka ................................... 230Recettes ..................................................... 79
Burana .................................................. 230Jeux, loisirs et sports ............................. 82
Karakol 231
Disciplines nationales ................................. 82 Lac Issyk Kul ......................................... 238
Grandes figures Route de Bichkek à Osh ............................ 240
de la Route de la soie .............................. 85 Tiouz-Ashuu .......................................... 240
repérez les meilleures visites
intéressant Remarquable Immanquable InoubliableSommaire
Tour d’Azadi à Téhéran.
Susamyr ................................................ 241 Karmana ............................................... 310
Ala-Bel .................................................. 241 Boukhara 310
Toktogul 241 Khiva ........................................................ 328
Kara Kul 241 Turkménistan ........................................ 338
Ouzgen 241 Achgabat – Ashgabad ............................ 342
Osh ....................................................... 242 Route de Boukhara à Achgabat ................. 347
Route de Kashgar à Osh ........................... 247 Mary ..................................................... 347
Passe de Torugart .................................. 247 Route de Khiva à Achgabat ....................... 349
Caravanserail de Tash Rabat .................. 249 Ourgentch ............................................. 349
Passe d’Irkhestam ................................. 249 Dashogus .............................................. 351
Sary Tash .............................................. 249 Kounia-Ourgentch ................................. 351
Tadjikistan............................................. 250 Route d’Achgabat à Turkmenbashi ............ 352
Douchanbé ............................................ 254 Balkanabad ........................................... 352
Istaravshan ........................................... 258 Dehistan ................................................ 352
Khodjent ................................................ 260 Turkmenbashi........................................ 353
Route de Douchanbé à Samarkand ........... 261 Iran ....................................................... 354
Lac Iskanderkul ..................................... 261 Téhéran ................................................. 354
Lacs Margouzor 261 Environs de Téhéran ................................. 374
Pendjikent ............................................. 261 Saveh .................................................... 374
Ouzbékistan .......................................... 263 Qom ...................................................... 375
Tachkent ............................................... 268 Kashan .................................................. 378
Route de Osh à Tachkent .......................... 282 Route d’Achgabat au golfe d’Oman ........... 383
Andijan .................................................. 283 Mashhad ............................................... 383
Namangan............................................. 284 Nishapur 387
Marguilan .............................................. 286 Tabas .................................................... 388
Ferghana ............................................... 287 Kerman ................................................. 389
Rishtan 289 Bam ...................................................... 392
Kokand .................................................. 290 Ispahan 395
Samarkand 293 Environs d’Ispahan ................................... 414
Route de Samarkand à Boukhara .............. 308 Nain 414
Jizzakh 308 Yazd 416
Lac Aydar Kul ........................................ 308 Chiraz ....................................................... 425
Nourata ................................................. 309 Tabriz 434
© TARZAN9280‑
Azerbaïdjan ........................................... 441 n L’OCCIDENT Bakou.................................................... 445
Route de Tabriz à Bakou ........................... 458 DANS LA ROUTE
Lankaran ............................................... 458 DE LA SOIE nGobustan 460
Route de Bakou à Sheki ............................ 462 Grèce ..................................................... 614
Shamakhi .............................................. 462 Athènes ................................................. 616
Lahij ...................................................... 468 Italie ...................................................... 645Sheki ..................................................... 469
Rome .................................................... 645
Géorgie ..................................................473 Gênes 687
Tbilissi................................................... 473 Venise ................................................... 700
Route de Koutaïssi vers la Turquie ............. 494 France .....................................................719Bordjomi ............................................... 494
Lyon 719Akhaltsikhé ........................................... 495
Marseille ............................................... 753Monastère de Sapara ............................ 497
Vardzia .................................................. 497
Arménie ................................................ 499 n ORGANISER
Erevan ................................................... 499 SON SÉJOUR nRoute du Nord .......................................... 515
Dilidjan 515 Pense futé .............................................. 772Gyumri .................................................. 516
Argent ...................................................... 772
Assurances ............................................... 774
Bagages ................................................... 774n MOYENORIENT
Décalage horaire ...................................... 776DANS LA ROUTE Électricité, poids et mesures ..................... 776
Formalités, visa et douanes ...................... 777DE LA SOIE n
Horaires d’ouverture ................................. 778
Turquie .................................................. 520 Internet ..................................................... 779
Istanbul ................................................. 524 Jours fériés .............................................. 780
Route de Trabzon à Istanbul ...................... 555 Langues parlées ....................................... 780
Trabzon (Trébizonde) ............................. 555 Poste ........................................................ 780
Sinop..................................................... 555 Quand partir ? .......................................... 780
Amasra 555 Santé 780
Safranbolu ............................................. 556 Sécurité et accessibilité ............................ 783
Téléphone ................................................ 786Liban ......................................................557
Beyrouth ............................................... 563 S’informer ............................................. 787
Tyr ......................................................... 578 À voir – À lire ............................................ 787
Avant son départ ...................................... 790Égypte ................................................... 584
Sur place .................................................. 792Le Caire................................................. 584
Magazines et émissions ........................... 794Plateau de Guiza ................................... 600
Alexandrie ............................................. 602 Index ...................................................... 797
Mise en garde
L’univers du tourisme est en pérpétuel mouvement. Malgré tous nos efforts, des
établissements, des coordonnées ou des tarifs indiqués dans ce guide peuvent avoir été
modifiés sans que cela relève de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension
des lecteurs et nous nous excusons auprès d’eux pour les erreurs qu’ils pourraient être
amenés à constater dans les rubriques pratiques de ce guide.
La rédaction.5
Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, Saint-Petersbourg.
© ROMAN EVGENEV – SHUTTERSTOCK.COMT
o

u
g
n
n

ï
e
s
G
B
s
g
i

l
n
l
E
i
e
N
I
Mer Caspienne
U
e
o
O

R

I
e
u

o
n
i
R
e
s

s
E

e
M
ï
r


s
g
k
i
i
b
T
t
Sumatra
G
r
O
o
E
u
l

f
é
e

P
G
e
b
r
s
s
a
M
i
q
n
O
k
u
a
g

e
I
n
f
.


e


D
r
a

u
6
MER
Route de la soie principaleDE
NORVEGE Variante Pékin, Mongolie, Transsibérienne
Variante vers le Golfe d’Oman
Variante vers Tyr
Variante vers BakouLa Route de la soie
Liaison maritime Tyr/Europe
Lac Ladoga
Lac Onega
RUSSIE
St-Petersbourg
MER
DU
NORD
Moscou
Iekaterinbourg Novossibirsk
Kazan Lac Baïkal
Oulan-Oudé
Paris
Lac de Zaïssan
Oulan-Bator
FRANCE MONGOLIELac BalkhachVenise Mer
Gênes d'Aral KIRGHIZISTAN Sayhshand
Bichkek TurpanKarakolAZERB.MER NOIREMarseille ITALIE KorlaOUZBEKISTANSinop SakiCorse Rome Ysyk-KolKokand Och KuqaTrabzon Tachkent Passe de
Grotte deUrgench Torugart Aksu PékinIstanbul Bakou Ferghana DunhuangMogaoAthènesSardaigne Passe d’IrkhestanErzurum KachgarKhivaAnkara Achgabat SamarkandeIles Baléares
BoukharaTURQUIE YarkandGRECE SYRIE
TabrizSicile Téhéran DépartDeir Ezzor TADJIKISTANKarghilikAntioche Gorgan Hotan LanzhouCrête Doura Europos
Beyrouth KaboulIRANTyr PalmyreMER MEDITERRANE E Qom Xi’anTabasLIBAN Damas CHINEBagdad
Ispahan
IRAK Kerman
Le Caire Bam
DelhiBandar
Abbas
Lac Nasser
Hainan
Mer d’Arabie
MER DEGolfe du Bengale
CHINE
MERIDIONALE
IlesLac Tchad
Andaman
Socotra
Palawan
OCEAN
IlesLac Volta INDIEN Nicobar
Lac Turkana
Golfe de Singapour Célèbes
Guinée
Lac Victoria 0 km 1000 2000 3000 4000 km
Mer de Java
ZanzibarLac Tanganyika Java
L
r
e
n
n
e
o
a
g

u
i
N
m
b
e
B
r
M
Golfe d'Aden
ï
e
V
a
o
A

Z
r
e
n
o
r

gn
ai
K
és
-Tg
an
Y
é

o
l
F
B



a
a
g
m
a
l
K
l

e
t
i

n
m
i
h
c
t
c
I
a
i
o
e
q

E
r

u
t
i
s

u
n

e
e
s
n
v
B
u
a
u
e
a
J

l

Golfe
B
e

d

d

l
l
i
N
i
N
n
IT
o

u
g
n
n

ï
e
s
G
B
s
g
i

l
n
l
E
i
e
N
I
Mer Caspienne
U
e
o
O

R

I
e
u

o
n
i
R
e
s

s
E

e
M
ï
r


s
g
k
i
i
b
T
t
Sumatra
G
r
O
o
E
u
l

f
é
e

P
G
e
b
r
s
s
a
M
i
q
n
O
k
u
a
g

e
I
n
f
.


e


D
r
a

u
7
MER
Route de la soie principaleDE
NORVEGE Variante Pékin, Mongolie, Transsibérienne
Variante vers le Golfe d’Oman
Vaers Tyr
Variante vers Bakou
Liaison maritime Tyr/Europe
Lac Ladoga
Lac Onega
RUSSIE
St-Petersbourg
MER
DU
NORD
Moscou
Iekaterinbourg Novossibirsk
Kazan Lac Baïkal
Oulan-Oudé
Paris
Lac de Zaïssan
Oulan-Bator
FRANCE MONGOLIELac BalkhachVenise Mer
Gênes d'Aral KIRGHIZISTAN Sayhshand
Bichkek TurpanKarakolAZERB.MER NOIREMarseille ITALIE KorlaOUZBEKISTANSinop SakiCorse Rome Ysyk-KolKokand Och KuqaTrabzon Tachkent Passe de
Grotte deUrgench Torugart Aksu PékinIstanbul Bakou Ferghana DunhuangMogaoAthènesSardaigne Passe d’IrkhestanErzurum KachgarKhivaAnkara Achgabat SamarkandeIles Baléares
BoukharaTURQUIE YarkandGRECE SYRIE
TabrizSicile Téhéran DépartDeir Ezzor TADJIKISTANKarghilikAntioche Gorgan Hotan LanzhouCrête Doura Europos
Beyrouth KaboulIRANTyr PalmyreMER MEDITERRANE E Qom Xi’anTabasLIBAN Damas CHINEBagdad
Ispahan
IRAK Kerman
Le Caire Bam
DelhiBandar
Abbas
Lac Nasser
Hainan
Mer d’Arabie
MER DEGolfe du Bengale
CHINE
MERIDIONALE
IlesLac Tchad
Andaman
Socotra
Palawan
OCEAN
IlesLac Volta INDIEN Nicobar
Lac Turkana
Golfe de Singapour Célèbes
Guinée
Lac Victoria 0 km 1000 2000 3000 4000 km
Mer de Java
ZanzibarLac Tanganyika Java
L
r
e
n
n
e
o
a
g

u
i
N
m
b
e
B
r
M
Golfe d'Aden
ï
e
V
a
o
A

Z
r
e
n
o
r

gn
ia
K

-Tg
an
Y
é

o
l
F
B



a
a
g
m
a
l
K
l

e
t
i

n
m
i
h
c
t
c
I
a
i
o
e
q

E
r

u
t
i
s

u
n

e
e
s
n
v
B
u
a
u
e
a
J

l

Golfe
B
e

d

d

l
l
i
N
i
N
n
I8
Bâtiments islamiques sur la place principale de Samarkand.
Caravane de chameaux dans les dunes près de Dunhuang en Chine.
Fils de soie multicolores à la maison des Canuts à Lyon.
© Stéphan SZEREMETA © LINDAWANG © AZOTOV(1)INVITATION AU VOYAGE
Les plus de la Route
de la soie
dans les anciennes républiques socialistes La diversité
soviétiques d’Asie centrale, au Moyen-Orient
La longueur même des itinéraires et le nombre ou dans le Caucase, tant de cultures différentes
de pays traversés assurent une diversité seront au rendez-vous que l’inattendu et les
incroyable de paysages, d’architectures, souvenirs (majoritairement bons, on vous le
de cultures et de peuples. Rien de commun
souhaite) prendront toute la place dans vos
entre les quartiers commerçants de Xi’an et le bagages de retour.
grand bazar d’Istanbul, rien de plus étranger
que Venise et Samarkand, rien de
compaL’espacerable entre un centre commercial à Lyon et
un magasin Tsoum à Bichkek, et pourtant… En Chine, en Asie centrale, en Iran ou en Turquie,
Un trait commun, la soie. Toutes ces villes, les grands espaces vous attendent, qu’il s’agisse
ces déserts, ces montagnes, ces steppes ont de la steppe, des déserts ou des montagnes.
Des territoires souvent loin de tout, même si été parcourus un jour par la plus longue, la
plus prestigieuse, et aussi la plus dangereuse les principales étapes de la Route de la soie
sont désormais des villes très touristiques et des voies commerciales qui ait jamais existé :
celle qui permettait d’acheminer la soie depuis cosmopolites. Les interminables trajets en bus
l’Extrême-Orient chinois jusqu’aux portes de à travers des décors infinis vous donneront
Lyon. Parcourir l’intégralité de la route ou bien une idée des extraordinaires distances que
se contenter de quelques tronçons suffira à parcouraient les caravaniers et des difficultés
faire le plein de « différences » pour de longues topographiques qu’ils ne cessaient de rencontrer
années. sur leur parcours.
L’aventure Des territoires vierges
Bien sûr on est déjà loin de Marco Polo ou des Bien sûr il ne reste plus grand-chose à découvrir
caravaniers qui craignaient chaque nuit l’agres- sur notre planète et il est illusoire de penser que
l’on est le premier à explorer des terres vierges sion des tribus nomades rêvant de s’emparer
de leurs richesses. Pour autant, l’aventure et des cultures inconnues. Pourtant, s’il est une
avec un grand « A » sera au rendez-vous pour zone géographique du globe qui recèle encore
tous ceux qui s’en iront poser leurs pas dans bien des surprises, c’est celle qui court tout le
les traces des grands voyageurs. En Chine, long de la Route de la soie.
Paysage du Kirghizistan.
© EXTREMALLES PLuS DE LA RoutE DE LA SoIE 10

De magnifiques suzanis proposés au bazar d’Ourgout, Samarkand.
Entre la Chine, l’Asie centrale, territoires le nomadisme refait son apparition, en particulier
longtemps fermés aux étrangers – en parti- au Kirghizistan et au Kazakhstan. Voyager le long
culier pour cette dernière, lors de l’occupation de la Route de la soie constitue certainement
soviétique –, et le Moyen-Orient, où les condi- l’une des dernières, et rares occasions, de
tions de voyage ont souvent découragé les côtoyer les nomades et d’appréhender leur mode
visiteurs étrangers, il n’est pas rare de rencon- de vie. En Chine, pas moins de cinquante-cinq
trer des gens qui n’ont jamais entendu parler du minorités ethniques, ne comptant parfois pas
Coca-Cola ou bien des tribus reculées qui voient plus de quelques centaines de représentants,
débarquer dans leur jardin, pour la première rythmeront également les découvertes
cultufois, un touriste en quête d’informations ou relles tout au long du voyage. Ouïghours et
d’hébergement. Sans parler du Kirghizistan, où Mongols ont conservé, malgré la politique de
il est encore possible d’escalader un sommet colonisation de leurs terres par les Han, des
vierge (le pays en compte des centaines) et de traditions vivaces.
lui donner son nom. Bref, les occasions seront
multiples de se sentir dans la peau d’un pionnier Richesses archéologiques
ou d’un explorateur !
Qu’il s’agisse de Turpan, de Samarkand, d’Alep
ou de simples cités caravanières dans le désert, À la rencontre des nomades toutes les zones de la région, ou presque, ont
et des minorités ethniques vu déferler les armées de Gengis Khan puis de
Tamerlan à leurs portes. Certaines villes ont Le temps des grands empires nomades a pris
été abandonnées, d’autres reconstruites sur fin avec celui de Tamerlan au tout début du
e le même site ou quelques kilomètres plus loin. XV siècle. L’affrontement entre nomades et
sédentaires a tourné au profit des seconds Dans tous les cas, les régions traversées par
et les dernières tribus nomadisantes ont été la Route de la soie regorgent de découvertes
sédentarisées de force par Staline. Depuis archéologiques passionnantes, dont la plupart
l’indépendance des républiques d’Asie centrale, n’ont pas encore livré tous leurs secrets.
© PATRICE ALCARASINVIt AtIoN Au Vo YAGE
Idées de séjour
Combien de temps vous faudra-t-il pour parcourir w Jour 6. Visite de la vieille ville de Kashgar.
la Route de la soie sur toute sa longueur ? w Jour 7. Marché du dimanche et grand bazar
De mois, des années ? L’un des derniers à Kashgar.
voyageurs ayant suivi l’itinéraire, Bernard Ollivier,
w Jour 8. Excursion au lac de Karakul, vers la a passé quatre années au total sur les routes pour
frontière du Pakistan. Nuit sur place.relier Istanbul à Xi’an. Bien sûr, tout le monde ne
w Jour 9. Kashgar, visite de la mosquée et dispose pas d’un tel laps de temps. Et la plupart
dernier tour dans la vieille ville.de ceux qui empruntent la Route de la soie se
contentent d’en explorer quelques tronçons ou w Jour 10. Arrêt à Yarkand (Shache). Visite
pays, en particulier l’Ouzbékistan qui en reste le de la ville.
cœur mythique. Difficile donc de proposer une
w Jour 11. Déplacement à Yecheng (Karghilik) idée de séjour, la Route de la soie en est une à
et visite de sa grande mosquée.elle seule. Mais voici tout de même quelques
w Jour 12. Arrivée à Hotan (Hetian). Passage idées de séjours courts permettant d’en visiter
au musée et surtout visite dans la ville pour les grandes étapes.
découvrir des morceaux de jade de toute beauté.
w Jour 13. Emprunter l’autoroute du désert Séjours courts
pour regagner Urumqi (26h).Si vous ne disposez que de dix à quinze jours,
nous vous conseillons de les consacrer à une w Jour 14. Urumqi.
seule destination plutôt que de chercher à
L’Ouzbékistan en une semaineen voir le plus possible. Les distances à
couvrir sont longues, dans des pays où les w Jour 1. Arrivée à l’aéroport de Tachkent
infrastructures sont pauvres et vous risquez et embarquement pour un vol interne à
de passer votre séjour assis dans des bus si destination d’Ourgentch pour rejoindre Khiva.
vous voulez faire trop de choses en un seul Si vous arrivez directement à Ourgentch avec
voyage. Ouzbekistan Airways, nous vous recommandons
Avec deux semaines, vous disposez largement en remplacement de ce premier programme de
d’assez de temps pour explorer certaines desti- consacrer une journée de plus à Boukhara pour
nations emblématiques de la Route de la soie flâner dans la vieille ville et faire des emplettes.
comme l’Ouzbékistan, la Chine de l’Ouest ou
w Jour 2. Khiva, visite d’Ichan Kala, la ville l’Iran par exemple. Voici quelques suggestions
intérieure et les monuments de l’ancienne d’itinéraires courts dans ces destinations, pour
capitale du Khorezm.en voir l’essentiel.
w Jour 3. Trajet vers Boukhara à travers le
Le Xinjiang en deux semaines Kyzyl Kum.
w Jour 1. Arrivée à Urumqi. Visite du musée w Jour 4. Boukhara, journée consacrée à la
provincial du Xinjiang et balade dans la ville. visite de l’oasis du désert et des principaux
Dîner au marché de nuit de la rue Wuyi. monuments du centre-ville : la madrasa
NadirDivanbeg, les marchés à coupoles et l’ensemble w Jour 2. Excursion au parc naturel des
Poy Kalon.Tianshan à la découverte du magnifique lac
du Paradis. w Jour 5. Trajet jusqu’à Samarkand. En fin
d’après-midi, visite du Gour Emir, le mausolée w Jour 3. Départ pour Turpan en bus. Arrivée,
de Tamerlan.installation et visite de la vieille ville autour
du minaret. w Jour 6. Visite de Samarkand : le Registan,
la mosquée et le mausolée Bibi Khanum, la w Jour 4. Visite des alentours de l’oasis de
nécropole de Shah-i-Zinda.Turpan et notamment des villes antiques –
aujourd’hui en ruines – de Gaochang et de w Jour 7. Trajet vers Tachkent le matin. Visite
Jiaohe. du bazar Chorsu et de la madrasa Koukeldach
l’après-midi.w Jour 5. Déplacement vers Kashgar en train
(24h) le long de la Route de la soie du nord. w Jour 8. Décollage.IDéES DE SéJouR12
n’avez ensuite plus qu’à franchir la frontière Sur les traces de la soie
pour passer en Arménie.à travers le Caucase
w Jour 10. Arrivée à Erevan et installation
w Jour 1. Arrivée à Bakou, où la journée peut dans la capitale, Coucher de soleil sur le mont
être consacrée à l’exploration de la vieille ville :
Ararat, depuis les gorges du fleuve Hrazdan,
les mosquées, le palais du shah, la tour de vers l’usine de Brandy d’Erevan.
la Vierge.
w Jour 11. Visite d’Erevan et de ses musées.
w Jour 2. Toujours à Bakou, découverte de Dans l’après-midi, une petite vingtaine de
la ville du boom pétrolier, de la promenade kilomètres jusqu’à Etchmiadzin, le Saint-Siège
qui longe la Caspienne, de quelques-uns des
arménien, visite de la très vénérable cathédrale
multiples musées de la ville (musée d’Histoire, et de son trésor, et des églises médiévales
musée Nizami et musée du Tapis, notamment). de la ville.
w Jour 3. Départ vers Sheki. Plusieurs arrêts w Jour 12 : Courte excursion au temple
sont possibles le long du chemin, à Shamakhi hellénistique de Garni et dans la foulée la visite
(où l’on peut visiter une très belle mosquée ainsi du monastère de Geghard et de ses chapelles
qu’un très vieux cimetière musulman) et à Lahij, troglodytes. En chemin, panorama sans égal
un petit village de montagne aux rues pavées,
sur le mont Ararat. Retour à Erevan.
où l’artisanat est resté très vivace.
w Jour 4. Sheki, sa forteresse, son splendide Séjours longs
palais, ses églises reconverties en musées, son
Les séjours longs, de trois semaines et plus,
magnifique caravansérail transformé en hôtel de
permettent d’envisager la découverte appro-charme. On peut terminer la journée à Kish, un
fondie d’un pays ou bien de combiner,
évenpetit village de montagne doté d’une étonnante
tuellement avec un vol en cours de voyage, deux
église albanaise datant du Ier siècle de notre ère.
ou trois pays rapprochés au cours d’un même
w Jour 5. De Kish, une belle randonnée séjour. En trois ou quatre semaines, vous pouvez
dans une vallée permet d’atteindre une vieille largement explorer l’Ouzbékistan, le Kirghizistan
forteresse offrant une vue sur les sommets et le Xinjiang par exemple, ou bien mixer un
enneigés du Caucase. Passez ensuite la frontière séjour en Turquie avec un séjour en Iran.
vers la Géorgie.
Un mois en Asie centrale, orientale w Jour 6. Flânez en matinée avec les Tbilissiens
et occidentalesur l’artère vivante de la ville, l’avenue
Roustavéli. Explorez les quartiers adjacents Ce circuit suppose une arrivée à Ourgentch,
et faites un détour au mont Mtatsminda et son en Ouzbékistan, et un retour depuis Bichkek.
panthéon géorgien. L’après-midi, visitez la très w Jour 1. Arrivée à Ourgentch (en vol direct
orientale vieille ville, où le temps semble s’être
depuis Paris uniquement en saison touristique).
arrêté ; c’est un véritable dédale de ruelles où Transfert à Khiva.
architectures autochtone, russe et persane se
w Jour 2. Visite de la vieille ville de Khiva.mêlent curieusement.
w Jour 3. Excursions dans les citadelles du w Jour 7. Allez vous perdre dans les monastères
désert, Ayaz Kala, Toprak Kala, Djampik Kala.du semi-désert de David Garedja. Paysage
centre asiatique à la frontière de l’Azerbaïdjan, w Jour 4. Route jusqu’à Boukhara et premiers
fresques médiévales en grotte au milieu de la pas dans la capitale samanide.
steppe, complexes architecturaux étonnants, w Jour 5. Visites des principaux sites de
bergers à cheval : vous aurez l’impression d’être
Boukhara : la citadelle, Poy Kalon, Tchor Minor,
au bout du monde. le Liab i Khaouz.
w Jour 8. Prenez la Route militaire de Géorgie, w Jour 6 et 7. Excursion dans le désert, vers le
seule percée naturelle à travers le Grand lac Aydar Kul. Méharée et nuit sous la yourte.
eCaucase. Les Arabes s’y son engagés au VII s.
w Jour 8. Route jusqu’à Samarkand et visite Vous vous enfoncerez dans les montagnes,
du Gour Emir en fin de journée.découvrirez la beauté du lac de Jinvali, puis
celle du site ecclésiastique fortifié d’Ananouri. w Jour 9. Visite des grands édifices timourides :
Franchissant le col de la Croix, vous arriverez le Registan, la mosquée Bibi Khanum, le
Shahaprès une demi-journée à Stepantsminda i-Zinda.
(Kazbégui), sur le Terek, à la frontière avec la w Jour 10. Route jusqu’à Tachkent. Petit tour
Russie, au pied du mont Kazbek. dans la ville, visite du musée des arts appliqués
w Jour 9. Prenez la route du sud pour la visite ou du musée des peuples d’Asie centrale, soirée
du monastère troglodytique de Vardzia. Vous à l’opéra Navoï.INVITATION AU VOYAGE
IDéES DE SéJouR 13
w Jour 11. Route jusqu’à Ferghana. En chemin, Trois semaines entre l’Iran et la Turquie
visite du palais de Khudaïar Khan à Kokand.
w Jour 1. t éhéran. Consacrer une matinée à la
w Jour 12. Visite d’ateliers de soieries à
visite du musée national, qui abrite l’une des plus
Marguilan. belles et importantes collections archéologiques
w Jour 13. Route jusqu’à Andijan et passage du pays. Puis rendez-vous au palais du Golestan
de la frontière. Arrivée à Osh. aux jardins admirables et aux cours pavées de
marbre. Passer la soirée à déambuler dans w Jour 14. Visite du bazar d’Osh.
l’immense avenue Valias’r, la plus fréquentée w Jour 15. Trajet jusqu’à Kashgar via Irkhestam.
de la ville, l’occasion d’observer les Iraniens
Attention, les visas chinois ne sont plus accordés
d’aujourd’hui.
lorsque la demande est faite dans un pays
w Jour 2. téhéran. Visite du bazar et de la d’Asie centrale. Vous devrez donc l’obtenir
avant votre départ. mosquée de l’imam Khomeiny. Si les diamants
vous fascinent, jetez un coup d’œil à la superbe w Jour 16. Visite de Kashgar et du grand bazar.
collection de bijoux et de pierres précieuses
w Jour 17. Trajet juqu’à Hotan. Découverte exposée dans les salles fortes de la banque
de la ville. Mellat. Autre option, la visite du musée Reaz
w Jour 18. Traversée du Taklamakan et route Abbassi, abritant de belles poteries néolithiques
jusqu’à Turpan. et les magnifiques bijoux en or mèdes et
achémides. Attardez-vous également sur les w Jour 19. Visite de Turfan et des sites alentour.
miniatures, les enluminures et les calligraphies.
w Jour 20. Route jusqu’à Urumqi et retour à
w Jour 3. Qom-Kashan. Départ matinal Kashgar dans la nuit.
pour Qom, déjeuner dans l’une des villes les
w Jour 21. Passage du col de Torugart et
plus conservatrices du pays, premier centre
nuit au caravansérail de Tash Rabat, dans les
d’enseignement théologique chiite d’Iran. Idéal
montagnes, côté kirghize.
pour s’imprégner du fait religieux. En fin
d’aprèsw Jour 22 et 23. Route jusqu’à Naryn et midi, route pour Kashan, nuit à Kashan.
transfert au lac Song Kul. Randonnées à cheval. w Jour 4. Kashan-Ispahan. Visite de la ville de
w Jour 24 à 26. Redescente jusqu’à Naryn et Kashan, ses superbes maisons traditionnelles
visite de la rive sud du lac Issyk Kul, jusqu’à qadjar (Tabatabaei, Khan-é Boroujerdi, Abassin)
Karakol. et la mosquée Agha Bozorg. Achevez votre
séjour sur place par une balade au cœur du w Jour 27. Visite de Karakol.
Bâgh-e Fin, l’un des plus beaux jardins persans w Jour 28. Trajet jusqu’à Bichkek.
ed’Iran aménagé au XVII siècle. Il devait refléter
w Jour 29. Visite de la capitale kirghize. l’image du paradis… En fin d’après-midi, route
w Jour 30. Vol retour. pour Ispahan.
Mosquée Bleue, Istanbul.
© NIKADA – ISTOCKPHOTO.COMIDéES DE SéJouR14
w Jour 5. Ispahan. Prendre le temps de découvrir se familiariser avec les étonnantes tours des
en douceur Ispahan et ses joyaux. Plonger au cœur vents (Badgir) et de faire connaissance avec la de l’histoire perse, sur l’immense et somptueuse communauté zoroastrienne, ses temples du feu
place de l’Imam à la découverte de la grande (Ateshkadeh) et ses mystérieuses tours funéraires
mosquée de l’Imam, la mosquée Cheik Lotfollâh du silence (Dakmeh-ye Zartoshtiyun). Visite enfin
eet le palais Ali Qâpu. Ne pas manquer non plus les du complexe Amir Chaghmagh (XV siècle) et de
palais Chehel Sotoun et Hacht Behecht non loin de sa mosquée aisément identifiable avec ses trois
la place de l’Imam. Déambuler dans les ruelles du rangées d’arcades et ses deux hauts minarets,
bazar à la découverte des formidables artisans de témoignages éloquents de l’époque timouride.
la ville avec une petite prédilection pour les tapis, w Jour 8. Yazd-Kerman. Visite du bazar et
les miniaturistes, la marqueterie et le travail du des mosquées.
cuivre. A proximité, rendez-vous à la mosquée
w Jour 9. Shiraz. Capitale de la province du Fars, Djomeh aujourd’hui millénaire. Prendre part, à
berceau de la culture et de la civilisation perse, l’image des habitants de la ville, au grand rituel de
dont sont également issus la langue officielle farsi la balade sur les rives de la Zayandeh Rud, excellent
et le fameux cépage chiraz (syrah) désormais moyen de découvrir les ponts mythiques d’Ispahan
cultivé partout dans le monde, sauf en Iran pour (So-o-Seh, Khadjou, Sharestan). S’adonner au
cause de révolution islamique. La ville des roses, plaisir tout oriental du thé et du narguilé, installé
des rossignols et de l’amour promet tout autant dans l’une des maisons prévues à cet effet. Visiter
qu’elle donne. Terre de naissance de deux des le quartier arménien, sa belle cathédrale Vank
e plus grands poètes du pays, Saadi et Hafez, (début XVII siècle) et terminer par un crochet à la
Shiraz conserve une place très particulière dans limite d’Ispahan du côté des bien curieux minarets
l’histoire et le cœur des Iraniens. Commencer par branlants et du temple du feu (Ateshkadeh-ye
la visite des mosquées riches de mosaïques très esfahan) de l’époque sassanide.
colorées et incroyablement bien préservées (ne w Jour 6. Ispahan-Nain-Yazd. Départ pour
pas manquer Nasir-al-Molk, la mosquée rose), Yazd avec une étape dans la vieille ville de
poursuivre dans le bazar. Vous pourrez passer
Nain située à mi-chemin, carrefour important
l’après-midi à flâner dans les jardins d’Eram et durant des siècles et l’une des références du
Narandjestan (parc de l’Orangerie) et visiter les pays en matière de tapis. Promenade dans le
tombeaux de Hafez et Saadi.quartier des tisserands et visite de la mosquée
du Vendredi, dont la plus ancienne partie date w Jour 10. Vol interne jusqu’à tabriz.
ede l’époque abbasside (X siècle). Arrivée en Découverte du Kurdistan iranien avec un premier
milieu d’après-midi à Yazd. stop à Tabriz via les ruines de Takht-e Soleiman.
Sur place, visiter la superbe mosquée Bleue, w Jour 7. Yazd. Visite de la magnifique vieille
chef-d’œuvre de la décoration émaillée en ville en pisé, classée au Patrimoine de l’humanité
Iran et témoignage exemplaire de la période par l’Unesco. Cet ancien port chamelier, célèbre
etimouride (XV siècle).pour son commerce de la soie (Marco Polo y
séjourna), restera très prospère jusqu’au w Jour 11. Passage en t urquie. Route jusqu’à
eXVII siècle. Ce sera en outre l’occasion de Trabzon (Trébizonde).
w Jour 12. Visite de la vieille ville de trabzon.
w Jour 13. Sinop. Un des plus grands ports
de la mer Noire sous l’Antiquité.
w Jour 14. Amasra. Petit village authentique, où
vous pourrez rester un peu plus longtemps pour
vous adonner au farniente et profiter des plages.
w Jour 15. Safranbolu. Visite des maisons
traditionnelles ottomanes dans ce village classé
au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994.
w Jour 17. Trajet jusqu’à Istanbul. Premiers
pas dans l’ancienne capitale ottomane.
w Jour 18. Visite d’Istanbul, quartier de
Sultanahmet (mosquée Bleue, Sainte-Sophie,
Grand Bazar, palais de Topkapi). Soirée dans
le quartier de Galata.
w Jour 19. Route jusqu’à Ankara.
w Jours 20 et 21. Excursion en Anatolie
centrale, sur la Voie royale perse, au départ
d’Ankara.
La grande mosquée d’Ispahan.
© UGURHAN BETIN - ISTOCKPHOTOINVIt AtIoN Au Vo YAGE
Comment partir ?
Partir en voyage organisé
n CLIoSpécialistes e34, rue du Hameau (15 )
Parisn ANN – NoSt ALASIE – NoSt ALAt INA
e & 01 53 68 82 82 – www.clio.fr19, rue Damesme (13 )
Agence ouverte du lundi au vendredi de 9h à Paris & 01 43 13 29 29
19h, le samedi de 10h à 18h.www.ann.fr – info@ann.fr
Le spécialiste du voyage culturel couvre l’en-M° Tolbiac ou Maison Blanche
semble des destinations de ce guide à travers Ouvert du lundi au samedi de 10h à 13h et de
de nombreux circuits en Chine, Asie centrale, 15h à 18h.
Iran, Turquie… jusqu’à Rome. Idéal pour ceux Pour voyager sur la Route de la soie, vous avez
qui souhaitent visiter et en savoir toujours plus frappé à la bonne porte. Spécialiste de l’Asie,
sur la destination, les guides conférenciers de NostalAsie couvre un nombre impressionnant
Clio connaissent les pays qu’ils présentent sur de destinations allant de l’Arménie à la Géorgie,
les doigts de la main.de l’Azerbaïdjan au Turkménistan, de
l’OuzClio propose même un circuit à travers 2000 ans békistan au Tadjikistan, du Kazakhstan au
d’histoire « La Route de la soie de Xi’an à Xinjiang en Chine, toute la Sibérie en passant
Samarcande » en 22 jours.par la Mongolie… sans oublier la Russie.
Les circuits sur la Route de la soie sont très bien n HoRIZoNS No MADES
faits et adaptables à vos envies, vous pourrez
4, rue des Pucelles
notamment trouver la version personnalisée qui
Strasbourg & 03 88 25 00 72
vous convient comme par exemple Un voyage en
www.horizonsnomades.fr
Azerbaïdjan sur mesure pour découvrir les plus
contact@horizonsnomades.com
beaux sites de cette route mythique.
Agence ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à
12h30 et de 14h à 18h ; le samedi de 10h à 12h.n CFA VoYAGES
e Ce tour-opérateur propose plusieurs types de 50, rue du Disque (13 ) – Paris
séjour et de randonnée dans différents pays & 0892 234 232 / 01 40 03 98 45
d’Extrême-Orient, d’Asie centrale et du Moyen-www.cfavoyages.fr – infos@cfavoyages.fr
Orient. Le randonnée pédestre en 19 jours M° Olympiades, Tolbiac ou Maison Blanche.
« Les sommets de la Route de le soie » en Asie Entrée par le 70, avenue d’Ivry.
centrale a retenu notre attention, il emmène le Voyages-en-chine.com est un service de CFA
voyageur au Tadjikistan et en Ouzbékistan sur Voyages (www.voyages-en-chine.com). Spécialiste
les sentiers oubliés du Pamir, la route légendaire de l’Asie depuis 1986, l’expérience de CFA Voyages
de Samarkand…en tant que tour-opérateur, et le partenariat
exclusif avec Air China et l’Office de Tourisme de n INt ERMÈDES
la Chine vous fait bénéficier des meilleurs tarifs e10, rue de Mézières (6 )
pour découvrir la Route de la soie : de Pékin à Paris & 01 45 61 90 90
Kashgar, CFA Voyages vous propose de découvrir
www.intermedes.com – info@intermedes.com
les sites les plus prestigieux de la route terrestre
M° Saint-Sulpice ou M° Rennes
la plus longue du monde. Les cités antiques, les Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 19h ; le vendredi
montagnes de feu, les grottes terrestres et les de 9h à 18h ; le samedi de 10h à 13h selon
nécropoles royales. Un voyage en circuit regroupé périodes.
sur les traces de mythiques caravanes de la Route Un spécialiste des voyages culturels avec
conféde la soie. 40 000 voyageurs leur font confiance rencier en Europe et dans le monde. Depuis près
chaque année. L’équipe de 20 conseillers spécia- de 25 ans, Intermèdes crée des voyages sur
listes répartis dans leurs 3 agences à Paris étudie des routes millénaires. Conçus dans un esprit
chaque besoin, profil et budget pour concevoir « grand voyageur », les voyages sont proposés
un itinéraire sur mesure. La garantie d’un voyage en petits groupes, accompagnés par des guides
authentique à son rythme ! sélectionnés : vous partez seul, à deux ou plus
w Autres adresses : 16, boulevard de la Villette, avec un groupe constitué d’autres voyageurs
e eParis (19 ). • 56, avenue d’Ivry, Paris (13 ). (12 personnes en moyenne). CoMMENt PAR tIR ? - Partir en voyage organisé 16
Si vous préférez un voyage cousu main, les organisées sur-mesure par l’agence. Également,
spécialistes vous proposent un itinéraire Tsar Voyages propose des séjours et des circuits
selon vos goûts, vos envies et votre budget. en trains en Chine et en Russie. Les vendeurs
De nombreuses possibilités sur la Route de de l’agence, véritables spécialistes des circuits
la Soie. en trains, seront d’excellent conseil pour bien
préparer votre voyage. Leur service visa intégré
n LA MAISoN DE LA CHINE facilite aussi toutes vos démarches et prend
e76, rue Bonaparte (6 ) en charge l’obtention des précieux sésames.
Paris
& 01 40 51 95 00
Généralisteswww.maisondelachine.fr
Vous trouverez ici quelques tours opérateurs info@maisondelachine.fr
généralistes qui produisent des offres et Spécialiste de l’empire du Milieu et de l’Asie,
revendent le plus souvent des produits packagés la Maison de la Chine propose d’organiser
par des agences spécialisées sur telle ou telle avec vous votre voyage. La plupart des pays
destination. S’ils délivrent des conseils moins asiatiques sont sur le catalogue de ce voyagiste.
pointus que les spécialistes, ils proposent des Selon vos envies, le tour-opérateur réserve vols,
tarifs généralement plus attractifs.hébergements et autres prestations. A noter le
circuit « Les caravanes de la Soie » en 17 jours n oPoDo
avec pour programme Pékin, Xian, Dunhuang,
& 08 99 65 36 55
Kashgar, Lac Karakul, Turfan, Xiahe.
www.opodo.fr
Centre d’appel ouvert du lundi au vendredi de n SAMSARA VoYAGES
9h à 18h et le samedi et dimanche de 9h à 14h.& 06 64 52 64 44
Pour préparer votre voyage, Opodo vous permet www.samsara-voyages.com
de réserver au meilleur prix des vols de plus contact@samsara-voyages.com
de 500 compagnies aériennes, des chambres Attention, l’agence ne reçoit que sur rendez-vous.
d’hôtels parmi plus de 45 000 établissements Déjà sur une « Route de la Soie » en 1990 faite
et des locations de voitures partout dans le en solo… Denis et l’équipe Samsara continuent
monde. Vous pouvez également y trouver des de proposer des voyages bien pensés tenant
locations saisonnières ou des milliers de séjours compte des changements actuels. En cours de
tout prêts ou sur mesure !finalisation, un nouveau parcours « été » qui,
du moyen Orient à la Chine vous permettra de
n PRoMoVACANCES
remonter cette route et le temps jusqu’à Xi’an.
& 08 99 65 48 50
Samsara c’est évidement aussi,
indépendamwww.promovacances.com
ment des grandes traversés, des séjours en
Promovacances propose de nombreux séjours
Jordanie, Ouzbékistan, Kirghizistan, Mongolie,
touristiques, des week-ends, ainsi qu’un très
Chine. Une agence sérieuse de passionnés !
large choix de billets d’avion à tarifs négociés
Depuis plus de 10 ans dans nos colonnes…
sur vols charters et réguliers, des locations, des
hôtels à prix réduits. Également, des promo-n t SAR VoYAGES Rout ES DE LA SoIE
e tions de dernière minute, les bons plans du 2bis, rue Edouard Jacques (14 )
jour. Informations pratiques pour préparer son Paris (France)
voyage : pays, santé, formalités, aéroports, & + 33 1 75 43 86 84
voyagistes, compagnies aériennes. Dans leur www.trains-des-tsars.com
production, à signaler un circuit de 12 jours « Sur contact@tsarvoyages.com
la Route de la soie » en Ouzbékistan.M° Pernety ou Gaîté (ligne 13)
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h sans
interruption. De mars à juillet : ouvert également Réceptifs
le samedi de 10h à 14h.
Cette agence de référence organise des voyages n AK SAI
en train à travers les pays de la Route de la 113/2 Ibrahimova
Soie. Elle propose notamment tous les circuits BICHKEK (Kirghizistan)
à bord des trains privés l’ « Orient Silk Way & +996 312 90 16 16
Express » et le « Réghistan ». Ces « croisières www.ak-sai.com
ferroviaires » permettent de découvrir dans france@ak-sai.com
des conditions confortables le Turkménistan, Une agence fiable, très professionnelle, qui
l’Ouzbékistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le fera de votre découverte du Kirghizistan un
Kirghizistan ou l’Iran à l’occasion de circuits de voyage unique. Elena Kalachnikova, ancienne
14 à 16 jours. Des séjours complémentaires sont alpiniste, connaît le pays comme sa poche et a INVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - CoMMENt PAR tIR ? 17
été parmi les premières à installer des camps Large réseau d’hébergements, offrant toutes
de base permanents à proximité des hauts les catégories de confort dans les grandes
sommets du pays. Elle a développé au fil du villes étape.
temps une agence qui fait aujourd’hui partie
n HAVAS tou R SERVICEdes plus importantes du pays. Avec pour credo
Mirzo Ulugbek 150la satisfaction du client, le confort du voyage et
SAMARKAND (Ouzbékistan)le respect de l’environnement, Ak Sai s’attache
& +998 90 655 05 00à offrir le meilleur du Kirghizistan dans les
www.samarkand-tours.commeilleures conditions.
info@samarkand-tours.comLe fer de lance, c’est toujours les treks et
Agence francophone, site en français.l’alpinisme. Mais pour s’adapter au tourisme
L’agence de voyage Havas Tour Service réunit plus classique, Ak Sai a su élargir son panel
une équipe de spécialistes dynamiques et d’activités et peut aujourd’hui tout offrir :
responsables, et offre une large palette de du simple circuit découverte à travers les
programmes : dits classiques (sur 5, 6 ou plus belles étapes du pays – lac Issy Kul,
8 jours), à thème, sportifs (dont des circuits à Karakol, lac Song Kul, caravansérail de Tash
vélo) et bien d’autres encore. Structure légère Rabat – jusqu’aux expériences extrêmes
et à taille humaine, innovante et créative, HTS avec l’héliski ou l’ascension des différents
favorise une approche personnalisée de sa « 7 000 » dispersés sur le sol kirghize, Ak Sai
relation avec ses clients, qu’il s’agisse d’indivi-propose toute une gamme de séjours culturels,
duels ou de groupes. Au sein de l’agence, Nigina sportifs, aventuriers. Les treks à pied et les
Sadikova est parfaitement francophone. Par randonnées équestres courtes ou longues sont
e-mail ou par téléphone, elle saura répondre à également très bien rodés, et Ak Sai a fait
toutes vos questions en français et s’entretenir partie des toutes premières grandes agences
avec vous afin de comprendre vos attentes, vous à se lancer dans l’organisation de circuits
conseiller et concevoir un circuit réellement à vélo. Enfin, leur connaissance du terrain
sur-mesure et à même de satisfaire vos envies permet aux équipes d’Ak Sai de proposer de
de voyages. Au sein de l’agence, l’accent est la mi-juin à la mi-juillet de très beaux circuits
particulièrement mis sur la rencontre avec les consacrés à l’observation de la faune et de la
locaux, la vie dans les villages traditionnels et la flore kirghizes.
découverte de la légendaire hospitalité ouzbek : Des combinés avec les autres républiques
partage de repas au domicile de familles locales, d’Asie centrale et la Chine sont également
logement chez l’habitant, en maison d’hôtes ou proposés.
en yourte, etc. Vous aurez également l’occasion Fort de cette expérience, Ak Sai s’est lancé
d’apprendre à cuisiner des plats traditionnels, depuis plusieurs années déjà à la conquête du
au premier rang desquels l’incontournable plov, marché français avec la même motivation et la
de quoi épater famille et amis à votre retour ! même rigueur. Les guides francophones sont
HTS a aussi conçu des séjours à destination des sélectionnés suivant des critères linguistiques
familles voyageant avec des enfants. Voyager et culturels exigeants et présentent des qualités
en Asie centrale avec HTS est une opportunité humaines qui en font d’excellents compagnons
de vivre de nouvelles expériences et sensations, de voyage. Vous ne reviendrez certainement
encadré et guidé par une équipe de profession-pas déçu de votre expérience avec la plus
nels enthousiastes et désireux de partager les recommandable des agences kirghizes !
plus beaux secrets de leur culture.
n CuLtu RE Du MoNDE
n NIKNAM190, rue Muqumiy
TACHKENT (Ouzbékistan) 77 Nejatollahi St.
TEHERAN (Iran)& +998 71 278 42 25
& +98 21 88 80 88 90www.cdmasie.com
culturedm111@gmail.com www.niknamtravel.com
info.niknam@gmail.comSpécialiste des voyages culturels en Ouzbékistan
en particulier et en Asie centrale en général, Niknam est une agence de voyage iranienne
Culture du Monde saura vous faire vivre une proposant de multiples services sur mesure vous
permettant d’aller à la découverte de ce pays. expérience inoubliable sur la Route de la
soie. Ses équipes de guides francophones Visites de sites architecturaux, découvertes
connaissent par cœur les sentiers de Samarkand de la cuisine iranienne, apprentissages de la
et leur histoire et, très réactifs, seront à même langue perse. L’agence Niknam se charge de
de vous tailler un circuit ou séjour sur mesure, vos réservations d’hôtels et vous conseils pour
les meilleurs circuits à prendre pour aller à la que vous soyez porté sur la culture, le sport, la
contemplation ou un peu de tout cela à la fois. découverte de l’Iran.CoMMENt PAR tIR ? - Partir en voyage organisé 18
n oLYMPIC tou R SERVICE et a ouvert une nouvelle aile de 30 chambres
Ovozi 2 4-étoiles à l’été 2016, l’agence Orient combine
Bureau 1124 le réseau et l’organisation d’une compagnie de
TACHKENT (Ouzbékistan) grande envergure avec la réactivité et
l’adap& + 998 71 120 63 00 tabilité d’une petite structure. En charge de la
www.ots.uz/fr – info@ots.uz clientèle française, Oksana (qui parle
couramAgence francophone, site en français. Donne un ment notre langue) et son équipe sont à votre
bon aperçu des programmes et prestations de écoute pour concevoir avec vous le voyage qui
vous correspond, en Ouzbékistan mais aussi au l’agence ainsi que des informations culturelles
sur le pays et sa configuration. Tadjikistan (où Orient possède un bureau), en
Fondée en 1995, Olympic Tour Service est Kirghizstan, au Turkménistan, au Kazakhstan,
une agence chevronnée, structurée, fiable et au Xinjiang et en Iran ? Un module de chat
sérieuse. Et tout simplement l’une des agences est d’ailleurs proposé sur le site Internet pour
réceptives les plus expérimentées d’Ouzbé- entrer en contact instantané avec un conseiller.
kistan. Très présente sur le marché francophone, Qualité, rapidité, clarté et compétitivité tarifaire
sont au rendez-vous.elle propose toute la gamme des circuits
classiques et thématiques en Ouzbékistan, dans w Autres adresses : ORIENT ADVENTURE
les 4 autres « Stan » et en Chine. Fort de plus (TADJIKISTAN). 148-9, avenue de Rudaki,
d’une vingtaine d’années d’expérience dans Douchanbé. &/Fax : +992 37 224 38 79 / Mob :
le tourisme, Olympic Tour Service travaille +992 93 507 00 21 / E-mail : orient50@mail.ru
aujourd’hui essentiellement avec des groupes / www.adventure.tj • ORIENT VOYAGES EUROPE
en privilégiant le confort et les gammes de prix (FRANCE) : orientvoyages@free.fr
médianes ou haut de gamme. L’agence est
par ailleurs le partenaire local de nombreuses n SHéHéRAZADE VoYAGES
75, rue Oulough-Beghgrandes agences de voyages européennes
(France, Allemagne, Grande-Bretagne, Russie, SAMARKAND (Ouzbékistan)
& +998 66 210 02 09Suède, etc.) qui leur confient leurs clients
continuellement depuis de nombreuses années. Pour sheherazade-voyages.fr
info@sheherazade-voyages.frles individuels et les voyages sur mesure, OTS
Agence francophone, site en français. propose toute la gamme d’hébergement et de
Extrêmement complet et bien conçu. Interface transport nécessaire à l’organisation de votre
très intuitive et contemporaine.voyage en fonction de votre budget. Des services
Cette agence réceptive, fondée à Samarcande bien rodés pour des tarifs raisonnables et un
en 2004, est administrée par un triumvirat bon rapport qualité-prix pour voyager sans
se soucier « de l’intendance ». OTS s’avère hautement sympathique, francophone et
complémentaire : Sherzod, l’homme de terrain également très performant sur des séjours
parfaitement francophone à l’humour très thématiques de niche tels que l’ornithologie,
gaulois et qui n’est pas sans rappeler l’inimitable les circuits équestres, le trekking, les circuits
Bruce Lee dès lors qu’il arbore ses lunettes de en vélo, en camping-car ou en mobil-home.
soleil vintage un sourire accroché aux lèvres,
n oRIENt VoYAGES Alain le conseiller et partenaire français, et
Hôtel Orient Star Tolib qui gère l’agence avec une grande rigueur.
Dagbitskaya 33 Shéhérazade Voyages est une agence experte
SAMARKAND (Ouzbékistan) dans l’organisation de randonnées et de trekking
& +998 66 232 01 85 / +998 66 232 08 75 sur-mesure en Ouzbékistan et dans les pays
www.tour-orient.com de l’Asie Centrale. La petite équipe de guides
office@tour-orient.com accompagnateurs est composée uniquement de
Agence francophone, site en français. professionnels aguerris et correspondant aux
Extrêmement fouillé et complet, qu’il s’agisse valeurs de l’agence. Une agence qui s’adresse
des programmes et prestations de l’agence ou avant tout aux personnes désireuses de sortir
d’informations de culture générale sur le pays. des sentiers battus et de découvrir les facettes
Module de chat avec un conseiller francophone. méconnues de l’Asie centrale : ses habitants, ses
Orient Voyages est un pionnier du tourisme villages, son artisanat… Shéhérazade est bien
en Ouzbékistan. Créé en 1992 par Murad sûr tout à fait capable d’organiser dans le même
Saydaminov, quelques mois à peine après la esprit des voyages culturels pour des groupes
déclaration d’indépendance de l’Ouzbékistan plus nombreux. L’agence opère également au
et sa sortie de l’URSS, ce tour-opérateur est Kirghizistan (circuit en 4x4 avec balades ou
l’un des plus importants dans le pays, et l’un trekking des monts célestes), au Tadjikistan
des plus expérimentés. Basée à Samarcande, (trekking dans le Pamir ou les monts Fanskies),
dans l’hôtel Orient Star qui appartient au groupe au Turkménistan (notamment un superbe séjour INVITATION AU VOYAGE
Partir en voyage organisé - CoMMENt PAR tIR ? 19
équestre au festival de la mythique race de selle n VoLVER
turkmène Akhal Téké) et au Kazakhstan (l’essen- Sodeco
tiel du pays en 1 semaine). Shéhérazade peut Nasra Imm Saab
aisément combiner les circuits entre différents BEYROUTH (Liban)
pays d’Asie Centrale et organiser des transferts & +961 1 389 407
et des circuits jusqu’à Kashgar en Chine. Plus www.volvertours.com
récemment, l’équipe a également mis sur pied info@volvertours.com
deux beaux séjours en Iran de 18 (« Grande Volver est le spécialiste du voyage sur mesure,
Perse ») et 23 jours (« Splendeurs d’Iran »). du plus classique au plus insolite. L’agence
organise votre voyage au Liban, suivant vos n t ERRA ANAto LIA
goûts et vos demandes avec des extensions
Kılınçarslan Mh. 2. Sakarya Sok. Kaleiçi possibles en Jordanie. Elle organise des
2/5 Uysal Apt
circuits d’une journée dans la Bekaa (Zahlé,
Muratpasa
Ksara, Baalbek), dans le CHouf (Deir el-Qamar,
ANTALYA (Turquie)
Beiteddine, cèdres du Barouk), dans le Sud
& +90 242 244 89 45
(Tyr et Saïda), etc. Comptez 200 dollars par
www.terra-anatolia.com
personne avec le transport et un guide. Volver
info@terra-anatolia.com
propose également des circuits trekking,
écotouLorsque Aytekin crée Terra Anatolia, c’est fort
risme, tourisme religieux, découverte des vins
d’une expérience de presque 20 ans en tant
libanais, etc.
que guide de randonnée. Depuis, l’agence s’est
w Autre adresse : Contact à Paris – 31, rue de développée et collabore avec de nombreux
eChâteaudun, Paris (9 ) & +33 1 45 63 63 75.tour-opérateurs européens, toujours dans le
domaine du trekking. Le catalogue lui aussi n ZAMIN t RAVEL
s’est développé : Cappadoce, Lycie, Taurus,
SAMARKAND (Ouzbékistan)
Ararat, Kaçkar, Istanbul… où les guides de Terra
& +998 66 235 00 36
Anatolia vous proposent des itinéraires originaux
& +998 66 210 08 11
et variés conçus pour vous faire apprécier autant
& +998 93 721 72 60
la culture turque que la diversité des paysages
www.zt-ouzbekistan.com
et l’accueil chaleureux de ses habitants. Que
info@zt-ouzbekistan.com
vous gravissiez le mont Ararat (5 168 m) ou le
Agence francophone, site internet en français
mont Kackar (3 937 m) que vous soyez avec
qui fourmille d’informations sur les programmes Faruk, Yasin, Onur, Mustafa ou les autres, ce
et prestations de l’agence.sera de beaux moments.
Fondée par Isrofil Usanov, professeur de
n t ERRA-t RIPS français audacieux devenu acteur touristique
de référence, l’agence Zamin Travel existe depuis el Hay el Tamen
2003. Amoureux de son pays, de son histoire, 46 Street Hicham Labib
de son peuple et de la langue française, mais Appartement 10, Nasr City
aussi guide de haute montagne, Isrofil (que LE CAIRE (Égypte)
beaucoup appellent par erreur ou affectueuse-& + 20 2 267 183 19 / +20 1 225 764 92
ment « Monsieur Zamin ») conçoit les programmes www.oasis-egypte.com
de l’agence et crée régulièrement des nouveaux info@oasis-egypte.com
circuits sur des itinéraires spécifiques. L’agence Terra-Trips, agence de voyages locale basée
s’est d’abord fait connaître comme une spécialiste au Caire, met à disposition des visiteurs
frande la randonnée et du trekking, en Ouzbékistan cophones de l’Egypte divers circuits en dehors
et au Tadjikistan (pays voisin tout proche de des sentiers touristiques : circuit prédéfini,
Samarcande et très réputé pour ses montagnes). circuit sur mesure et circuit privatif. Vous
Zamin travaille d’ailleurs avec la référence souhaitez découvrir ce beau pays à l’histoire
française dans le domaine (Allibert Trekking) et millénaire – riche en coutumes, en traditions
les équipements de trekking (tentes, etc.) sont de et en histoire – à votre rythme et selon vos
propres envies de découvertes ? Ne cherchez haute qualité (marques françaises !). Si l’agence
a conservé cette expertise dans le voyage à pied, pas plus loin ! Découvertes culturelles, contacts
elle propose une grande variété de voyages à directs avec la population locale, treks, circuit à
la carte, sur mesure et en petit groupe, la vraie caractère culturel ou à caractère d’aventure aussi
bien pour les groupes que pour les individuels, en Egypte : son peuple paisible, ses artisans ainsi
que certains métiers, fort malheureusement, en Ouzbékistan sur la Route de la Soie et dans toute
voie de disparition. Les circuits culturels – avec l’Asie Centrale. Elle peut notamment combiner
avec bonheur voyage culturel et d’aventure dans guide francophone – peuvent être complétés, si
désiré, par des vacances balnéaires. ces pays qui s’y prêtent tout particulièrement.d
e
m
e
c
m
CoMMENt PAR tIR ? - Partir en voyage organisé 20
Surbooking, annulation, retard de vol :
obtenez une indemnisation !
air-innit.o
www.air-indemnite.com
contact@air-indemnite.com
Des problèmes d’avion (retard de vol, annulation ou surbooking) gâchent le séjour de
millions de vacanciers chaque année. Bonne nouvelle : selon la réglementation, les
voyageurs ont droit jusqu’à 600 € d’indemnité par passager ! Mauvaise nouvelle :
devant la complexité juridique et les lourdeurs administratives, très peu de passagers
parviennent en réalité à se faire indemniser.
w La solution? air-indemnite.com, pionnier et leader français depuis 2007, simplifiera
toutes les démarches en prenant en charge l’intégralité de la procédure. Analyse et
construction du dossier, échanges avec la compagnie, suivi de la procédure, versement
des indemnités : air-indemnite.com s’occupe de tout et obtient gain de cause dans
9 cas sur 1O. Air-indemnite.com se rémunère uniquement par une commission sur
l’indemnité reçue. Si la réclamation n’aboutit pas, rien ne sera donc déboursé !
n ILLICot RAVELSites comparateurs
www.illicotravel.com
Plusieurs sites permettent de comparer les
Illicotravel permet de trouver le meilleur prix pour
offres de voyages (packages, vols secs, etc.) organiser vos voyages autour du monde. Vous y
et d’avoir ainsi un panel des possibilités et comparerez billets d’avion, hôtels, locations de
donc des prix. Ils renvoient ensuite l’inter- voitures et séjours. Ce site offre des
fonctionnaute directement sur le site où est proposée nalités très utiles comme le baromètre des prix
l’offre sélectionnée. Attention cependant aux pour connaître les meilleurs prix sur les vols à
frais de réservations ou de mise en relation plus ou moins 8 jours. Le site propose également
qui peuvent être pratiqués, et aux conditions des filtres permettant de trouver facilement le
d’achat des billets. produit qui répond à tous vos souhaits (escales,
aéroport de départ, circuit, voyagiste…).n BILLEt SDISCouNt
& 01 40 15 15 12 n JEt CoSt
www.billetsdiscount.com www.jetcost.com
Le site Internet permet de comparer les tarifs contact@jetcost.com
de vol de nombreuses compagnies à destination Jetcost compare les prix des billets d’avion et
de tous les continents. Outre la page principale trouve le vol le moins cher parmi les offres et les
avec la recherche générale, des onglets spéci- promotions des compagnies aériennes régulières
fiques (Antilles, océan Indien, Océanie, Afrique, et low cost. Le site est également un
comparaAmérique du Nord et Asie) permettent de cibler teur d’hébergements, de loueurs d’automobiles
davantage les recherches. et de séjours, circuits et croisières.
n EXPEDIA FRANCE n PRoCHAINE ESCALE
& 01 57 32 49 77 www.prochaine-escale.com
www.expedia.fr contact@prochaine-escale.com
Expedia est le site français n° 1 mondial Pas toujours facile d’organiser un voyage, même
du voyage en ligne. Un large choix de sur internet ! Avec Prochaine Escale, rencontrez
300 compagnies aériennes, 240 000 hôtels, les meilleurs spécialistes de votre destination
plus de 5 000 stations de prise en charge et partez encore plus loin. En plus de
transpour la location de voitures et la possibilité de mettre leurs connaissances et leur passion des
réserver parmi 5 000 activités sur votre lieu territoires, des cultures et des aventures, tous
de vacances. Cette approche sur mesure du les spécialistes du réseau planifieront chaque
voyage est enrichie par une offre très complète séjour de A à Z. Idéal pour vivre une expérience
comprenant prix réduits, séjours tout compris, unique, atypique et personnalisée dont vous
départs à la dernière minute… reviendrez changés !INVITATION AU VOYAGE
Partir seul - CoMMENt PAR tIR ? 21
n QuotAt RIP tionnées dans près de 200 destinations pour leurs
www.quotatrip.com compétences. Le but de ce rapprochement est
QuotaTrip est une nouvelle plateforme de réser- simple : proposer un séjour entièrement
personnavation de voyage en ligne mettant en relation lisé aux utilisateurs. QuotaTrip promet l’assurance
voyageurs et agences de voyage locales sélec- d’un voyage serein, sans frais supplémentaires.
Partir seul
Il emploie pour cela une technologie unique en En avion
son genre basée sur le recoupement de données
Outre les compagnies nationales déjà citées
et les algorithmes, et permettant d’intégrer les
dans la rubrique « Transports » des villes
concertarifs des compagnies low cost à ceux des
nées, plusieurs compagnies vous permettront
compagnies de ligne classiques créant ainsi que
de rejoindre villes et pays de la Route de la soie. des combinaisons de vols exceptionnelles
Vous en trouverez quelques-unes ici.
dégageant des économies pouvant aller jusqu’à
A noter que la variation de prix dépend de la
50 % de moins que les vols de ligne classiques.
compagnie empruntée mais, surtout, du délai de
réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, n MISt ERFLY
il est indispensable de vous y prendre très en & 08 92 23 24 25 – www.misterfly.com
avance. Pensez à acheter vos billets six mois Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 21h.
avant le départ ! Le samedi de 10h à 20h.
MisterFly.com est le nouveau-né de la toile
pour la réservation de billets d’avion. Son Principales compagnies
concept innovant repose sur un credo : trans-desservant les destinations parence tarifaire ! Cela se concrétise par un prix
de la Route de la soie affiché dès la première page de la recherche,
c’est-à-dire qu’aucun frais de dossier ou frais
n AIR FRANCE bancaire ne viendront alourdir la facture finale.
& 36 54 Idem pour le prix des bagages !
www.airfrance.fr L’accès à cette information se fait dès l’affichage
La compagnie nationale rallie Paris depuis la des vols correspondant à la recherche.
plupart des grandes villes de la Route de la La possibilité d’ajouter des bagages en
soie, à des tarifs plus ou moins intéressants, supplément à l’aller, au retour ou aux deux…
selon la concurrence ou non sur la destination tout est flexible !
(avec une compagnie low cost ou le TGV) et
le moment de la réservation. On peut avoir de
bonnes ou de mauvaises surprises. La notion
d’acheter longtemps à l’avance peut influer
sur le tarif mais la concurrence devenant de
plus en plus rude des promos arrivent un peu
n’importe quand !
Sites comparateurs
Certains sites vous aideront à trouver des billets
d’avion au meilleur prix. Certains d’entre eux
comparent les prix des compagnies régulières et
low cost. Vous trouverez des vols secs (transport
aérien vendu seul, sans autres prestations) au
meilleur prix.
n KIWI.CoM
www.kiwi.com
Kiwi.com (anciennement Skypicker) fut créé
par un entrepreneur Tchèque Oliver Dlouhy en
avril 2012 et propose une approche originale
de la vente de billets d’avion en ligne. Ce site
permet à ses utilisateurs de débusquer les vols
les moins chers et de les réserver ensuite.
Rencontre à Tachkent.
© INSAGOSTUDIOCoMMENt PAR tIR ? - Partir seul 22
QuotaTrip, l’assurance d’un voyage sur-mesure
Une nouvelle plateforme en ligne de voyages personnalisés est née : QuotaTrip.
Cette prestation gratuite et sans engagement joue les intermédiaires inspirés en mettant en
relation voyageurs et agences de voyages locales, toutes choisies pour leur expertise et leur
sérieux par Petit Futé. Le principe est simple : le voyageur formule ses vœux (destination,
budget, type d’hébergement, transports ou encore le type d’activités) et QuotaTrip se charge
de les transmettre aux agences réceptives. Ensuite, celles-ci adressent un retour rapide au
voyageur, avec différents devis à l’appui (jusqu’à 4 par demande). La messagerie QuotaTrip
permet alors d’échanger avec l’agence retenue pour finaliser un séjour cousu main, jusqu’à
la réservation définitive. Un détail qui compte : un système de traduction est proposé pour
converser sans problème avec les interlocuteurs locaux. Une large sélection d’idées de séjours
créée à partir des fonds documentaires du Petit Futé complète cette offre. QuotaTrip est la
promesse d’un gain de temps aussi bien dans la préparation du voyage qu’une fois sur place
puisque tout se décide en amont.
En bref, avec ce nouvel outil, fini les longues soirées de préparation, le stress et les soucis
d’organisation, créer un voyage sur-mesure est désormais un jeu d’enfant : www.quotatrip.com !
Agir en éco-responsable tout en mutualisant Location de voitures
l’usage des véhicules durant les vacances,
c’est le principe de cette plateforme d’éco-n ALAMo
nomie du partage, qui s’occupe de tout (prise & 08 05 54 25 10 – www.alamo.fr
en charge de votre voiture sur un parking de Avec plus de 40 ans d’expérience, Alamo possède
l’aéroport de départ, mise en ligne, gestion et actuellement plus de 1 million de véhicules au
location de celle-ci à un particulier, assurance service de 15 millions de voyageurs chaque
et remise du véhicule à l’aéroport le jour de année, répartis dans 1 248 agences implantées
votre retour, etc.). dans 43 pays. Alamo met tout en œuvre pour une
S’il n’est pas loué, ce service vous permet location de voiture sans souci.
de vous rendre à l’aéroport et d’en repartir
n t RAVELERCAR sans passer par la case transports en
& 01 73 79 27 21 – www.travelercar.com commun ou taxi, sans payer le parking
contact@travelercar.com pour la période de votre déplacement !
Service disponible aux aéroports de Roissy- Location de voiture également, à des tarifs
CDG, Orly, Beauvais, Nantes Atlantique et Lyon souvent avantageux par rapport aux loueurs
St-Exupéry. habituels.
Se loger
D’une manière générale, quel que soit le pays derniers lors des mois difficiles a été mise en
traversé, on trouvera toute une gamme d’hé- place par CBT (Community Based Tourism) et
bergement, du B&B bon marché au 5-étoiles fonctionne assez bien. Elle permet de loger
luxueux. La plupart des grandes villes étape de dans des conditions très confortables un peu
la Route de la soie sont devenues très touris- partout dans le pays sans se couper de la
tiques et sont désormais bien équipées en population locale.
structures hôtelières, même lorsqu’il ne s’agit
n CouCHSuRFINGpas de la capitale du pays. Dans les zones plus
www.couchsurfing.comreculées, vous pouvez vous trouver confronté
Grâce au CouchSurfing, vous voyagez dans à des établissements plus vétustes (on pense
le monde entier en logeant gratuitement chez aux hôtels soviétiques d’Asie centrale avec
l’habitant. Il suffit de s’inscrire sur des sites beaucoup d’émotion en revenant de voyage),
Internet spécialisés pour accéder aux offres voire à pas de solution d’hébergement du tout.
Mais de Xi’an à Istanbul, l’hospitalité des popu- des membres prêts à mettre à disposition un
lations locales constitue toujours une bonne roue couchage pour quelques nuits. Échange de
de secours. Au Kirghizistan, une expérience bons procédés oblige, vous devez accepter en
originale consistant à héberger les touristes recommandé parcontrepartie (en principe) d’accueillir chez vous
chez l’habitant pour aider financièrement ces celle ou celui qui vous reçoit.
2017_PubQuotaTripV2_vectorise.indd 1 12/05/2017 11:56recommandé par
2017_PubQuotaTripV2_vectorise.indd 1 12/05/2017 11:56CoMMENt PAR tIR ? - Se loger 24
Soyez rassuré, des systèmes de contrôle existent un peu branlants d’une époque révolue, mais
sur les sites : notation des membres, numéro de qui constituent souvent les logements les
passeport exigé à l’inscription, etc. CouchSurfing moins chers. Les grandes villes d’Ouzbékistan,
est le service d’hébergement en ligne regroupant le habituées aux groupes de touristes, sont plutôt
plus d’adhérents. Les participants ont accès à des bien équipées en hôtels de toutes catégories.
hébergements volontaires dans plus de 200 pays. Au Tadjikistan, les infrastructures hôtelières
restent très limitées en dehors de la capitale.
A Douchanbé, on peut néanmoins se loger dans de Hôtels
bonnes conditions et dans une vaste fourchette de
w En Chine de l’ouest, il n’y a bien évidemment prix. Au Turkménistan, les hôtels dans la capitale
aucun problème pour se loger dans un hôtel, restent relativement chers, conformes à l’image
quelle que soit sa catégorie. Vous trouverez donc que veut se donner cette ville vitrine. Dans le
dans ce guide des hôtels de toutes les catégories reste du pays, le choix est en général limité,
accessibles à tous. Un bémol néanmoins. mais on trouve parfois des hôtels surprenants
Au Xinjiang, la résidence des étrangers est de luxe dans des villes perdues. Au Kirghizistan,
encore très surveillée et ainsi certains hôtels les hôtels sont très rares en dehors de Bichkek
(les moins chers cependant) ne disposent pas de et d’Osh. Le logement chez l’habitant est en
« licence » pour accueillir les « hôtes étrangers ». revanche très commun et bien organisé par des
Ne vous offusquez pas donc si vous essuyez un organismes comme CBT ou Shepherd’s Life.
refus : sachez qu’accueillir un étranger sans w En Iran, l’hôtellerie iranienne fonctionne avec
disposer des papiers ad hoc est punissable des doubles tarifs : iranien-étranger. En général,
pour l’établissement d’une amende pouvant se cette tarification est pratiquée dans les hôtels de
monter jusqu’à 5 000 RMB. Bien sûr, lorsque catégorie moyenne et supérieure. Les visiteurs
vous arrivez à Hotan à 3h du matin et que vous paient en moyenne entre 30% et 50% de plus
serez confronté à ce problème, vous ne trouverez que les locaux. N’hésitez pas à négocier.
pas de raison d’en sourire, mais au final on finit Notez qu’à l’occasion de Navrouz, le nouvel an
toujours par trouver un toit. iranien, les prix peuvent doubler, voire tripler,
w En Asie centrale. Les infrastructures tout comme en été autour de la mer Caspienne
hôtelières sont assez inégales selon les pays. ou dans les grands pôles touristiques du pays.
Toutes les destinations ont néanmoins en On trouve des hôtels dans toutes les villes
commun les vieux hôtels soviétiques, vestiges d’Iran.
Loger chez l’habitant
Il existe différentes manières de loger chez l’habitant. En Russie ou en Iran par exemple,
vous pouvez être sollicité dès votre arrivée à la gare par des particuliers souhaitant louer
une chambre ou un appartement inoccupé. Auquel cas, il vous faudra négocier le prix en
fonction du nombre de nuitées que vous comptez passer dans la ville. Pensez à évoquer les
petits déjeuners et éventuellement les repas dans la conversation.
En Asie centrale, en Iran et dans certaines parties du Moyen et du Proche-Orient, l’hospitalité
peut être totalement désintéressée de son aspect financier. Vous serez invité pour le plaisir
d’accueillir chez soi un Occidental et faire plus ample connaissance avec lui tout en lui
présentant sa famille. On ne vous demandera pas d’argent dans ce cas-là. Mais attention,
cette formule attirant beaucoup de voyageurs, nombreux sont ceux qui vous font miroiter
une hospitalité gratuite et vous demandent ensuite une somme exorbitante en contrepartie
de leur accueil. Réfléchissez avant d’accepter ! Inviteriez-vous à votre domicile un étranger
que vous croisez dans la rue et qui ne vous a rien demandé ? Certainement pas. Dans les
cas les plus fiables, on ne vous invite qu’après avoir fait connaissance avec vous, dans un
bus, un train ou dans une chaïkhana. N’acceptez que si vous trouvez également vos hôtes
sympathiques. N’y allez pas juste pour « économiser une nuit d’hôtel ». Evitez les personnes
qui vous abordent dans la rue juste pour vous inviter à manger sans même vous avoir
demandé votre nom ou bien d’où vous veniez. Evitez également, particulièrement en Chine,
les personnes qui commencent par vous dire qu’ils sont étudiants en anglais ou français
et souhaiteraient pratiquer cette merveilleuse langue. Vous finirez inévitablement dans un
café ou restaurant aux prix taillés sur mesure pour les attrape-touristes commissionnés.
Si vous avez profité d’une hospitalité sans arrière-pensée, veillez à avoir sur vous des petits
cadeaux à laisser à vos hôtes : cartes postales ou stylos pour les enfants, échantillons de
parfums pour les femmes ou bien une simple photo de vous. Ce sera une bonne manière de
remercier vos hôtes sans les vexer en leur tendant un billet !INVITATION AU VOYAGE
Se loger - CoMMENt PAR tIR ? 25
w Dans le Caucase, la situation est très
déséquilibrée, entre les innombrables 4 et Les hôtels chinois5 étoiles d’Azerbaïdjan et la pauvreté du parc
hôtelier arménien (ou géorgien), essentiellement Les établissements hôteliers en Chine ont
concentré à Erevan. Dans tous les cas, prévoyez toujours besoin d’une autorisation pour
de payer plus cher que ce que valent réellement accueillir des étrangers. Il se peut très bien
les chambres. que l’on vous refuse une chambre non parce
w En turquie. On trouve de plus en plus de que l’hôtel est complet mais parce que
bons hôtels, qui allient charme et confort, l’hôtel s’est vu retirer, ou bien n’a jamais
l’infrastructure hôtelière ayant beaucoup eu, cette autorisation. Tenez-en compte si
évolué depuis quelques années. Il faut distinguer vous prévoyez d’arriver tard la nuit dans
les hôtels tenus par des individuels de ceux un endroit reculé : la recherche d’un hôtel
qui appartiennent à des chaînes hôtelières. pourra être plus longue que prévue.
Ces derniers, un peu plus standardisés, peuvent
parfois manquer d’âme. Les chaînes peuvent être
pays, autour de la mer Caspienne (Massuleh, aussi bien turques qu’internationales comme
Ramsar) et dans l’Azerbaïdjan (Kandovan) Best Western par exemple. Mais une chaîne peut
iranien.n’être souvent qu’une enseigne, et chaque hôtel
est dirigé individuellement. Ils offrent l’avantage w En turquie. La formule y est encore très
de donner plus de gages de qualité car ils doivent jeune. Elle n’est pas très connue en dehors des
répondre à des critères précis pour avoir le droit régions très touristiques mais commence à se
de porter le nom de l’enseigne. répandre doucement.
w En Egypte. A qualité égale, le prix des hôtels
est bien moins cher en Egypte qu’en France. Auberges de jeunesse
De plus, l’Egypte dispose de nombreux hôtels
w En Chine. On en trouve dans les capitales bas de gamme, n’ayant pas d’équivalent en
provinciales : Pékin, Xi’an, Urumqi/Kashgar, France. Même s’ils sont vieillots, moches,
Chengdu. Le tourisme intérieur et intra-asiatique poussiéreux peut-être, ces établissements
sont suffisamment bien tenus pour que vous battant son plein actuellement, il y a fort à parier
que ce modèle d’hébergement ira croissant et y passiez une bonne nuit, dans des draps
propres, et avec une salle de bains en état suivra de fait le développement très important
de fonctionner. qu’il connaît sur la Chine côtière.
w En Asie centrale, le système d’auberges de
jeunesse est inexistant.Chambres d’hôtes
w En Iran, on trouve les mossaferkhaneh, un w En Chine. La formule de « logement chez
système local qui s’apparente à nos auberges de l’habitant » n’existe pas encore en Chine : il
jeunesse. Destinées à accueillir des travailleurs faudra vous contenter des hôtels.
ou des familles, elles possèdent souvent de très
w En Asie centrale. C’est le logement le moins
grandes chambrées avec une dizaine de lits.
onéreux et le plus convivial, et il est de plus en
Un détail pratique si vous vous déplacez entre
plus répandu dans tous les pays de la zone.
amis. La plupart de ces établissements disposent
En Ouzbékistan, et surtout au Kirghizistan,
également de chambres plus petites, il est difficile
on peut facilement partager le quotidien des
de trouver des lits doubles. Les prestations sont
familles locales. Logement dans une jolie
celles des hôtels petit budget.
maison déployée autour d’une cour à Khiva ou
w En t urquie. Les auberges de jeunesse sont Samarkand, hébergement sous la yourte au
peu répandues à Istanbul. Les pensions, tout Kirghizistan : il s’agit souvent là d’expériences
aussi bon marché, les rendent inutiles.inoubliables. Au Tadjikistan et au Turkménistan,
il existe quelques B&B dûment enregistrés,
qui permettent de loger chez l’habitant Campings
même si c’est de manière un peu moins
Quelle que soit la destination concernée, hors
spontanée.
pays européens, la Route de la soie n’offre
w Dans le Caucase. À l’inverse de ce que l’on que peu d’occasions de faire du camping.
observe pour les hôtels, les chambres d’hôtes Dans les régions reculées, rien ne vous
sont rares à Bakou, alors que vous les trouverez empêche de planter votre tente, mais veillez
plus nombreuses à Erevan ou Tbilissi. à ne pas vous trouver sur des terres sans
w En Iran. Les chambres d’hôte en Iran en avoir auparavant demandé l’autorisation.
Le camping sauvage comporte des risques sont très rares, voire inexistantes. On parle
plutôt de chambres chez l’habitant, (naturels ou humains) qu’il convient de prendre
disponibles notamment dans le nord du en compte.CoMMENt PAR tIR ? - Se déplacer 26
Se déplacer
Tous les modes de transports sont envisageables w Liaisons Istanbul-Athènes. En été, de
au cours du périple. Si vous ne disposez que d’un nombreux ferries relient Istanbul aux îles
court délai, vous ferez bien sûr appel à l’avion et grecques, d’où vous trouverez des ferries pour
aux lignes aériennes intérieures. Mais avec du Athènes. Renseignements via la compagnie IDO
temps, nous vous conseillons de privilégier le (Istanbul Deniz Otobüsleri A Ş, voir coordonnées
train, le bus ou les taxis partagés, plus propices ci-dessous).
aux rencontres et permettant de ne rien manquer w Liaison Alexandrie-Venise. De nombreux
des paysages offerts par les pays traversés en
ferries opèrent en Italie, mais sans relier
dehors des grandes villes étapes.
directement les différentes étapes présentées
dans ce guide. Une seule liaison intéressante
Avion pour ceux qui en auront le temps : arriver à
Alexandrie et embarquer à destination de w La Chine est très bien desservie par des
Venise. Les traversées durent 4 jours et sont peu
lignes aériennes. A Pékin, Xi’an ou Urumqi, vous
fréquentes, mais en vous y prenant à l’avance trouverez des vols nationaux et internationaux
via le site de réservation www.aferry.fr vous
fréquents pouvant en particulier vous relier aux
devriez pouvoir boucler, comme aux grandes capitales d’Asie centrale. En Chine, les billets
heures de la Route de la soie, votre périple par
d’avion sont à des tarifs très abordables.
une traversée de la Grande Bleue.
w L’Asie centrale est surtout desservie via
les nombreux aéroports d’ouzbékistan.
BusVous pouvez atterrir à Tachkent, Ourgentch,
Samarkand, Boukhara ou dans la vallée de Dans toutes les régions traversées entre Xi’an et
Istanbul, le bus demeure LE moyen de locomotion Ferghana. Le Kirghizistan et le Tadjikistan sont
en revanche beaucoup plus mal équipés, avec prisé des populations locales. Il est populaire, peu
un seul aéroport digne de ce nom. Les lignes coûteux et souvent ponctuel, et son succès se
intérieures, comme Bichkek-Osh, sont opérées par traduit un peu partout par l’apparition de
compades compagnies nationales figurant toutes sur des gnies privées participant à l’amélioration des
listes noires. Autant le savoir ! Au Turkménistan, conditions de voyage pour rester compétitives.
les compagnies aériennes étant sponsorisées Climatisation, couchettes, écrans DVD deviennent
par l’Etat, les billets d’avion sont incroyablement des lieux communs en Chine et rendent le trajet
bon marché, même pour les étrangers qui paient plus agréable que lorsqu’il fallait s’entasser
pourtant bien plus cher que les locaux. Il faut 24h dans un bus glacial (ou surchauffé selon la
réserver plusieurs jours à l’avance, mais l’avion saison) entre Urumqi et Kashgar… Attention,
est tout à fait recommandable. les compagnies nationales existent toujours et,
de leur côté, n’ont que peu évolué par rapport à w En Iran et en turquie, compte tenu de la
cette époque… En Asie centrale par exemple, superficie de ces pays, les vols intérieurs sont
l’état des bus dégénère au fur et à mesure que également nombreux et bon marché. Les deux
l’on s’éloigne des grands centres urbains et compagnies nationales, Iran Air et Turkish
les temps de trajet peuvent s’avérer bien plus Airlines, sont très fiables
longs que prévus. En outre, au Kirghizistan et au
Tadjikistan, compte tenu du relief extrêmement Bateau
montagneux, peu de bus sont autorisés à circuler,
En quelques points du parcours, vous pourrez pour d’évidentes raisons de sécurité. Il faut alors
être appelé à faire appel aux voies maritimes, faire appel aux taxis partagés. Ailleurs, il faut bien
tout comme le faisaient les caravaniers. reconnaître que le legs de l’époque soviétique
est appréciable : le moindre village est desservi, w Liaison turkmenbashi-Bakou. Pour
traverser la mer Caspienne entre le Turkménistan et le bus finit toujours par arriver.
et l’Azerbaïdjan, de nombreux ferries assurent le Dans tous les cas, le bus demeure également
passage entre les deux pays (penser à obtenir le meilleur moyen de faire des rencontres et de
son visa avant d’embarquer). Néanmoins, ce « prendre la température » du pays.
mode de transport sera réservé aux aficionados.
Le temps de trajet et le peu de confort offert à Train
bord des bateaux vétustes, ainsi que les très
w En Chine, le train est sans aucun doute le fréquents retards en cas de mauvaise météo font
que même les locaux préfèrent utiliser l’avion. moyen le plus facile pour couvrir de longues
On trouve des vols au départ du Turkménistan distances. Il existe de nombreuses lignes dans la
ou de Bakou pour moins de 75 E. Chine de l’ouest : les plus belles étant aujourd’hui INVITATION AU VOYAGE
Se déplacer - CoMMENt PAR tIR ? 27
celles qui longent le désert du Taklamakan, sans dépendre du seul bus quotidien qui passera
au nord comme au sud. Les trains sont de des heures à franchir une col…
véritables « villes » roulantes : ils disposent w En Iran. Si les infrastructures routières
d’un « certain confort » en couchettes (molles, sont en bon état et signalées en anglais, la
à savoir 4 personnes par wagon ; ou dures, circulation automobile reste dangereuse. En la
à savoir 6 personnes par wagon) et d’une matière, la loi du plus « fort » prédomine. Feux
vraie vie en « assis dur ». En plus des toilettes rouges, sens unique, priorité à droite, respect
et d’une bouilloire d’eau en libre service de la ligne continue et du piéton n’ont aucun
(pensez à emporter une tasse ou mieux, un sens aux yeux des Iraniens, d’où la fréquence
petit thermos !), un wagon restaurant et des d’accidents souvent graves. Soyez donc d’une
vendeurs ambulants de toutes sortes (nourriture, extrême prudence au volant et évitez de rouler
boisson, jeu, cigarettes, magazines etc.) vous de nuit. Concernant la location de véhicules,
permettront de ne manquer de rien pendant les autorités encore peu enclines à favoriser le
des trajets qui peuvent être parfois un peu tourisme individuel compliquent sérieusement
longs (on parle de jours plutôt que d’heures les formalités.
en Chine…). w En t urquie, en Egypte et au Liban, les choses
w En Asie centrale, le bilan est plus contrasté. sont plus simples et vous pourrez aisément
Au Kirghizistan et au Tadjikistan, le réseau louer une voiture avec votre permis de conduire
ferroviaire est quasi inexistant ou très peu international. L’état des routes en Turquie peut
pratique. En Ouzbékistan, de nouveaux trains, passer du tout au tout sur un kilomètre. Les axes
propres, confortables et climatisés couvrent autoroutiers sont payants et encore trop peu
désormais l’ensemble des lignes touristiques et développés, mais de très bonne qualité et bien
représentent une bonne option pour traverser le entretenus. Par contre, les routes au cœur
désert et rester ponctuel. Un seul train à grande des campagnes peuvent être truffées de
nidsvitesse fonctionne entre Tachkent et Samarkand, de-poule et s’avèrent dangereuses la nuit, en
il relie les deux villes en 2 heures 10. raison de la forte circulation des camions à
travers le pays.w Dans le Caucase : oubliez…
w En Iran, avec 7 203 km de voies ferrées, le
Taxiréseau des chemins de fer n’a rien de ridicule
bien au contraire. Alternative au bus, à la voiture w En Chine, les taxis sont nombreux dans
et à l’avion, il couvre l’ensemble des grandes toutes les villes. Parfois, au Xinjiang, ils sont
villes du pays à l’exception de Shiraz et de remplacés par de petits touk-touk. Les tarifs
Bam. Opter de préférence pour les express, sont indiqués au compteur, à l’avant, à droite
généralement modernes et confortables, au du conducteur. Si ce n’est pas le cas, faites
risque de perdre beaucoup de temps. vous préciser le montant avant d’embarquer !
w En Asie centrale, en ville, ils sont nombreux
Voiture et bon marché, mais rarement officiels. Pour
les longues distances, il existe un système de w Conduire en Chine lorsqu’on dispose d’un
taxis partagés, qui se réunissent en général aux visa touriste n’est pas possible. Vous ne pourrez
portes des gares routières et démarrent dès
donc pas partir à la découverte du désert au
qu’ils ont fait le plein de passagers (en général
volant de votre 4x4, la climatisation à fond…
4 personnes). C’est un moyen de voyager plus
Certaines agences pourront mettre à votre
confortable et rapide que le bus et qui demeure
disposition des voitures particulières avec
accessible même aux petits budgets. Si vous
chauffeur.
êtes pressé et que vous avez les moyens, rien
w Même contrainte en Asie centrale, où ne vous empêche d’acheter les quatre places.
il faudra forcément louer une voiture avec Les machroutka, petits bus de 10 à 12 places
chauffeur. Les routes sont en bon état au (où l’on peut s’entasser donc à 20), opèrent
Turkménistan et en Ouzbékistan, mais elles également en ville pour des tarifs dérisoires
ressemblent davantage à des pistes au et assurent en général les liaisons entre le
Kirghizistan et au Tadjikistan, quand elles centre-ville et les villages alentour.
existent. w Dans le Caucase. Le taxi est un mode de
w Dans le Caucase. Le relief et l’état des déplacement pratique et rapide. À Bakou, les
routes secondaires souvent déplorable (dans « taxis anglais » (fabriqués en Inde) couleur
une moindre mesure pour l’Azerbaïdjan, où aubergine se sont généralisés et fonctionnent
d’importants travaux ont été réalisés) rendent avec des compteurs. En Arménie et Géorgie,
les étapes longues et fatigantes. Mais c’est le c’est encore l’ancienne mouture : toute voiture
meilleur moyen pour s’enfoncer dans le pays est un taxi potentiel et on négocie le prix.‑

CoMMENt PAR tIR ? - Se déplacer 28
w En Iran, vous croiserez des taxis officiels au sont peu habitués à voir circuler des vélos et
logo aisément identifiable et d’autres véhicules n’adaptent pas forcément leur conduite.
faisant office de taxi collectif « sauvage » (savari) w La Chine est bien sûr la capitale mondiale
sans aucun signe distinctif si ce n’est qu’il du vélo en termes numériques. Mais elle n’en
s’agit systématiquement de modèle Paykan. est pas pour autant le paradis. Sécurité sur les
A noter la nuance entre savari dar baste (portes routes et pollution dans les villes sont sans doute
fermées) et savari nah dar baste (pas de portes des freins plus importants encore que le relief.
fermées). Dans le premier cas, vous serez
w En Asie centrale, compte tenu des hautes seul à bord du véhicule et réglerez donc la
montagnes du Kirghizistan et de l’étendu des totalité de la course, dans le second d’autres
déserts en Ouzbékistan et au Turkménistan, passagers partagent avec vous les frais.
Mettezil conviendra d’être prudent et de s’équiper vous au départ très clairement d’accord sur
en conséquence pour prévenir les risques le prix pour éviter les mauvaises surprises.
d’insolation et de déshydratation. Le vélo est Possibilité enfin de s’adresser à une agence
beaucoup moins utilisé qu’en Chine, et vous de taxis.
serez bien heureux d’avoir prévu avant le départ
w En t urquie, dans les villes, en règle générale,
une quantité nécessaire de pièces de rechange
les taxis sont tous de la même couleur dans
et chambres à air supplémentaires.
chaque ville. Jaune à Istanbul, orange depuis
w Dans le Caucase. Les deux-roues se les aéroports par exemple. Tous les taxis ont
développent dans des zones très précises où un compteur ; il faut impérativement refuser
sont lancées des tentatives d’écotourisme. tout taxi qui refuse de mettre son compteur en
On trouve des magasins de sport dans les marche (surtout dans le quartier de Sultanahmet
grandes villes, mais peu de pièces de rechange à Istanbul par exemple). Les dolmu ş sont des
et d’ateliers.taxis collectifs qui suivent des lignes bien
précises. Une fois la ligne de dolmu ş repérée, w Mêmes conseils pour l’Iran, l’Egypte et la
il faut faire la queue aux « gares » de départ. Turquie, tant en ce qui concerne les caprices
Un dolmu ş ne part que s’il est plein : en règle climatiques que pour ce qui est des pièces de
générale, cela ne dure pas très longtemps, rechange. Bref, l’aventure à vélo, si elle peut
mais ça dépend de l’importance de la ligne. paraître audacieuse, est réalisable, à condition
Une fois assis, il faut vous renseigner sur le de se soumettre à une préparation et à un
prix. Pour payer, il faut faire passer le montant entraînement sévères, et d’embarquer avec
de la course au chauffeur par l’intermédiaire de soi de quoi être entièrement autonome avec
la personne assise devant vous qui se chargera son deux-roues.
de le transmettre au chauffeur.
w En Egypte. Les taxis grouillent dans toutes Auto stop
les villes. Aucun repère : il sont de toutes les
Une manière économique de voyager, mais très
couleurs et ne connaissent absolument pas les
peu répandue dans les régions orientales de
noms des rues. Alors armez-vous de patience et
la Route de la soie. En Chine, on vous
décondonnez des ponts de repères connus !
seillera même d’essayer, en raison des très
fréquents contrôles policiers. Même si tout
Deux roues se passe bien pour vous et que vous vous en
Nombreux sont ceux qui partent sur les chemins sortez sans backshish, c’est votre chauffeur qui
de la soie « à bicyclette ». Et pourquoi pas risque d’écoper. An Asie centrale, une voiture
finira toujours par s’arrêter, mais il vous faudra après tout ? C’est l’occasion d’être totalement
autonome, dans les itinéraires comme dans convenir d’un prix car le trajet ne sera pas
gratuit. Idem jusqu’en Turquie. La pratique de les délais entre chaque étape, tout en profitant
pleinement des paysages et des rencontres. l’auto-stop est vraiment très peu courante.
Reste un véritable problème de sécurité sur En Egypte en revanche, l’auto-stop fonctionne
les routes, dans ces pays où les automobilistes très bien, alors n’hésitez pas à lever le pouce !DÉCOUVERTE
Le Registan à Samarkand.
© PATRICE ALCARASLa Route de la soie
en 30 mots‑clés
la guerre civile. D’autres, comme les bazars Alcool
de Samarkand ou Boukhara en Ouzbékistan,
Loi islamique oblige, l’alcool est prohibé dans de
pourtant les plus grandes villes marchandes
nombreuses contrées traversées par la Route de leur époque, n’offrent plus que des scènes
de la soie. C’est le cas en Iran, mais également pittoresques ou des pièges à touristes. En Iran,
en Syrie, où de nombreux établissements ne
les échanges commerciaux dans les bazars
proposent que du thé ou des jus de fruits. En Asie représentent à eux seuls 8 % de l’économie.
centrale, la loi islamique s’est considérablement
Mais quoi qu’il en soit, il y règne toujours une
assouplie après soixante-dix ans de domination ambiance très authentique, même dans ceux
soviétique. Bière et vodka font très bon ménage des grandes villes touristiques où l’Occidental
avec le thé ! En Turquie, on se régalera avec le
est immédiatement repéré. Mélange de peuples,
raki, une boisson anisée fortement alcoolisé d’ethnies, de langues, de costumes, les bazars
se buvant, à l’image de notre pastis national,
sont toujours très hauts en couleur. Presque
dilué dans l’eau, à l’apéritif ou en entrée avec
toujours, ils sont organisés par corps de métier :
les mezze.
impossible de trouver un ferronnier au milieu des
fruits et légumes ou un étal de viande parmi les
Ark stands de tissus. A Istanbul, il y a tant de bazars
que chaque quartier, pour ainsi dire, possède En Asie centrale, l’ark est la citadelle ou le palais
sa spécialité mercantile (ampoules à Tünel, selon les cas. L’ark correspond presque toujours
vélo à Aksaray, tissu à Unkapanı, imprimeurs à au centre de la vieille ville et était ceinte de
Be şikta ş…). Mais les touristes préfèrent visiter murailles pour se protéger des raids nomades.
les bazars plus traditionnels, comme le Bazar C’est là que les caravanes trouvaient refuge lors
égyptien (marché aux épices) ou le Grand Bazar de leurs étapes. A Boukhara ou à Khiva, vous
avec ses 4 000 boutiques.pouvez encore visiter la forteresse de l’émir
ou du khan, mais dans les autres villes tout a
quasiment disparu. Bombyx mori
Il est le responsable de tout. Sans lui, pas de
Assalam Aleïkoum soie, pas de commerce, pas de Route de la soie !
Ce papillon endémique du nord de la Chine donne C’est le salut commun à tous les pays
naissance aux larves qui, devenues chenilles, musulmans, depuis le quartier musulman
produisent la soie pour fabriquer leur cocon. de Xi’An jusqu’aux rives orientales de la
Celui-ci est constitué d’un seul fil pouvant Méditerranée. Il signifie littéralement « la paix
atteindre jusqu’à 1 500 m de long.soit avec vous » et n’appelle qu’une réponse
Aleïkoum Salam, « et sur vous également ».
En théorie, il se passe d’une poignée de main Caravansérail
et se fait en posant la main droite sur le cœur.
Egrenés le long des routes commerçantes, les En pratique, de nombreux musulmans désormais
caravansérails étaient de véritables tours de
se serrent la main, parfois longuement, tout
Babel. Les marchands de tous les horizons s’y
en échangeant les « salamalecs ». Quand on
croisaient le temps d’une étape pour discuter, se croise dans la rue, on se salue en disant
échanger des itinéraires ou commercer à l’abri
simplement Assalam ou Salam.
des bandes de pillards. Les portes des
caravansérails étaient suffisamment hautes pour
Bazar laisser entrer les chameaux. Les pièces basses
On en trouve dans toutes les villes et villages et voûtées, réparties sur un rez-de-chaussée
et parfois un étage, s’ouvrent sur une vaste d’Asie centrale, du Moyen-Orient et de Chine
occidentale. C’est là que se faisaient les cour centrale, souvent rafraîchie par une petite
échanges commerciaux, de gros ou détail, fontaine. Ces anciens lieux d’échange et de
tout au long de la Route de la soie. Aujourd’hui, commerce ont été, dans de nombreuses villes,
certains sont restés légendaires comme le reconvertis dans le tourisme et l’hôtellerie, comme
bazar du dimanche de Kashgar en Chine, de à Khiva en Ouzbékistan ou à Sheki en Azerbaïdjan,
Osh au Kirghizistan ou bien les souks d’Alep ce qui a souvent permis de très belles
restauraen Syrie avant lors destruction au cours de tions alors que ces bâtiments étaient désertés et DÉCOUVERTE
La Route de La soie en 30 mots‑cLés 31
en ruines depuis des décennies. Pour s’en rendre en Ouzbékistan, désert de Kara-Koum au
compte, il faut visiter Istanbul et ses 180 cara- Turkménistan. La liste se poursuit avec les
vansérails, tous dans des états de conservation plateaux iraniens, puis les déserts irakiens et
différents, proposant un véritable voyage dans le syriens. Chacun de ses pays a dû apprendre à
temps à travers l’architecture si particulière de vivre avec ces déserts qui occupent parfois la ces « motels » de la première heure. plus grande partie du territoire (plus de la moitié
en Ouzbékistan…). Les conditions de vie y sont
extrêmes, avec des températures dépassant allè-Chameau de Bactriane
grement les 40 °C en été et pouvant descendre
En Asie centrale, on le surnomme le « vaisseau jusqu’à – 30 ou – 40 °C en hiver dans certaines
du désert ». S’il n’avait pas existé, l’Europe aurait régions. Bien sûr, depuis l’époque où ils étaient
sûrement dû attendre quelques siècles de plus traversés par les caravanes, ces déserts ont bien
pour connaître la soie chinoise. Les Routes de la changé : certains ont vu leur surface réduite
soie doivent beaucoup à ce quadrupède royal et par l’irrigation comme en Asie centrale lors de
infatigable. Sa résistance et sa capacité à porter la politique de monoculture du coton imposée
de lourdes charges permit aux commerçants de par l’ex-URSS. Ailleurs, la désertification s’étend,
traverser les déserts les plus inhospitaliers et les les dunes avançant avec le vent et allant jusqu’à
plus hauts cols de montagne. Dans le désert, et menacer l’existence de certaines villes. Et pas
dans la république autonome de Karakalpakie, forcément les plus petites : chaque année, le
il est encore fréquent de croiser des caravanes vent dépose des centaines de tonnes de sable
de chameaux sauvages, mais tous, loin de là, ne sur… Pékin ! Le long de la Route de la soie,
sont pas des chameaux de Bactriane. Les derniers tous les déserts dissimulent des perles, ces
spécimens à l’état sauvage (moins d’un millier oasis magnifiques qui se développèrent avec la
selon les derniers décomptes) se trouvent dans le richesse conférée par les taxes perçues sur le
Xinjiang chinois et en Mongolie. Au Moyen-Orient, commerce caravanier : Boukhara, Samarkand,
le chameau laisse le plus souvent la place au Kashgar, Palmyre… Autant d’étapes essentielles
dromadaire, là aussi baptisé « bateau du désert » pour la survie des caravanes voici mille ans,
dans le jargon local. Autrefois utilisés pour les devenues aujourd’hui des perles architecturales,
caravanes du sel, des épices et de la soie, ils sont archéologiques et forcément touristiques.
plutôt aujourd’hui des bateaux du désert pour
touristes. Et si quelques camions, bus et voitures Épicesont envahi leur espace naturel, ils ne semblent
Safran, curry, curcuma, poivre… La Chine, les pas le moins du monde dérangés, ils continuent
Indes et la Perse ont convoyé vers l’Occident à traverser la route ou à marcher paisiblement
via la Route de la soie quantité d’épices faisant sur la longue écharpe infinie de bitume.
aujourd’hui partie de notre quotidien culinaire.
Les bazars d’Ispahan, d’Istanbul, de Boukhara Cheval (ou naguère d’Alep) sont toujours réputés pour
L’arme majeure qui a permis aux guerriers leurs senteurs orientales et la qualité de leurs
nomades de dominer l’Orient depuis l’Anti- épices.
quité, et sera également celle des armées
chinoises après la découverte des « chevaux Hospitalitécélestes ». Un proverbe kirghize affirme même
L’hospitalité est la première qualité des habitants que les « chevaux sont les ailes de l’homme ».
de l’ensemble des contrées musulmanes traver-Aujourd’hui encore, au Kirghizistan plus que
sées par la Route de la soie. Résurgence, là partout ailleurs, le cheval conserve une grande
encore, des temps nomades où aider son place dans les traditions et le mode de vie.
prochain donnait l’assurance d’être aidé Moyen de locomotion privilégié pour des
popuégalement un jour, en cas de besoin. Une règle lations pauvres ou loin des routes bien
entreteimmuable chez tous les peuples nomades de la nues, parfaitement adapté à la montagne et à
planète. L’hospitalité s’exerce à tous les coins la vie dans les jailoo, il a bénéficié du retour à
de rue et augmente proportionnellement à la vie nomade après l’effondrement de l’URSS
l’éloignement des grandes villes. Autrement et a retrouvé toute sa place dans la société.
dit, plus on se trouve loin des lumières d’une Ailleurs sur le parcours de la Route de la soie,
ville, des hôtels et des arrêts de bus, plus les il n’a jamais retrouvé la place qui était la sienne
chances sont grandes de trouver un toit et à l’époque des grands empires nomades.
une assiette pour la nuit. Cette hospitalité est
très rarement basée sur un rapport financier. Désert Laissez plutôt un souvenir de vous ou un objet
La Route de la soie traverse les déserts parmi qui pourrait être utile à votre famille d’accueil.
les plus inhospitaliers de la planète. Désert du Vous-même recevrez probablement un cadeau,
Taklamakan en Chine, désert de Kyzyl Kum à la hauteur des moyens du foyer bien sûr.La Route de La soie en 30 mots‑cLés32
céramiques turquoises, posées sur des cylindres Méditerranée
ornés de sourates du Coran en écriture coufie
La dernière des mers de la Route de la soie et décorées de majoliques dont les secrets de
qui, partie de Xi’an, devait attendre d’arriver confection se perdent dans la nuit des temps.
au Turkménistan pour atteindre une première
étendue d’eau, la Caspienne, encadrée de routes
Montagnescaravanières sur ses littoraux nord et sud. Venait
ensuite la mer Noire, longée sur tout le littoral La Route de la soie n’est pas qu’une piste
turc par les caravanes passant par Trabzon caravanière traversant les déserts hostiles.
(Trébizonde). La Méditerranée est en fait la Flirtant avec l’Himalaya, traversant le Pamir et
seule mer traversée par la Route de la soie, si les Tian Shan, la Route de la soie n’hésite pas à
l’on excepte sa variante maritime, contournant affronter les plus hauts sommets de la planète.
l’Inde et remontant le golfe Persique. Le bassin En traversant l’Asie centrale, en particulier
Méditerranéen, riche du commerce de la soie le Kirghizistan et le Tadjikistan, vous aurez
autant que d’autres types de produits, a très la chance d’admirer quelques uns des plus
tôt dans l’Antiquité compté sur ses rivages hauts sommets du monde : le Pic Lénine, le pic
des comptoirs commerciaux, fondés par les Communisme ou encore le Khan Tengri. La route
Étrusques, les Grecs ou les Romains. Lorsque du Pamir, qui traverse le sud du Tadjikistan.
l’Empire romain commence à s’intéresser à la
soie, il est quasiment maître de tout le pourtour Mûrier
méditerranéen. Logique dans cette mesure que
Il existe en tout une dizaine de mûriers différents. la Grande Bleue soit la dernière étape de cette
Ceux sur lesquels vous cueillez vos mûres en été, route qui traversait alors l’ensemble du monde
ne donnent pas de soie. Uniquement des fruits. connu. Gênes, Venise, Rome, Marseille étaient
Le mûrier abritant le bombyx, le fameux ver à en Occident les ports d’arrivée pour les produits
soie, est très loin de ressembler aux arbustes embarqués à Antioche, Alexandrie ou Byzance.
que nous appelons, en France, des mûriers et
qui ne sont absolument pas de la même famille. Mosquée Parmi les espèces de mûriers-arbres, seul
En arabe « lieu de prosternation ». La première le mûrier blanc donne naissance aux feuilles
mosquée, qui a servi de prototype pour les servant de nourriture exclusive au bombyx
suivantes, était la maison même du Prophète, du mûrier. On le trouve essentiellement dans
à Médine. Elle comportait une cour centrale les zones tempérées de l’hémisphère nord, à
où se rassemblaient les fidèles. Devant l’un condition qu’il y trouve assez de chaleur. C’est
des murs se trouvait un portique. Le mur de le cas en Mongolie et en Chine. Le mûrier blanc
la qibla indiquait la direction de La Mecque. ea par la suite, à partir du VIII siècle, été importé
Le Prophète s’asseyait en haut d’une chaire dans de nombreux pays, en particulier pour la
à trois marches, ou minbar, pour s’adresser culture de la soie, notamment dans le Midi de
aux fidèles. Ces éléments de base – le lieu de la France, mais aussi dans une large partie du
rassemblement, le portique, le mur de qibla et bassin Méditerranéen. Lorsque vous visiterez
le minbar – vont être repris dans les mosquées, certains sites en Chine, en Mongolie ou en
avec un nouvel élément, le mihrab, une niche Ouzbékistan, vous aurez maintes fois l’occasion
située au centre du mur de qibla et qui apparaît d’observer ces arbres vénérables, dont la taille
er au cours du I siècle après l’hégire. Sous la moyenne se situe entre 20 et 30 m. Autour du
dynastie des Seldjoukides (1038-1157) furent bassin du Liab-i-Khaouz, à Boukhara, étape
construites de nombreuses et remarquables mythique sur la Route de la soie, vous pourrez
mosquées monumentales, notamment à vous prélasser sur les takhtans d’une tchaïkhana
Ispahan, à Ardestan et à Qazvin, toutes bâties à l’ombre de gigantesques mûriers plantés
selon le même plan. La principale innovation eautour du plan d’eau au XV siècle.
est le plan à quatre iwans et l’intégration du
pavillon à coupole entouré de salles hypostyles. NavrouzAu milieu de chaque mur encadrant la cour
La grande fête du printemps, célébrée le 21 mars intérieure de la mosquée se trouve un iwan, salle
voûtée en ogive ouverte d’un seul côté. Une fois en Asie centrale, ainsi que dans les pays voisins,
en Azerbaïdjan, Iran, Afghanistan, Pakistan, adopté, ce plan de la cour avec les quatre iwans,
caractéristique du pays, changea peu au cours et dans certaines régions de l’Inde. Navrouz
des siècles. En Asie centrale, au temps de signifie « nouveau jour » en farsi. Il s’agit de la
e fête nationale la plus populaire du calendrier Tamerlan (XIV siècle), la capitale Samarkand
devint un véritable chantier où s’élevèrent les musulman, l’équivalent du nouvel an. Les
festiplus hautes mosquées du monde musulman de vités commencent en fait un mois plus tôt,
l’époque. Aujourd’hui encore, l’image d’Épinal de puisque chaque mercredi précédant le nouvel
l’Ouzbékistan sont ces gigantesques coupoles de an est consacré à l’un des éléments fondamen-DÉCOUVERTE
La Route de La soie en 30 mots‑cLés 33
taux : eau, feu, terre et air. Le 20 mars au soir, Oasis
les familles se réunissent pour un repas dont le
Compte tenu des nombreux déserts que devaient
menu traditionnel symbolise les sept bienfaits
traverser les caravanes, et de leurs dimensions devant être apportés par la nouvelle année :
exceptionnelles, à l’image du Taklamakan en
vérité, justice, bonnes pensées, bonnes actions,
Chine de l’Ouest aussi grand que la moitié
prospérité, vertu, immortalité et générosité.
du territoire français, la présence de points Navrouz Bayram est l’une des plus anciennes
d’eau fut déterminante pour le développement efêtes du monde, puisqu’elle daterait du VI siècle
de certaines villes, plus encore que leur
av. J.-C., avant même l’apparition des cultes
position de carrefour. L’eau était essentielle, zoroastriens.
pour les hommes comme pour les bêtes, et
la présence d’une oasis dictait forcément
Nomades l’essor d’une ville sur la route des caravanes,
ou rapidement accessible depuis celle-ci. Les nomades sont apparus avec la domestication
Hotan dans le Taklamakan, Boukhara dans du cheval et se sont renforcés à la même époque
le Kyzyl Kum ou Palmyre dans le désert de avec les progrès effectués en métallurgie, et
Syrie, réputé pour être le plus chaud de la le passage de l’âge du bronze à l’âge du fer,
planète, sont des exemples parfaits de ville permettant la fabrication de pièces de
harnaayant pleinement joui de leur position d’oasis chement et d’armes plus solides. Ces sociétés
en plein désert et ayant, en grande partie, fait étaient basées sur l’élevage et le pastoralisme,
fortune grâce à elle.là où les sédentaires développaient la culture
et l’irrigation. Les tribus nomades de l’Altaï
sont à l’origine des deux plus grands empires Ramadan
qu’ait connu le monde : celui de Gengis Khan
Le mois du ramadan est le neuvième de l’année
et celui de Tamerlan. Elles n’ont pourtant laissé
musulmane, un mois de jeûne, où tous les
que peu de traces écrites. Chez les nomades, la
croyants doivent s’abstenir de manger ou de
tradition, l’histoire, la culture étaient véhiculées
boire tant que le soleil ne s’est pas couché.
de manière orale. Et le principe de vie nomade,
Seules les femmes enceintes, les personnes
par définition, ne permet pas de détailler leur
très âgées, les malades, les enfants et les
milivie quotidienne à travers des ruines de villes
taires en sont dispensés. Sa date est variable,
ou de maisons. Les tout premiers nomades
puisqu’elle dépend du calendrier lunaire.
connus en Occident sont les Scythes, appelés
Le ramadan se termine avec la fête de Kurban
Sakas en Asie centrale. Il s’agit en fait d’un
Haïr, trois jours de festivités et de prières.
terme générique regroupant l’ensemble des
En 2016, le ramadan fut du 7 juin au 6 juillet
tribus nomadisant sur le territoire eurasien entre
et en 2017 du 26 mai au 24 juin.er ele I et le II millénaire av. J.-C. Le caractère
guerrier des nomades a souvent dicté les choix
Routes de la soied’urbanisation des sédentaires, qui devaient
à tous prix se protéger des pillages, et donc La Route de la soie, ou plutôt les routes de
édifier des murailles et des citadelles solides. la soie, a été une voie d’échanges
commereLes nomades sont en outre à l’origine de l’inven- ciaux, culturels et religieux du II siècle av. J.-C.
etion de bien des armes de guerre ou objets jusqu’au XVI siècle de notre ère, période au
quotidiens comme la cotte de maille que toutes cours de laquelle ces routes ont été détrônées
les armées adopteront rapidement, ou encore par les voies maritimes. L’intégralité de l’Asie
le pantalon bien plus pratique que la toge pour centrale porte aujourd’hui encore les marques de
monter à cheval. cette période de prospérité et de bouillonnement
culturel sans pareil, qui a façonné les villes et
influencé les modes de vie.Nouvelle Route de la soie
Il s’agit d’un chantier titanesque entrepris par
Sogdianel’Europe, la Chine et l’Asie centrale dans le but
de construire un nouvel axe commercial majeur Région située autour de la vallée de Zéravshan
entre Orient et Occident. Sa rentabilité est loin dans l’Ouzbékistan actuel et comprenant les
d’être assurée, le transport routier étant plutôt premières cités sogdiennes. Les plus connues
en berne, mais pour l’heure les Chinois sont à sont Afrosyab, site originel de Samarkand,
pied d’œuvre et refont, dans les coins les plus et Pendjikent, au Tadjikistan. La Sogdiane
reculés d’Asie centrale, toutes les routes essen- fut également une partie du royaume grec
etielles, y compris dans les montagnes tadjikes de Bactriane jusqu’au II siècle. Elle atteint
ou kirghizes, où le chantier paraît impossible. son heure de gloire sous la dynastie des
e eUne fois achevés, ces milliers de kilomètres de Samanides (IX -X siècles), la première dynastie
routes sont sensés délester les ports chinois, musulmane à se déclarer indépendante du
saturés de conteneurs. pouvoir abbasside. La Route de La soie en 30 mots‑cLés34
Les Sogdiens ont de tout temps vu transiter du temps une cuisine était à la disposition
sur leur territoire de riches marchandises sur des caravaniers qui s’en servaient en
lesquelles ils prélevaient de précieuses taxes. utilisant leurs propres vivres lorsqu’ils y faisaient
Ils exerçaient un tel contrôle sur la Route de la étape.
soie que la plupart des marchands et négociants Aujourd’hui, du bassin du Tarim aux rives de la
devaient parler le sogdien, « langue officielle Méditerranée, les tchaïkhanas sont devenues
de la soie », pour traiter leurs affaires en bonne des boui-boui où l’on mange à bon marché les
et due forme. spécialités du jour au milieu des commerçants
du quartier qui y font cantine (tous les bazars ont
leurs tchaïkhanas). Certaines, dans les endroits Soie
les plus touristiques, ont été transformées en
Cette « invention chinoise » aurait été découverte
véritables restaurants de luxe.
par hasard, il y a plus de 4 500 ans, par une
princesse chinoise. La « laine sérique », comme
Tremblements de terrel’appelèrent les Romains, séduisit autant les
nomades que les sédentaires. Pendant presque Du Pamir à la Syrie, toute la zone de la Route
trois mille ans, l’empire du Milieu a su conserver de la soie est soumise aux caprices sismiques
le secret et le monopole de sa fabrication. Toute de la croûte terrestre et, dans l’Histoire, de
personne brisant ce secret était frappé de la nombreuses villes, jusque très récemment, en
peine de mort. Pendant des siècles, la soie fut la ont fait les frais. Nishapur, rasée en 1267, Tabriz
monnaie de référence des commerçants chinois en 1727, Ashgabad en 1895 et 1948, Tachkent
et perses. Les Byzantins ne commencèrent à en 1966, sans parler d’Istanbul, régulièrement
ela fabriquer qu’au VI siècle, les Siciliens au secouée par de violentes secousses, la dernière
eXII siècle, et la première manufacture française étant survenue en 1999.
ene fut ouverte à Lyon qu’au XIV siècle !
Voie royale perse
Soie sauvage Cette route commerciale fut aménagée à travers
erC’est la soie obtenue à partir de vers autres que l’Anatolie centrale par Darius I . Son premier rôle
le bombyx du mûrier, et donc ne s’alimentant pas était de desservir les grandes villes de l’Empire
exclusivement des feuilles de mûriers blancs. achéménide et d’y favoriser les déplacements
Elle est appelée sauvage car bien souvent les de troupes et de messagers.
cocons sont récoltés dans la nature et ne font Par la suite, les caravanes l’empruntèrent
pas l’objet d’élevage. Elle est de moins bonne fréquemment entre Persépolis et Byzance,
qualité que la soie sèche, pure, mais peut faire même si beaucoup choisissaient la route
pourtant de très beaux tissus, quoique consti- côtière entre Tabriz et Byzance, via Trabzon
tuée de fibres plus épaisses. (Trébizonde).
Tapis Yourte
Ils font partie des « passagers clandestins » Habitat traditionnel des nomades, la yourte est
embarqués sur la Route de la soie comme les une tente de feutre soutenue par une armature
épices ou le papier. Débarquant en Occident, de bois démontable. On l’appelle « ger », un nom
les tapis orientaux rencontrent très vite un qui à l’origine qualifie la yourte elle-même mais
vif succès et deviennent un commerce à part aussi le lieu où elle est posée et par extension
entière. Aujourd’hui encore, qui ne rêve pas le pays des nomades. Un artisan expérimenté
de rapporter son tapis de perse, de Boukhara met en moyenne 25 jours pour confectionner
ou de Tabriz ? une yourte.
La durée de vie de celle-ci est d’environ 25 ans.
Son installation ne prend que quelques heures : Tchaï
on commence par poser le montant de la porte,
Le thé, boisson traditionnelle de l’Asie centrale,
puis un assemblage de claies qui forme les
de la Perse et de la Chine, est bien sûr
incontour« murs » en treillis ; on ajoute ensuite un cercle
nable tout au long de la Route de la soie. Noir
de bois, soutenu par de fines perches attachées
ou vert, on le boit à tout moment de la journée.
au treillis et qui forment un toit en coupole ; le
tout est ensuite recouvert d’épaisses
couverTchaïkhana tures de feutre. Le haut de la yourte possède
Ces maisons de thé étaient également des une ouverture au centre, le tunduk, qui peut,
endroits où les voyageurs et commerçants comme certaines couvertures à mi-hauteur,
pouvaient se restaurer. Pas forcément en être replié pour permettre à l’air d’entrer et
commandant à la carte d’ailleurs, la plupart d’aérer l’intérieur.DÉCOUVERTE
Survol de la Route
de la soie
Climat
Impossible de parler de généralités tant les diffé- caractère est encore accentué par l’éloignement
rences climatiques sont grandes. La Chine elle- de toute mer. Aucun point du globe n’est plus
même, du fait de l’immensité du territoire qu’elle éloigné de la mer que Turpan, distant de 2 200 km
couvre, présente de fortes disparités. Le climat du golfe du Bengale. Ainsi, la température dans le
est globalement continental dans le nord du cœur du désert du Taklamakan peut brusquement
pays : froid et sec en hiver, chaud et relativement chuter jusqu’à atteindre les 20 °C en dessous de
humide en été. Les températures à Pékin peuvent zéro. L’été est sec et s’accompagne de brusques
atteindre 40 °C en été et peuvent descendre montées de températures, en particulier dans
vers – 20 °C dans le reste du pays en hiver. la dépression de Turpan. L’ancienne capitale
A l’ouest, dans la région du Xinjiang, ainsi qu’en ouïghour est effectivement située dans une
Asie centrale, le climat est extrêmement conti- cuvette à 153 m au-dessous du niveau de la
nental. Là encore, on peut allègrement dépasser mer. La chaleur y est donc souvent plus forte
les 40 °C à Kashgar, Bichkek ou Boukhara en qu’ailleurs. En revanche, en hiver, on y trouve des
été, avec des records à près de 60 °C à Termez, températures beaucoup plus douces qu’à Urumqi.
au sud de l’Ouzbékistan, et cotôyer les – 40 °C
en hiver, du côté de la mer d’Aral, lorsque les Mongolie et Russie
vents froids de Sibérie soufflent sur le désert.
Loin de la mer et située sur un plateau en L’Iran est protégé de ces températures extrêmes
altitude, la Mongolie possède un climat conti-par les montagnes du nord, qui freinent les
nental, avec des étés chauds et pluvieux vents froids et adoucissent relativement les
(températures moyennes de 20 °C) et des hivers températures, même si le climat demeure, là
extrêmement rigoureux. De novembre à mars, encore, continental. Même observation pour
les températures sont en chute libre et flirtent l’ouest de la Syrie, mais les caractéristiques
régulièrement avec les – 30 °C. Ainsi, Oulan-continentales s’estompent au fur et à mesure
Bator est la capitale la plus froide au monde, que l’on approche de la Méditerranée et que
avec une température moyenne de – 26 °C les intersaisons assurent de vrais transitions,
en hiver, et une période de gel qui s’étend de en douceur, entre l’hiver et l’été.
la fin septembre à la mi-juin ! Les pluies sont Si vous entreprenez un circuit complet sur la
relativement faibles, même dans le nord du pays, Route de la soie, il vous faudra fréquemment
qui est la zone la plus arrosée avec 20 à 35 cm adapter vos tenues vestimentaires aux pays
de précipitations par an. 70% des précipitations mais aussi aux régions que vous serez amené à
annuelles tombent en été, mais les pluies sont traverser. Dans une même journée en été, vous
en général de courte durée. Dans le sud, la pourrez passer de 40 ou 50 °C au cœur d’un
moyenne est de 10 à 20 cm, mais certaines désert à – 10 °C la nuit une fois que vous aurez
commencé à grimper en montagne. La Chine régions, comme la partie la plus méridionale
du désert de Gobi, peuvent passer plusieurs de l’Ouest et l’Asie centrale, très éloignées de
années sans recevoir la moindre goutte d’eau.la mer, présentent les climats les plus rudes et
les contrastes thermiques les plus marqués.
Asie centrale
Chine Le climat d’Asie centrale est continental et
très sec, particulièrement dans les zones Au nord du Yang Tsé Kiang (Pékin et Xi’an), on
trouve un climat continental. Il fait chaud l’été, désertiques et semi-désertiques, ainsi que
dans les vallées comme celle du Ferghana froid durant l’hiver qui est généralement sec et
très beau. A Pékin, de mi-novembre à février, (Ouzbékistan, Tadjikistan et Kirghizistan), de
la température descend nettement en dessous Vakhch au Tadjikistan, ou dans la région de
de zéro, mais le ciel bleu et le soleil réchauffent Termez en Ouzbékistan. En été, les
tempéral’atmosphère dans la journée. La Chine de l’Ouest tures moyennes dépassent facilement 40 °C.
(région de Kashgar et du Taklamakan) bénéficie Elles peuvent atteindre jusqu’à 60 °C dans les
également d’un climat continental, mais son déserts du Karakum et du Kyzylkum.suRvoL de La Route de La soie 36
L’hiver est très froid et peu propice à la décou- sur l’ensemble de la région. Les zones
montaverte touristique. Dans les hauts plateaux déser- gneuses connaissent leurs premières neiges
tiques du Pamir (Tadjikistan), la température assez tôt et restent enneigées à faible altitude
hivernale peut descendre jusqu’à – 40 °C jusqu’au mois de juin. Les zones de plaines et
et les chutes de neige sont abondantes au déserts restent agréables durant ces saisons,
Kirghizistan et au Tadjikistan, où de nombreux surtout au Turkménistan où la pluie est très
rare. Il peut en revanche pleuvoir davantage cols demeurent fermés une longue partie de
l’année, rendant certains sites inaccessibles, en Ouzbékistan, notamment au printemps.
comme Song Kul dans la région de Naryn. Ainsi
les parties nord et sud du Kirghizistan et du Iran
Tadjikistan sont coupées les unes des autres
Les montagnes au nord (chaîne de l’Alborz), à
par voie terrestre. Seuls le Turkménistan et
l’ouest (Zagros) et au sud freinent les masses
l’Ouzbékistan peuvent offrir des températures
d’air humides de la mer Caspienne, de la mer
plus clémentes dans les plaines, où les jours
Noire et du golfe Persique. Si les rives de la
de gel sont limités. Cependant, voici deux ans,
Caspienne au nord enregistrent des
précipitales températures à Tachkent sont descendues
tions élevées, au sud en revanche, le climat reste
à un niveau historique de – 35 °C en janvier et
aride en dépit d’un taux d’humidité élevé. Pour
février. Cette évolution climatique est largement
le reste, l’essentiel du pays est occupé par un
due à la disparition de la mer d’Aral, dont la
vaste plateau, où l’altitude moyenne varie entre
bulle d’évaporation protégeait la région des
1 000 et 1 500 m, encadré par de hauts massifs
vents sibériens en hiver.
montagneux entre 2 000 et 4 000 m. Dans cette
En été, plaines et déserts se transforment
zone, le climat est continental avec des hivers
en fournaises. Le Turkménistan est écrasé
très rudes et des étés torrides. Sur l’ensemble
de chaleur dès le mois d’avril, les
tempéradu territoire, les amplitudes thermiques entre
tures dépassent régulièrement 35 °C en été
les zones les plus chaudes et les plus froides
et montent jusqu’à 50 °C dans le désert du
atteignent parfois 40 °C.
Karakum. Le Tadjikistan et le Kirghizistan sont en
revanche agréables : les sommets de l’Altaï, des
LibanTianshan et du Pamir restent enneigés même en
été, et les écarts de température peuvent être Le Liban est ensoleillé 300 jours par an. La très
très importants dans une même journée. Il faut belle lumière qui inonde le pays a, sans aucun
prévoir des vêtements chauds et un équipement doute, amorti la violence des différents conflits
de pluie si l’on prévoit de passer du temps dans successifs. Le moindre cessez-le-feu,
accomles montagnes. Bichkek et la vallée du Ferghana pagné de soleil, attirait les civils en dehors de
sont néanmoins étouffants en été. chez eux. Difficile de croire au danger sous un
Le printemps et l’automne sont des saisons ciel aussi bleu et dans une telle douceur de
plus humides. Si les pluies ne durent jamais l’air. Ici, les hivers sont courts et pluvieux, et
bien longtemps, elles tombent régulièrement les étés très ensoleillés.
Plan de la route de la soie, Khiva.
© PATRICE ALCARASDÉCOUVERTE
suRvoL de La Route de La soie 37
La température moyenne en février est de au Caire, c’est un climat semi-désertique, déjà
12,7 °C. Les sommets sont couverts de neige tempéré par l’influence marine. L’hiver est
de décembre à avril. Puis, un court printemps marqué par de nombreuses pluies, sur la côte
annonce l’arrivée de l’été. Pendant cette saison comme au Caire, et la meilleure période pour
intermédiaire, le soleil ne se fait pas prier. profiter de la météo sera plutôt l’automne.
Les plages accueillent les baigneurs dès le Le printemps est très peu marqué et les vents
mois d’avril. Les fleurs couvrent la montagne de sable dans le désert sont plus fréquents à
et, de temps en temps, le khamsin, ce vent cette période. En été, la chaleur est étouffante et
chaud et poussiéreux venant du désert syrien, les températures dépassent toujours les 40 °C.
souffle pour annoncer l’imminence de la saison Là encore, l’influence de la mer toute proche
suivante. En été, la température maximale atténue la sensation de chaleur sur la côte.
moyenne est de 30 à 35 °C. Au mois d’août, les
habitants de Beyrouth ont l’habitude de fuir la Grèce – Italie
capitale trop chaude pour des stations estivales
Le climat méditerranéen de ces pays est perchées à près de 750 m d’altitude. On peut se
proche de ce que l’on peut connaître dans
baigner jusqu’à la fin du mois de septembre, et
le Sud de la France, avec des températures
parfois jusqu’en octobre. L’automne des pays
un peu plus chaudes en Grèce. Athènes peut
occidentaux, celui qui déshabille les arbres et
devenir rapidement étouffante en juillet-août.
provoque la mélancolie, n’a pas d’équivalent au
Le printemps et l’automne sont alors les Liban. Ici, l’hiver côtoie la saison des plages.
meilleures saisons pour la découverte du pays.
Seuls quelques orages violents annoncent le
Mêmes remarque pour l’Italie du Nord. Rome passage de l’automne à l’hiver.
et Gênes peuvent connaître des étés torrides
assortis de températures dépassant les 40 °C.
Égypte Si la présence de la mer atténue quelque peu
On trouvera deux types de climats prédominants la sensation de chaleur, l’été n’en demeure pas
en Egypte. Désertique dans le sud et méditerra- moins une saison à éviter. Privilégiez, là encore,
néen sur la côte. Entre les deux, en particulier les intersaisons.
Environnement – écologie
L’environnement n’est pas aujourd’hui la plus w en asie centrale, le legs soviétique est
belle page de la Route de la soie. Sur plus de particulièrement tragique : 80 % des forêts
la moitié de son parcours, en Chine et en Asie d’Asie centrale ont disparu, plus de la moitié
des espèces animales et végétales également, centrale, on pourrait presque parler d’écocide
en seulement soixante-dix ans. Aujourd’hui, la tant la faune et la flore ont été massacrées tout
e disparition de la mer d’Aral est certainement au long du XX siècle.
la catastrophe écologique la plus parlante. w La question environnementale en chine
Elle relève d’un plan d’irrigation un peu fou dressé
de l’ouest se pose de façon épineuse, comme
par les Soviétiques et visant, en détournant
dans l’ensemble de la Chine. Il y a eu bien
l’eau des fleuves qui alimentaient auparavant
sûr les essais nucléaires dans la région du la quatrième étendue d’eau continentale au
Lob Nor, au Xinjiang, et le fait que pendant
monde, à faire de l’Asie centrale un espace
bien longtemps cette gigantesque province, voué à la monoculture du coton : une culture
tout autant que le Tibet, a été considérée extrêmement gourmande en eau. L’utilisation
un peu comme la « poubelle » de la Chine. abusive d’engrais et produits chimiques pour
Pollution des villes, disparition d’écosystèmes, atteindre les quotas fixés par Moscou a déversé
ensablement ou défauts d’irrigation sont autant dans les fleuves les poisons qui sont venus à
de problèmes environnementaux majeurs que bout non seulement des espèces aquatiques
le gouvernement chinois se devra de résoudre mais également des oiseaux, dont on ne compte
tôt ou tard. Mais l’environnement n’est pas, plus les espèces disparues ou figurant sur le
loin de là, la priorité de la Chine, qui se doit Livre rouge des espèces menacées. Au titre
auparavant de relever d’autres défis de de l’environnement, l’Asie centrale est une
taille liés au développement et à la mutation région sinistrée à bien des points de vue et qui
économique, à l’assainissement de l’habitat, mettra d’autant plus d’années à se rétablir que
à l’éducation… Néanmoins, le Xinjiang vivant gouvernement et population aujourd’hui n’ont
encore très majoritairement de l’agriculture, on ni le temps ni les moyens de se soucier de la
notera une politique locale plus respectueuse de question environnementale autrement que par
la terre. de belles paroles.v
a
... vous rêviez d’un guide
sur mesure
suRvoL de La Route de La soie 38

ous de jouer !
mon guide sur mesure
www.mypetitfute.com
w La situation ne s’améliore guère en et autres irrégularités ont déjà causé des
poursuivant vers l’ouest, en iran, où le dommages graves, notamment dans la mer
pays doit faire face à une série de problèmes de Marmara, en outre sujette à une pollution
écologiques sérieux. En premier lieu, la pollution venue de la terre : Izmit, Gemlik, sans oublier
automobile à laquelle vous n’échapperez Istanbul, le cœur économique du pays – 33 %
pas dans les grands centres urbains. Dans de la population se trouve dans la région de
ce domaine, Téhéran se rapproche des plus Marmara. On peut parler de pollution à grande
mauvais élèves de la planète. Avec 1,5 million échelle dans la mer de Marmara : le taux
de tonnes d’agents polluants (monoxyde de d’oxygène a été diminué de moitié, les moules
carbone) rejetés dans l’atmosphère, liés à ont été déclarées nocives pour la santé (2003)
80 % à la circulation automobile, l’air de la à cause de la présence de métaux lourds…
capitale iranienne flirte avec des niveaux de Le tableau s’assombrit lorsqu’on se penche sur les
pollution inquiétants. Parallèlement, l’Iran rejets domestiques : 5 % seulement des mairies
a rejeté la convention de Stockholm, entrée sont équipées de système de canalisation et,
en vigueur en 2004, prévoyant l’élimination parmi celles-ci, 30 % seulement possèdent une
progressive de douze produits chimiques station d’épuration ! Pour simplifier le tableau,
particulièrement dangereux, les POP (polluants la quasi-totalité des rejets se dirige sans aucun
organiques persistants), et n’a pas ratifié le obstacle vers les rivières, fleuves, lacs et mers…
protocole de Kyoto. La république islamique Les infrastructures hôtelières sont également
les juge contraires aux intérêts économiques concernées : 19 % à peine sont munies de
et industriels du pays. Deuxième producteur de stations d’épuration. Côté industrie, la situation
l’Opep, l’Iran rejoint dans ce domaine les Etats- n’est pas plus rassurante puisque 78 % des eaux
Unis. Le protocole de Kyoto, qui vise à réduire usées ne sont pas traitées avant d’être déversées
les gaz à effet de serre des pays industriels de dans la nature. En mer Noire, une seule ville est
5,2 % d’ici à 2012, a néanmoins été ratifié par dotée d’infrastructures adaptées : Trabzon. Fort
141 pays dont 30 pays industrialisés. Autre heureusement, tous les signaux actuels montrent
problème central, la pollution pétrolière de la un virement de cap majeur et les défenseurs de
mer Caspienne. Un seul puits rejette en effet l’environnement se multiplient. Les négociations
dans la mer au cours de son exploitation entre enflammées avec les instances de l’UE et la bonne
30 et 120 tonnes de pétrole, soit 10 % de sa volonté affichée par les autorités constituent un
production. A cela viennent s’ajouter les déchets autre espoir dans le domaine.
de toutes sortes et principalement chimiques w au Liban, malgré l’émergence de plusieurs
que drainent les fleuves qui s’y jettent et tout organisations de protection de l’environnement,
particulièrement la Volga. l’écologie ne semble pas être encore une priorité
w après tout cela, la t urquie ferait presque pour les responsables libanais. Ces derniers ne
figure de bon élève. Et pourtant, difficile semblent pas conscients de l’importance de la
d’évoquer l’environnement sans se référer aux crise environnementale. En plus de la saleté des
quatre mers, qui encerclent une grande partie routes et de la négligence des pique-niqueurs
de l’Asie Mineure, et aux célèbres détroits dans les forêts, les affiches publicitaires
(Dardanelles, Bosphore), victimes d’un trafic défigurent sauvagement toute la route du littoral
maritime surchargé (150 passages en moyenne nord et sud. Par ailleurs, plusieurs scandales
par jour) et… dangereux. On estime à 2,5 millions concernant l’importation et le camouflage de
de tonnes les déchets sensibles qui transitent déchets chimiques et industriels ont éclaté
par la Turquie, une part importante revenant ces dernières années. Il reste à espérer que la
aux activités internes du pays, notamment aux pugnacité des rares écologistes soit plus forte
quinze centrales thermiques. Le pétrole est un que le manque d’éducation, en ce domaine,
autre tracas et les premiers concernés sont de d’un peuple qui soigne plus l’intérieur de ses
nouveau les détroits. Dégazage, déballastage maisons que l’espace public.
Parce que vous êtes
unique ...
© Shuttertong - Shutterstock.comdécouveR te
Histoire
soie. En 1926, un cocon découvert par des Aux origines de la soie
archéologues chinois, dans une sépulture datant
Les origines de la soie se situeraient entre
du néolithique, dans la province du Shanxi,
le troisième et le quatrième millénaire avant est venu confirmer cette hypothèse dans un
notre ère. Autant dire que, en remontant premier temps. Mais trente ans plus tard, une
l’échelle du temps dans ces proportions,
nouvelle découverte, dans le Zhejiang cette
l’histoire se perd entre les mythes et les fois-ci, permet d’exhumer des tissus de soie
légendes. Le Bombyx du mûrier, ou plus
dans une tombe datée de près de 5 000 ans
communément le ver à soie, était donc élevé avant notre ère.
par les Seres, nom que les Grecs donnaient Ces pièces sont encore, à l’heure actuelle,
aux peuples résidant au-delà du Gange,
les plus anciennes pièces de soie connues au
depuis des centuries avant que l’Occident, monde. Mais puisque les légendes sont plus
au fil des conquêtes et du développement des
tenaces que les découvertes archéologiques,
routes commerciales, ne soit mis au contact
revenons à la vision de l’invention de la soie par
de la précieuse étoffe. les Chinois. La femme de l’empereur Huangdi,
Du point de vue scientifique, la soie est un
nommée Leizu, serait celle par qui le miracle
produit obtenu en dévidant après ébullition de la soie serait arrivé.
le fil du cocon du bombyx du mûrier : une
C’est en se promenant sous un mûrier, un thé
chenille originaire de Chine nourrie presque
brûlant à la main, qu’elle aurait découvert le
exclusivement de feuilles de mûrier blanc, secret de la soie. Un cocon malencontreusement
un arbre également originaire d’Asie et qui
tombé dans la tasse de thé aurait commencé à
sera ensuite introduit dans de nombreux
se dévider et l’impératrice, séduite par la qualité
autres pays ou régions pour produire de la et la finesse du fil, aurait décidé d’entamer
soie, dont l’Italie, puis le midi de la France,
l’élevage de ces chenilles pour se tisser des eau XV siècle. vêtements d’une qualité sans égale.
La tendresse particulière des feuilles de mûrier
blanc fait toute la différence pour le ver à
Premiers troc chinois-nomadessoie, qui ne tissera jamais un cocon de qualité
équivalente en se nourrissant de feuilles de L’Occident devra attendre encore de nombreux
mûrier noir, arbre très répandu auparavant en siècles avant que la soie ne devienne, à Rome,
Grèce ou en France. le produit de luxe si prisé qui justifiera les
Lorsque la chenille forme sa chrysalide, la échanges commerciaux le long de la « Route
mutation en papillon est interrompue. Le cocon, de la Soie », ou plutôt « des Routes de la
intact, est ébouillanté puis dévidé jusqu’à obtenir soie », tant ses embranchements et variantes
un fil dont la longueur varie en général de sont nombreux.
500 à 1 500 mètres. Le bombyx du mûrier Dans un premier temps, les chinois, maîtres
est un insecte obtenu par croisements et qui du secret de fabrication, si jalousement gardé,
n’existe pas à l’état sauvage. Les seules colonies se contentent d’utiliser la soie lors des traités
développées sont celles liées à l’élevage et à la passés avec les nomades assaillant les marges
production de soie. de son empire. Face aux raids incessants, le
C’est du règne de l’empereur Huangdi (règne premier empereur de la dynastie des Qin fait
situé entre 2700 et 2575 avant notre ère) construire la grande muraille, pour se protéger
que l’on date en général l’invention de la des nomades.
La légende des chevaux célestes
« Au nord d’une ville qui est située sur les frontières Occidentales du royaume, il y avait jadis,
devant un temple des dieux, un grand lac de dragons. Les dragons se métamorphosèrent et
s’accouplèrent avec des juments… Les rejetons de ces poulains dragons devinrent doux et
dociles. C’est pourquoi ce royaume produit un grand nombre d’excellents chevaux. » (Xiyouji –
Mémoire sur les régions Occidentales, cité par Jean-Pierre Drège dans Marco Polo et les
routes de la soie).HistoiRe40
Mais la protection ne suffit pas à éradiquer la Huns, et passe une dizaine d’années en captivité.
menace, et l’achat de la paix est souvent bien Lorsque la surveillance commence à se relâcher,
plus efficace. Et la soie fait bien sûr toujours Tchang-Kien parvient à s’évader et prend alors
la route de l’ouest, en direction de la cité de partie des Éblouis par la beauté incomparable
de la précieuse étoffe, les tribus turques Kokand, capitale du royaume de Davan, dans
l’actuel Ferghana ouzbek. Pendant son séjour nomadisant au nord de la muraille de Chine se
à Kokand, Tchang-Kien apprend l’existence laissent aisément séduire et certains traités
de chevaux extraordinaires, qu’il identifie aux font état de plusieurs milliers de pièces de soie
légendaires chevaux célestes, animaux nés, offertes par la Chine pour l’achat de la paix
selon les mythes chinois, de l’accouplement d’un sur ses frontières. La soie est déjà presque
dragon et d’une jument. Ces chevaux légendaires une monnaie. Mais son usage reste très
sont connus en Chine depuis leur évocation circonscrit aux princes et aux élites guerrières
par le voyageur Xiyu Ji dans ses Mémoires et ne circule que très rarement sous forme
sur les régions Occidentales. Dès lors qu’ils commerciale.
sont localisés, il devient pour les Chinois d’une
importance vitale de pouvoir commercer avec L’ambassade de Tchang-Kien Kokand pour obtenir ses précieuses montures.
Durant les cinq siècles précédant notre ère, la Tchang-Kien vient d’ouvrir une première porte
connaissance de la soie reste donc limitée au dans les relations est-ouest.
cœur de la Chine et aux tribus nomadisant au Poussant encore plus loin vers le territoire
nord de l’empire et jusqu’au bassin du Tarim. des Yue-Tchi, qui finalement ne se
montreeAu milieu du II siècle avant notre ère, grâce ront jamais intéressés par une alliance avec
à la mission confiée à l’ambassadeur chinois la Chine contre les Huns, Tchang-Kien
s’aperTchang-Kien, totalement étrangère à la soie, çoit encore que des marchandises chinoises
mais qui va permettre l’ouverture de nouvelles parviennent jusqu’en Bactriane, en particulier
routes, cette dernière va prendre résolument la du bambou. Ce qui confirme à ses yeux la
direction du Ponant. possibilité d’établir des relations commerciales
En 140 av J.-C., le sixième empereur de Chine, en direction de l’Occident. On est encore très
Wou-Ti, de la dynastie Han, charge son chef des loin des premières caravanes, mais les jalons
gardes, Tchang-Kien, d’une mission de la plus sont posés. Les marchandises, les religions, les
haute importance : contracter avec les nomades diplomates et parfois les armées, emprunteront
Yue-Tchi une alliance pour prendre à revers les désormais cette route qui, venant du bassin
Huns qui terrorisent le nord du royaume. Dans un du Tarim et du terrible désert de Taklamakan,
premier temps, Tchang-Kien est capturé par les franchit le Pamir avant de débouler dans la
La vie du bombyx du mûrier
w w stade 1 : fécondation de l’œuf, de couleur jaune.
w w stade 2 : l’œuf prend une couleur grise de trois à quatre jours après la fécondation.
w w stade 3 : 5 mois de diapause (baisse du régime métabolique) chaude assurée par un
environnement thermique de 22 à 24 °C.
w w stade 4 : cinq mois de diapause froide assurée par un environnement thermique autour
de 5 °C.
w w stade 5 : éclosion de l’œuf après 10 jours d’exposition à une température (naturelle ou
artificielle) à 24 °C. La larve pèse alors moins d’un milligramme.
w w stade 6 : de 5 à 6 semaines après l’éclosion, s’étant nourrie exclusivement de feuilles
de mûrier blanc, la larve, qui pèse désormais un gramme, commence à tisser son cocon en
utilisant ses glandes séricigènes. Le cocon sera achevé en moins d’une semaine.
w w stade 7 : la larve commence sa chrysalide à l’intérieur du cocon. La transformation
prendra une dizaine de jours.
w w stade 8 : avant que la mutation soit achevée, le cocon est ébouillanté et la chrysalide meurt.
w w stade 9 : en brossant le cocon, on dégage l’extrémité du fil qui est ensuite lentement
dévidé. Le fil d’un seul cocon peut atteindre 2 km de longueur en ne mesurant pas plus
d’un micron.
w w stade 10 : plusieurs fils de soie sont assemblés pour obtenir un premier fil de soie brute.DÉCOUVERTE
HistoiRe 41
Les Romains ont-ils connu la soie
avant la bataille de Carrhes ?
La soie, sericum, entre dans le vocabulaire latin de la manière la plus violente qui soit
après la défaite contre les Parthes arsacides. Mais il est probable que la soie ait déjà
été connue auparavant à Rome. Notamment par l’entremise du royaume séleucide de
Bactriane, héritier des conquêtes d’Alexandre le Grand. Au contact des Sères, comme ils
appelaient les Chinois, ce royaume découvrit certainement la soie avant Rome. Lorsque le
roi Antiochos III forma une expédition pour s’emparer de la Grèce, où il fut défait par les
Romains en 190 av. J.-C., il est presque certain que ces derniers furent déjà au contact
de la soie. Et c’est également aux Grecs qu’ils ont emprunté le terme « Ser », par lequel ils
désignaient les Chinois, mais également la soie.
vallée de Ferghana, qui s’ouvre sur le désert une gloire comparable à celle de Jules César, qui
de Kyzyl Kum et la Transoxiane, puis la Perse triomphe alors en Gaule. Un désir qui l’aveugle
et l’Occident. au point de faire franchir l’Euphrate à sept de
L’ambassade de Tchang-Kien marque un ses légions, pour emporter la victoire sur les
tournant dans la politique chinoise, qui s’inté- Parthes. Mais ces derniers sont maîtres d’un
terrain qu’ils connaissent par cœur et où ils resse désormais à l’Asie centrale tant pour la
conquête que pour l’établissement de voies évoluent rapidement, sur leurs magnifiques
chevaux, utilisant des tactiques proches de la commerciales.
guérilla, apparaissant soudainement, semant Très rapidement, les Chinois mènent de terribles
la mort dans les rangs Romains, sans laisser expéditions militaires en direction du royaume
aux légionnaires la moindre chance de les de Davan pour s’emparer des précieux chevaux
poursuivre et de les rattraper, et refusant célestes. Leur succès pousse le petit royaume de
toujours le combat tant que l’ennemi n’est Davan à accepter le versement d’un tribut annuel
pas à bout.à la Chine, comportant plusieurs centaines de
Après des semaines de marche aveugle dans le ces chevaux. Les voies d’invasion vont dès
désert plus que de traques, les légions romaines lors pouvoir devenir des voies commerciales.
sont exsangues, et toujours à la recherche d’un Pour les Chinois, l’étape suivante est l’Asie
ennemi invisible et insaisissable. Lorsque les centrale, aux marges de l’empire perse et de
Romains ne les attendent plus, à moitié morts l’empire grec d’Orient des Séleucides, qui fera
d’épuisement, les cavaliers Parthes surgissent également l’objet de nombreuses tentatives
et noient le ciel de leurs volées de flèches. de conquêtes se soldant par l’acceptation des
Les survivants voient alors déferler les guerriers tribus locales de verser un tribut à la Chine.
nomades, montant à cru, et brandissant des Et les voies commerciales s’étendent encore
oriflammes scintillants. Les étendards des vers l’ouest… Les garnisons militaires, une
Parthes étaient faits de soie, un tissu alors fois les victoires scellées, deviennent des relais
inconnu des Romains, que les soldats prennent marchands et de futures étapes sur la grande
pour des flammes tant ils flamboient dans la route.
lumière du soleil. Des heures durant, les soldats
des légions romaines sont cloués sur place La soie au contact de l’Empire romain par les flèches mortelles qui permettent aux
Quelques décennies avant notre ère, de l’autre Parthes d’abattre leur ennemi tout en restant
côté de l’empire perse… En 64 av J.-C., les hors d’atteinte. Ils rejoignent par centaines le
Romains s’emparent du territoire actuel de la paradis des légionnaires en emportant avec eux
Syrie, ce qui les met directement au contact le seul souvenir de cette vision d’épouvante, de
de l’empire Parthe. Ceux-ci sont alors maîtres soldats aux cheveux longs, blindés dans leurs
de toute l’Asie centrale, et en particulier de armures étincelantes en fer de Margiane, le plus
la Transoxiane, où les marchands sogdiens solide qui, et brandissant des tissus flambants
commencent à bâtir leur richesse sur les flux multicolores. Au bout de quelques heures, la
commerciaux entre la Chine et l’empire Perse. défaite romaine était scellée. On estime à plus
L’empire Parthe et l’empire Romain sont alors les de 20 000 le nombre de morts côté romain au
deux plus grandes forces militaires de l’Antiquité, cours de la bataille de Carrhes, dont le triumvir
et l’affrontement paraît inévitable. D’autant que Crassus et ses rêves de conquête, et à près de
Crassus, consul triumvir de Rome et gouverneur 10 000 le nombre de prisonniers qui partirent
de Syrie, cherche, en 53 av. J.-C., à se tailler en esclavage.HistoiRe42
chinois, c’est déjà à Dunhuang ou Kashgar que La soie à Rome
se concentrent les caravanes avant le
franchisComme souvent, à l’affrontement militaire
sement du Taklamakan ou du Pamir. L’empire
succède le commerce, et les Romains, si effrayés Kouchan, au second siècle de notre ère, domine
par la précieuse étoffe lors de la bataille de non seulement la Sogdiane mais également la
Carrhes, en deviennent vite de friands
consomvallée de Ferghana et le Cachemire, assurant
mateurs. Son usage, dans un premier temps sur une très large partie de la Route de la soie
limité à l’armée, comme en témoigne le triomphe la sécurité des caravaniers. C’est également à
de César à Rome, qui étendit au-dessus de la cette époque que le bouddhisme voyage d’Inde
foule de gigantesques pièces de soie, s’élargit en Chine, à travers l’Asie centrale, sous la
rapidement aux riches Romains. A l’aube de erprotection du souverain Kouchan Kanishka I .
notre ère, le Sénat tente donc d’en interdire On verra également émerger l’art du Gandhara,
l’emploi, invoquant les valeurs de simplicité fusion des styles hindous, grecs et romains.
fondatrices de l’Empire romain, et tâchant
surtout de limiter au maximum les importations
Rapide déclinde ce « produit de luxe » avant l’heure. Moins
d’un demi-siècle après la défaite de Crassus, Très rapidement pourtant, l’effondrement des
grands empires contrôlant la Route de la soie la soie est si répandue à Rome que le Sénat
dut interdire aux hommes de porter ce tissu va rendre la main aux tribus nomades du nord
de la Chine et des steppes de l’Asie centrale. si transparent et « déshonorant ». On imagine
l’ambiance en lisant la description que fait Dans un premier temps, c’est la dynastie Han
Sénèque des vêtements de soie : « Une fois qui s’effondre en Chine, en 220. Un siècle plus
tard, les nomades sont maîtres de Xi’an. A la qu’elle les a mis, une femme jurera, sans qu’on
puisse la croire, qu’elle n’est pas nue ; voilà ce même période, à partir de 224, l’empire Kouchan
que, avec des frais immenses, on fait venir de doit se replier face à l’Empire perse. Partout
en Bactriane et Transoxiane apparaissent de pays obscurs… ». Car c’est bien d’argent dont
il s’agit. La soie, pour parvenir jusqu’à Rome, petits royaumes plus ou moins autonomes mais
incapables de profiter de cette souveraineté doit traverser des milliers de kilomètres dans
des contrées hostiles, sortir de l’Empire chinois, nouvelle, étant toujours soumis aux raids des
e franchir les steppes et déserts où sévissent Huns Hephtalites à partir du V siècle. Enfin,
etoujours au début du III siècle de notre ère, les raids nomades, traverser la Perse, puis la
Méditerranée. A l’arrivée à Rome, le produit a en 224, les Perses Sassanides parviennent à
faire reculer les Romains, battant définitivement pris tellement de valeur que la fuite de capitaux
devient incontrôlable. l’empereur Valérien en 260. Ainsi, à la fin du
eIII siècle, tout au long de la Route de la soie, de
nouveaux acteurs sont apparus. De nouvelles Le développement
villes également, avec en particulier Palmyre,
de la Route de la soie oasis au cœur du désert syrien, qui permet aux
Dès la fin du premier siècle de notre ère, la caravanes de traverser le désert plutôt que de le
soie trace déjà son chemin depuis Xi’an jusqu’à contourner, assurant parallèlement la richesse
Antioche, puis franchit la Méditerranée. A la soie, de la ville et de sa reine Zénobie. De même,
déjà, se greffent de nombreux autres produits Antioche n’est plus le seul point d’arrivée des
de luxe : épices, thé, cannelle, animaux, métaux caravanes sur la Méditerranée. Une bonne
précieux… Et les caravanes deviennent de partie d’entre elles préfèrent poursuivre leur
plus en plus importantes, formées de plusieurs route au nord de l’Euphrate et gagner Alep,
dizaines ou centaines de montures, entraînant dont les bazars se développent également très
la nécessité de créer des étapes capables non rapidement grâce à ce nouveau tracé. A cette
seulement de les accueillir, mais également époque, si la Chine tente toujours de préserver
de les protéger et de les ravitailler. Dès cette jalousement le secret de la fabrication de la soie,
époque, grâce à sa position géographique, qui la la production s’est étendue à de nombreuses
met en relation avec la Chine d’un côté, la Perse autres villes, en particulier Hotan, dans le bassin
de l’autre, l’Asie centrale domine le commerce. du Tarim, puis aux grandes villes étapes comme
eLes Sogdiens, en particulier, exercent un fort Samarkand et enfin, au milieu du VI siècle, à
monopole sur les voies marchandes traversant la Byzance, lorsque deux moines parviennent à
Transoxiane et prélèvent des taxes importantes revenir à la cour de Justinien avec des œufs de
qui enrichissent les prestigieuses cités que Bombyx mori qu’ils sont parvenus à cacher au
sont déjà Samarkand ou Boukhara. Il est établi cours de leur long voyage dans les provinces
que le sogdien était la langue dominante sur la orientales.Alors que la Chine de la dynastie
Route de la soie et que la plupart des échanges des Tang (618-907) parvient péniblement à
et traités étaient signés en cette langue. Côté rétablir la paix au nord du royaume en chassant DÉCOUVERTE
HistoiRe 43
les nomades Xiongnu qui s’en étaient emparés conscients des richesses que leur apporte cette
lors de l’effondrement des Han, elle est attaquée extraordinaire voie commerciale, font tout pour
sur son flanc sud par les armées tibétaines, qui sécuriser les routes et multiplier ses
embrancherchent à se tailler une part des richesses sur chements vers les contrées qu’ils ne contrôlent
la Route de la soie et parviennent à s’emparer pas : la Mongolie, l’Inde, Constantinople. Déjà
de toute la route sud du Taklamakan, avec bien rodée en Chine, la Route suit les mêmes
Hotan et Yarkand, jusqu’aux portes de Kashgar. voies qu’auparavant, via la Transoxiane puis la
Perse et la Syrie jusqu’à rejoindre la Voie royale
en Turquie. Là, les étapes se multiplient et il n’est Un nouvel acteur : l’Islam
jamais besoin de chevaucher plus d’une journée
Alors qu’émerge dans la péninsule arabique une
avant de trouver un nouveau caravansérail.
nouvelle religion qui va changer la face du monde,
Depuis longtemps déjà le secret de fabrication
trois acteurs principaux contrôlent la Route de
de la soie n’est plus qu’un secret de
polichila soie de Xi’an à Byzance. Les Chinois de la
nelle. Et tout le long de la route, on trouve de
dynastie des Tang, les Perses Sassanides, et
nouveaux centres de production. A Marghilan, à
l’Empire romain d’Orient qui tient les portes de
Palmyre, à Sheki, à Istanbul même… Pourtant, la
la Méditerranée. Après la mort de Mahomet en
portion chinoise de la route ne voit pas baisser sa
632, l’islam va déferler sur l’ensemble de ses
fréquentation. Les soieries les plus prestigieuses
contrées. La Perse et la Transoxiane tombent en
et les plus chères continuent à venir de Chine
moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, sous la
malgré cette nouvelle concurrence, d’autant
dynastie des Omeyyades, qui choisissent Damas
qu’à la soie s’ajoute désormais le thé, autre
pour capitale. Avec l’avènement des Abbassides,
marchandise de luxe qui suit la même route que
et le choix de Bagdad pour capitale, l’expansion
la précieuse étoffe. Même si le thé est encore
reprend et le califat couvre rapidement un empire
loin de faire son chemin jusqu’en Occident, il
bien plus étendu que celui d’Alexandre le Grand
alimente les marchés du monde arabe, et en
ou Jules César. Bientôt, les deux géants que
particulier d’Asie centrale, où les Chinois le
sont les arabes Abbassides et les Chinois Tang
négocient en échange de précieux chevaux.
sont au contact l’un de l’autre et luttent pour le eDès la fin du IX siècle pourtant, les mouvements
contrôle de la Route de la soie et des richesses
nomades aux frontières de l’Empire chinois
qui continuent d’y transiter. Après de nombreux
se refont menaçants. Chassés par les tribus
affrontements sans issue, la bataille de Talas,
kirghizes, les Ouïghours déferlent sur le Xinjiang
dans l’actuel Kirghizistan, pose en 753 les
fronoù, de nomades, ils deviennent sédentaires,
tières des deux empires. La victoire revient aux
s’implantant autour des oasis de Turfan ou de
Arabes, mais les pertes ont été telles qu’il leur
Khotan et prenant le contrôle de Kashgar. Leur
est impossible d’aller plus loin. Les Chinois,
sédentarisation n’en fait pas une menace pour
eux, sont dans l’impossibilité de riposter.
le commerce, mais il n’en va pas de même avec
Ainsi se fixent les frontières entre les deux
les autres tribus nomadisant au nord de la Route
géants : les Abbassides contrôlent désormais
de la soie. L’affaiblissement du pouvoir des Tang l’Asie centrale et la précieuse Transoxiane, les
rend la tâche plus difficile aux militaires de tenir
Chinois conservent le bassin du Tarim et la partie
les frontières et de sécuriser les villes étapes.
orientale de la Route de la soie.
Lorsque la dynastie Tang s’effondre en 907, elle
ouvre la voie à sept décennies de lutte pour le
L’âge d’or pouvoir qui redonnent pleinement la main aux
Trois siècles de prospérité pour la Chine sous nomades. La Chine ne sera de nouveau unifiée
qu’en 979, sous la dynastie des Song. Le début la dynastie des Tang (618-907), depuis leur
capitale Xi’an, et la stabilité du gigantesque d’une période prospère semble se dessiner de
Empire abbasside jusqu’à la conquête mongole nouveau : les Song développent une importante
permettent à la Route de la soie de se développer marine marchande et militaire, dotée de canons,
comme jamais auparavant. Chinois et Arabes, inventent l’imprimerie et le papier monnaie…
Sur les traces de la soie,
le papier fait son chemin vers l’ouest
Lors de la bataille de Talas, les Arabes ont fait de nombreux prisonniers chinois, dont
certains vont dévoiler des secrets jusque-là détenus uniquement par l’empire du Milieu.
C’est le cas en particulier du secret de fabrication du papier, qui gagne rapidement
Samarkand puis Bagdad et, par ricochet, l’Occident.HistoiRe44
Un développement qui a son prix : les Song auprès de Mohamed Shah, qui crut faire preuve
laissent se développer dans le Xinjiang et en Asie d’invincibilité en les faisant assassiner.
centrale les khanats karakhanides qui tombent La vengeance de Gengis Khan fut terrible.
tous sous l’influence du monde arabe, creusant Une armée de plusieurs centaines de milliers
un peu plus le fossé entre le cœur de la Route d’hommes pénètre au Khorezm en 1221.
de la soie et son berceau. C’est la fin de l’Asie Le gouverneur d’Ortrar, qui s’était emparé des
centrale chinoise et le début du morcellement richesses de la caravane mongole, est fait
de cette région « entre deux empires ». Car à prisonnier et, pour le punir de sa cupidité, on
l’ouest, le déclin du pouvoir abbasside laisse lui coule de l’argent fondu dans les yeux et
également émerger aux marges de son empire les oreilles. Ce premier pas dans le monde
les pouvoirs perses sassanides et les premiers musulman sera suivi de beaucoup d’autres.
khanats turcs qui rendent le commerce entre Les armées de Gengis Khan s’emparent de
Orient et Occident plus difficile et plus risqué. Khodjent, Nourata, Boukhara, Samarkand, Merv,
Les marchandises préfèrent transiter par bateau, Hérat… Gengis Khan s’acharne particulièrement
depuis la Chine jusqu’au golfe Persique, contour- sur Kounia Ourgench, l’ancienne capitale du
nant l’Inde, afin de relier Xi’an à Bagdad. Khorezm située dans l’actuel Turkménistan,
L’arrivée au pouvoir, en Mongolie, d’un des plus qui fut entièrement rasée. Quand les habitants
grands conquérants de tous les temps, Gengis acceptaient de se rendre, Gengis Khan les
Khan, va faire table rase de toutes ces évolutions laissait sortir de leur ville et offrait la cité en
et, une fois instaurée la pax mongolica, redonner pillage à ses guerriers. Tous ceux qui leur
résisdu lustre au commerce de la soie. taient étaient impitoyablement exécutés.
Lorsque Gengis Khan meurt en 1227, il laisse
2derrière lui un empire de 26 millions de km . La déferlante mongole
Celui de Jules César et Alexandre le Grand En 1167 naît, à proximité de l’actuelle
Oulanavant lui ou de Napoléon après lui ne sont que
Bator, celui dont la destinée va changer la
des poussières comparé aux vastes étendues face du monde. Gengis Khan commence sa
de steppes et de désert que contrôlent les carrière militaire par des petits conflits locaux
Mongols et où vivent plus de 100 millions de qui lui permettent d’unifier l’ensemble des tribus
personnes. Les Mongols étaient maîtres de mongoles et turco-mongoles sous sa bannière
la Chine, de l’Inde, de l’Asie centrale, de la en 1206. Il devient alors kaghan, chef suprême,
Sibérie, de la Russie jusqu’à Kiev et de la Perse et ne cessera plus de guerroyer jusqu’à sa mort.
jusqu’à la Syrie ! Pour la première fois de son C’est le début d’une aventure qui va mener un
histoire, la Route de la soie est contrôlée, de peuple nomade – cavaliers et archers hors pair
Xi’an à Constantinople, par un seul et même mais ignorant tout de l’écriture, des villes ou
empire. Un empire sur lequel la pax mongolica de l’agriculture – à la création du plus grand
règne, permettant au commerce de renaître empire de tous les temps.
de ses cendres, mais aussi aux explorateurs, La Mongolie devient la base des conquêtes de
missionnaires, ambassadeurs de voyager en Gengis Khan, qui mène ses premières
expéditoute sécurité à travers l’empire des Mongols.tions contre la Chine. Il faudra au kaghan plus
L’empire de Gengis Khan était si sûr qu’on de deux ans pour passer la muraille de Chine et
disait qu’une jeune fille portant sur sa tête un s’emparer de Pékin en 1215. La ville est
entièreplateau d’or pouvait le traverser sans crainte… ment détruite, comme le seront toutes celles qui
C’est à cette époque que le franciscain Jean de auront l’infortune de tomber sous les coups des
Plan Carpin fut envoyé par le pape en mission Mongols. En 1218, revenu en Mongolie, Gengis
de reconnaissance auprès des Mongols. Son Khan marche sur l’empire des Kara Kitaï qui
voyage jusqu’à Karakorum, la capitale mongole, règnent alors sur le Turkestan oriental. Au terme
prit un peu plus de deux ans, et il fut accueilli de cette conquête, Gengis Khan se trouve aux
comme un miraculé à son retour. Cinq ans portes de l’Etat du Khorezm, à l’époque la
principlus tard, Guillaume de Rubrouk se rendit lui pale puissance de l’Orient musulman s’étendant
aussi à Karakorum. Il en rapporta un récit très de la mer d’Aral aux marges de l’Inde. Voulant
vivant sur les coutumes et les croyances des tout d’abord établir des relations diplomatiques
Mongols. « Comme Dieu a donné à la main et commerciales avec son nouveau voisin
plusieurs doigts, Il donne aux hommes plusieurs musulman, Gengis Khan dépêche en 1218, en
chemins », lui dira le khan Monka. Les Mongols, direction du Khorezm, une immense caravane
marchande chargée de fourrures, d’or et d’argent. qui étaient chamanistes, respectaient toutes
les religions et tenaient souvent à ce que La caravane est pillée et ses marchands sont
assassinés par le gouverneur de la ville d’Ortrar, les missionnaires prient pour leur longévité ;
près du Syr Daria. Gengis Khan, qui apparem- des prières en échange desquelles ils leur
octroyaient des exemptions de taxes.ment tenait à établir des relations pacifiques et
commerciales avec la civilisation turco-persane, En 1272, deux marchands vénitiens, Nicolo et
envoya ses ambassadeurs demander réparation Maffeo Polo, accompagnés de leur fils et neveu DÉCOUVERTE
HistoiRe 45
Marco Polo, partirent vers la Chine, le « pays raient dans sa ville, venues de tous les horizons,
raconteraient à leur retour la magnificence de des Sères ». Pour Nicolo et Maffeo, c’était leur
second voyage en Orient, le premier les ayant la capitale du plus grand des conquérants. Il fit
conduits jusqu’au khan mongol et à Boukhara, tout pour encourager le commerce, et dans les
courriers qu’il envoya aux rois de France et où ils avaient passé trois années. Ce second
voyage devait être fait en bateau, mais les d’Angleterre pour annoncer sa victoire sur les
guerres chinoises dans les mers du Sud les Ottomans, il garantit que les marchands qui
viendraient à Samarkand seraient traités avec firent changer d’itinéraire et, pour se rendre en
Chine, ils traversèrent l’Asie centrale en passant le plus grand respect.
On trouvait de tout sur les marchés de par Balkh, le Pamir et Kashgar. Le récit de ces
Samarkand. L’organisation y était de fer, vingt-cinq ans de voyage, paru sous le titre Le
Devisement du monde, est à la fois un conte comme l’émir le voulait. Chaque ruelle ou artère
commerçante était spécialisée dans un type de foisonnant de personnages fantastiques et un
marchandise afin de stimuler la compétition et roman d’aventure. Il rencontrera un énorme
d’inciter les marchands à surveiller la qualité succès et fera de Marco Polo un personnage
de leurs produits. Les tissus et les étoffes, presque mythique.
souvent fabriqués localement, étaient d’une
extraordinaire variété : soieries multicolores, Des quatre hordes damas, taffetas, draps de satin, soieries brodées
d’or provenant de Chine, velours, précieuses à l’Empire timouride
toiles de laine d’Europe, cotonnades unies ou Quatre khanats vont se diviser l’héritage de
imprimées provenant d’Inde. On y trouvait aussi Gengis Khan. Tout au nord, la Horde d’Or contrôle
des fourrures de Sibérie, des cuirs tatars, des les territoires conquis entre la Mongolie et
porcelaines de Chine, des couteaux de Damas, Kiev ; la Chine reste dirigée par le grand khan,
des rubis et des lapis-lazuli du Badakhchan, des qui établit sa capitale à Beijing ; l’Asie centrale
épices, des fruits, des légumes…obéit au khanat de Chagataï, qui maîtrise ainsi
Les marchands étrangers quittaient Samarkand le cœur du commerce de la soie dans l’ancienne
avec le regret de ne pouvoir tout emporter. Transoxiane ; enfin la Perse et le Moyen-Orient
Ils furent les meilleurs « attachés de presse » reviennent à l’Ilkhanat. Avec le temps, ces autre
de Tamerlan. Les informations se colportaient hordes jadis unifiées s’imprègnent chacune
de caravansérail en caravansérail, et les des particularités des territoires et populations
merveilles de la cité augmentaient en fonction qu’elles contrôlent, et d’inévitables rivalités
de la distance. Samarkand, avec ses jardins naissent entre elles. Le khanat de Chagataï et
et ses éblouissantes coupoles bleues, devint l’Ilkhanat ne tardent pas à s’islamiser et à se
une ville de légende, et certainement la plus déclarer indépendant du grand khan, alors que
emblématique de toute la Route de la soie.celui-ci donne naissance en Chine à la dynastie
des Yuan. Au nord, la Horde d’Or tombe sous les
assauts répétés des Tatars, qui établissent un
nouvel empire sur les steppes russes.
Gengis Khan était mort depuis longtemps,
mais sa gloire était encore présente en chaque
eguerrier quand, au XIV siècle, apparaît un
nouveau conquérant : Timour, surnommé
Timour Leng (Timour le Boiteux) depuis qu’une
blessure au genou le rendit boiteux, surnom
que les Européens transcriront en « Tamerlan ».
Revendiquant une lointaine parenté avec
Gengis Khan, Timour se fait proclamer émir
de Transoxiane en 1370, et passera le reste de
sa vie à annexer les Etats voisins : le Khorezm,
l’Iran, la Mésopotamie… Il atteindra Kazan,
menacera Moscou et Kiev, descendra en Inde,
prendra Delhi.
Entre deux conquêtes, Tamerlan retournait dans
sa ville chérie, son joyau, Samarkand, la nouvelle
capitale de son empire. Il a paré cette capitale de
tous les attraits : palais, mosquées, mausolées,
mais aussi et surtout il y a fait construire un
grand bazar, des ruelles de boutiques, des
coupoles marchandes et des caravansérails. Il
savait que les nombreuses caravanes qui
arriveGengis Khan, le héros de tout un peuple.
© BARTHÉLÉMY COURMONT(1)HistoiRe46
en franchissant le cap de Bonne-Espérance.Pour Le dernier sursaut
la Route de la soie terrestre, sa découverte aura
eAu XVI siècle correspond une nouvelle donne
deux conséquences. Les immenses réserves d’or
géopolitique. La Horde d’Or tombe sous la coupe qui seront découvertes sur le nouveau continent
des Tatars de Crimée. Babur, un descendant
pousseront les nations occidentales à se
désinde Tamerlan, contraint à l’exil par la migration
téresser de l’Orient pour faire porter leurs efforts
des Ouzbeks en Asie centrale, fonde en Inde la
sur l’exploitation des richesses outre-Atlantique.
dynastie du Grand Moghol ; en Perse, la dynastie
D’autre part les progrès effectués en matière
des Séfévides instaure un pouvoir chiite qui brise
de navigation permettent aux grandes voies
l’unité géographique du monde arabe sunnite et
maritimes de remplacer peu à peu, comme
isole l’Asie centrale du reste du monde musulman.
l’avait souhaité Christophe Colomb, les routes
Les derniers vestiges de l’Empire mongol se
terrestres. La boussole – inventée en Chine et
disloquent au profit de pouvoirs locaux, et
l’Exarrivée en Europe via la Route de la soie –, alliée
trême-Orient, où les descendants de Gengis
aux techniques de construction maritime, pour
Khan avaient fondé la dynastie des Yuan, est
une fois supérieures en Occident à celles de la
retombé depuis 1368 aux mains des Chinois et de
Chine ou de l’Empire ottoman, va bientôt conférer
la dynastie Ming. En Asie centrale, l’installation de
aux Portugais, aux Espagnols, aux Hollandais,
nouveaux acteurs que sont les tribus de nomades
aux Français, aux Britanniques, une suprématie
turcs descendues des steppes kazakhes et russes,
sans égale sur le commerce avec les Indes et, les Ouzbeks et les Kirhgizes en particulier, crée
plus largement, le commerce mondial.
autant de nouveaux royaumes à traverser pour
Dès 1521, Magellan, le grand navigateur les caravanes et autant de nouvelles taxes à
portugais, traverse l’océan et inaugure une payer et de risques à encourir. La solution d’unité
seconde route entre l’Orient et l’Occident, à géopolitique sur les territoires traversés par la
travers le Pacifique. Dès lors, le cap de Bonne-Route de la soie par rapport au temps de Gengis
Espérance et le cap Horn voient passer plus Khan ou de Tamerlan porte bien sûr un coup très
de cargaisons de soie qu’il n’en transite par sévère au commerce. L’Asie centrale, le cœur de
Samarkand ou Kashgar. Les villes de l’inté-la Route de la soie, ne retrouvera plus jamais,
rieur du Xinjiang ou d’Asie centrale, régions jusqu’à la conquête soviétique dans la seconde
e du globe les plus éloignées de toute mer, n’ont moitié du XIX siècle, l’unité qui avait pu être la
aucun moyen de contrer l’essor des grands sienne auparavant et permis l’essor du commerce
comptoirs maritimes installés par les Européens. entre Xi’an et Istanbul. D’un côté comme de l’autre
La Route de la soie explose en myriade de petites de l’Asie centrale, l’Empire ottoman à l’ouest et
branches desservant les ports de commerce et la Chine des Ming à l’est sont désireux de
pourcomptoirs européens sur les côtes indiennes suivre et enrichir le commerce, mais les risques
ainsi que le long du golfe Persique.encourus par les marchandises tout au long du
A l’essor des voies maritimes contrôlées par les trajet entre Kashgar et Bagdad sont désormais
Européens correspond donc sans aucun doute trop élevés pour le rendre profitable. La solution
le rapide déclin de la Route de la soie terrestre.va venir de l’Occident, où les commandes de soie
On parlera encore régulièrement de l’Asie centrale ne tarissent pas, de même que celles d’épices ou
dans l’actualité mondiale, lors du Grand Jeu, lors de thé. Il faut trouver une voie plus sûre, et c’est
de l’invasion de l’Afghanistan par les Soviétiques, cette fois-ci résolument vers la mer, que les grands
ou plus récemment lors de la guerre contres navigateurs commencent à apprivoiser, que vont
les Taliban, toujours en Afghanistan. Mais plus se tourner les Européens, scellant le sort de la
jamais sous l’angle du commerce et des étoffes Route de la soie terrestre.
luxueuses qui avaient fait sa richesse. D’autant
que la chape de plomb communiste tombant sur L’oubli
l’Asie centrale puis la Chine va couper ces régions
Que partait donc chercher Christophe Colomb du reste du monde pendant trois quarts de siècle.
à bord de sa Santa Maria ? Ni plus ni moins que Samarkand, Boukhara, Kashgar, Ispahan rentrent
les Indes ou la Chine, par une voie maritime alors dans la légende et ne vibrent plus guère que
plus rapide et plus sûre que la longue route des sous les regards des lecteurs rêveurs et avides
caravanes. En 1492, l’explorateur découvre d’aventures de Marco Polo.
l’Amérique, mais à vrai dire ne comprendra
jamais très bien cette histoire de
NouveauLes nouvelles routes de la soieMonde. A ses yeux, ce sont bien les Indes qu’il
a touchées avec son navire, traçant une nouvelle C’est à André Citroën que l’on doit la première
tentative de faire renaître la Route de la soie au voie commerciale entre l’Orient et l’Occident.
eEn réalité, il faudra attendre encore six ans et XIX siècle. Après le succès de la traversée du
le navigateur Vasco de Gama pour qu’un navire Sahara puis de la Croisière Noire, il lance ses
parvienne à relier l’Europe à Calicut, aux Indes, automobiles vers un nouveau défi : la Croisière DÉCOUVERTE
HistoiRe 47
Jaune, parcourant 13 000 km de Beyrouth à fabriquées en Chine et de matériel électrique
Pékin. L’Asie centrale, le Xinjiang et le terrible récupéré à droite à gauche que de soie, dont la
désert du Taklamakan, le désert du Gobi sont présence se limite à quelques échoppes pour
les destinations phare d’un périple qui a pour touristes. Sur les bords de route, les oléoducs et
objectif d’ouvrir ces pays à la circulation automo- gazoducs prennent leur place dans le décor. Mais
bile, tout en faisant une publicité monstrueuse il en faut plus pour tuer un mythe. Et, bien loin
aux voitures Citroën. Les troubles politiques de souffrir d’une difficile transition économique
empêcheront les équipages de traverser l’Asie ou politique, Samarkand, et derrière elle toute
centrale soviétique, mais ils suivront la Route de l’Asie centrale, est une région de plus en plus
la soie partout ailleurs : Damas, Bagdad, Kaboul, prisée des touristes pour découvrir la Route de
Kashgar, Turfan… Dans ces années 1930, la la soie et la richesse de son héritage
architecportée d’un tel raid est évidemment énorme et tural. En groupe ou solitaire, entreprenant un
fait revivre chez les Occidentaux les récits de voyage de plusieurs milliers de kilomètres, ils
voyage de Marco Polo et l’envie de redécouvrir sont de plus en plus nombreux à franchir les
cette région du monde si éloignée de tout. frontières d’une des dernières zones du globe
L’ère stalinienne ne permet pas à leur rêve de qui soit restée si longtemps loin des sentiers
se réaliser. Et la Chine maoïste n’est guère plus battus, après avoir été le cœur du monde et le
ouverte. Les « échanges » Orient-Occident de berceau de ses plus grands empires.
l’époque sont avant tout politiques et marqués, A l’ouest encore, la situation n’est pas aussi
après la Seconde Guerre mondiale, par la guerre attractive. Les éternels soubresauts de violence
froide qui ne laisse guère la place à la redé- au Liban, l’image longtemps négative de l’Iran,
couverte d’un patrimoine historique et culturel les révoltes en Égypte et en Syrie lors du
qui n’a plus de vocation ni économique, ni Printemps arabe, sans parler de la situation
commerciale, ni politique. toujours complexe en Afghanistan et en Irak
Il faudra donc attendre le début des années rendent la suite du périple vers l’Occident
péril1990, l’indépendance des cinq républiques leuse. Il faudra du temps avant que s’ouvrent les
socialistes soviétiques d’Asie centrale et le derniers bastions de la Route de la soie jusqu’à
début de l’ouverture de la Chine, pour que la Istanbul et que l’on voie y circuler autre chose
région ouvre de nouveau ses portes au monde. que du pétrole et du gaz.
A la faveur de l’effondrement de l’URSS, Malgré tout, la Route de la soie est aujourd’hui
Ouzbékistan, Kazakhstan, Turkménistan, bel et bien réactivée. Les tronçons de route ou de
Kirghizistan et Tadjikistan deviennent des chemin de fer se modernisent (on songe bien sûr
nations indépendantes aussitôt courtisées à la Karakorum Highway, la plus haute autoroute
par la Chine, l’Iran et la Turquie. Les anciens du monde), les monuments sont restaurés ou
réseaux terrestres se remettent en place en passe de l’être, les circuits touristiques se
peu à peu. Entre le Kirghizistan et la Chine, développent, la Route de la soie est même
on voit se rouvrir les cols d’Irkhestam et de devenue virtuelle en 2003 avec le projet SOIE de
Torugart. En Chine, la coopération eurasiatique l’OTAN, qui fournit les scientifiques et instituts
se déplace inexorablement vers l’ouest et le de recherche et d’enseignement de huit pays du
Xinjiang, comme l’a confirmé tout récemment Caucase et d’Asie centrale en connexion Internet
le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang haut débit via un réseau de satellites. Du point
en faisant références aux travaux du tronçon de vue culturel, l’Unesco participe grandement
d’autoroute de 213 km qui doit relier Kashgar à la renaissance de la Route de la soie à travers
à Irkhestam en 2013. En connectant le Xinjiang ses nombreux programmes de recherche et
aux pays voisins d’Asie centrale, c’est tout l’inté- voyages scientifiques dans l’ensemble des pays
rieur de la Chine qui s’ouvrirait à de nouveaux concernés depuis une vingtaine d’années avec
débouchés vers des pays avides de partenariats. son label « Routes du dialogue ».
Les échanges commerciaux entre la Chine et les Enfin les chinois travaillent à matérialiser une
pays d’Asie centrale, du sud et de l’ouest ont nouvelle Route de la soie entre la Chine et
atteint 270 milliards de dollars l’année passée. Londres, dans le but de désenclaver
commerciaEn Asie centrale, la nouvelle route de la soie lement l’ouest de la Chine, incapable d’écouler
n’a plus les mêmes airs d’autrefois bien sûr. ses productions vers l’est tant le marché est
Les pistes sont devenues des autoroutes, les déjà saturé de conteneurs. Leur travail se traduit
déserts les plus arides se traversent en une par la création de nouvelles routes à travers
demi-journée en bus climatisé, les caravansé- l’Asie centrale, qui se termineront dans les
rails bondés sont des hôtels 4-étoiles… Sur les prochaines années, et de nouveaux chemins
bazars, les chameaux se sont transformés en de fer à l’horizon 2025.
Lada, et sur les étals des plus grands marchés La Route de la soie renaît de ses cendres et
d’Asie centrale, à Osh, Kashgar, Boukhara prouve qu’elle n’a rien perdu de son pouvoir
ou Bichkek, on trouve plus de chaussures d’attraction, après quatre siècles de sommeil.... VOUS RÊVIEZ D’UN GUIDE
SUR MESURE
JE REÇOIS LA VERSION
NUMÉRIQUE DU GUIDE
TOUT DE SUITE ET LA VERSION
PAPIER EN QUELQUES JOURS.
ME VOICI PRÊT À PARTIR AVEC
MON GUIDE SUR MESURE
JE CHOISIS MON ITINÉRAIRE N' IMPORTE
OÙ EN FRANCE OU DANS LE MONDE PETIT FUTÉ !
JE PEUX AJOUTER LES PHOTOS, LES CARTES
ET LES PARTIES DÉCOUVERTE POUR EN SAVOIR
PLUS SUR MA DESTINATION
JE PERSONNALISE MA COUVERTURE AVEC
MON TITRE, MA PHOTO, MA DÉDICACE
mypetitfute.com
JE SÉLECTIONNE LES CATÉGORIES QUI
M’ INTÉRESSENT ET MON NIVEAU DE PRIX. BUDGET
SERRÉ OU VERSION LUXE, IL Y A DES BONS PLANS
POUR TOUS LES VOYAGEURS
PARCE QUE VOUS ÊTES
UNIQUE ...
© IAKOVKALININ - STOCKPHOTO.COM... VOUS RÊVIEZ D’UN GUIDE
SUR MESURE
JE REÇOIS LA VERSION
NUMÉRIQUE DU GUIDE
TOUT DE SUITE ET LA VERSION
PAPIER EN QUELQUES JOURS.
ME VOICI PRÊT À PARTIR AVEC
MON GUIDE SUR MESURE
JE CHOISIS MON ITINÉRAIRE N' IMPORTE
OÙ EN FRANCE OU DANS LE MONDE PETIT FUTÉ !
JE PEUX AJOUTER LES PHOTOS, LES CARTES
ET LES PARTIES DÉCOUVERTE POUR EN SAVOIR
PLUS SUR MA DESTINATION
JE PERSONNALISE MA COUVERTURE AVEC
MON TITRE, MA PHOTO, MA DÉDICACE
mypetitfute.com
JE SÉLECTIONNE LES CATÉGORIES QUI
M’ INTÉRESSENT ET MON NIVEAU DE PRIX. BUDGET
SERRÉ OU VERSION LUXE, IL Y A DES BONS PLANS
POUR TOUS LES VOYAGEURS
PARCE QUE VOUS ÊTES
UNIQUE ...
© IAKOVKALININ - STOCKPHOTO.COM Population et langues
De Xi’an à Istanbul, suivre la Route de la soie c’est w ouïghours. Peuple türk originaire de l’ouest
également partir à la rencontre d’un véritable de la Mongolie actuelle, les Ouïghours étaient
patchwork de peuples et d’ethnies, brassées, les vassaux du khanat des Türks orientaux,
mélangées au fil des siècles, venues de Grèce, avant de se révolter contre les Tou-Kieue
de l’Altaï, de Perse… Impossible de présenter et de régner sur la Haute-Asie au milieu
edu IX siècle. ici toutes les ethnies présentes au long de la
route : l’Asie centrale en compte près de cent Les Ouïghours sont à l’origine adeptes du
cinquante à elle seule ! Voici néanmoins une manichéisme. Vaincus par les Kirghiz venus
de Sibérie en 840, les Ouïghours se réfugient présentation des principales populations que
vous serez amené à rencontrer, et la manière majoritairement en Chine où ils maintiennent
eleur mode de vie jusqu’au XI siècle, date à dont elles se sont implantées.
laquelle ils passent sous domination tibétaine.
Une autre partie de la population ouïghoure Chine
fonde un nouveau royaume dans le Turkestan
La Chine est composée de 56 ethnies : les Han oriental, qui se maintiendra jusqu’à l’arrivée
représentent 91,6 % de la population, le reste edes Mongols au XIII siècle.
étant constitué d’une mosaïque de 55 minorités
ethniques, dont certaines ne comportent Asie centraleplus que quelques milliers de représentants.
En Asie centrale, démêler les ethnies les Les minorités sont essentiellement localisées
unes des autres est d’autant plus complexe sur les frontières du pays. Mongols, Ouïghours
que les frontières nationales furent tracées et Tibétains forment les trois groupes ethniques
arbitrairement par Staline, dans le but de diviser les plus importants…
pour mieux régner, et que, lors de l’indépendance Et les plus revendicateurs.Officiellement,
des cinq républiques, les enregistrements de depuis la loi sur l’autonomie des régions
nationalité se firent sans réel contrôle. ethniques, promulguée en 1984, les minorités
Les peuples turcophones sont majoritaires, mais jouissent d’une protection de leur culture et
il existe une forte minorité tadjike persanophone, de leurs traditions, ainsi que d’une autonomie
vivant principalement au Tadjikistan et dans la administrative par rapport à Pékin. Mais
vallée de Zeravchan en Ouzbékistan. l’exemple du Xinjiang et des émeutes d’Urumqi
Les Ouzbeks constituent la communauté en 2009, suivies de nombreux épisodes de
ethnique la plus importante d’Asie centrale violence, montrent la réalité de la situation, où
avec plus de 20 millions d’individus, soit la répression des revendications est la norme
37 % de la population des cinq républiques plutôt que l’exception.
d’Asie centrale. Les Ouïghours du Xinjiang sont particulièrement
En Ouzbékistan même, ils constituent les trois touchés par la répression : musulmans de culture
quarts de la population, mais sont 2 % au turkmène, les Ouïghours opposent à l’autorité
Kazakhstan, 9 % au Turkménistan, 13 % au centrale des revendications autonomistes
Kirghizistan et 25 % au Tadjikistan.parfois violentes. Depuis les attentats du
11 septembre, la Chine invoque la menace w ouzbeks. Ethnie türk, musulmane sunnite,
terroriste pour réprimer en toute impunité les installée dans l’actuel Ouzbékistan, dans la
mouvements indépendantistes du Xinjiang, partie tadjik et kirghize de la vallée de Ferghana
avec l’assentiment tacite de la communauté et dans le nord de l’Afghanistan. Ils tiennent leurs
internationale. origines d’Ouzbek Khan, l’un des chefs de la
eEt Pékin a également renforcé sa politique Horde d’Or au début du XIV siècle. Descendus
ede « hanisation » du Xinjiang, encourageant du Kazakhstan au début du XVI siècle, lorsque la
l’émigration de Han dans ces régions, afin de Horde se dispersa, ils chassèrent les Timourides
rendre les populations ethniques minoritaires de l’actuel Ouzbékistan, derrière leur chef
sur leurs propres terres, et rasant la vieille Chaybani Khan, pour se forger un nouveau
ville de Kashgar pour lui donner un aspect royaume et se lancèrent même à la conquête
moderne, c’est-à-dire sinisé. Loin de calmer de l’Inde avant d’être arrêtés par les Perses en
les revendications, cette politique de la manière 1510. Ils s’établirent alors au nord de l’Amou
forte tend plutôt à radicaliser les actions des Daria et fondèrent les khanats ouzbeks qui
indépendantistes. allaient durer jusqu’à la conquête soviétique.DÉCOUVERTE
PoPuLation et Langues 51
w t adjiks. Ethnie perse, iranophone, w Kazakhs. Les Kazakhs, dont le nom signifie
musulmane sunnite et ismaélienne, installée à « hommes libres » en turc, sont des nomades
l’origine en Sogdiane et aujourd’hui dans l’actuel d’origine turque, implantés aux abords du lac
eTadjikistan, dans la partie sud du Kirghizistan, Balkhach à partir du XV siècle. Comme les
dans le nord-est de l’Afghanistan et formant la Mongols avant eux, les Kazakhs sont divisés
majorité de la population dans les régions de en hordes : la grande au sud du Balkhach, la
Samarkand et de Boukhara en Ouzbékistan. moyenne dans les steppes entre le Balkhach
Les Tadjiks ont été les premiers sédentaires et la mer d’Aral, et la petite entre la mer d’Aral
d’Asie centrale. et le fleuve Oural.
Après s’être eux-mêmes brièvement placés w Kirghizes. Ethnie türk, musulmane sunnite,
sous la protection des Russes au début du installée dans l’actuel Kirghizistan, dans le
eXVIII siècle, les Kazakhs subissent ensuite sud des steppes kazakhes, le Pamir tadjik
l’invasion des Tatars qui les convertissent à et chinois. Les Kirghizes sont un peuple de
l’islam (bien que l’imprégnation religieuse nomades originaires du haut bassin du Iénisséi.
soit relativement faible aujourd’hui encore Ils font parler d’eux pour la première fois en
dans le pays). Les Kazakhs ont largement 840, lorsqu’ils vainquent l’Empire ouïgour alors
abandonné leurs pratiques nomades, suite établi en Mongolie.
aux sédentarisations forcées de la période Ce peuple probablement indo-européen turquisé
soviétique. règne moins d’un siècle avant d’être repoussé
Longtemps minoritaires dans leur propre par les Khitan, puis de migrer progressivement
pays, qui a connu de nombreuses vagues de vers la région des Tianshan. La conversion des
colonisation russe et a de surcroît accueilli les Kirghizes à l’islam est tardive, puisqu’elle ne
e populations déportées par Staline, les Kazakhs commence qu’au XVII siècle, et reste empreinte
sont redevenus majoritaires au Kazakhstan. de fortes traditions chamanistes.
Ils sont en outre plusieurs millions implantés Les Kirghizes sont aujourd’hui largement
sédentarisés et se consacrent principalement dans les pays limitrophes : plus d’un million
à l’élevage de moutons, chevaux et yaks. Durant en Chine, presque autant en Ouzbékistan,
750 000 en Russie, et d’importantes la période soviétique, les Kirghizes étaient
minoritaires dans le pays qui porte leur nom communautés au Turkménistan, en Mongolie,
(45 % de la population). en Afghanistan et au Kirghizistan.
Les Russes constituaient alors 19 % de la
population locale, et les Ouzbeks 11 %.
On compte en revanche de nombreux
Kirghizes en Chine (120 000 dont une grande
partie avait fui la répression soviétique) et
en Ouzbékistan (180 000 dans la vallée
du Ferghana).
w t urkmènes. Les descendants des tribus
turques oghouz sont venus de la mer d’Aral
eà la fin du X siècle. Les Turkmènes ont la
même origine ethnique que les Azéris et les
Turcs de Turquie, avec qui ils conservent
une forte proximité linguistique. Nomades
belliqueux, les Turkmènes se sédentarisent
progressivement aux alentours des montagnes
du Kopet Dag, de Merv et de l’Amou Daria :
leur mode de vie de nomades du désert les
distingue très tôt des autres ethnies de la
région. Ils sont divisés en une centaine de
tribus dont la plus importante est celle des
Tekke, implantés à Merv, Ashgabat et au centre
du Turkménistan actuel.
Les allégeances claniques restent très
importantes dans le pays, qui est par ailleurs l’un des
plus homogènes de la zone : plus de 85 % de
la population du Turkménistan est turkmène.
L’Iran accueille en outre près d’un million
de Turkmènes, et 650 000 d’entre eux sont
implantés en Afghanistan.
Cavalier kazakh.
© ROBERT CHURCHILLPoPuLation et Langues52
w Karakalpaks. Ethnie türk, musulmane, semi- coloniale sont presque tous retournés dans
leur pays d’origine après l’indépendance de nomade il y a encore vingt ans. La langue des
Karakalpaks est proche de celle des Kazakhs. l’Ouzbékistan et la réunification des deux
La Karakalpakie devint une république Allemagnes.
autonome au sein de l’URSS en 1932. Depuis w dounganes. Musulmans d’origine chinoise,
l’indépendance, elle est intégrée à la république eagriculteurs émigrés au XIX siècle. On les
d’Ouzbékistan mais a conservé son autonomie. trouve principalement au Kirghizistan et au
Elle englobe les terres au sud de la mer d’Aral et Kazakhstan, où ils se sont réfugiés pour
une grande partie de l’ancien Khorezm. Une zone échapper à la répression chinoise contre les
écologiquement sinistrée depuis l’assèchement musulmans.
de la mer d’Aral.
w slaves. Russes ou Ukrainiens descendant de Iran
ecolons du XIX siècle, ou ayant émigré à la suite
Ce territoire, situé à un carrefour entre l’Asie et
de la Seconde Guerre mondiale. Une grande
l’Occident, a connu de nombreuses migrations.
partie d’entre eux est retournée en Russie ;
Certains peuples s’y sont naturellement établis
parmi ceux qui sont restés, certains ne parlent
comme les premières tribus indo-européennes,
presque pas les langues locales, n’ont pas
des Aryens originaires d’Inde, qui s’installent
d’attaches familiales en Russie et se retrouvent e erentre le II et le I millénaire av. J.-C., à l’ouest de
étrangers dans le pays qu’ils ont toujours connu
l’Iran actuel dans la province du Fars. Ils seront à
comme le leur. Minoritaires dans la plupart de l’origine du peuple perse, qui compte aujourd’hui
l’Asie centrale, ils sont parfois majoritaires
pour un peu plus de la moitié de la population
dans les villages du nord du Kazakhstan,
(51 %). Le pays compte également d’autres
nés de la « Campagne des terres vierges » groupes ethniques.On recense en effet des Turcs
dans les années 1950. Le nombre exact de
azéris (24 %), des Kurdes (9 %), des Gilakis
Russes en Asie centrale est difficile à évaluer : et Manzandaranais (8 % implantés dans les
aux vagues de départs provoquées par les provinces du Guilan et de Mazandaran), des
indépendances semble succéder aujourd’hui un
Arabes (3 %), des Baloutches, des Arméniens
timide retour dans les grandes villes pour les et des Juifs. Traditionnellement, il existe en Iran
Russes désormais attirés par les opportunités une relation étroite entre dynastie régnante et
économiques et commerciales des pays en domination d’une tribu ou d’une ethnie
partidéveloppement. culière.La dynastie achéménide était perse, les
w allemands. Les Allemands de la Volga Seldjoukides seront turcs, les Zand Turkmènes
émigrés en Asie centrale pendant l’époque et les Qadjars également Turcs.
Les Bédouins de Syrie et d’Égypte
Musulmans sunnites, les Bédouins se distinguent du reste de la population par leur mode
de vie nomade. Symbole de l’identité arabe dans l’imaginaire tant occidental qu’oriental, le
Bédouin, en Syrie, véhicule dans l’inconscient collectif les vertus de liberté et d’honneur.
Après la fin du mandat français, au début des années 1950, une réforme agraire leur attribue
des terres, faisant des grandes tribus comme les Roualla des propriétaires fonciers de poids.
Mais l’arrivée du Baas au pouvoir change la donne. Une loi de 1958 annule toute autorité
tribale, dépossédant les Bédouins et les poussant à émigrer vers l’Arabie saoudite. Les tribus
se répartissent en grands nomades chameliers (Chammar, Roualla) et tribus moutonnières.
Les Bédouins vivent au gré des pluies, s’approchant des zones cultivées en été lorsque
l’herbe du désert est rase. La vie traditionnelle sous la tente noire en peaux de chèvre a cédé
la place à un mode de vie où le camion et la Jeep sont venus remplacer les chameaux, quand
ils ne conduisent pas à la sédentarisation. La moitié des Bédouins entre dans la catégorie
des semi-nomades. Ils occupent des petits boulots dans la steppe pendant l’hiver (gardien
de station de gaz par exemple) et abandonnent la vie sédentaire au printemps, avec leurs
troupeaux, pour aller notamment dans la steppe à l’est de Palmyre. Ce mode de vie est
reconnu par l’Etat, qui fournit parfois aux enfants des semi-nomades un instituteur pour la
durée de leur déplacement. Sur la vie bédouine, ne pas manquer le musée de Deir ez-Zor.
En Egypte, les Bédouins représentent plus de 100 000 personnes. Ils sont essentiellement
localisés dans le Sinaï et les oasis du désert occidental. Le danger menace leurs traditions
puisqu’ils troquent leurs activités traditionnelles pour servir de guides aux voyageurs dans
les contrées hostiles qu’ils connaissent pour y être nés et y vivre. Des associations tendent
à les aider à conserver leur identité et à faire connaître leur artisanat.DÉCOUVERTE
PoPuLation et Langues 53
w azéris turcs. Ils sont essentiellement à l’inverse… Nous avons même assisté à des
regroupés dans les provinces iraniennes scènes où des francophones avaient beaucoup
d’Azerbaïdjan (nord-ouest). S’ils s’expriment de peine à croire que leur interlocuteur était du
d’abord en turc, leurs coutumes restent pays ! Aujourd’hui encore, en Turquie moderne,
généralement identiques à celles du reste de on peut entendre l’explication populaire de la
la population. racine du mot « turc » qui signifierait « fort »
ou « puissant ».w Kurdes. Ils occupent un territoire étendu, des
versants sud des montagnes de l’Azerbaïdjan à w Kurdes. Minorité la plus importante du pays,
l’extrémité nord de la chaîne du Zagros. Nation les Kurdes sont divisés en plusieurs groupes par
sans Etat, ils regroupent pourtant plus de la religion et par la langue. Une nette majorité
30 millions d’individus répartis entre la Turquie, d’entre eux est sunnite, 30 % sont alévis et
la Syrie, l’Irak et l’Iran. Liés au rameau iranien une petite partie chrétienne. Ils sont au total
des peuples indo-européens, ils s’installent dans 15 millions dans tout le pays, dont 2 millions à
erla région au I millénaire av. J.-C., entre Médie Istanbul, le reste est principalement regroupé
et Haute-Mésopotamie. Ils affirment descendre dans le sud-est du pays. Leur position a toujours
directement des Mèdes. été complexe en Turquie, tant pour se faire
reconnaître que pour faire accepter leur langue. w t urkmènes. Peuple ouralo-altaïque du
Officiellement minorité reconnue, les relations Turkménistan originaire des steppes d’Asie
qu’elle entretient avec les autorités turques sont centrale, qui vit dans le nord du Khorassan, au
encore parfois difficiles.nord-est. Leurs coutumes diffèrent de celles
des autres Iraniens. w arméniens. Aujourd’hui 180 000 dans le
pays contre 1,3 million au début du siècle, les
Arméniens de Turquie, vivent essentiellement Turquie
dans les villes, et surtout à Istanbul. Quelques Le pays compte 78,75 millions d’habitants en
villages arméniens subsistent dans la région 2016 dont 80 % de Turcs, 18 % de Kurdes et 2 %
d’Antioche et autour du lac de Van. En majorité à d’autres peuples rassemblant principalement
Istanbul, ils forment la plus grande communauté des Grecs, des Arméniens, des Juifs. La
popuchrétienne avec 100 000 personnes, dont lation est très mixte dans les grandes villes et
la plupart sont grégoriens, catholiques ou essentiellement turque dans les campagnes,
protestants dans une moindre mesure. avec une concentration kurde dans le sud-est
Les Arméniens sont originaires du Caucase et du pays. Les autres minorités se concentrent
e ont été christianisés au II siècle. Les Hémichis à Istanbul, ville qui regroupe un habitant sur
sont les Arméniens convertis à la religion six. Cette hétérogénéité ethnique est l’une des
musulmane (sunnites). Les événements caractéristiques de la population stambouliote.
tragiques de 1915 ont eu des conséquences La mixité a été renforcée avec l’Empire ottoman
importantes sur cette communauté entraînant qui, entre 1453 et 1478, a favorisé le
repeuplela mort d’un grand nombre et obligeant le reste ment des quartiers déserts de la ville d’Istanbul
à fuir, essentiellement vers l’Occident ou les avec des populations venues des quatre coins
Etats-Unis. Notons que c’est toujours un sujet de l’empire, de toutes origines et confessions.
délicat de la politique étrangère turque.
w turcs. La Turquie est peuplée à 80 % de Turcs.
w grecs. A majorité orthodoxe, la communauté Ethnie la plus développée des peuples turcs
des Grecs d’Istanbul est désormais très rassemblant les divers peuples dont la langue
restreinte (3 000 contre 270 000 en 1922). fait partie de la famille des langues turques.
Effectués uniquement sur des bases non pas On estime à 150 millions le nombre de personnes
ethniques mais religieuses, les échanges de appartenant à ce groupe. L’ethnie turque concerne
population entre la Grèce et la Turquie de vraisemblablement des descendants de grandes
1923, puis de 1955 à 1980, ont entraîné le tribus turques originaires d’Asie centrale.
déplacement dans les deux sens, de plus de Ses membres sont présents un peu partout
deux millions de personnes.dans le monde, en Azerbaïdjan, à Chypre, en Iran,
Les Grecs orthodoxes de nationalité turque au Kazakhstan, au Kirghizistan, en Russie, au
bénéficient d’un statut particulier leur permettant Turkménistan et en Ouzbékistan. On en trouve
de conserver leurs particularités culturelles, à aussi en Crimée, au Xinjiang (extrême ouest de
savoir leur langue, leurs écoles, leur institution la Chine), au nord de l’Irak, en Afghanistan, en
Moldavie, dans les Balkans (particulièrement religieuse (patriarcat). Ce statut reconnu par
le traité de Lausanne est basé sur le système en Grèce), en Bulgarie, en Roumanie et en
ex-Yougoslavie. Cette diversité est frappante ottoman des milllet (« nations », basées sur la
au sein de la Turquie et le métissage qui en est né confesson). La « nation » orthodoxe porte le nom
de Rum qui signifie « nation romaine », quelle que laisse parfois les voyageurs sans voix. Des bruns,
des blonds, des châtains, même des roux, des soit l’origine ethnique de ses membres. La langue
yeux colorés, des peaux mates ou très claires grecque est la seule reconnue par l’Etat turc. Mode de vie
Religion
La Route de la soie n’a pas été qu’une voie de Selon ces textes, le feu, l’eau, l’air et la terre sont
transit pour les marchandises. Pendant des des éléments sacrés qu’il ne faut pas souiller.
siècles, elle a également véhiculé les religions Ainsi les morts ne sont ni enterrés ni brûlés, ils
d’un bout à l’autre du continent, depuis le doivent être exposés dans les dakhma, qui sont
zoroastrisme ou le chamanisme jusqu’à l’islam parfois des petites constructions appelées naus,
en passant par le bouddhisme et le nestoria- comme on en retrouva à Pendjikent (Tadjikistan),
nisme. Au carrefour de toutes ces influences, ou des espaces clos situés sur des collines,
l’Asie centrale a conservé de nombreuses traces comme les « tours du silence », présentes
de temples du feu, de stupas, de mausolées en Iran ou en Karakalpakie (Ouzbékistan).
musulmans parmi les plus anciens du monde, Les ossements les plus importants, où siège
qui constituent aujourd’hui autant d’étapes l’âme des morts, sont regroupés dans des
touristiques que de buts de pèlerinages pour récipients de terre cuite, les ostéotèques, ou
de nombreux croyants de diverses religions. placés dans des espaces clos appelés ostadan.
Voici un échantillon des différentes religions Religion officielle de la dynastie sassanide,
présentes au long de la Route de la soie. le zoroastrisme fut largement pratiqué en
Sogdiane et en Bactriane. Il existe des ruines w mazdéisme. Lemazdéisme fut pratiqué
de temples zoroastriens dans le Pamir tadjik par les tribus aryennes qui peuplaient l’Asie
e et en Karakalpakie. Cette religion est encore centrale occidentale et l’Iran dès le II millénaire
pratiquée en Inde du Nord ainsi qu’en Iran, où avant notre ère. Cette religion polythéiste
ses adeptes sont persécutés.reconnaissait Ahura Mazda comme le plus
puissant des dieux. Ses rites étaient réalisés w c hamanisme. Les vieilles traditions
par des mages qui pratiquaient le culte du feu chamaniques se sont conservées très
purificateur et des sacrifices rituels d’animaux. longtemps chez les nomades et dans les villages.
Les guérisseurs, qui se présentaient comme w Zoroastrisme. On connaît très mal la vie de
des cheiks, s’y apparentaient souvent plus Zarathoustra (de l’iranien Zarathushtra), appelé
au chaman. Officiellement éradiqués sous le autrefois Zoroastre (du grec Zôroastrès). Il serait
pouvoir communiste, les chamans resurgissent né vers l’an 1000 av. J.-C. En Iran oriental,
aujourd’hui avec succès. Appelés bakshi, ils au Khorezm ou en Sogdiane. Fondateur du
guérissent le mal en invoquant les esprits. zoroastrisme et réformateur du mazdéisme,
Chamanisme et zoroastrisme ont laissé de il s’opposa au sacrifice rituel et au culte de
nombreuses traces en Ouzbékistan, en Haoma, le dieu qui donne la force grâce à une
particulier dans les décorations.boisson enivrante. Le zoroastrisme glorifie le
dieu du bien Ahura Mazda, le seigneur sage, w t aoïsme. Letaoïsme est considéré par certains
et la lutte qui oppose Spenta Manyu, l’Esprit comme la seule « vraie » religion chinoise, le
saint, au destructeur Ahriman. Il conçoit l’univers confucianisme étant plutôt une philosophie et
comme la lutte de deux principes, le Bien et le le bouddhisme étant importé d’Inde. Le taoïsme
Mal, s’opposant comme le jour et la nuit, le a été fondé par Laozi (prononcer Lao-Tseu,
chaud et le froid. 570-490 av. J.-C.), un personnage énigmatique
Bien que monothéiste, la religion zoroastrienne contemporain de Confucius. Contrairement à ce
conserve le panthéon mazdéen, dont les divinités dernier, Laozi n’était pas un politique, mais un
Mithra et Anahita sont les plus populaires en Asie mystique qui prônait un monde des hommes en
centrale. Les textes sacrés sont regroupés dans harmonie avec le cosmos.
l’Avesta, le livre sacré zoroastrien contenant les On attribue à Laozi un ouvrage philosophique
gâthâ, les poèmes liturgiques composés par très original, mais très obscur, le Livre de la voie
Zoroastre. Ces textes, qui auraient été rédigés et de la vertu (Dao De Jing en chinois). C’était
e en langue avestique au II millénaire avant notre probablement à l’origine un recueil de proverbes,
ère, furent longtemps transmis oralement par recopiés par les scribes pendant des centaines
les mages, puis transcrits assez tardivement, d’années, qui s’est modifié. Cependant, l’idée
sans doute à la fin de l’époque sassanide. fondamentale du livre est le tao (ou dao), « la
Ils furent perdus, et les textes dont on dispose voie ». Les influences de cet ouvrage s’étendent à
eactuellement dateraient du XIII siècle. presque tous les domaines de la vie chinoise, que DÉCOUVERTE
mode de vie 55
ce soit celui de la santé (taï chi) ou de la religion. morale. Confucius insiste sur l’auto-édification
Confucius avait le souci d’organiser le monde fondée sur l’acquisition des cinq vertus : bonté,
des hommes de façon qu’il s’harmonisât avec le droiture, bienséance, sagesse et loyauté.
cosmos. Laozi engage plutôt à fuir le monde des Les cinq livres canoniques du confucianisme
hommes pour celui de la nature, à rechercher une comprennent : le Livre des mutations, le Livre
liberté et une puissance personnelles. Le taoïsme des odes, le Livre des origines, l’Histoire des
est un mélange de cultes des esprits, de la nature Printemps et Automnes, le Livre des rites. De la
et des ancêtres, une quête mystique des lois qui philosophie morale et politique de Confucius,
gouvernent notre vie, en quelque sorte une quête l’Empire avait fait une religion d’Etat. Lors de
de l’immortalité. Cette religion cherche à libérer la proclamation de la première République
l’homme du monde dans lequel il vit afin de le chinoise en 1911, ce culte fut aboli. En 1988, on
faire accéder à l’harmonie parfaite, le monde réhabilita officiellement Confucius qui, symbole
du vrai tao. Le taoïsme a groupé autour de lui des valeurs traditionnelles, avait aussi été banni
une foule d’usages et de représentations qui ne par Mao. Aujourd’hui, on recommence à célébrer
trouvaient pas leur place dans le confucianisme l’anniversaire de Confucius le 28 septembre,
rationaliste.C’est pourquoi on a vu proliférer surtout dans les écoles de Hong Kong. Le culte
une telle abondance de formes impliquant la des ancêtres découle directement de la pensée
divination, l’exorcisme des mauvais esprits et confucéenne.
toutes les croyances populaires (feng shui). L’obéissance et le respect aux parents étaient
Un autre principe important du taoïsme est le l’un des premiers devoirs de l’homme (« être un
wu-wei, l’action sans agir, l’art d’être actif en bon fils »). Ce dévouement filial et la vénération
demeurant passif. Le principe de la polarité (yin des ancêtres demeurent la pierre angulaire de
et yang) imprègne également toute la pensée la pratique confucéenne. Ces valeurs
confutaoïste. Vers la fin de sa vie, Laozi quitta la Chine céennes se retrouvent dans les sociétés qui ont
à dos de buffle, disparaissant à jamais vers le adopté l’écriture chinoise. Le respect des enfants
Tibet et les contrées occidentales… Certains envers leurs parents, de l’épouse envers son
diront plus tard qu’il était parti convertir les mari, conduisant à l’obéissance des travailleurs
Barbares, et que Bouddha ne serait autre que à leurs chefs, expliquent la discipline qui règne
Laozi lui-même… dans les entreprises chinoises. Les Nouveaux
w confucianisme. Leconfucianisme, qui est Dragons (Corée, Singapour, Taïwan, Hong Kong
– après le Japon) ont fondé leur ascension plus une école de pensée (morale et politique)
qu’une religion, a dominé la Chine durant deux économique sur ces valeurs : loyauté envers le
groupe, respect des supérieurs, esprit de famille. millénaires. Confucius n’était pas un prophète,
ni un penseur religieux, mais essentiellement De petits autels protègent chaque maison,
boutique ou bureau. Presque toutes les familles un lettré savant et un éducateur. Il s’intéressait
surtout aux rapports humains, cherchait à définir possèdent des tablettes commémoratives de
un idéal aristocratique de l’honnête homme et leurs ancêtres disposées sur un autel particulier
enseignait un ordre social pratique. Le système placé dans la salle principale de la demeure,
de Confucius est essentiellement une pratique généralement dans le salon.
L’Avesta, livre sacré des zoroastres
Pendant très longtemps, l’Avesta, livre saint des mazdéens, était appris par cœur par les
prêtres et transmis oralement. Rédigé en avestique, langue d’Iran oriental (forme de sanscrit
archaïque), l’ouvrage est constitué de plusieurs sections : les Yasht, ou hymnes, retracent de
nombreux mythes païens d’origine pré-zoroastrienne ; le Vispered ; le Vendidad ou la loi contre
les démons ; le Petit Avesta ; et les Gatha, recueil de prières zoroastriennes ajoutées à l’époque
du prophète. L’un des premiers commandements de l’Avesta est ainsi formulé : « Celui qui
fait produire le blé à la terre, celui qui cultive les fruits des champs, celui-là cultive la pureté.
Il fait avancer la loi d’Ahura Mazda. » Parmi les mythes évoqués dans les Yasht, des récits
d’origine très ancienne appartiennent probablement à l’ère païenne indo-iranienne. Ces Yasht
sont étroitement liés aux hymnes indiens antiques (Veda), datant de 1700 av. J.-C., période
antérieure à la migration des tribus nomades en Iran. Ils retracent les exploits héroïques
accomplis par les dieux, les rois et les guerriers contre des ennemis à la fois surnaturels et
humains. De nombreux mythes pré-zoroastriens sont repris dans le Livre des Rois de Ferdowsi,
e eShâh Nâmeh, achevé au XI siècle. L’Avesta actuel, date du XIII siècle et ne propose qu’une
fraction de l’original. Il sera traduit pour la première fois, en 1771, par un Français, Anquetil du
Perron, enrichi d’autres traductions, notamment celle de James Darmesteter publiée en 1887.mode de vie56
w Bouddhisme. Les routes de la soie furent sassanide et se réfugièrent en Asie centrale et
aussi celles de la propagation du bouddhisme. au Turkestan chinois. La « doctrine des deux
Les marchands furent les premiers convertis, et principes », que les Chinois appelèrent « religion
aussi les premiers missionnaires du bouddhisme. de la lumière », s’implanta fortement en Sogdiane
e eFondée dans le nord de l’Inde, vers le V siècle et, au X siècle, Samarkand fut la résidence
av. J.-C., la religion bouddhique fut introduite du patriarche manichéen. Les manichéens
een Bactriane dès le II siècle av. J.-C., mais ne vénéraient la beauté de la nature, adoraient
connut un véritable épanouissement que sous « tout ce qui à leurs yeux manifeste la Beauté,
l’Empire kouchan. La tolérance de l’empereur lumières, eaux courantes, arbres, animaux,
er eKanishka, qui régna au I ou II siècle, permit parce que dans tout être, dans tout objet beau,
la propagation de cette nouvelle religion, qui la divinité de la lumière a pris demeure ».
rayonna à travers toute l’Asie centrale jusqu’en Le manichéisme est une religion intransigeante
Chine, où elle devint la religion officielle des qui oppose la matière et l’esprit, et qui professe le
eempereurs chinois au VI siècle. célibat, le partage des richesses et l’interdiction
eDès le IV siècle, les pèlerins chinois suivirent de verser le sang. Les plus intégristes refusaient
les routes commerçantes en direction de l’Asie de procréer, de se soigner en cas de maladie
centrale et de l’Inde, à la recherche des textes ou même de se nourrir. En Europe, ses adeptes,
originaux. Le plus célèbre de ces pèlerins est les bogomiles de Bulgarie et les cathares d’Albi,
Huanzang (ou Huian Tsang), qui atteindra le furent aussi impitoyablement pourchassés.
saint des saints : l’arbre de l’Eveil où Bouddha w nestorianisme. Nestorius, évêque de
reçut l’Illumination. Après dix ans de voyage Constantinople, niait l’origine divine du Christ
(629-639), il retourna à la cour de l’empereur et la sainteté de la Vierge Marie. Il fut condamné
de Chine, chargé de manuscrits, de reliques comme hérétique au concile d’Ephèse en 431.
et de statues. Ses disciples pourchassés trouvèrent refuge en
Le plus grand site bouddhique de Bactriane Perse, en Asie centrale et en Chine. Plusieurs
se trouve à Bamiyan, en Afghanistan, où les évêchés, dont celui de Merv et de Samarkand,
deux gigantesques statues de Bouddha ont furent constitués ; ils dépendaient du catholicos
fait la une de l’actualité lorsque les taliban les de Bagdad. Le nestorianisme connut un grand
ont fait exploser. Un important monastère fut succès auprès des tribus türk et mongoles.
aussi découvert à Adjina Tepe, dans le Sud du eAu XI siècle, les Kereit et les Naïman se
converTadjikistan. En Ouzbékistan, c’est autour de tirent, et, quand les missionnaires du Moyen
Termez, au sud du pays, que le bouddhisme a Age se rendirent à la cour des khans, ils furent
laissé les traces les plus nombreuses. stupéfaits de rencontrer un si grand nombre de
w manichéisme. Après l’assassinat de Mani, chrétiens en Orient, mais surtout ulcérés qu’ils
eau III siècle, les nombreux disciples de cette soient nestoriens. Les nestoriens conservèrent
enouvelle religion furent chassés de la Perse une grande influence jusqu’au XIV siècle.
Les alaouites
eIssue d’un schisme survenu au IX siècle au sein du chiisme, à l’initiative de Mohammad
eibn Nusayr, cette doctrine mal tolérée quitte le Bas-Irak au X siècle pour gagner le nord
de la Syrie. Elle s’implante ensuite dans les monts Ansarié à l’est de Lattaquié. Religion
d’initiés, hiérarchisée, longtemps persécutée par l’islam sunnite, son fonds coranique est
complété d’influences chrétiennes, babyloniennes, persanes, druzes et ismaéliennes.
Le mandat français aimant asseoir son autorité sur les minorités, il créera un éphémère Etat
des alaouites. Ce sera pour eux la première reconnaissance, même si un certain nombre
de membres de la communauté voient d’un mauvais œil cette nouvelle entité. Accusant les
Français d’appliquer le précepte « diviser pour mieux régner », ils s’opposèrent à la partition
du territoire syrien et la mise en avant par la puissance mandataire de pseudo-chefs alaouites.
En effet, les Français créent à l’époque, de toutes pièces, des cultes personnels comme celui
de Souliman, peu justifié sur le plan historique. Autrefois misérables, persécutés, sans aucune
influence politique, les alaouites vont conquérir les plus hautes sphères de l’Etat syrien en
infiltrant progressivement l’armée, seul débouché pour une population principalement rurale
et pauvre. Consécration pour cette minorité qui représente environ 10 % de la population
de Syrie : l’arrivée au pouvoir d’Hafiz al-Asad en 1970 a placé aux postes clefs de l’Etat les
membres de sa communauté. Cette concentration à la tête de l’Etat s’est traduite par des
dérives : corruption, passe-droits… Certains membres de la communauté, devenus « plus
royalistes que le roi », estiment normal de bénéficier d’avantages, comme une notation moins
sévère à l’université ou un meilleur traitement dans les structures de santé.DÉCOUVERTE
mode de vie 57
Les derviches tourneurs
Les derviches tourneurs sont une confrérie musulmane qui par des danses mystiques entre
en communion avec Dieu. Cette confrérie est divisée en plusieurs branches, la plus connue
étant sans doute celle des Mevlevi. Il existe aussi une branche appelée derviches hurleurs,
dont les membres entrent en transe au bout d’une longue période de chants ressemblant
à des hurlements. C’est le grand philosophe Mevlâna Celâdeddin Rumî, dit Mevlâna, qui,
eau milieu du XIII siècle, est à l’origine de la confrérie de derviches de Konya, conçue pour
islamiser les steppes d’Anatolie chrétienne par le chant, la danse, la transe et la poésie.
Considérée comme secte par l’islam orthodoxe (sunnite), la confrérie des derviches est
interdite en 1925 par les lois d’Atatürk. Les couvents sont fermés, mais les adeptes
continuent à pratiquer en secret jusque dans les années 1950, où une certaine tolérance
leur permet de réintégrer leurs anciens lieux de culte. Aujourd’hui, c’est surtout en Turquie,
à Istanbul et à Konya que vous pouvez assister à des cérémonies.
w Judaïsme. Des colonies juives s’installèrent soufies. Le soufi Akhmad Yasavi, qui vécut au
een Asie centrale sous Tamerlan, mais la présence XII siècle, était le père spirituel de Tamerlan.
juive remonte bien au-delà, sans doute au Il est l’auteur de poésies mystiques, les Hikmet,
eVI siècle. Ils étaient souvent commerçants ou rédigées en türk, la langue du peuple. Très répandu
banquiers, puisque l’islam interdisait l’usure, chez les tribus nomades, cet islam était empreint
ou encore orfèvres ou tisserands. Très bons de traditions chamaniques ; il s’est aujourd’hui
médecins, les juifs avaient la réputation de progressivement dilué dans l’islam populaire.
efabriquer les talismans les plus efficaces. La confrérie soufie, constituée au XIV siècle
Arminius Vambery décrit le statut surprenant par Baha al-Din Naqchband, eut un rôle
dont bénéficiaient les juifs de Boukhara au dominant dans la vie religieuse et politique de
eXIX siècle. Marqué d’un racisme déclaré, ce la Transoxiane. Grands prosélytes, conseillers
statut eut pourtant l’avantage de leur éviter des khans, les soufis contrôlaient aussi les
l’esclavage auquel étaient réduits tous les autres confédérations d’artisans du bâtiment,
charpeninfidèles : « le juif seul, reconnu “ incapable ”, tiers, céramistes, tailleurs de pierre qui édifièrent
c’est-à-dire indigne de l’esclavage, échappe de les monuments timourides ou chaybanides.
sa personne à leur rapacité, privilège qu’il doit à Les naqchbandi écrivaient en persan, la
l’aversion dont il est l’objet, mais dont le bénéfice langue des érudits, et représentaient un islam
compense parfaitement l’origine aux yeux des savant, celui des sédentaires et des bâtisseurs.
enfants d’Israël ». Par ailleurs, les juifs payaient La mystique naqchbandi se fonde sur les paroles
de fortes taxes, bien supérieures à celles des sacrées, ou « onze principes », et enseigne aux
autres Boukhares… La communauté juive de membres de la confrérie à vivre une vie
contemSamarkand comptait plus de 50 000 fidèles au plative tout en conservant leur rôle social. Ainsi,
eXII siècle. Elle est la seule communauté religieuse le principe de « la retraite dans la société » dicte
à avoir résisté à l’islam ; on recensait encore en comment « se trouver en apparence avec le
1989 quelque 37 000 juifs boukhariotes. Un très monde et en secret avec Dieu ». Les naqchbandi
grand nombre d’entre eux ont émigré à l’époque s’adonnent à la prière silencieuse, seuls ou en
de la perestroïka et, surtout, après la chute de groupe. Une pratique sans doute influencée
l’URSS, mais les quartiers juifs de Samarkand par les mystiques orientales, et qui rappelle
et Boukhara sont toujours là. les exercices respiratoires du chi gong ou du
yoga. Le naqchbandi visualise différents points w islam. Les tribus türk et mongoles étaient
restées fondamentalement animistes, même de son corps, tout en récitant mentalement
« il n’y a de dieu que Dieu », au cours d’une après leur conversion au bouddhisme ou au
prière répétitive appelée zikr, qu’il accompagne nestorianisme. De même, dans un premier temps,
d’exercices respiratoires ponctués d’apnées plus la conversion de leurs khans à l’islam avait dû
ou moins longues.être assez formelle, encore que les musulmans
bénéficiaient d’une aura particulière car leurs Il existe différents rituels soufis, comme celui
des djahri, dirigés par le cheik Adil Khan, à missionnaires étaient aussi des guerriers.
L’islam phagocyta les coutumes et les rites des Andijan, qui pratiquent la prière répétitive et la
« infidèles » et sut perdurer, en grande partie, danse extatique. Les femmes, qui sont exclues
des confréries soufies, sont les plus ferventes grâce au prosélytisme des confréries soufies.
Aujourd’hui, l’islam d’Asie centrale est majoritai- pratiquantes du culte des saints. Des nombreux
rement sunnite, métissé de croyances zoroas- mausolées de missionnaires musulmans ou
triennes, manichéennes, bouddhistes ou animistes, de cheiks soufis qui tombaient lentement en
et toujours fortement influencé par les confréries poussière, beaucoup sont aujourd’hui restaurés.mode de vie58
eComme à La Mecque, les pèlerins font trois Au XII siècle, Hassan-e Sabbah, missionnaire
fois le tour des tombeaux, mais certains ismaélien au sein de l’Empire seldjoukide, rituels paraissent plus « païens », comme cette parvint à s’emparer de la forteresse d’Alamut,
pratique qui consiste à déchirer un morceau située dans le massif iranien de l’Elbrouz.
de vêtement et à l’accrocher à un arbre en La petite principauté d’Alamut devint le centre
faisant un vœu, à passer en rampant sous de la rébellion contre le calife de Bagdad et
l’immense lutrin de la mosquée Bibi Khanum le sultan seldjoukide. Des groupes terroristes
à Samarkand, à tourner autour du gigantesque y étaient formés en vue de perpétrer des
chaudron du mausolée de Yasavi, ou encore à attentats contre les dirigeants politiques et
poser sa tête sur la pierre noire du mausolée religieux. Ainsi, en 1092, un émissaire ismaélien,
de Naqchband. déguisé en soufi, réussit à poignarder le vizir
seldjoukide Niza el-Mulk. Ces terroristes prêts w ismaélisme. Les chiites sont divisés en deux
au suicide étaient surnommés hashishi, qui groupes : les duodécimains, qui reconnaissent
signifie utilisateur de haschisch mais pouvait douze imams, et les ismaéliens ou chiites
aussi vouloir dire « irresponsable ». Ce terme septimains, qui, grâce à une généalogie
passa dans la langue française et donna le alambiquée et toujours discutée, ont continué
mot « assassin ».la lignée des imams jusqu’à l’actuel Aga Khan,
e Une autre principauté, fondée en Syrie au leur guide spirituel et 49 imam. emilieu du XII siècle, organisait des attentats Les ismaéliens doivent leur nom à Ismaïl, le
contre les croisés. L’un des princes de cet Etat, sixième imam. Ils sont considérés comme
Rashid al-din Sinan, surnommé « le vieux de la hérétiques autant par les sunnites que
montagne » par les croisés, fit assassiner le roi par les chiites. Il existe une communauté
de Jérusalem, Conrad de Monferrat, en 1192. d’ismaéliens au Tadjikistan, dans les vallées
Le dernier imam de la forteresse iranienne du Gorno-Badakhchan. Le fondateur présumé
d’Alamut capitula devant les Mongols en 1256, de la doctrine ismaélienne, Abd Allah al-Akbar
e et, en 1271, la place forte des ismaéliens de (IX siècle), enseigna d’abord en Iran, puis en
Syrie fut conquise par le sultan mamelouk Syrie, où il mourut et fut enterré.
Baybar.eDès le début du X siècle, les ismaéliens, dont
eAu XVI siècle, les communautés ismaé-le but déclaré était le renversement du califat
liennes d’Iran furent pourchassées, et seules de Bagdad, avaient tissé un réseau clandestin
quelques petites communautés survécurent, de communautés recouvrant l’ensemble du
dont celles du Badakhchan, dans le Pamir monde musulman de l’Afrique du Nord jusqu’au
tadjik. Ces ismaéliens du Pamir furent largement Pakistan. En 910, un anticalifat ismaélien fut
influencés par les khodjas du nord-ouest de proclamé en Egypte, dirigé par la dynastie
l’Inde, des marchands hindous convertis à des Fatimides, qui affirmaient descendre d’Ali
el’ismaélisme au XV siècle. Les rites de prière et de Fatima. Il devait durer jusqu’au début
e des khodjas sont loin de ceux des ismaéliens du XII siècle. Des missionnaires, souvent
originels, la mosquée est remplacée par le déguisés en marchands, étaient envoyés
djamat khona, et la littérature religieuse vers les plus lointaines terres et fondaient
est imprégnée de légendes hindouistes ou des jazira, centres régionaux autonomes
tantriques.et clandestins de développement de
En 1866, le premier Aga Khan, descendant l’ismaélisme. L’un d’eux englobait les territoires
des imams d’Alamut, s’installa en Inde et fit actuels de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan et de
reconnaître son autorité par la High Court de l’Afghanistan.
Bombay. Le troisième Aga Khan, né à Karachi, La doctrine originelle reconnaissait six prophètes
finança de multiples œuvres sociales en Inde qui avaient révélé à leurs peuples une religion
et en Afrique orientale, et attacha une attention de la Loi divine : Adam, Noé, Abraham, Moïse,
particulière à l’éducation des filles qui, chez Jésus et Mahomet ; et six initiés : Seth, Sem,
les khodjas, ne sont pas voilées. Son petit-fils, Isaac, Aaron, Simon-Pierre et Ali. La doctrine
eKarim Aga Khan, le 49 imam, est né à Genève professe le retour du mahdi, le septième imam
en 1936 ; il vit la plupart du temps à Paris, et caché, Muhamad, le fils d’Ismaïl, celui qui
continue la politique d’aide au développement abolira toutes les religions, même l’islam,
et à l’éducation de son grand-père.et grâce auquel les hommes retrouveront
le paradis et la religion primitive d’Adam et w orthodoxie. L’orthodoxie n’est arrivée que
eEve, celle d’avant la déchéance des anges. tardivement en Asie centrale, au XIX siècle,
eAu X siècle, l’érudit iranien Muhammad avec la conquête russe. Les plus anciennes
al-Nasafi habilla la théologie ismaélienne de églises étaient construites en bois, et très
concepts néoplatoniciens. Il vécut à la cour peu ont résisté au temps. Persécutée sous les
de Boukhara où il convertit à l’ismaélisme le Soviétiques, la religion orthodoxe est de nouveau
Samanide Nasr ibn Ahmad et plusieurs nobles pratiquée par les Russes et les Ukrainiens restés
de sa suite. en Asie centrale.découveR te
Arts et culture
Architecture
Tout au long de la Route de la soie, vous cotoierez L’architecture musulmane
un éventail d’expressions architecturales
s’insdu Xinjiangcrivant dans différentes époques, différentes
sphères politiques, répondant à différentes Il va sans dire qu’au Xinjiang, province à
contraintes géographiques ou climatiques et majorité musulmane, les constructions sont
reflétant la maîtrise d’architectes de renom issus très fortement inspirées de ce que l’on peut
de toutes les cultures et toutes les religions. voir dans les républiques d’Asie centrale :
Des temples taoïstes du centre de la Chine aux les mosquées sont ainsi nombreuses et les
palais Renaissance de Venise en passant par l’ar- habitations principalement en torchis pour
chitecture musulmane médiévale d’Ouzbékistan supporter la chaleur du désert (sauf à Urumqi
ou les quartiers ottomans d’Istanbul, chaque bien entendu). La vieille ville de Kashgar
étape constituera une occasion de découvrir de ressemble ainsi à n’importe quelle petite ville
nouveaux espaces d’habitat et d’expression artis- arabe du Proche-Orient… Etonnant contraste
tique. Voici les principales tendances architectu- lorsqu’on vient de Pékin, siège du pouvoir
rales que vous rencontrerez en cours de route. impérial…
Mimar Sinan (1490-1588) :
le grand architecte turc
Né à Kayseri (Caesarea ou Césarée de Cappadoce) dans une famille chrétienne, Mimar Sinan
est l’une des plus importantes figures de l’histoire architecturale de l’Empire ottoman. Rares
er sont les éléments qui nous permettent de cerner ses débuts qui remontent au sultan Selim I
(1512-1520), mais on pense qu’il se serait d’abord initié à la charpenterie dans le corps des
conscrits, une unité affectée aux tâches des constructions pour la plupart militaires. C’est
dans ce contexte qu’il se fait remarquer avec le temps, solidifiant ses bases et connaissances
grâce aux nombreux voyages effectués avec l’armée. Il rejoint le corps des janissaires en
1520, date à laquelle Soliman le Magnifique prend le pouvoir. Le règne de ce sultan que l’on
retient comme l’apogée de l’Empire est également les débuts prometteurs de l’Architecte
(Mimar).Après la mort de Acem Ali, il devient architecte du palais en 1539 et garde son poste
jusqu’à la mort de Soliman. Les sultans Selim II (1566-1574) et Murat III (1574-1595) lui
conserveront leur confiance. Toutes les sources sont unanimes sur son incroyable talent et
ingéniosité, devenus le symbole de l’architecture ottomane que l’on peut toujours admirer de
nos jours. Son rôle est indéniable dans le domaine et tous ses successeurs ont été marqués
par son savoir-faire. A la demande de Atatürk, la République commande études et recherches
à son sujet, des statues apparaissent un peu partout dans le pays, son nom est donné à
l’Académie des Beaux-Arts d’Etat en 1982 et à l’université contenant cette académie. Après
une vie bien chargée, il laisse derrière lui 350 constructions dont 84 mosquées, 52 mescit
(petites mosquées sans minaret), 57 medrese (collège de théologie), 7 écoles et darülkurra
(école pour des récits de Coran), 22 mausolées, 17 imaret (hospices), 3 hôpitaux, 7 aqueducs,
8 ponts, 20 caravansérails, 35 palais et manoirs, 6 caves et magasins et 48 bains publics.
Il est fort possible que certains de ces édifices aient été accomplis par ses élèves. Son nom
est également associé au problème d’eau qu’Istanbul a connu de tout temps. A la demande
de Soliman, il réalise Kırkçe şme (Quarante Fontaines) un réseau d’une longueur de plus de
50 km où l’on trouve des digues fluviales, des tunnels, des voies de l’eau et des aqueducs.
43 millions en monnaies d’argent sont dépensés alors que le complexe de Süleymaniye
avait coûté 53 millions. C’est ici que se déroule une anecdote incroyable. Avant les travaux,
l’architecte aurait annoncé au sultan qu’il était possible de résoudre le problème d’eau de la
ville. Mais il aurait prédit que cela aurait un prix car un si bel emplacement béni des dieux ne
manquerait pas d’attirer une foule considérable… Un constat encore d’actualité ! Légende ou
réalité ? Toujours est-il que devant l’immense talent du personnage, on ne peut qu’acquiescer.aRts et cuL tuRe60
tecture sogdienne utilisant le bois et la brique Architecture préislamique
cuite, à la recherche d’une symétrie parfaite.
en Asie centrale Les décorations murales de cette époque sont
Bien peu de bâtiments du royaume de Khorezm exclusivement obtenues à partir d’une
imbricaou des Sogdiens ont survécu aux terribles ravages tion raffinée des briques. Le minaret de Kalon,
des Mongols puis de Tamerlan. Seules quelques à Boukhara, est un autre témoignage de cette
ruines plus ou moins identifiables témoignent des architecture sobre mais délicate. La ville de Khiva
styles architecturaux du royaume de Bactriane est pour sa part un témoignage vivant de
l’archiou de Sogdiane. L’un des rares rescapés de ces tecture du royaume de Khorezm, qui a diffusé son
destructions massives est le mausolée d’Ismail style jusqu’au nord du Caucase. Les maisons de
Samanid à Boukhara. Il permet d’admirer l’archi- Khiva sont dotées de grands auvents destinés
Glossaire architectural musulman
w apadana. Salle d’audience, ou salle de trône, dans les palais des rois achéménides.
w ark. Citadelle.
w dakhme. Tours du silence où les zoroastriens exposaient, jusqu’à récemment, leurs
défunts aux oiseaux de proie pour qu’ils ne souillent pas le sol.
w gonbad. Dôme ou coupole.
w Haft rang. Les sept couleurs. Le haft rang est une technique de céramique employée en
e ePerse à la fin du XII siècle et au début du XIII siècle, adoptant une large gamme de coloris.
Les pigments les moins fragiles, posés sur la glaçure, sont cuits lors de la première cuisson.
Les couleurs les plus fragiles, comme le rouge, et éventuellement les rehauts d’or, sont cuits
lors d’une seconde cuisson à plus basse température. Cette technique fit la gloire des ateliers
seldjoukides.
w Homa. Arbre de vie.
w Hypostyle. Se dit d’une salle dont le plafond est soutenu par des colonnes. Désigne
également une mosquée dont la cour est entourée de portiques soutenus par des colonnes.
w iwan (eivan). Salle voûtée quadrangulaire d’origine iranienne. Cette pièce voûtée est
grande ouverte d’un côté par un arc brisé, donnant sur la cour de certaines mosquées.
w minaret. Tour d’une mosquée, du haut de laquelle le muezzin lance les appels à la prière
quotidienne.
w minbar. La chaire de prédication à degrés d’une mosquée, placée à droite du mihrab, du
haut de laquelle l’imam prononce le prône lors de la prière solennelle du vendredi.
w mihrab (mehrab). Niche creusée dans un mur à l’intérieur des mosquées indiquant la
direction de La Mecque (qibla), vers laquelle se tournent les fidèles lors de la prière.
w mosaïques. Magnifiques habillages de mosquées sous forme de briques émaillées aux
étonnants décors géométriques formant de véritables « tapis ornementaux » aux semis
de fleurs ou feuilles stylisées, aux plumages de paon, aux longues frises où courent les
inscriptions dessinées par les plus célèbres calligraphes du pays.
w muqarna. Trompes d’angles qui permettent de passer du carré au cercle dans l’architecture
islamique.
w nakhl. Catafalque cérémonial ou plate-forme de procession portable pour le takieh
(théâtre en plein air).
w Pishtaq. Désigne le grand portail d’entrée, souvent monumental, des mosquées.
w Qanat. Galerie souterraine de drainage aboutissant à un canal d’irrigation. Les quanats
sont aérés par des puits où l’eau se condense avant de tomber dans le canal.
w t épé (ou tappeh). Colline artificielle formée par la continuelle alternance de destructions
et de reconstructions d’édifices superposés d’une cité ancienne (Tépé Sialk, Tépé Hissar).
w Ziggourat. Tour à étages de la forme d’un temple pyramidal, comportant une série d’étages
sur un plan au sol carré ou rectangulaire. Apparue déjà chez les Sumériens, la ziggourat faisait
partie du complexe sacré en Mésopotamie. La tour de Babel était probablement une ziggourat.DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 61
à lutter contre la chaleur et ne comportent pas dans les coupoles et les zones de transition,
de séparation entre les quartiers des hommes mais aussi sur certains chapiteaux et dans des
et ceux qui sont réservés aux femmes, contrai- voûtes.Sur le plan des matériaux utilisés, la terre
rement à l’architecture traditionnelle du cuite prédomine avec des briques décorées et
reste du pays. Les sculptures sur bois, très des éléments purement décoratifs, comme
les carreaux de revêtement en céramique. présentes à Khiva, sont également un héritage
de la tradition architecturale de Khorezm, qui a Le hazerbaf, littéralement « mille tissages »
en farsi, permet un travail sur le contraste d’ailleurs imprégné les monuments construits
entre brique glaçurées (enduit ou préparation quelques siècles plus tard à Khiva sous l’influence
musulmane. Les mosquées y sont en effet dotées donnant à certaines matières un aspect vitrifié
ou glacé) et non glaçurées. On retrouve essen-d’un auvent surmonté d’un toit plat, rappel de
l’architecture locale. tiellement cette technique dans l’architecture
ilkhanide et timouride. Les briques peuvent
également dessiner des mots en calligraphie Architecture timouride
coufique. La mosaïque de céramique est, quant
en Asie centrale à elle, assez représentative de l’art timouride.
Cette technique extrêmement délicate sera L’époque de Tamerlan et de ses successeurs a
remplacée sous les Safavides par celle de la constitué l’apogée de l’architecture islamique
en Asie centrale et au-delà. Les monuments cuerda seca.
de Tamerlan, que l’on peut notamment admirer
à Samarkand et à Turkestan au Kazakhstan, L’architecture gréco-romaine
sont caractérisés par leur monumentalisme, à Istanbulleurs multiples minarets, leurs céramiques
L’époque grecque a laissé à la Turquie les archi-polychromes et l’utilisation fréquente de doubles
tectures monumentales des villes d’Ephèse, dômes. Cette architecture timouride a inspiré
d’Antioche ou de Pergame, trésors de la Grèce l’école architecturale moghol, en Inde, ainsi que
antique. Sous la domination romaine, l’héri-celle des Safavides et des Ottomans.
tage grec est largement conservé, même si les
colonies romaines d’Asie Mineure conservent Architecture religieuse chiite en Iran aussi les empreintes monumentales d’un
Les mosquées dans le pays respectent un plan art romain au service du pouvoir impérial.
espécifique dit iranien. Il apparaît au X siècle Cependant, de la Constantinople impériale
avec la dynastie seldjoukide et se caractérise romaine, bâtie en 330 par l’empereur Constantin
par l’emploi d’iwans, d’un pishtak et une salle (et ses successeurs) à l’image de Rome, il ne
de prière sous coupole. Les iwans – hall voûté reste presque aucun vestige visible, la
quasiavec une façade rectangulaire ouverte par un totalité étant cachée sous la ville d’Istanbul (le
grand arc – naissent dans le monde iranien, palais impérial romain se trouve par exemple
sous la dynastie sassanide (224-642), bien avant sous la mosquée Bleue). Cependant, quelques
l’arrivée de l’islam. Généralement, les cours des éléments épars de l’âge romain sont encore
mosquées en comportent quatre disposés en visibles à Istanbul.Tout d’abord, bien sûr, ce
croix. Le pishtak, également d’origine iranienne, chef-d’œuvre architectural qu’est la basilique
constitue en fait un portail formant une avancée, Sainte-Sophie fondée par Constantin, avec
souvent surmonté de deux minarets et ouvert sa monumentale voûte de brique de 55 m de
par un grand arc. La mosquée royale à Ispahan hauteur et 31 m de diamètre. Elle fut
reconsereste l’un des plus beaux témoignages de plan truite par Justinien au VI siècle et transformée
iraniens connus. Les architectes islamiques ultérieurement par les Ottomans. Près de la
utilisent par ailleurs deux types de supports : basilique Sainte-Sophie se trouve encore
eles piliers et les colonnes. la citerne Basilique, du VI siècle également,
Côté décoration, la céramique, la sculpture, dont l’immense voûte de briques est soutenue
la peinture, la mosaïque sont quelques-unes par 336 larges colonnes corinthiennes.Parmi les
des techniques les plus couramment utilisées. autres réalisations intéressantes de Constantin,
Certains éléments architecturaux ont également il faut également mentionner la colonne qu’il
une vocation ornementale. Un élément assez avait fait ériger au centre du forum et qui était
caractéristique du monde islamique, encore une composée des vestiges de statues religieuses
efois né en Iran au X siècle, illustre l’importance juives, chrétiennes et grecques, comme un
des éléments architecturaux à vocation déco- symbole d’union. La ville garde aussi les vestiges
rative : le muqarna, également appelé « stalac- de l’hippodrome romain, fidèle réplique du Circus
tite ». Il s’agit en fait de petites niches associées Maximus de Rome, et de l’aqueduc Bozdo
ğangéométriquement et formant une composition Valens, construit en 368 et qui fournissait l’eau
en trois dimensions. On les trouve fréquemment aux palais byzantins puis ottomans.aRts et cuL tuRe62
eLes murailles de Théodose II (V siècle), s’étirant Dolmabahçe sur la rive européenne du Bosphore.
le long de la mer de Marmara jusqu’à la Corne Ouvert sur l’extérieur par une seule grande porte,
d’Or, ont remplacé celles de Constantin ; le palais comporte trois cours, des jardins, un
construites de pierres et de briques, elles harem et un pavillon abritant des reliques du
témoignent de l’architecture romaine militaire. prophète Mahomet.
La ville fortifiée était à l’époque organisée autour
d’une artère principale, la mésé. L’architecture Les tendances architecturales
byzantine est surtout religieuse, marquée par
en Egyptele christianisme. Son apport principal réside
dans la basilique à charpente, agrémentée de la w style copte. Les églises du Vieux-Caire
coupole dès l’époque de Justinien. Cet empereur eont été construites du IV siècle, avec la
donnera une formidable impulsion à l’architec- eforteresse de Babylone, jusqu’au XIX siècle.
ture byzantine. Aujourd’hui, les seules églises Les monastères du Wadi Natroun ainsi que
byzantines qui restent à Istanbul sont en fait les autres monastères de Haute-Egypte sont
celles qui ont été transformées en mosquées remarquables à leurs murailles défensives en
durant l’époque ottomane. De l’époque de pisé, fermées de petites portes. A l’intérieur,
l’alliance entre Gênes et Byzance, ayant pour les bâtiments conventuels sont bâtis du même
but de reprendre la ville aux croisés (1261), il
matériau et protégés des intempéries à la chaux.
reste le quartier Galata, avec sa tour éponyme
w style fatimide. On le dit le plus raffiné des très connue, autrefois appelée la tour du Christ.
styles architecturaux arabes. Il est sans aucun Le quartier de Galata ressemble donc fort à une
doute l’un des plus originaux. Les Fatimides ville occidentale, avec ses maisons en pierre et
font de leur art un moyen de prosélytisme ses rues parallèles.
chiite : il est donc étonnant, surprenant,
resplendissant. Les grandes mosquées qu’ils L’architecture ottomane à Istanbul construisent au Caire utilisent des décors en
Aujourd’hui encore, Istanbul reste la ville des stuc, des boiseries travaillées, des insertions
sultans, de leurs palais et des innombrables d’ivoire, d’os. Leurs mosquées sont soutenues
mosquées. Dès son arrivée, Mehmet II fait de colonnes fines, comme à Al-Azhar ou à
construire deux édifices centraux pour faire Al-Salih Talaï, remarquable par son portique
de la ville une capitale ottomane. Tout d’abord, extérieur. Le dôme en melon du mausolée de
la mosquée Fatih, qui abrite le mausolée du Sayyeda Ruqaya est également spécifique à
sultan ainsi que des bains, un hôpital et une cette période. Le coufique fleuri est choisi pour
bibliothèque (centre de la vie religieuse et les inscriptions. On y reconnaît les mentions
intellectuelle), puis le marché couvert appelé d’Ali et de ses deux fils.
Bedesten, qui aujourd’hui se trouve au centre w style ayyoubide. On reconnaît ce style
du Grand Bazar d’Istanbul et qui tenait lieu de
éphémère à deux déclinaisons : l’une militaire,
quartier des affaires d’Istanbul. Mais l’apogée
l’autre civile. C’est en effet le style des murailles ede l’art ottoman se situe au XVI siècle, sous le
de l’enceinte nord de la citadelle, de même que le
règne de Soliman le Magnifique. Mimar Sinan
mur reliant Le Caire fatimide à la citadelle, le long
(1489-1588), son architecte fétiche, est le plus
du Dar el-Ahmar. La pierre est de mise, extraite grand architecte ottoman. Fortement inspiré
des carrières du Moqqatam ou de réemplois
par la basilique Sainte-Sophie, il fait bâtir la
de petites pyramides du plateau de Giza. L’art mosquée de Beyazıt II, celle de Süleymaniye
civil mélange pierres taillées et briques, comme et de Şehzade dans la capitale ottomane.
pour le mausolée de Shafii, dans le cimetière
Le plan central utilisé au cours des siècles
sud : l’intérieur est l’expression du meilleur de précédents est ici révolutionné par la coupole,
l’art ayyoubide avec ses voûtes colorées et ses complétée par des minarets extérieurs qui
mouqarnas, ces célèbres ornements alvéolés en s’élèvent dans le ciel et allègent les édifices
stalactites. On les trouve aux angles de certaines monumentaux. Dans l’architecture ottomane,
voûtes et elles permettent de passer d’un volume
seules les constructions religieuses sont bâties
carré à un volume circulaire. On note aussi en pierre, symbole de leur intemporalité, alors
la mosquée de Baybars dans la rue Al-Zahir.que les édifices civils sont souvent faits de
w style mamelouk. L’affirmation du style matériaux plus périssables. Néanmoins, les
palais, à l’image d’un pouvoir éternel, sont mamelouk est faite avec Nasir ibn Qalaoun et
construits en dur et modifiés par chacun des Barqouq. Ces deux sultans imposent le style
sultans. Le palais de Topkapı, labyrinthe de dans leur cité avec le mausolée de Qalaoun
bâtiments bâti sur le lieu de l’antique Acropole, où apparaissent des plafonds à caissons
eest le symbole du pouvoir ottoman du XV au peints, des mosaïques de nacre de marbre.
eXIX siècle, avant la construction du palais de Le Khangah de Baybars est exemplaire pour 


DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 63
les figures géométriques que l’art mamelouk a el-Din el-Dhahabi en est une pure expression ;
développées pour l’ornement de ses bâtiments. les plafonds à caissons décorés et peints se
Les Mamelouks utilisent de plus en plus la développent, alternant calligraphie et motifs
géométriques. La mosquée de Soleiman Pacha, calligraphie naskhi sur les mosquées, et
dans l’enceinte sud de la citadelle, est un des notamment à l’entrée de celles-ci, indiquant
joyaux du premier style ottoman. Les Ottomans, la date de leur érection. La coupole richement
qui avaient développé l’art de la céramique décorée de bleu et d’or de la mosquée du sultan
d’Iznik – un art qui était à l’origine un essai Barqouq maîtrise pleinement l’art des motifs
malheureux de copie de la porcelaine chinoise floraux. Le raffinement de l’art mamelouk dénudé
dont les Ottomans étaient friands, et qui se trouve dans la mosquée du sultan Hassan,
atteindra malgré tout une rénommée propre –, où les arches à cintres donnent une élévation
l’exportent au Caire à la mosquée Bleue ou Ag particulière à cette mosquée qui, à l’instar
Sunqur dans le Darb el-Ahmar. On y reconnaît des autres monuments mamelouks, s’élance
les pins, les œillets et les tulipes qu’aimaient les plus vers le ciel que les mosquées fatimides
Ottomans. L’alternance de pierres de différentes moins hautes et plus étalées. Les constructions
couleurs, façonnées de manière complexe mameloukes sont aussi ornées d’écus ronds, la
comme pour l’arc cintré du sabil Adb el-Rahman première héraldique de la région. Si l’on veut
Kathkuda, est représentative du raffinement aussi s’émerveiller de la splendeur mamelouke,
recherché et des prouesses architecturales de la madrassa de Qaïtbay, dans le cimetière nord,
l’époque. Les deux maisons Kiridliya et Amna
est exemplaire de l’emploi de marbres, bois,
Bint Salim que Gayer Anderson a habitées et
vitraux ; à Alexandrie, c’est lui qui a construit la
décorées sont aussi de style ottoman ; les
forteresse gardant le port. Enfin, la wakala du
moucharabieh qui cachent ses fenêtres sont
sultan Ghouri et le palais de l’émir Taz parfont
remarquables de ces avancées en surplomb de
le tour de l’art mamelouk.
la rue qui permettaient aux femmes d’observer la
w style ottoman égyptien. Les Ottomans rue sans être vues. La mosquée de Mohammed
se distinguent par différents styles sur Ali, dans la citadelle, est de pure inspiration
quatre siècles. Leurs premières constructions turque comme l’indiquent ses minarets effilés
sont proches du style mamelouk dont on et sa grande coupole. Il construit le nymphée du
voit certains intérieurs dans les tableaux palais de Choubra qui est l’un des monuments
orientalistes de Gérôme. La maison de Gamal les plus romantiques du Caire.
Artisanat
Que rapporter d’un voyage sur la Route de Mongolie
la soie ? De la soie bien sûr, on en trouve
L’artisanat mongol descend, en partie, tout
d’excellente qualité en Chine à Xi’an ou Hotan,
droit de la confection de vêtements à base de
en Ouzbékistan à Marghilan ou Boukhara, en
la laine de mouton. Beaucoup sont réalisés en
Azerbaïdjan à Sheki… Mais tout au long de la
feutre. Ce dernier est obtenu en travaillant la
route mythique, on trouvera d’autres produits
laine selon un processus ancestral. Certains légendaires comme le jade de Hotan, le savon
artistes locaux s’en servent même pour la toile de
d’Alep, les tapis de Tabriz ou encore des
céraleurs tableaux. Les artisans mongols proposent miques, de la vannerie ou de la marqueterie, des
ainsi d’excellents chaussons, pulls ou bonnets.
panneaux brodés… Le choix est si vaste que
Bien souvent, les produits mis en vente par les
votre valise n’y suffira certainement pas. Voici
nomades sont 100% naturels. La Mongolie est
une petite présentation des meilleurs produits
également très connue pour son cachemire.
artisanaux par pays, tout au long du chemin.
Deuxième producteur mondial de cette matière
convoitée, elle confie bien souvent à des
entreChine prises nationales, le soin de confectionner des
Les possibilités de souvenirs sont innombrables pulls, bonnets, gants, robes, gilets et autres
en Chine. Que ce soit de magnifiques plats ou accessoires. Enfin, les musiciens prendront
meubles laqués, des calligraphies de taille un malin plaisir à découvrir les instruments
plus ou moins importante, des bijoux en jade, traditionnels. Les luthiers locaux font preuve
des porcelaines magnifiquement ciselées ou d’un grand savoir-faire, surtout lorsqu’il s’agit de
d’antiques instruments de musique traditionnels. s’attaquer à l’instrument national, le moriin khuur.
Au Xinjiang, les grandes spécialités sont les Pour certains, qui souhaitent garder un souvenir
tapis et les couteaux (et ils coupent vraiment original de leur voyage, cet instrument peut être
très très bien)… perçu comme une très belle sculpture en bois.aRts et cuL tuRe64
Les jeunes mariées étaient couvertes de bijoux. Asie centrale
Diadème couvrant la coiffe de soie, elle-même
w ikat ou khan atlas. Le souvenir par ornée de pendentifs, bracelets, larges boucles
excellence ! Au siècle dernier les becassab d’oreilles, anneaux pour le nez, collier, amulettes
et les khan atlas de la vallée de Ferghana, de et pectoral. Un dicton est célèbre en Asie
Samarkand et de Boukhara étaient l’une des centrale : « Quelle est la plus belle mariée ? –
marchandises les plus prisées des marchands Celle qui ne peut se déplacer seule car elle est
russes. Après la révolution et l’arrivée des trop chargée de bijoux. »
bolcheviques au pouvoir, les femmes « libérées » w tapis. Les tapis ont parfois été nommés
ainsi que les artisans étaient plus utiles dans d’après leur lieu d’origine, mais ils portent
les champs de coton que devant les métiers
encore plus souvent le nom de la ville où ils
à tisser. Cet artisanat fut donc interdit, et les ont été vendus. C’est le cas des boukhara,
techniques ancestrales furent presque perdues.
qui se vendaient au bazar de la ville du même
Il fallut attendre les années 1950 pour que les
nom, mais provenaient en général des tribus
Soviétiques relancent la production des soieries turkmènes. Boukhara était en effet l’un des
de façon industrielle dans la vallée de Ferghana.
plus grands centres de vente de tapis d’Asie
Aujourd’hui, il existe à nouveau des fabriques centrale. La confection des tapis est réservée aux
artisanales (dont celle de Yodgorlik à Marghilan
femmes et aux jeunes filles. Les techniques se
et du Tim Abdullah Khan à Boukhara qui utilisent
transmettaient de mère à fille. L’enfant apprenait
les techniques traditionnelles de fabrication et à tisser dès l’âge de 8 ans, et on considérait qu’il
vendent leur production). Les tissus sont faits à
fallait vingt-cinq années d’expérience pour devenir
la main, les fils de chaîne sont colorés suivant une tisserande accomplie. La couleur rouge,
un motif floral stylisé obtenu par réserves de symbole de la fertilité et de la prospérité, était
ligatures avant le tissage. Les motifs des khan
la plus utilisée, non seulement pour sa valeur
atlas sont inspirés de symboles ancestraux, à la symbolique, mais aussi parce que la garance,
fois géométriques et floraux, censés protéger du
colorant naturel, pousse en quantité en Asie
mauvais œil : tulipes, poivre, pavots, papillons, centrale. Le décor était composé d’un champ
queues de paon ou encore scorpions. central, en général à médaillons, et de bordures.
w céramique. C’est sous les Timourides que Les motifs géométriques sont propres à une région
l’art de la céramique a atteint son apogée. ou une tribu au Turkménistan, ce qui permet aux
Lors de ses conquêtes, Tamerlan épargnait spécialistes d’identifier leur provenance d’un
les meilleurs artisans et les ramenait à seul coup d’œil. Les tapis les plus anciens ne
Samarkand, où ils venaient grossir les rangs possédaient jamais plus de trois bordures, mais
edes bâtisseurs. La nécropole de Shah-i-Zinde, au XIX siècle les tapis pouvaient avoir jusqu’à
à Samarkand, est la plus éclatante illustration douze bordures. La qualité des tapis baissa
edes compétences et des innovations de ces dès la fin du XIX siècle avec l’apparition des
artisans : tuiles émaillées polychromes, motifs colorants à l’aniline et l’augmentation du serrage
peints sur ou sous la glaçure, mosaïques de obtenu en tassant la trame et le velours, et non
fines pièces de céramique glaçurée taillées au en utilisant des fils plus fins. Les tapis perdaient
ciseau, ou encore terracotta moulée, sculptée ainsi la richesse des coloris naturels et leur
puis émaillée. Les secrets de fabrication et souplesse. Les nomades devenant sédentaires
de glaçure étaient transmis de père en fils, et et agriculteurs, la production a diminué et les
chaque région possédait ses couleurs et ses traditions familiales se sont perdues, les motifs
motifs. Les couleurs et les motifs des plats en symboliques ont progressivement été remplacés
céramique proposés aujourd’hui par les artisans par des motifs décoratifs. Le Turkménistan reste
à Gijduvan, près de Boukhara, ou à Rishtan, en néanmoins le pays produisant les plus beaux
vallée de Ferghana, rappellent les coupoles et les tapis d’Asie centrale. La production mécanisée
frises décoratives des monuments timourides. favorisée par les Soviétiques y a largement été
remplacée par un retour à la tradition du tissage w Bijoux. Les femmes du khan pouvaient
à la main.être répudiées à tout moment et, comme les
nomades, elles portaient donc leurs richesses w shyrdak. Ces tapis de feutre constituent
sur elles : plusieurs robes et manteaux enfilés la principale production artisanale kirghize.
les uns sur les autres, mais aussi leurs bijoux, Non seulement vous en trouverez dans tous
qui étaient censés les protéger. Les bracelets, les magasins de souvenirs, mais il vous
boucles d’oreilles, diadèmes et pectoraux étaient sera également très facile d’assister à une
en argent ciselé, dorés à l’or fin et incrustés de démonstration des techniques de fabrication,
pierres semi-précieuses comme la cornaline, soit au détour d’un chemin si vous avez la
la turquoise, le corail, ou encore de perles et chance de rencontrer une femme se livrant
de rubis. à l’exercice, soit en vous adressant à un DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 65
organisme touristique local qui saura vous majorité des tapis. La seconde, dite du point tissé
orienter vers les meilleures adresses. Attention (plus rare), conduit à un résultat plus sec mais non
néanmoins car, avec l’essor du tourisme, les moins esthétique ou résistant : les kilims. Autre
démonstrations de fabrication de shyrdak, élément à prendre en considération le nombre de
tout comme l’organisation sur commande de nœuds au centimètre carré. A partir de cinquante,
oulak-tartych, ne sont pas toujours à la hauteur la qualité est normalement au rendez-vous. Pour
des attentes. Et il vaut mieux, parfois, se laisser les non-initiés, un simple coup d’œil aux motifs
servir par la chance ou renoncer à voir une figurant au dos du tapis suffira à évaluer s’il s’agit
chose plutôt que d’assister à un exercice sans d’un travail mécanique ou artisanal.
saveur pratiqué à la chaîne pour les touristes.
w Panneaux et tissus brodés : suzani, paliak, Turquie
gulkurpa. Les femmes passaient des années
w t apis. La fabrication de tapis est une tradition entières à broder d’immenses panneaux de
artisanale anatolienne dont la technique est tissus. Elles travaillaient de longues bandes
transmise de génération en génération, par le qu’elles assemblaient par la suite. Les points
biais des femmes, depuis des siècles. Pièces de broderie les plus courants étaient le bosma
maîtresses des dots des jeunes filles, les tapis (point satin), le yurma (chaînette), l’iroki (point
jouent un rôle social capital car ils sont tissés de croix) et le khamdouzi (point satin double).
et noués collectivement. Partie essentielle du A l’origine, les suzani et les gulkurpa étaient
mobilier du clan nomade, les tapis sont par confectionnés pour recouvrir le lit des jeunes
la suite devenus éléments de décoration pour mariés et constituaient les pièces indispensables
les palais impériaux et supports de prière de la dot qu’apportait la femme à son mariage.
pour les lieux de culte musulmans. Ils sont Par la suite, ils furent utilisés comme panneaux
encore aujourd’hui utilisés massivement, à muraux. Les symboles représentés variaient
la ville comme à la campagne, toutefois leur suivant les régions, mais avaient toujours un
production ne suit plus les traditions mais plutôt rôle protecteur. Sur les couvre-lits des jeunes
les commandes passées et les fluctuations du mariés, l’arbre de vie était souvent représenté,
marché. Récemment, le gouvernement a mis en accompagné d’un coq : l’arbre était symbole de
place un programme pour préserver et réactiver fertilité ; et le coq, celui qui annonce le soleil, la
fin des ténèbres, et repousse les esprits malins. les techniques traditionnelles de fabrication des
tapis turcs. D’ailleurs, les pièces que l’on trouve Un autre symbole se retrouve fréquemment dans
les oï-paliak : le cercle, symbole zoroastrien de dans les boutiques spécialisées d’Istanbul sont
généralement de très bonne qualité. Pour le l’univers, inscrit dans un rectangle. De même
que pour les tissus ikatés, on retrouve dans folklore, des femmes avec un métier à tisser
les panneaux brodés tout un bestiaire stylisé sont souvent installées à l’entrée des magasins
afin que le touriste puisse se rendre compte d’animaux protecteurs contre le mauvais œil :
serpents, scorpions, grenouilles… de toute la minutie et la patience qu’exige la
fabrication d’un tapis. Utilitaires ou décoratifs,
les tapis se divisent en deux grandes catégories : Iran
le tapis noué (halı, kelle, sedir, seccade, namazlı
e ew tapis. Entre le XVI et le XVII siècle, plusieurs pour la prière, yastık) et le tapis tissé (kilim, zili,
centres émergent dans l’ensemble du pays sumak ou cicim). Ils peuvent être en laine, en
comme Tabriz, Kashan, Ispahan, Kerman et coton ou en soie.
Herat aujourd’hui situé au Pakistan. Finesse du w epices. A Istanbul, bien sûr, ne manquez
dessin, richesse des coloris et dextérité manuelle
pas de faire un tour dans le marché aux épices.
suscitent l’admiration. Tabriz développe ainsi
Tout juste moins touristique que le Grand Bazar,
son propre style avec le célèbre médaillon
mais où les parfums des épices et des pistaches
reconnaissable entre tous. Sa gamme des
grillées nous emmènent irrésistiblement vers couleurs englobe douze à quinze tons différents,
un Orient légendaire. On trouve de tout sur les
avec une préférence pour les bleus et rouges
étals : curry, safran, poivre, cannelle… Pour soutenus. Parallèlement, Kashan apportera
tous les goûts, pour toutes les bourses : un
sa touche avec de superbes tapis en soie à
souvenir idéal pour prolonger le voyage une
dominante orange, vert et jaune. Ispahan,
fois revenu chez soi.capitale de l’Empire perse sous shah Abbas I
w café turc. Immanquable, le café à la turque (1588-1629), bénéficiera de l’impulsion acquise
par son nouveau statut et produira à son tour se boit en décoction. Surtout ne portez pas l’eau
à ébullition et enlevez la casserole du feu dès de somptueux tapis en soie.
Deux techniques essentielles à retenir. que le mélange commence à mousser. Répétez
La première, dite du point noué, privilégie une l’opération au moins deux fois, puis laissez
production en velours. Il s’agit en fait de la grande reposer dans une petite tasse avant de boire.aRts et cuL tuRe66
En revanche, vous trouverez des coffrets, Egypte
des pinces à papier, des jeux d’échecs, des
w Bijoux. Aucune Egyptienne n’apparaît sans taoulas (la version égyptienne du jacquet ou
bijou. C’était ainsi aux temps des pharaons, ça du backgammon), des miroirs et même des
l’est toujours aujourd’hui, même si la qualité meubles en marqueterie de nacre, d’os et de
est différente. Les bijouteries sont légion en plastique.
Egypte. On trouve dans les souks une bijouterie w Papyrus. La technique de fabrication des
à motifs pharaoniques (cartouche à votre nom papyrus était oubliée depuis des siècles, lorsqu’un
en écriture hiéroglyphique, scarabée, Ankh, certain docteur Ragab a récemment redécouvert
clé de Seth, l’Œil…) et à motifs musulmans la méthode pour faire du papyrus un produit
(sourates, calligraphies, arabesques à la gloire commercial destiné aux touristes. Depuis, c’est
d’Allah sous forme de pendentifs, de colliers l’avalanche. Les Papyrus Institute se répandent
ou de boucles d’oreilles). A qualité égale, l’or à travers le pays et vous ne pourrez pas faire
se vend au poids et un peu moins cher qu’en 100 m sans que l’on vous propose leurs produits.
France. Selon les boutiques, il oscille entre Sachez qu’il en existe de deux sortes : ceux que
18 et 21 carats. L’argent reste le métal le plus l’on fait avec de vraies plantes de papyrus, et
utilisé, mais sa qualité est médiocre. ceux que l’on fabrique avec n’importe quelle fibre
végétale. Les premiers, seuls authentiques, sont w epices. Chaque souk a son coin à épices.
bien entendu plus chers.Facile à dénicher si vous avez du flair, sinon vous
remarquerez vite de loin les étals à la décoration w Poteries. Cet artisanat est le plus authentique
toujours très recherchée. Soyez une fois de plus et le plus traditionnel puisqu’il se pratique
quotidiennement en Egypte, aux portes mêmes vigilant ; comparez les prix et, systématiquement,
marchandez ! Vérifiez, si vous êtes tenté par du Caire, par les potiers de Foustat. Le problème
majeur présenté par ces objets est leur poids et une multitude de petits sachets aromatiques.
leur dimension encombrante. Votre choix peut se w Khayameya. Il s’agit de ces grandes toiles
porter sur des tajines s’emboîtant les uns dans
multicolores que l’on voit suspendues lors des
les autres, des lampes ajourées, ainsi que des
fêtes.
petites figurines, d’un réalisme étonnant, proches
Ces superbes pièces de tissus cousues comme
des santons de Provence. Elles reproduisent, trait
du patchwork sont très chères. Plus accessibles pour trait, la population du pays dans ses diverses
sont les coussins de la même facture, ornés de
activités : le livreur de pitas (galettes de pain),
motifs pharaoniques ou islamiques.
le vendeur de melons, le fumeur de chicha…
w marqueterie. Le bois travaillé dans sa forme La qualité est très variable d’une boutique à
pure et simple est inexistant, la matière elle- l’autre, ce qui justifie des écarts de prix allant
même ayant toujours été rare dans le pays. du simple au double.
Littérature
Personne ne met ses pas dans ceux de Marco difficilement traduisibles. Les plus patients
Polo sans avoir au moins lu quelques pages du devront apprendre à maîtriser la langue pour
Devisement du monde. Et pour ceux qui aiment pouvoir découvrir les écrits anciens.Avant le
eXX siècle, on dénombrait deux styles de litté-à se noyer dans les livres issus des pays qu’ils
rature en Chine : le classique et le vernaculaire. traversent, les temps de trajet si longs seront
La littérature classique était un ensemble de pour une fois l’occasion de parcourir de
merveiltextes anciens que les candidats au mandarinat leuses pages d’une littérature souvent méconnue
devaient connaître. Le style vernaculaire était en Occident. Entre les librairies spécialisées
quant à lui davantage pour distraire. Les romans à Paris et la bibliothèque du musée Guimet,
vernaculaires sont d’une richesse incalculable vous trouverez aisément de quoi approfondir
pour ceux qui souhaitent découvrir la Chine les thèmes littéraires que nous vous présentons
ancienne. Un des plus célèbres est certaine-succinctement ci-dessous.
ment le Roman des Trois Royaumes écrit par
Luo Guanzhong, il raconte et met en scène les La littérature chinoise batailles auxquelles se livraient la Chine lorsqu’elle
On établit la naissance de la littérature chinoise était divisée en trois royaumes (dynastie des Han).
eaux environs de 2000 av. J.-C. Même s’il est Au début du XX siècle, les premières traductions
plus aisé de trouver des traductions des œuvres de romans occidentaux firent leur apparition en
classiques de nos jours, de nombreuses œuvres, Chine. La littérature étrangère influença par
notamment des recueils de poèmes, demeurent la suite les écrits chinois classiques. Lors de DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 67
Les premiers pas de la littérature mongole
Le plus ancien et le plus important ouvrage de la littérature mongole est assurément
eL’Histoire secrète des Mongols. Rédigé au XIII siècle, probablement autour de 1240, il n’a
été retrouvé que dans sa traduction chinoise. Ce long texte comporte de nombreux éléments
de légendes, des contes et des mythes locaux, mais également des parties plus historiques,
voire totalement bureaucratiques (comme les décrets gouvernementaux de Chinggis Khaan
et de son fils Ogödeï). Rédigé à la cour d’Ogödeï, le texte sert également à entretenir le
culte de Chinggis et, par conséquent, à légitimer le pouvoir de son fils. Ainsi le fondateur
de l’Empire mongol est-il doté d’une naissance miraculeuse, et ses conquêtes et exploits
politiques et militaires sont retracés avec précision. L’Histoire secrète des Mongols reste
néanmoins un formidable témoignage de la vie nomade et de ses traditions, ainsi que de
el’organisation de la structure gouvernementale, de l’armée, des codes pénaux du XIII siècle.
l’ascension au pouvoir des communistes, la litté- du genre, et la première a été écrite en 1856.
rature chinoise cessa d’évoluer et se mua dans Le poème raconte les aventures de Manas, un
un style rigide. Elle servait à l’époque à véhiculer grand guerrier considéré comme le symbole de
les idées du parti. Après la mort de Mao Zedong la nation kirghize. D’autres récits plus mineurs
en 1976, les langues se délièrent et les écrivains sont également populaires au Kirghizistan : le
chinois commencèrent à écrire sur la pauvreté, Jayin-Bayis, le Kurmanbek et le Er Tabildi. Tous
la Révolution culturelle et tous les événements relatent les exploits de guerriers plus ou moins
choquants qu’ils avaient pu vivre. Depuis les mythiques.La langue persane, alors commune au
années 1990, une nouvelle génération d’auteurs Tadjikistan et à l’Ouzbékistan (ainsi qu’à l’Iran et
chinois semble émerger. La rapide croissance à l’Azerbaïdjan) a également donné naissance à
économique, la solitude, la drogue, la sexualité deux poèmes épiques aujourd’hui intégrés dans
inspirent cette nouvelle vague. L’auteure Zhou le patrimoine culturel des deux pays. Il s’agit du
Weihui est membre de cette nouvelle génération. Livre d’Alexandre le Grand (Iskandar-Nâmeh),
Son ouvrage Shanghai Baby, publié en 2000, a composé par le poète persan Nizami (né sur le
été un véritable succès en Chine et à l’étranger. territoire de l’Azerbaïdjan contemporain) dans
eQualifié de décadent par le gouvernement, ce la seconde partie du XII siècle. Le Livre des
elivre décrit pourtant la réalité de la jeunesse des rois (Shah Nâmeh), compilé au XI siècle par le
grandes villes. Le roman aborde les sujets de la poète persan Ferdowsi, appartient à la même
liberté et de la sexualité sans tabous. En 2000, lignée culturelle commune au monde persan.
le prix Nobel de la littérature est attribué à Gao Le poème intitulé Alpamish, formalisé à la fin
Xingjian pour son roman La Montagne de l’âme. du premier millénaire, est considéré comme
L’histoire de ce livre se déroule dans les paysages l’œuvre épique nationale ouzbèke et aujourd’hui
montagneux du sud de la Chine. célébrée en tant que telle dans le pays. Au
Turkménistan, les dastan, poèmes épiques
chantés par les bardes, ont été très importants La littérature nomade
pour la transmission de l’histoire, de la culture et et les grands poèmes épiques des traditions locales. Ils sont aujourd’hui remis
Les pays à tradition nomade possèdent tous à l’honneur en tant que symboles de la culture
un répertoire de poèmes épiques, transmis turkmène. Les deux principaux représentants
oralement. Ces poèmes maintes fois remaniés, de ces dastan qui incorporent des éléments de
souvent mis en musique, et enrichis par les la culture turque préislamique et des influences
longues improvisations du récitant, constituent musulmanes sont le Gorgut Ata et le Göroglu.
un ciment culturel commun. Ils étaient également
l’un des moyens d’éducation les plus efficaces Les grands poètes persesà une époque où la majeure partie des
popuLa littérature iranienne a partie liée avec sa lations d’Asie centrale était illettrée. Mythes
et légendes, traditions et histoire, identité et très riche histoire. Et c’est la poésie dans ce
domaine qui tient le haut du pavé. Des poètes sentiment national étaient véhiculés par ces
poèmes remis à l’honneur depuis l’indépendance. comme Ferdowsi, Khayyam, Saadi et Hafez
Le plus célèbre d’entre eux est probablement le sont entrés dans le panthéon des grandes
figures de la littérature. Après la conquête de la Manas, né au Kirghizistan aux environs de l’an
995. Treize versions de cette épopée, dont on a Perse par les Arabes dans la seconde moitié du
eenregistré plus de quatre millions de vers, étaient VII siècle, la plupart des intellectuels persans
récitées par les manaschis, bardes spécialistes se convertissent à l’islam. ‑

aRts et cuL tuRe68
La forme arabe persiste dans les premiers son côté, à l’origine de cinq chefs-d’œuvre,
diwans (répertoires poétiques) en persan, mais poèmes épiques retraçant les passions
elle est rapidement adaptée à une forme de humaines, rassemblés sous le titre de Khamsa
poésie plus légère et plus courte : le ghazal. (Quintette).
eLa poésie persane acquiert cependant ses Au XIII siècle, deux grands courants émergent :
elettres de noblesse au X siècle sous l’impulsion les poètes de cour, comme Saadi, et les poètes
de Ferdowsi, auteur du Shâh Nâmeh, épopée mystiques, comme Attar ou Rumi.
héroïque retraçant l’histoire des rois et des héros w saadi (mucharrif al‑d in) (1213-1292), né
eperses jusqu’à l’invasion arabe du VII siècle. et enterré à Chiraz (tombeau très visité), est
Ces récits légendaires épiques auront une l’auteur du Golestan (Le Jardin des Roses) et
influence considérable dans l’ensemble de du Bostan (Le Verger), recueils d’anecdotes
l’Orient. morales en prose ornée de vers. Un ensemble de
w Ferdowsi (aboul Qasim) (940-1020), né à douze recueils de poésies, ou ghazal, constitue
Tus à proximité de Machhad, s’attela durant une le diwan du poète. Dans ses poésies lyriques,
trentaine d’années à son immense œuvre de il allie fréquemment à l’expression de l’amour
50 000 vers. Amoureux de la langue perse et ou à la description de la nature les aspirations
de sa civilisation, il cherchait à redonner sens d’un mysticisme modéré. Les souvenirs et
et prestige à un peuple dominé depuis trois les impressions de voyages, plus ou moins
siècles par les Arabes, ayant imposé leur foi et authentiques, constituent la toile de fond de
leur langue à l’ensemble du territoire. Le récit ses ouvrages. La précision de sa langue et
court de la création du monde à l’arrivée des l’harmonieuse élégance de son style font
conquérants musulmans. S’y mêlent des mythes toujours l’admiration de ses compatriotes. Hafez,
empruntés à l’Inde, ou au zoroastrisme, et des un demi-siècle plus tard, perfectionnera encore
faits déjà narrés dans un Livre des rois d’origine un peu plus le genre et Jean de La Fontaine,
esassanide. Les héros du Shâh Nâmeh, comme au XVII siècle, s’inspirera directement de son
Rostam, sont encore parties prenantes de la œuvre.
culture iranienne contemporaine. L’ouvrage w Rumi (djalal ald in) (1207-1273), le plus
articulé selon trois cycles évoque au préalable célèbre des soufis connu également sous
l’origine du monde avec l’apparition des premiers le nom de Mawlana, rédigera le Masnavi,
hommes et de Jamshid, roi légendaire dont immense poème en persan. Mystique, musique
l’orgueil entraînera la chute de la Perse. et danse sont liés, conformément au rituel
Deuxième temps fort du récit, la renaissance du des derviches tourneurs auquel il appartient.
pays, incarnée par Rostam, héros mythologique Shams al-Din, inspirateur et dédicataire de ses
central. Enfin apparaissent dans la dernière poèmes, demeurera son maître lui enseignant
partie des souverains historiques comme la puissance créatrice de l’amour.
Alexandre le Grand, devenu Iskandar et intégré
ew au Xiv siècle, l’œuvre de Hafez (1320à la mythologie persane.
1368) mêlera les deux courants. « Celui qui
ew Rudaki, au X siècle, témoigne également à sait par cœur le Coran », né également à Chiraz
merveille de la maîtrise acquise par les Iraniens à l’instar de Saadi, demeure la référence du
en la matière. Au cours des siècles suivants, ghazal. Privilégiant les thèmes de la poésie
les poètes mêlent les influences persanes classique persane – le vin, l’amour, les plaisirs
et arabes. Omar el- Khayyâm (1047-1122) de la nature et le mystère qui gouverne le destin
demeure, avec Ferdowsi et Saadi, l’un des de l’homme –, Hafez établira un parfait équilibre
trois plus grands poètes persans. Sensualiste entre hédonisme et soufisme, profane et sacré,
et controversé, son amour de la vie et son éléments terrestres et célestes. Ses poèmes
absence d’espoir dans l’au-delà susciteront témoignent également d’une passion pour sa
l’ire des plus conservateurs. Il célèbre dans ses ville natale où il passa toute sa vie. Après de
poèmes épigrammatiques (Roubayat), proches brillantes études en langue et littérature arabes
des quatrains, la jouissance immédiate de la vie. et en théologie, il débutera sa carrière comme
La brièveté du quatrain oblige le poète à formuler enseignant dans une madrasa. En 1368, il
sa pensée aussi précisément que possible. Avec rassemble ses poésies en un diwan. Talentueux,
une concision saisissante, il exprime l’angoisse il est invité à la cour des princes. Hafez a
causée par l’impuissance à déchiffrer l’énigme conservé, tout au long des siècles, une large
de l’univers. Son tombeau, situé à Nishapur audience et une autorité incontestée auprès de
au nord-est du pays, fait toujours l’objet d’une ses compatriotes et dans l’ensemble du monde
grande vénération. oriental. Remarquable connaisseur et interprète
w nezami (1141-1209), auteur d’épopées de l’âme iranienne, il bénéficie toujours d’une
romanesques influencées par le soufisme incroyable aura. Son tombeau à Chiraz continue
(Les Amours de Layla et de Majnun), est, de d’attirer les foules.69
Étal de vente de pains traditionnels au bazar de Samarkand.
Marionnettes aux couleurs locales à Boukhara.
Porte peinte d’un habitat traditionnel ouIghour à Turpan.
© ALAMER - ICONOTEC © JEFF JONES – ICONOTEC © PATRICE ALCARASaRts et cuL tuRe70
Médias locaux
Histoire de ne pas occulter les sujets qui fâchent, dont les Chinois sont de plus en plus friands,
autant dire que le thème des médias, sur l’en- autant qu’il le sont d’Internet, qui connaît dans
semble de la Route la soie, ne peut qu’être abordé tout le pays un développement fulgurant,
permetavec des pincettes. De la Chine à la Syrie en tant à de nombreux Chinois d’accéder à des
informations venant de l’extérieur du pays. passant par l’Iran, le Turkménistan ou
l’Ouzbékistan, l’ensemble des destinations de ce La distribution de la presse internationale est
guide est plutôt mal classé en terme de liberté en revanche très limitée. On la trouvera dans
quelques hôtels haut de gamme et dans quelques de la presse et de l’information. Sur 180 pays
classés en 2014 par Reporters sans Frontières, librairies spécialisées de la capitale.
eon retrouve le Turkménistan à la 178 , la Syrie
e e eà la 177 , la Chine à la 175 , l’Iran à la 173 et Asie centraleel’Ouzbékistan à la 166 . Seul le Kirghizistan fait
e w Le Kirghizistan ne compte que trois chaînes figure de bon élève à la 97 place. Il est à noter que
de télévision et quelques journaux, concentrés la situation ne tend pas à s’arranger, puisque tous
dans la capitale Bichkek. Il existe une presse ces pays ou presque, mis à part le Kirghizistan,
d’opposition mais dont les journalistes sont sans sont en baisse dans le classement par rapport
cesse harcelés, si ce n’est pire ! Quoi qu’il en au classement 2013. La Turquie est elle aussi
e soit, le directeur de la télévision kirghize demeure en chute libre depuis notre dernière édition (154
e nommé par le président et obéit aux ordres. Tous au lieu de 138 en 2010). Vous n’aurez pas
les médias végètent faute de moyens.plus envie d’ouvrir un journal en Egypte ou au
e eLiban (respectivement 159 et 106 ). Du côté du w en ouzbékistan, tout est également contrôlé
Caucase, ça va « un peu mieux » hors d’Azer- par l’Etat, mais on trouvera un peu plus de
e ebaïdjan (160 ) avec la Géorgie (84 ) et l’Arménie variétés avec des chaînes spécialisées qui se
e(78 ). Bref, vous économiserez du temps et de sont récemment développées, consacrées au
l’argent en n’achetant pas votre journal du matin ! sport, à la musique ou au business. On capte
Attendez plutôt de retrouver la presse hexago- également les chaînes russes. La presse est
enale. La France ne pointe qu’à la 39 place du totalement sous le contrôle du président Islam
classement RSF mais demeure effectivement le Karimov, ou de sa fille Gulnara Karimova.
pays le mieux noté pour l’ensemble de ce guide. w même bilan au turkménistan, où les
D’une manière générale, à part en logeant dans
journaux comme les chaînes de télévision
des hôtels un peu plus haut de gamme que la
se limitent à un travail de propagande et de
moyenne, où vous pourrez capter France 24 ou
glorification du président. Pour des informations
CNN, vous ne visionnerez donc que les chaînes libres sur l’Asie centrale, on consultera les sites
officielles, solidement contrôlées par les Etats,
d’opposition www.fergana.ru – www.eurasia.
où les informations sont savamment filtrées et
net (ce dernier couvre également l’actualité de
orientées. En général, vous trouverez toujours l’Azerbaïdjan, de la Turquie et de la Mongolie).
une chaîne d’information et une chaîne de
variétés diffusant à longueur de journée musique
Iranet talk shows interminables.
Petit tour de ce que vous pourrez voir à la Il existe quatre chaînes de télévision en Iran
télévision ou lire dans les journaux au cours (IRIB 1 et IRIN 2, 3 et 4) et une quinzaine de
de votre périple : quotidiens dont la majorité sont en anglais. Les
anglophones pourront ainsi s’instruire en lisant
Iran Daily, Iran Globe, Iran News, Iran Presse, En Chine
Iran Republic, Teheran News ou encore Teheran
La China Central Television (CCTV) gère huit
Times. Mais sans pour cela avoir la garantie
chaînes à travers le territoire, plus une chaîne d’une presse libre.
en espagnol et une chaîne en français. On pourra
également regarder CCTV News, équivalent
Turquiechinois de CNN ou RFI. China Movie et China
Television diffusent des films à longueur de Côté télévision, autant dire que les Turcs sont
journée. Côté presse quotidienne, on répertorie gâtés ! Il y a en Turquie près de 300 chaînes
dont la plupart sont de piètre qualité (et c’est un un peu plus de vingt journaux chinois. L’ensemble
est solidement contrôlé par le pouvoir surtout euphémisme !). Heureusement, on ne peut pas
toutes les capter sur l’ensemble du territoire. Il depuis que les ouïghours du Xinjiang s’agitent.
y a quelques chaînes de qualité, comme NTV et Le fait marquant de ces dernières années côté
médias est l’apparition d’une presse « populaire » CNN-Türk, qui retransmettent l’information en DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 71
continu sans trop parler des chiens écrasés.On presse internationale, il est assez facile de
trouve également de nombreux journaux d’assez se procurer les journaux français, allemands,
bonne qualité : Hürriyet, Cumhuriyet, Sabah, italiens, anglais et espagnols (avec une journée
Fanatik (sport), Radikal. Quelques journaux de décalage). A Istanbul, vous les trouvez partout
sont en arménien (Jamanak, le plus ancien dans les kiosques de Beyo ğlu et des quartiers
journal de Turquie, Argos, Marmara) ou en nord et assez facilement à Sultanahmet et vers
grec (Apoyevmatini, Hera). Le magazine Time les gares d’Asie et d’Europe. C’est plus difficile
Out a une section anglaise et renseigne sur en revanche pour les journaux suisses, belges
les spectacles et concerts, entre autres. Côté et canadiens.
Musique
seulement. Le statut des artistes et musiciens En Chine
était peu gratifiant, puisque jusqu’en 1723 les eJusqu’au début du XX siècle, l’histoire de la
musiciens de profession (à l’exclusion de ceux
musique en Chine ne connaît que peu de
changequi accompagnaient les processions lors des
ments notables. Rituelle jusqu’à la dynastie Tang
mariages et des enterrements) étaient
consi(qui marque l’âge d’or de la poésie chinoise),
dérés comme des beijian (vils) et inscrits sur un
elle conserve un aspect immuable et reflète
registre du cens spécial qui leur interdisait de se l’image des lettrés confucéens. L’apparition de
présenter aux examens mandarinaux jusqu’à la ela musique bouddhique au XI siècle, à caractère
troisième génération. Le début de notre siècle
essentiellement religieux, ne modifie pas cet
marque la véritable rencontre de l’Occident et état. La musique profane, méprisée par les
de la Chine. Outre la révolution soviétique, qui lettrés, n’est que rarement mentionnée dans
provoqua la venue de nombreux artistes russes les ouvrages classiques. L’arrivée de la dynastie
en exil, les Chinois eux-mêmes partirent étudier mongole Yuan au pouvoir (1271-1368) marque
hors de Chine. Actuellement trois courants se l’essor du théâtre chinois, tandis que sous
dégagent : les adeptes de musique chinoise la dynastie mandchoue Qing (1644-1911) la
interprétée avec des instruments chinois, par théorie musicale semble marquer une pause.
exemple Liu Wenzi ; les partisans d’une occi-En effet, au lieu d’encourager de nouvelles
dentalisation de la musique chinoise à outrance, recherches, les Qing fixent en 1712 l’échelle
entre autres le compositeur Liu Duntian ; les officielle des notes. La dynastie Qing, sinisée
Chinois préférant unir les deux mondes en rapidement à l’inverse des Yuan, voit l’arrivée
rassemblant les instruments des deux cultures, des premiers pères jésuites : en 1676, le père
par exemple He Bin, Ma Shenlong. Les artistes portugais Pereira joue du clavecin en présence
de ce courant utilisent les formes d’écriture que de l’empereur Kangxi. Malgré les premiers
contacts avec l’Occident, les instruments nous connaissons en Occident (symphonies,
« barbares » restent confinés dans le palais concertos…) tout en puisant leur inspiration
impérial, accessibles à quelques privilégiés dans le folklore chinois.
Les instruments de musique en Asie centrale
Les instruments à cordes peuvent être classifiés en fonction du nombre de cordes et de
la présence ou non d’archer. Les petites guitares à deux cordes (dont la forme rappelle un
peu les banjos) sont appelées dotar au Turkménistan, dombura au Tadjikistan, Kazakhstan
et en Ouzbékistan. Celles à trois cordes sont nommées tanbur en Ouzbékistan, komuz au
Kirghizistan et setar au Tadjikistan. Une dernière catégorie d’instruments à cordes se joue
avec un archer : il s’agit du sato en Ouzbékistan, du gijak dans tous les autres pays de la
zone.Les instruments traditionnels comportent également toute une série de flûtes, droites
ou traversières. Les premières sont baptisées sibizgi au Kirghizistan, choor au Kazakhstan,
tuyduk au Turkménistan et karnay en Ouzbékistan. La version traversière est appelée
dila tuyduk au Turkménistan, qoshnay au Tadjikistan, surnay ou salaban en Ouzbékistan.
Les tambours et tambourins complètent la panoplie musicale d’Asie centrale. Le daira,
également appelé chilmanda, childirma ou dapp, est le principal instrument de percussion,
issu de la tradition chamaniste. La présence de guimbardes dans les traditions nomades du
Kazakhstan et du Kirghizistan est également un héritage du chamanisme.aRts et cuL tuRe72
A ces trois courants, il faut ajouter l’évolution La musique classique perse
des jeunes vers la musique de style karaoké,
La musique classique iranienne est largement c’est-à-dire des variétés où les mélodies sont
improvisée et organisée en une série de modes, extrêmement simplistes, mais que tout le monde
appelés dastgah. Chaque dastgah constitue un reconnaît.
système autonome, comprenant des séquences Deng Lijun, bien que décédée depuis plusieurs
appelées gusheh, courtes mélodies ayant leur
années, est actuellement la chanteuse la plus
propre identité modale. Ce sont les gusheh
populaire du continent chinois. La musique
qui sont mémorisés strictement par les
du Shanghai des années 1930 figure en
musiciens et qui forment le point de départ
bonne place dans les bars et les endroits
pour l’improvisation.
branchés.
Le répertoire se présente sous deux formes :
Des chanteurs de Taïwan, de Hong Kong ou
musique vocale et instrumentale alternant
du continent comme Zhang Xueyou, Cuijian ou
pendant les concerts. Poésie et musique sont
Wang Fei sont des stars adulées par les Chinois
liées : de nombreuses pièces utilisent les
de 7 à 77 ans. Malheureusement pour la Chine,
textes des poètes mystiques perses médiévaux
cette nouvelle musique ressemble de plus en
(Khayyam, Saadi, Hafez). Sharam Nazeri, né en
plus à la musique occidentale, et la tradition
1950 dans le Kurdistan iranien, demeure l’un
chinoise n’est plus aujourd’hui le thème principal
des artistes majeurs de la scène iranienne.
de ces nouvelles compositions.
Elève des plus grands maîtres de la musique
persane du vingtième siècle comme Abdollah
Musique d’Asie centrale Davani, Nourali Boroumand, Mahmood Karimi,
La musique d’Asie centrale est un mélange il est doué d’une voix hors du commun. Hossein
d’influences arabes, turques et persanes, la Alizadeh, originaire de Téhéran, reste de son
dernière étant largement dominante dans côté l’un des virtuoses du tar et du setar. Kayhan
les cultures sédentaires du Tadjikistan et de Kalhor, d’origine kurde, constitue quant à lui l’un
l’Ouzbékistan. des grands représentants du kamancheh, luth
Kazakhstan et Kirghizistan ont donné naissance ou vièle à pique, dont les origines remontent à
à des musiques liées au nomadisme, avec un l’Antiquité, et qui se joue verticalement avec un
répertoire dédié à la nature, chanté par des archet. A noter, la spécificité des instruments
bardes itinérants qui diffusaient en même temps de la musique iranienne traditionnelle. Le dotar
des chansons épiques liées à l’histoire et aux (littéralement « deux cordes »), très répandu
mythes locaux. dans la région du Khorassan, appartient à
Le maqâm et le ghazal
Le maqâm, spécialité de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan que l’on retrouve également dans
ele monde arabe jusqu’en Iraq, est né au XVIII siècle à la cour des khans de Boukhara,
Khiva et Kokand. C’est la forme la plus célèbre de musique classique en Asie centrale,
et sa version tadjike, le shash maqâm est enregistrée à l’Unesco en tant que Patrimoine
oral de l’humanité. Il s’agit de six modes vocaux et instrumentaux, dont les textes sont
largement inspirés de la culture soufie. Brièvement rabaissé au rang de folklore local par les
Soviétiques, le maqâm connaît une période de renouveau accompagnée d’une recherche
d’authenticité, particulièrement au Tadjikistan où une académie de shash maqâm a
récemment ouvert ses portes.
eLe ghazal est né d’une forme poétique persane qui était au X siècle le fleuron de la
littérature d’Asie centrale et d’Iran. Le terme ghazal, d’origine arabe, signifie littéralement
« conversation avec une femme ». Les ghazal ont donc généralement pour thème l’émoi
amoureux, exprimé sous une forme très codifiée : les poèmes sont composés de cinq à
quinze couplets de deux vers, aux rimes très riches et fortement structurées. Ces poésies
chantées ont eu leurs grands auteurs persans, comme Rumi, Saadi et Hafez. Elles sont
aujourd’hui très présentes dans les cultures indienne et pakistanaise. Le sozanda est une
spécialité tadjike que l’on retrouve également au Turkménistan. C’est une forme musicale
réservée aux femmes, qui ponctue les événements importants de leur vie, naissance et
surtout mariage. Ces chants sont interprétés par des groupes de femmes que l’on nomme
dasta.DÉCOUVERTE
aRts et cuL tuRe 73
Musicien chinois jouant du shamisen.
la famille des luths à manche long. Le setar, La wasla de Syrie
instrument privilégié des mystiques, dérive
Une suite de pièces vocales et instrumentales
quant à lui de l’une des plus anciennes familles
composées et improvisées dans le même
de luth, généralement conçu en bois de mûrier. ton (le maqâm). Le répertoire de la wasla
Le tar, également originaire de la famille des comprend vingt-deux waslat nommées selon
luths, bénéficie toujours des faveurs de la plupart le maqâm correspondant (maqâm ayyâti, maqâm
des grands maîtres de la musique traditionnelle sîkâh, maqâm râst). Une wasla comprend un
persane. Dans la catégorie des percussions, soliste, un chœur d’hommes et un ensemble
retenez le daf, grand tambour sur cadre à instrumental qui se joint au chœur. L’ensemble
membrane unique, et le zarb. instrumental traditionnel (takht) est composé
de l’oud (luth), du qânoun (cithare à cordes
pincées), du nay (flûte de roseau), et du daff La musique classique turco-ottomane
(percussion). Une wasla commence par un La musique ottomane, dite musique classique
morceau instrumental, suivi de huit pièces
turque ou musique d’art turc, s’est développée
accompagnées. Entre ces pièces musicales
à l’époque de l’apogée de l’Empire ottoman.
s’intercalent des improvisations instrumentales
Les thèmes qui l’inspirent sont souvent en
et vocales. Les improvisations au luth de
étroite relation avec la religion, l’armée, l’amour
Mohamed Qadri Dalal ont été enregistrées dans
et la guerre. Rassemblant des éléments venus la collection « Tradition orale ». Julien Eddine
des pays annexés par l’empire, la musique Weiss, un Français, autre maître de la musique
ottomane a été la source d’une véritable identité arabe, s’illustre dans le maniement du qânoun
musicale. Avec le déclin de l’Empire ottoman, (voir « Enfants du pays »). Parmi les solistes les
eau début du XIX siècle, la musique d’art s’est plus renommés ou mutrib (maîtres de chant),
cependant peu à peu transformée en musique citons Sabri Moudallal (mort en 2006) et Hamza
de divertissement, plus légère et qui subsiste, Shakkur (décédé en 2008). Sabri Moudallal était
sous une forme édulcorée, dans la musique le premier muezzin d’Alep. A plus de 80 ans,
populaire d’aujourd’hui, musique que l’on peut Sabri Moudallal donnait encore des concerts très
toutefois considérer comme le prolongement de attendus à l’extérieur de la Syrie où il présentait
la musique ottomane « réactualisée ». un répertoire de musique sacrée et profane.
© ALAMER - ICONOTEC‑
Cuisines locales
C’est bien connu, les Français, même en voyage, et la variété assureront tout autant que les
aiment bien manger et manger bien. Tout au monuments, les rencontres et les musées, un
long de la Route de la soie, vous côtoierez un pan non négligeable des découvertes et surprises
éventail de cuisines exotiques dont la richesse de votre voyage.
Cuisine chinoise
Songez à toutes les images d’Epinal sur la asiatique, avec entre autre le plov : plat national
cuisine chinoise et commencez à vous y habituer, commun à tous les pays d’Asie centrale, à
car il n’y a rien de légendaire là-dedans. Sur les base de viande d’agneau et de riz. Les nouilles
marchés chinois, on trouve serpents, chats, sautées, ou laghman, sont également très
chiens ou rats aussi bien que sauterelles, prisées mais souvent servies épicées. Autour de
scorpions ou oisillons frits… Mais les Chinois Turfan, la région est très réputée pour la qualité
ne mangent pas non plus que des clichés, et de ses raisins, pastèques et melons. Si les
la richesse des recettes de viande, de légumes Chinois raffolent du porc, il n’en va évidemment
sautés, de raviolis sont des spécialités beaucoup pas de même pour les Ouïghours, de confession
plus accessibles et rassurantes. Les moins musulmane. Ainsi, à Kashgar, Turfan ou Urumqi,
aventureux se contenteront de bols de nouilles de nombreux établissements proposant de la
ou de soja ! cuisine chinoise affichent un slogan « muslim
Au Xinjiang, la présence des Ouïghours vous friendly », signifiant qu’il n’y aura pas de porc
assurera une transition vers la cuisine centre- à la carte.
Cuisine centreasiatique
Dans les cinq républiques d’Asie centrale, on l’huile de coton, souvenir de la période où
retrouve sensiblement les mêmes spécialités la plupart de ces pays se consacraient à la
culinaires, à quelques variantes près. Le plat monoculture du coton. Elle est assez peu digeste
national est le plov. Ce riz pilaf, mélangé à de et votre estomac devra prendre son temps
la viande et agrémenté de carottes auxquelles pour s’y habituer. Parmi les grands classiques,
s’ajoutent, selon les régions, de l’ail, des pois on retrouvera également la salade
atchykchiches ou des raisins secs, est cuisiné pour tchutchuk, un mélange de tomates, concombres
toutes les grandes occasions et se retrouve à et oignons, et surtout les chachlyks, des pièces
la carte de tous les restaurants et tchaïkhanas de mouton, de bœuf ou de poulet cuits en
pour le déjeuner. Le riz est souvent cuit à brochette.
Les différents pains
En Chine : crêpes, galettes, pain à la vapeur (baozi) fourré ou nature… On trouve
de tout en Chine, sauf du pain à la française. N’en déplaise aux inconditionnels de
la baguette, il faudra trouver une boulangerie française (à Pékin seulement) ou bien
attendre le Xin Jiang et l’Asie centrale pour retrouver quelque chose qui ait une croûte
et de la mie ! Le pain d’Asie centrale est rond et aplati en son milieu. Les meilleurs
seraient, paraît-il, produits à Samarkand. En Iran, on restera sur les formes rondes
ou ovales, mais le pain n’est pas levé et les nan iraniens sont souples ou croustillants
mais rarement moelleux ou épais. En Syrie, la présence française a laissé des traces et
les boulangeries proposent souvent croissants et baguettes. Mais tout comme en Iran,
le pain traditionnel syrien est plat et n’est destiné à s’attendrir qu’en le trempant dans
les soupes.DÉCOUVERTE
cuisines LocaLes 75
Cuisine persane
La cuisine iranienne, généralement raffinée, safran ou mélangé à des fruits secs (raisins),
repose sur la « théorie des humeurs » corres- et de pain constituent le régime alimentaire de
pondant aux quatre tempéraments : sang/ base. Habituez-vous donc de suite aux
appelchaud, flegme/froid, atrabile/sec, bile/humide.
lations suivantes : chelo (riz nature) ou polo
En cas d’indisposition, les Iraniens vous feront
(riz aux fruits, aux légumes ou à la viande).
certainement remarquer que vous avez mangé
En guise d’accompagnement, tomates grillées,
froid quand il aurait fallu manger chaud ou
oignon cru, yaourt (mâst) et assaisonnements, inversement.
tels que le citron vert séché, le jus de grenade, Kebabs, brochettes de mouton, de poulet et de
bœuf, accompagnés de riz nature, aromatisé au la cannelle et le curcuma.
Cuisine turque
Relativement inventive, la cuisine turque de la Méditerranée, qui se traduit par une large
rechigne à recourir aux sauces sophistiquées utilisation de l’huile d’olive. Pour toute personne
afin de préserver la saveur naturelle des intéressée par l’art culinaire, une promenade
aliments. La nourriture varie au fil des saisons dans le marché aux épices s’impose et tous les
et la fraîcheur des aliments est le garant petits marchés qui offrent en été des étalages
de cette cuisine traditionnelle, gardant et de fruits éclatants de couleurs et des herbes
reproduisant des recettes qui ont traversé les odorantes, comme l’aneth, le persil, la menthe,
âges. Tout le monde connaît les kebabs ou les les oignons nouveaux ou les feuilles de vigne,
şı ş kebap, brochettes de viande à la réputation qui servent à confectionner les fameux dolma,
universelle. Mais réduire la cuisine turque aux farcis de riz, de pignons de pin et de raisins
kebabs équivaut à limiter la gastronomie de Corinthe. En automne et en hiver, vous
française au steak frites ! Dès votre arrivée, y trouvez des céleris-raves, des choux, des
vous découvrirez bien d’autres spécialités de la artichauts de Jérusalem présentés à côté des
cuisine locale, qui font toute sa richesse et sa fruits secs et des festons de légumes séchés,
saveur : mezze, köfte, börek, baklavas, autant aubergines et gombos, pour ajouter des saveurs
d’heureux mélanges de traditions culinaires aux ragoûts d’hiver. Il ne faut pas non plus
nomades et d’apports plus raffinés, introduits oublier les senteurs aromatiques de dizaines
par les chefs cuisiniers des sultans ottomans. d’épices présentées en pile sur l’étalage ou dans
D’où les noms évocateurs de certains mets : des sacs, comme le paprika rouge, le tumeric
hünkar be ğendi (le sultan a apprécié), imam doré, la marjolaine, la menthe, le poivre noir
bayıldı (l’imam s’en est pâmé), bülbül yuvası et blanc, ainsi que des graines comme celles
(nid de rossignol), kadın budu (cuisse de du céleri et bien d’autres qui servent pour les
femme). A ces deux influences s’ajoute celle légumes en saumure.
Pâtisseries turques.
© SÉBASTIEN CAILLEUXBonnes et mauvaises surprises :
quelques spécialités locales…
76
Voici une liste (non exhaustive bien sûr) de Parmi les différentes variétés de caviar, la plus
quelques spécialités que vous trouverez sur réputée est représentée par les petits œufs gris du
votre chemin. Elles sont classées par ordre béluga. Malheureusement, l’exploitation du caviar a
d’apparition en considérant que votre point de été victime de son succès : en vingt ans, le nombre
départ est Xi’an. d’esturgeons de la Caspienne est passé de 142 à
12 millions, entraînant des mesures de protection de w Raviolis de Xi’an. Il paraît qu’en restant une
la part des pays producteurs et l’envol des prix de année entière à Xi’an, vous n’aurez pas le temps, en
vente de ce produit devenu extrêmement luxueux.mangeant des raviolis à chaque repas, de goûter à
toutes les recettes possibles. Ils sont une véritable w Les mezze turcs sont un assortiment de petits
culture, bouillis ou frits, fourrés de viande, fruits plats variés, froids ou chauds, où le salé, le sucré
de mer, légumes ou savants mélanges d’épices. et le pimenté se mêlent délicieusement. Servis au
début d’un repas en entrée ou en hors-d’œuvre, ils w Œil de mouton au Kirghizistan. Il est de
peuvent tout aussi bien former un repas complet. coutume de l’offrir aux invités d’honneur, en
L’éventail de plats servis à une table de mezze peut particulier occidentaux. Faut-il le mâcher ou pas ?
comporter une tranche de melon, du concombre Il n’y a pas de règle ! Mais l’avaler tout de go et
au yaourt (cacık), des anchois de la mer Noire au laisser l’estomac se débrouiller avec vous évitera
vinaigre (hamsi), des épinards à l’ail (ıspanak), de sentir un liquide gluant et spongieux envahir
du pourpier au yaourt (semizotu), des crevettes votre bouche…
(karides), des moules farcies (midye), des haricots
w Kurut ouzbeks. D’après les Ouzbeks eux- blancs en sauce tomate (fasülye ou pilaki), des
mêmes, il s’agirait de leur plus belle invention. calamars frits (kalamar), du foie à l’albanaise
Du fromage séché roulé en boule de taille variable (arnavut ci ğeri), un feuilleté au pastrami (pastırmalı
ou taillé en pyramide, qu’ils croquent à longueur de börek) ou de la pâte de tomate pimentée (ezme).
temps dans les transports en commun. Ne pensez
w Les soupes turques. Appartenant à une tradition pas à votre haleine !
qui remonte à l’époque du nomadisme des Turcs,
w abgoucht iranien. Spécialité répandue dans les soupes ont une place bien à part dans les repas.
le nord du pays et proche du pot-au-feu ou du La Turquie étant un pays de montagne aux hivers
couscous dont on aurait remplacé la semoule par très rigoureux, la soupe, ce plat sain et réconfortant,
du pain iranien. garde un rôle important dans l’alimentation de
w Le caviar azéri et iranien. Près de 90 % du base. Comme partout ailleurs, la soupe est servie
caviar mondial est issu de la mer Caspienne, et en début de repas. Parmi les différentes sortes
l’exploitation des œufs d’esturgeon est une activité de soupes (légères, épaisses, aux légumes, à
commerciale très lucrative pour les pays riverains. la viande ou combinées), certaines sont même
réservées pour des occasions bien précises, comme
la soupe de la mariée (ezo gelin çorbası). Elle est
aujourd’hui banalisée et peut être consommée à
n’importe quel repas et à n’importe quelle heure.
Le grand classique reste néanmoins la soupe à la
lentille : rouge ou verte, c’est délicieux. La soupe
aux tripes, qui a la réputation d’être la panacée pour
les lendemains de fête douloureux, est préparée
dans des restaurants spécialisés qui restent ouverts
toute la nuit, pour remettre les fêtards sur pied !
w Le foul égyptien. Le foul est le petit déjeuner
favori des Egyptiens en vertu du proverbe suivant :
« Foul du matin repas de roi, foul de midi repas de
pauvre, foul du soir repas de l’âne. » Reste que
pour un Occidental, le foul passe mieux à midi qu’à
l’heure du café et des croissants ! Ces espèces de
haricots au petit déjeuner viennent peut-être des
beans anglais d’autrefois.
w Le hommos. Le hommos est une purée de pois
chiches arrosée d’huile d’olive. On l’agrémente
parfois de crème de sésame (hommos tahina), il est
alors plus parfumé. On trouve le hommos également
en Egypte et au Liban, ainsi qu’en Turquie.
Raviolis de Xi’an.
© AUTHOR’S IMAGEDÉCOUVERTE
cuisines LocaLes 77
Cuisine méditerranéenne
La diète méditerranéenne a été classée en les plus touristiques, afin de pouvoir tirer sur
2010 au Patrimoine culturel immatériel de les prix, les complexes hôteliers et
restaul’humanité par l’Unesco. En référence, princi- rants faisaient leurs achats de produits sur
palement, au « régime crétois », à base d’huile les marchés mondiaux et non à l’échelon local.
d’olive, de fruits, de légumes, de crudités et Ce qui évidemment biaise un peu le résultat dans
de céréales, et faible en protéines animales. l’assiette. Néanmoins, pour ceux qui auront tâté
Faut-il croire pour autant que l’on mange bien des scorpions en Chine, des yeux de mouton au
en Grèce, en Italie et dans le sud de la France ? Kirghizistan ou des kuruts en Ouzbékistan, le
Pas forcément lorsqu’on est touriste. A l’époque « repas gastronomique français », également
de cette information, qui fit bien peu de bruit classé par l’Unesco, ou même un simple panini
dans les journaux, de nombreux journalistes à Rome, apparaîtra certainement comme un
firent remarquer à juste titre que, sur les côtes chef-d’œuvre de l’art culinaire.
Les Bouchons Lyonnais
Vous avez parcouru plus de 8 000 km sur la Toujours est-il que les cartes de ces
établisRoute de la soie, arpenté au minimum une sements se caractérisent par le grand nombre
dizaine de pays, traversé des déserts, franchi de spécialités du terroir : cochonnailles,
des montagnes, accumulé les longues heures en saucisson lyonnais ou tablier de sapeur en
train ou en bus, avalé les spécialités culinaires, entrée ; quenelle, foie de veau à la lyonnaise ou
digestes ou pas, de la moitié du monde… re-cochonnailles en plat principal, accompagné
Vous avez bien mérité, à cette ultime étape, bien sûr de gratin dauphinois ; saint-marcellin ou
au terminus de la plus prestigieuse des routes saint-félicien en stars du plateau de fromage ;
commerciales, d’aller raconter vos souvenirs et bien sûr, le célèbre matefaim en dessert,
attablé à un bouchon lyonnais. Mais c’est quoi, dont le nom est résolument sans équivoque !
précisément, un bouchon lyonnais ? L’appellation On accompagnera le tout par un pot de
beauviendrait de ce que les premiers restaurateurs jolais ou de côtes-du-rhône, en se souvenant
indiquaient l’entrée de leur établissement par que même les médecins chinois, à l’autre bout
une botte de branchage qu’ils accrochaient de la route, recommandent d’en boire au moins
au-dessus de la porte, botte de branchages une fois par jour, pour le bien du cœur (si c’est
qui, en l’occurrence, s’appelle « un bouchon ». médicinal alors !).
Les modes de restauration
En Chine comme en Asie centrale il existe de presque. L’avantage de ce type de restauration,
nombreux restaurants, mais la « cuisine de surtout si vous ne lisez et parlez pas la langue
rue » est prédominante. Petites échoppes ou locale, est de pouvoir pointer simplement du
stands mobiles sont nombreux à proposer des doigt ce qui vous tente, et de vous épargner
brochettes, essentiellement ou des plats uniques ainsi de mauvaises surprises. Autre avantage :
fabriqués à la chaîne (fruits frais, mini-pizzas, le budget pour ce type de restauration est
kebabs…). Dans les restaurants, il est de souvent minime.
coutume de commander des plats qui seront En Syrie également on trouvera de nombreuses
posés au centre de la table et partagés entre tous échoppes offrant une grande variété de plats à
les convives. Il n’y a que dans les restaurants consommer sur place. Le petit déjeuner peut
« à l’occidentale » que vous aurez votre propre se prendre dans la rue avec un sandwich au
assiette avec une portion pour une personne. fromage et au thym tout chaud. Les mini-pizzas,
Tout au long de la Route de la soie, la restau- tout juste sorties du four du boulanger, se
ration dans les bazars est également restée de vendent toute la journée. En fin d’après-midi,
mise. Midi ou soir, les tchaïkhanas où faisaient quelques falafels ou tranches de chawarma
étape les caravaniers continuent de proposer des roulés dans une galette de pain constituent un
plats simples et roboratifs (soupes, chachlyks, excellent en-cas.
légumes frits ou sautés,…). En Chine, dans Enfin en Turquie, il est devenu inutile de
certaines villes, comme à Dunhuang, les restau- présenter les kebabs, présents, comme en
rants du bazar restent ouverts toute la nuit ou France, à tous les coins de rue…cuisines LocaLes78
Les boissons
w en a zerbaïdjan, on n’hésite pas sur le sucre Le thé
ou la confiture, ou bien à la rigueur une tranche
Le thé est la boisson commune à l’ensemble
de citron, pour casser un peu le goût du thé qui
des pays traversés par la Route de la soie,
est consommé très infusé.
de Pékin jusqu’à la Méditerranée. Thé vert,
w en t urquie, le thé demeure la boisson nationale. thé noir, parfumé, épicé, enrichi de jasmin…
Il est consommé et offert un peu partout. Thé noir Les recettes sont aussi nombreuses que les
essentiellement, bu dans des petits verres en pays ou régions traversés.
forme de taille de guêpe. Les turcs en vident Dans les provinces chinoises comme en Asie
jusqu’à une vingtaine par jour. Les jardins à thé centrale ou au Moyen-Orient, le thé peut obéir
sont très répandus dans la vieille ville. La Turquie à tout un cérémonial : il est servi à tout moment
est le sixième producteur mondial de thé et le de la journée, en signe d’amitié ou de bienvenue,
cinquième consommateur mondial par personne.et pendant les repas.
w en t urquie, la boisson alcoolisée nationale w au Xinjiang, le thé chinois consiste en
est le raki : un alcool de raisin qui titre 45°. quelques feuilles au fond d’un bocal auxquelles
A cause de sa concentration en anis, il devient on ajoute de l’eau chaude. Le thé musulman
blanc laiteux une fois dilué dans de l’eau. est servi dans une tasse accompagnée d’une
En Turquie, le rakı est considéré comme un soucoupe et d’un couvercle : thé vert, sucre en
médicament contre diverses maladies et même cristaux et graines de lotus.
contre les morsures de serpent. Il se boit
w en asie centrale et en iran, le thé est une n’importe quand, mais surtout avec les mezze.
manifestation de bien-être et d’hospitalité.
Les vieux en sirotent à longueur de journée.
Les alcools fortsOn prend toujours la théière et l’on offre les
tasses de la main droite, parfois avec la main w Les chinois savent arroser leurs fins de
gauche sur le cœur. Avant d’être bu, le thé est repas, à grands cris de « gan bei ! », avec le
versé à trois reprises dans une coupe ou une maotai : un alcool produit à base de sorgho
tasse, et reversé dans la théière. Les tasses fermenté et titrant 50 à 65° selon les régions de
ne sont jamais remplies à ras bord : ce serait production. Il est considéré comme le meilleur
un signe indiquant qu’il est temps pour l’invité alcool chinois et participe à toutes les fêtes,
de partir. Les variantes au thé vert sont rares : réchauffant inévitablement l’ambiance autant
ce n’est qu’à Boukhara que vous trouverez un que les gosiers.
thé aux épices et extraits de plantes, concocté
w La vodka est le dénominateur commun selon une recette ancestrale, à savourer avec
des boissons alcoolisées en asie centrale.
une touche de miel pour adoucir un peu le goût.
Présente à toutes les fêtes, elle se boit comme
en Russie, cul sec, et uniquement précédée
d’un toast (à la famille, à la santé, au business,
à l’hospitalité… on trouve toujours un bon
prétexte !). On trouve en Asie centrale les vodkas
considérées par les spécialistes comme étant les
meilleures du monde (la Sto Lietov, par exemple),
ou bien de terribles productions « low-cost » qui
se vendent dans les kiosques sous la même
forme que les dosettes d’eau dans les plateaux
repas des avions. Otez l’opercule, respirez un
bon coup et buvez en tâchant de ne pas trop
en abuser : certains clients deviennent aveugle,
mais on n’a pas arrêté la production pour autant !
w en iran, l’alcool se trouve facilement « sous
le manteau ». Il règne à ce sujet une certaine
hypocrisie dans le pays. Néanmoins, les hôtels
et restaurants ne servent pas tous de boissons
alcoolisées, et avant de proposer de l’alcool
autour de vous à la ronde, dans le cas où vous
auriez réussi à en acheter, tâchez de jauger les
mœurs de vos hôtes.
Service traditionnel du thé à Pékin.
© STÉPHAN SZEREMETADÉCOUVERTE
cuisines LocaLes 79
La bière Le vin
La bière est un trait commun à tous les pays Le vin n’est pas l’alcool le plus solidement
traversés par la Route de la soie. Si elle n’est ancré dans les cultures au long de la Route
nulle part la boisson nationale, elle connaît de la soie, mais on pourra trouver quelques
néanmoins un tel succès que chaque pays bonnes surprises. Les Chinois, en particulier,
a développé depuis longtemps ses propres ont considérablement travaillé leurs vignobles.
marques. La Tsingtao est la plus connue des pijiu L’Azerbaïdjan compte également quelques bons
chinoises. L’Asie centrale compte de nombreuses crus (le pays met même en valeur une route
marques locales comme la Sibirskaïa, Shymkent des vins touristique) de même que la Turquie.
(Kirghizistan), Karagandiskaïa (Kazakhstan), Mais compte tenu de la rareté des bons vins,
Azia, Pulsar (Ouzbékistan)… Et tant d’autres. se faire plaisir avec une bouteille supposera
Mais la plus consommée reste la Baltika russe, forcément d’accepter de payer deux à trois
qui se décline en fonction de son degré d’alcoo- fois plus cher qu’en France à qualité à peine
lémie, de 3 à 9°. comparable.
Recettes
Une fois revenu à la maison, vous aurez peut-être la pâte, 4 tasses de farine et une demi-cuillerée
envie de revivre ou faire revivre certaines expé- de sel.
riences gastronomiques accumulées au fil du w Préparation. Préparez la pâte en mélangeant
voyage. Voici donc quelques recettes des plats la farine et le sel dans un peu d’eau. Découpez-la
phares de certains pays traversés par la Route
en cylindres de 3 cm de diamètre et de 4 cm
de la soie. de longueur environ. Etalez chaque cylindre
en un cercle de 8 à 10 cm de diamètre, plus
Les raviolis de Xi’an affiné sur les bords. Placez 2 à 3 cuillères
de garniture sur une moitié du cercle, en w ingrédients pour une trentaine de raviolis.
laissant un espace sur le bord. Pliez la pâte
300 g de farine, une cuillère à café de sel,
pour la refermer sur la garniture. Après de l’eau tiède (pour la farce), 400 g de porc
avoir bien aplati la demi-lune ainsi formée, haché, 400 g de chou, 2 oignons (petits).
évacuez au maximum l’air à l’intérieur et Prévoir du soja, du gingembre, du sel et du
scellez les côtés en appuyant fermement et poivre.
en formant de petits plis. Répétez l’opération
w Préparation. Mélangez la farine, le sel et avec tous les cylindres de pâte. Pour la cuisson,
20 cl d’eau tiède, puis pétrissez la pâte jusqu’à faites chauffer de l’huile dans une poêle ou un
obtenir un mélange homogène et parfaitement
wok, jetez-y 2 ou 3 beignets simultanément.
lisse. Laissez reposer. Pour la farce, mélangez le Faites-les cuire environ 2 minutes de chaque
porc haché avec de l’eau jusqu’à avoir attendri
côté, jusqu’à ce que la pâte prenne une jolie
un peu la viande. Ajoutez du gingembre et des
couleur dorée.
oignons finement ciselés, un œuf, 5 cuillères
à soupe de sauce soja, une cuillère à café de
Les Manty du Kirghizistanpoivre (éventuellement du poivre du Sichuan),
une pincée de sel. Laissez reposer. Hachez w ingrédients pour quatre personnes. 500 g
le chou, laissez le tremper 10 minutes, puis de mouton (ou de bœuf) haché, un oignon, 10 g
essorez-le et ajoutez-le au mélange. Il ne vous
d’ail, une cuillerée de sel. Pour la pâte, 350 g
reste plus qu’à découper la pâte à raviolis et les de farine, une demi-cuillerée de sel.
farcir avec le mélange que vous aurez, pendant
w Préparation. Préparez la pâte en mélangeant ce temps, laissé reposer au réfrigérateur. Vous
la farine, l’eau et le sel et la garniture en hachant pouvez ensuite cuire les raviolis à la vapeur, et
et mélangeant tous les ingrédients. La pâte éventuellement les faire légèrement frire en
doit ensuite être divisée en petits cercles, fin de cuisson.
qui seront garnis du mélange de viande et
refermés en rabattant les rebords vers Le Kuushuur de Mongolie
le haut.
Les manty sont simplement cuits à la vapeur ou w ingrédients. Pour la garniture (une trentaine
de pièces), prévoir 1 kg de mouton haché bouillis, pendant environ 20 minutes (jusqu’à
(possibilité de le faire avec du bœuf), 3 cuillères ce que la garniture soit cuite, le plus simple est
de sel, 1 oignon émincé et 2 gousses d’ail. encore de vérifier de temps en temps
l’avanceHacher et mélanger tous les ingrédients. Pour ment de la cuisson).cuisines LocaLes80
d’huile d’olive et 15 d’eau. Chauffez jusqu’à ce Le plov d’Ouzbékistan
que le mélange frissonne en raclant le fond avec
w ingrédients pour 8 personnes. 500 g de une spatule. Ajoutez le beurre et réservez ce
carottes, 1 tête d’ail, 4 petits oignons blancs, jus. Dans la cocotte vidée, étalez en couches
1,5 kg de bœuf, 1 kg de riz, sel, huile végétale. successives, le riz, le poulet et les cerises
égouttées et terminez par du riz. Versez le jus w Préparation. Coupez les oignons en petits
de poulet et le sirop de cerises, donnez au riz dés, les carottes en fins bâtonnets et la viande
la forme d’un cône. Couvrez « à l’aise » d’une en petits morceaux. Versez de l’huile dans un
feuille de papier alu et faites cuire 1h au four grand wok, jusqu’à ce qu’elle s’étende sur près
préchauffé à 150 °C (thermostat 4) ou sur d’1 cm d’épaisseur. Faites-la chauffer à feu
feu très doux. Prélevez l’équivalent de deux moyen. Pour vérifier la température de l’huile,
tasses de riz et mélangez-les au safran, infusé mettez quelques bouts d’oignons dedans : quand
dans 2 cuillères à soupe d’eau chaude. A l’aide les oignons deviennent noirs, l’huile est prête.
d’une écumoire, transférez délicatement sur On enlève alors les oignons tests et l’on peut
un plat l’albaloo polo et la croûte formée au commencer la préparation du plov.
fond de la cocotte. Parsemez du riz safrané Versez la viande et la tête d’ail entière dans
et servez chaud.l’huile et faites cuire en remuant jusqu’à ce
que la viande soit dorée (entre 7 et 8 minutes).
Ajoutez les oignons et faites cuire 5 à 6 minutes Les falafels de Syrie
supplémentaires en remuant. On met alors
w ingrédients. 500 g de fèves sèches les carottes que l’on laisse mijoter jusqu’à ce
épluchées, 500 g de pois chiches, 1 bouquet qu’elles soient cuites.
de persil haché, huile d’arachide pour la friture, Ajoutez alors le riz et l’eau nécessaire à sa
épices, 7 gousses d’ail, 1 cuillère à café de cuisson directement dans le wok. Le plov est un
poivre, 2 cuillères à soupe de cumin, coriandre, plat qui peut se réchauffer plusieurs fois sans
sel et poivre.perdre sa saveur, tout au contraire.
w Préparation. Lavez les fèves et les pois
chiches à l’eau froide avec une pincée de L’albaloo Polo (Poulet au riz
bicarbonate de soude et laissez tremper
et aux cerises) d’Iran 12 heures à température ambiante.
Mettez ensuite dans une marmite avec 1 cuillère w ingrédients pour 4 personnes. 1 poulet
de bicarbonate de soude, recouvrez d’eau, coupé en morceaux, 400 g de riz long grain
ajoutez le sel, portez l’eau à ébullition, réduisez ou basmati, 800 g de cerises acidulées
le feu et laissez mijoter jusqu’à ce que les fèves (montmorency ou griottes), 2 oignons, 400 g
et les pois chiches soient tendres (environ de sucre, 30 g de beurre, 3 cuillères à soupe
2 heures), égouttez, passez les fèves et les d’huile d’olive, 3 doses de safran en filaments,
pois chiches, le persil, la coriandre et l’ail au sel, poivre.
moulin, pétrissez avec le sel et le poivre pour
w Préparation. Rincez, séchez et égouttez les obtenir une pâte.
cerises. Dénoyautez-les (avec un dénoyauteur Laissez reposer 1 heure, façonnez des petites
ou à la main). Placez-les dans une casserole, galettes aplaties, faites frire dans l’huile
ajoutez le sucre et 10 cl d’eau. Chauffez, portez 2 minutes environ de chaque côté. Servez chaud.
à ébullition, puis faites cuire sur feu doux 15 min.
Retirez du feu, laissez refroidir. Egouttez les
Les Midye Dolmasi (moules farcies) cerises et réservez le jus. Versez le riz dans
une passoire, rincez-le. Rincez les morceaux de Turquie
de poulet, séchez-les dans du papier absorbant.
w ingrédients pour 6 personnes. 1,5 l de Pelez et hachez les oignons. Dans une cocote,
grosses moules, 75 g de raisins de Corinthe, faites-les légèrement dorer avec 1 cuillère à
750 g d’oignons, 50 g de pignons, 10 ml d’huile soupe d’huile d’olive. Ajoutez le poulet, versez
d’olive, un peu de poivre, sel et cannelle.15 cl d’eau, salez, poivrez et faites cuire sur feu
moyen 30 min. Laissez refroidir, retirez la peau w Préparation. Lavez les moules puis
ouvrezet les os. Dans une marmite, portez 2 l d’eau les sans séparer complètement les coquilles.
à ébullition. Ajoutez une demi-cuillère à café Coupez les oignons en petits morceaux. Mettez
de sel et le riz égoutté. Laissez cuire 10 min, l’huile d’olive à chauffer dans une poêle puis
les grains doivent être tendres en surface et ajoutez les oignons à cuire. Ils doivent atteindre
fermes à l’intérieur. Egouttez le riz et rincez-le la consistance d’une purée. Incorporez à cette
sous l’eau tiède. Déglacez le jus du poulet : préparation les pignons hachés, les raisins de
éliminez la graisse de cuisson. Replacez la Corinthe et le riz cru. Assaisonnez (poivre, sel,
cocotte sur le feu. Versez 2 cuillères à soupe cannelle). A l’aide d’une petite cuillère, garnissez