200 pages
Français

SAN FRANCISCO CITY TRIP

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Juste pour un week-end ou un séjour de quelques jours. Le guide qui vous fait voir l'essentiel et vous fait vivre comme un local. Dans chaque ville, les 12 lieux incontournables à ne pas louper et le meilleur des expériences restos, shopping et sorties. Un plan de la ville, une carte détaillée de chaque quartier et un plan des transports. « Première fois » ou thématiques, des idées de séjour détaillées pour profiter de la ville du matin au soir et jusque tard dans la nuit. Plus de 200 adresses authentiques ou « tendance » sélectionnées et testées par un auteur du cru : hôtels design ou locations d'appartement, boutiques de créateur ou friperie, restos gastro ou bistros sans chichi, bar classieux ou club alternatif.. Les interviews de figures de la ville avec leurs tuyaux et leurs adresses préférées. Un ton incisif et synthétique pour saisir l'esprit de la ville en un clin d'oeil."

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791033174349
Langue Français
Poids de l'ouvrage 44 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

2018
2019
San Francisco
CITY TRIP
SPÉCIAL WEEK­END
ET COURT SÉJOUR
www.petitfute.com
2018 - 20194 Les immanquables
9625 Idées de séjour
37 FestivitésSan Francisco 41
Pacific Heights,
Cow Hollow
et le nord-ouest
113
Downtown
65
SoMa, Mission,
Castro et le sud
North Beach, 145
Telegraph Hill
et les Piers
85
Haight et le Golden
Gate Park
163 Organiser
son séjourNob Hill
et Russian Hill.
d
v
l
14 th Ave.
46th Ave.
B
28 th Ave.
ta
Sunset Blvd.
Laguna Del
3rd Street
Castro St.
Dolores Street
19 th Ave.
Bryant Street
Guerrero Street
Great H
Mission St.
S. Van Ness A.
Golden Gattee BBrriiddge
ighway
i l e Stre tF l mor e
Stanyan St.
Hyde St.
Divisadero Street
Masonic Ave.
o
re
d
a
c
r
a
Colombus
b
m
E

e
Th
D
o
y
l
e

D
K
o
r
b
.
i
e
y
v
w
v
FCentral
e
A
b

AlAlcacataz Islandtaz Island
101
101
NORTH BEACH, TELEGRAH
HILL ET LES PIERS
NOB HILL ET
RUSSIAN HILL
PACIFIC HEIGHTS,
COW HOLLOW ET LE NORD-OUEST
1
80
DOWTOWN
0 4500 m
SOMA, MISSION,
CASTRO ET LE SUD
1
HAIGHT ET LE GOLDEN
101GATE PARK
280101
101
1 280
s
o
z
e
v
a
Cesar Ch
b
Fulton St eet
r
Lincoln Way
Judah Street
Noriega Street
16 th Street16 th Street
Geary Blvd.
Calif
Clipper Street
24 th Street
Mariposa Street
17 th St.
ornia Street
o
Lombard St.
Pine St.
Fell St.
e
North Point St.
Turk Street
Golden gate Avenue
Marina Blvd
Bay St.
Broadway St. Broadway St.
Bush Street
Geary Blvd.
Oak St.
Jackson Street
L


t
n
Poi
A
e
.
ve
v
A

Harris
n
Folsom Street
Mission St.
Market Street Market Street
Howard Street
Bryant St.
Townsend Street
on St.
San
Franciscoge
Oakland Bay Brid
o
v
d
l
Mark
d
n
B
e
et St.
.

r
n
l
Linco
Cla.
d
v
l
14 th Ave.
46th Ave.
B
28 th Ave.
ta
Sunset Blvd.
Laguna Del
3rd Street
Castro St.
Dolores Street
19 th Ave.
Bryant Street
Guerrero Street
Great H
Mission St.
S. Van Ness A.
GGoollddeenn GGaattee BBrriiddggee
ighway
i l trF l more S eet
Stanyan St.
Hyde St.
Divisadero Street
Masonic Ave.
o
re
d
a
c
r
a
Colombus
b
m
E

e
Th
D
o
y
l
e

D
K
o
r
b
.
i
e
y
v
w
v
FCentral
e
A
b

AlAlcacataz Islandtaz Island
101
101
NORTH BEACH, TELEGRAH
HILL ET LES PIERS
NOB HILL ET
RUSSIAN HILL
PACIFIC HEIGHTS,
COW HOLLOW ET LE NORD-OUEST
1
80
DOWTOWN
0 4500 m
SOMA, MISSION,
CASTRO ET LE SUD
1
HAIGHT ET LE GOLDEN
101GATE PARK
280101
101
1 280
s
o
z
e
v
a
Cesar Ch
b
Fulton St eet
r
Lincoln Way
Judah Street
Noriega Street
16 th Street16 th Street
Geary Blvd.
Calif
Clipper Street
24 th Street
Mariposa Street
17 th St.
ornia Street
o
Lombard St.
Pine St.
Fell St.
e
North Point St.
Turk Street
Golden gate Avenue
Marina Blvd
Bay St.
Broadway St.Broadway St.
Bush Street
Geary Blvd.
Oak St.
Jackson Street
L


t
n
Poi
A
e
.
ve
v
A

Harris
n
Folsom Street
Mission St.
Market Street Market Street
Howard Street
Bryant St.
Townsend Street
on St.
San
Franciscoge
Oakland Bay Brid
o
v
d
l
Mark
d
n
B
e
et St.
.

r
n
l
Linco
ClaDIRECTEURS DE COLLECTION
ET AUTEURS
Dominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE
AUTEURS
Zoé CAPDEVILA, Antoine RICHARD,
Mathilde FLINOIS, Manon LIDUENA,
Corinne LACRAMPE, Harold BOGROS,
Daphné DELGRANGE-MATHIEU, Jean-Paul
LABOURDETTE, Dominique AUZIAS et alter
DIRECTEUR EDITORIAL
Stéphan SZEREMETA
RÉDACTION
Caroline MICHELOT, Morgane VESLIN,
Pierre-Yves SOUCHET, Talatah FAVREAU
MAQUETTE ET MONTAGE
Julie BORDES, Sandrine MECKING,
Delphine PAGANO, Laurie PILLOIS
et Noémie FERRON
ICONOGRAPHIE
Anne DIOT
CARTOGRAPHIE
Jordan EL OUARDI Édito
DIRECTEUR DES VENTES
Bénédicte MOULET assistée d’Aissatou DIOP Une silhouette de fer rouge se dessine entre les nuages, et Vianney LAVERNE
si célèbre que sa renommée a traversé depuis longtemps RESPONSABLE DES VENTES
Jean-Pierre GHEZ l’Atlantique jusqu’à nous parvenir. Le mythique pont du
assisté de Nathalie GONCALVES Golden Gate est désormais à portée de vue ! Ainsi que
RELATIONS PRESSE-PARTENARIATS tout ce qu’il connecte et rassemble. La baie splendide Jean-Mary MARCHAL
qu’il enjambe, le climat tantôt brumeux tantôt lumineux PRÉSIDENT
Jean-Paul LABOURDETTE qui le baigne, et bien sûr, la ville à ses pieds, toute aussi
DIRECTRICE ADMINISTRATIVE emblématique, la merveilleuse San Francisco.
ET FINANCIÈRE
Ce majestueux pont ouvre les portes d’une ville aux Valérie DECOTTIGNIES
nombreux atouts, qui s’est toujours démarquée grâce DIRECTRICE DES RESSOURCES
HUMAINES à son histoire tourmentée, sa culture alternative et son
Dina BOURDEAU assistée de Sandra MORAIS
ouverture d’esprit. Entre ruée vers l’or et culture beat, et d’Angela DE OLIVEIRA
eCOMPTABILITÉ entre industries du XIX siècle et technologie de pointe
Jeannine DEMIRDJIAN, Christelle MANEBARD, edu XXI , San Francisco bouscule et surprend l’Amérique
Adrien PRIGENT
en se réinventant sans cesse.RECOUVREMENT
Fabien BONNAN assisté de Sandra BRIJLALL Tremblements de terre, incendies et autres malheurs
et Belinda MILLE n’entament pas le dynamisme et l’éternel optimisme
de cette ville, dont l’aura fascine depuis toujours. Tous,
CITY TRIP SAN FRANCISCO goldiggers, beatniks, hippies, homos, geeks et autres
2018-2019 esprits avant-gardistes ; tous affluent comme un seul
© NOUVELLES ÉDITIONS DE L’UNIVERSITÉ
© homme dans ce qui est indéniablement l’une des villes Dominique AUZIAS & Associés
18, rue des Volontaires - 75015 Paris les plus fascinantes d’Amérique, qui fêtait en 2017 les
Tél. : 33 1 53 69 70 00 - Fax : 33 1 53 69 70 62 50 ans de son psychédélique Summer of Love.Petit Futé, Petit Malin, Globe Trotter,
Country Guides et City Guides sont
®©des marques déposées ™ IMPRIMÉ EN FRANCE
Photo de couverture : Golden Gate Bridge,
downtown San Francisco © Andrew Zarivny -
Shutterstock.com
Imprimé en France par Imprimerie CHIRAT -
42540 Saint-Just-la-Pendue
ISBN : 9791033174318
Dépôt légal : 24/11/17
Pour nous contacter par email,
indiquez le nom de famille en minuscule
suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs :
country@petitfute.com
© DRSommaire
Les immanquables4
Idées de séjour25
DowntownFestivités 4137 Downtown est le cœur
commercial de San Francisco. On Organiser
alterne ici entre les grands magasins 163 son séjour chics d’Union Square, les échoppes
de Chinatown et les boutiques
de chaîne sur Market Street. On
y va aussi pour les théâtres du
Tenderloin, ou pour voir les
bâtiments administratifs – notamment
l’ONU – dans le Civic Center. Et puis,
un détour par le Financial District
prouve que San Francisco est aussi
une très grande place financière.
North Beach, 65 Telegraph Hill
et les Piers
Au nord-est de Downtown, trois ambiances se
détachent. Gastronomique et touristique sur les
Piers, entre Embarcadero et sa clientèle avertie, et
Pier 39 et ses flots de visiteurs en partance pour
Alcatraz. North Beach la joue plus authentique,
avec ses restaurants italiens, sa jolie cathédrale et
son passé littéraire beatnik. Telegraph Hill, enfin,
se visite lors d’une promenade sur les hauteurs
de la ville, en toute quiétude.Nob Hill et Russian Hill85
Deux collines jumelles, au nord de
Downtown, dominent la ville de leur petit air
supérieur. Nob Hill et Russian Hill offrent au visiteur
une balade parmi les grands de ce monde et leurs
demeures splendides. Ancien quartier des magnats
du chemin de fer, c’est aujourd’hui le temple des
hôtels de luxe et des restaurants gastronomiques.
Pacifc Heights, Cow 96 Hollow et le nord-ouest
Le nord-ouest de la péninsule san franciscaine
accueille les grands espaces du Presidio, face à la
baie, mais aussi les petites rues bourgeoises de Marina
et Cow Hollow et les splendides bâtisses de Pacific
Heights. Les gourmands ne manqueront pas le paisible
Japantown, pour se régaler de sushis et sashimis.
SoMa, Mission, 113
Castro et le sud
Le sud de San Francisco est peut-être le véritable cœur de
la ville. Un cœur qui bat au rythme de la large communauté
latino installée dans Mission, et qui suit également celui du
quartier du Castro, bastion homosexuel historique. Entre les
boutiques et restaurants branchés qui investissent les rues
de Mission, les musées contemporains de SoMa et l’ambiance
familiale de Dolores Park, le sud est un concentré de la ville.
Haight et le Golden Gate Park145
L’ouest de San Francisco nous ramène aux
fondamentaux de la ville. Terre de hippies et autres beatniks, Haight
Street se montre aujourd’hui sous un jour un peu touristique,
mais toujours charmant. On n’oubliera pas de passer par le
Golden Gate Park (plus grand que Central Park), qui s’étend
jusqu’à l’océan Pacifique. Histoire de se souvenir que San
Francisco est avant tout une cité maritime.Les immanquables
Buena. Jusqu’en 1850, Mexicains et
RÉPÈRES Américains se disputent ce territoire
HISTORIQUES riche de promesses. La conquête
de l’Ouest aboutit à l’incorporation
Alors que la Californie est accostée de la Californie aux États-Unis en
pour la première fois en 1530 par septembre 1850. La découverte d’or
Hernan Cortés et la flotte espa- dans la Sierra Nevada à la même
gnole, San Francisco et sa baie ne époque provoque une désertion
se dévoilent qu’en 1769. de la ville pour les mines, ainsi
que l’arrivée de populations
immigrantes venues de Chine, d’Autralie ��  La fondation
ou d’Europe. Ce sont les forty-niners, de San Francisco
ceux de 1849. Le port grandit et la et la ruée vers l’or ville accueille les chercheurs d’or
L’expédition de Juan Bautista de Anza revenus pour dépenser l’argent de
marque l’établissement d’une colonie leur dur labeur dans les bars, les
et la fondation de San Francisco. bordels et les hôtels. En parallèle,
En 1776, il fonde le Presidio et la l’afflux d’argent impose la création
mission San Francisco de Asis (mis- du Financial District et du chemin
sion Dolores). La société san-fran- de fer (1869). De grandes fortunes
ciscaine s’organise d’abord autour s’établissent, formant une société de
de nouveaux ranches agricoles. En grands industriels. Grâce au cable
1835, un Anglais, William Richardson, car d’Andrew Hallidie, les collines
commence la planification d’une autour de la Barbary Coast deviennent
petite colonie qu’il nomme Yerba accessibles en 1873. Les salons lit-
4
© JEJIM – ISTOCKPHOTORépères historiques ��
téraires se développent. Mark Twain sée par cette société d’abondance.
débarque en 1860, la même année Écrivains et poètes se retrouvent
que Robert Louis Stevenson ou Jack autour de la figure emblématique de
London. San Francisco devient le Jack Kerouac et de son roman Sur
« Paris de l’Ouest », raffinée et élé- la route publié en 1957. Ces beatniks
gante, avec ses villas victoriennes. rejettent la société américaine et
En parallèle, les années 1880 sont ses tenants. Mais ce n’est pas le
dures pour les populations d’origine seul mouvement de contre-culture à
chinoise, notamment avec le Chinese voir le jour à San Francisco, puisque
Exclusion Act qui leur retire le droit dans les années 1960, le quartier de
de citoyenneté. Haight-Ashbury s’enflamme de la folie
hippie : Flower Power, cheveux longs,
��  Expansion amours libres, rejet des institutions
et de la guerre du Vietnam. C’est et contre-culture
dans ce même quartier san-fran-La Californie devient le premier
ciscain que l’année 1967 deviendra producteur agricole des États-Unis.
le Summer of Love, avec son lot de Mais sa prospérité marque un temps
LSD, marijuana, de psychédélisme et d’arrêt en 1941, quand les Japonais
de liberté sexuelle et homosexuelle. attaquent Pearl Harbor. L’entrée en
Le rêve tourne bientôt au cauchemar guerre des États-Unis marque une
et les overdoses se succèdent.page difficile pour la communauté
Les habitants quittent le quartier japonaise, majoritairement établie
à la recherche d’un endroit plus dans Japantown à San Francisco.
tranquille. Castro est tout indiqué Par l’Executive Order 9066 de
et une communauté gay se forme, février 1942, le Président F.-D.
avec un noyau militant autour de Roosevelt ordonne en effet
l’interHarvey Milk. En 1977, il est élu en nement de tous les Japonais et
tant que superviseur à la mairie, Américains d’origine japonaise.
premier élu ouvertement gay de Avec la signature du traité de paix
Californie. Mais en novembre 1978, il entre les États-Unis et le Japon à
est assassiné avec le maire Moscone. San Francisco en 1951, le
gouverL’activisme gay poursuit toutefois sa nement réhabilite les citoyens
amélutte pour l’égalité des droits mais ricains internés pendant la guerre.
aussi contre le sida. Le militantisme Un peu plus tard, c’est également à
gay continue aujourd’hui, notamment San Francisco qu’est signée la charte
des Nations unies le 26 juin 1945 autour de la question de la
légalisaqui crée l’Organisation des Nations tion du mariage homosexuel qui a
unies. connu une série de valses
hésitaAlors que débutent les Trente tions à la fin de la décennie 2000.
La Californie fait finalement depuis Glorieuses, et avec elles le culte de
2013 partie des 37 États américains l’enrichissement personnel, toute une
partie de la jeunesse se sent dépas- qui l’approuvent.
5
Les immanquabLes�� Répères historiques
tie nord de l’État, et le Bay Bridge ��  Internet et écologie
connectant l’est, la ville serait bien Les années 1980 marquent la fin de
isolée. C’est grâce à un Chicagoan, la contre-culture et le règne de la
Joseph Strauss, que le pont a été réussite économique à tout prix, qui
réalisé. Pendant des années, l’ingé-prend la forme d’une révolution des
nieur a milité pour la construction technologies de l’information dans la
de ce pont, mais ses plans étaient région de San Francisco, notamment
bien trop compliqués et difficiles à la Silicon Valley. C’est là que naissent
financer. C’est finalement un archi-Internet et de nombreuses start-up
tecte inconnu, Irwin Morrow, qui dans cette ruée vers l’or moderne.
donnera sa ligne au Golden Gate. On y trouve le siège des géants du
Quant à son nom, vous remarquerez
web, de Google à Yahoo ! en passant
bien vite que le Golden Gate n’a rien par eBay, Facebook ou Apple.
de doré. Sa couleur rouge confond La question de l’environnement fait
souvent les visiteurs cherchant une également surface dans un État qui
explication à ce nom. Le pont doit réalise que sa consommation
éneren réalité sa dénomination au détroit
gétique ne peut plus augmenter. En qu’il surplombe, le Golden Gate Strait.
2006, le Global Warming Solutions
Là encore, l’explication n’est pas là où Act est voté, suivi en 2009 du Zero
on l’attend. Le détroit ne tient pas son Waste Movement, recyclage intégral
nom de la ruée vers l’or, puisqu’il a des déchets de la ville. San Francisco
été nommé deux ans avant, en 1846.
s’est fixé l’objectif très ambitieux de En vérité, le capitaine John Fremont
recycler ou composter 100 % de ses nomma le détroit en référence au
déchets d’ici à 2020 !
canal d’Istanbul, le Golden Horn, qui
relie la Mer Noire à la Méditerranée.
Complété en 1937, le pont possède POINTS
des dimensions démentes. Voici
D’INTÉRÊT quelques chiffres techniques pour
exprimer l’ampleur de l’ouvrage : la
travée centrale mesure 1 280 m, les
��  Golden Gate Bridge pylônes s’enorgueillissent d’une
hauC’est le pont le plus célèbre des États- teur de 210,40 m, le sommet du pont
Unis et le plus aimé des Américains : culmine à 230 m au-dessus de l’eau.
2 727 m de long et 27 m de large. Quant aux câbles de soutien, ils n’ont
Quand ils l’empruntent, véhicules, pas moins de 92 cm de diamètre et le
piétons ou cyclistes se promènent à pont dans son ensemble pèse quelque
plus de 60 m au-dessus de l’océan, 800 tonnes. Le pont a survécu aux
sur six voies de circulation. multiples ouragans et tremblements
Peu de villes ont besoin d’un tel de terre qui ont secoué la baie depuis
pont. Sans le Golden Gate Bridge, son édification. Il est réputé pour
connectant San Francisco à la par- être cinq fois plus solide que la nor-
6b
Points d’intérêt ��
male. Aujourd’hui, plusieurs dizaines entraînant alors une prise de vitesse
d’ouvriers travaillent à son entretien de plus de 120 kilomètres heure en
quotidien. Cela paraît moins étonnant quatre secondes. Plus de 1 600 corps
quand on sait que plus de quarante ont été retrouvés depuis 1937. Pour
millions de véhicules l’empruntent éviter toutes nouvelles morts depuis
chaque année. le pont, les autorités californiennes
Le pont figure dans de nombreuses ont décidé l’installation d’un filet
œuvres américaines connues dans le permettant d’empêcher toute
noumonde entier. On peut le voir dans des velle tentative. Votée dernièrement,
centaines de films, par exemple dans la mise en place du filet, qui coûtera
Vertigo d’Alfred Hitchcock, dans Star plusieurs dizaine de millions d’euros,
Trek, Les Aventuriers de l’Arche per- est attendue pour 2019.
due, le James Bond Dangereusement
GOLDen GaTe vôtre, Madame Doubtfire ou
dernièreR iDGe ment dans le film d’animation Inside
Golden Gate BridgeOut. Le Golden Gate Bridge est aussi
À la pointe nord du Presidio.tristement célèbre, car il s’agit du
www.goldengate.orgdeuxième pont le plus utilisé pour les
tentatives de suicide. La route du pont bridgecomments@goldengate.org
d’où se jettent les personnes tentant Péage de 6,25 (FasTrak) à 7,25 US$
par voiture, selon le moyen de de mettre fin à leurs jours se situe
à 75 mètres de hauteur par rapport paiement, dans le sens nord-sud
à l’eau, une chute depuis la route uniquement.
Golden Gate Bridge.
7
© ANDREW ZARIVNY – SHUTTERSTOCK.COM
Les immanquabLes�� Points d’intérêt
bataille d’Alcatraz » eut lieu en mai ��  Alcatraz
1946. Bennie Coy mit en place un Alcatraz signifie pélican en Espagnol.
plan d’évasion : après s’être affamé Nommée l’île des pélicans par les
prependant des mois pour passer à tra-miers Espagnols qui y débarquèrent
vers les barreaux, il rejoignit la gun en 1770, elle devint, en 1870, un
gallery où étaient stockées les armes pénitencier installé dans les bâtiments
des gardiens. Il assomma un des d’une forteresse militaire. À cette
gardiens, lui vola les clefs. Manque de période, l’île prend le surnom de « The
chance : ce n’étaient pas les bonnes. Rock », le rocher. Le premier phare
Les gardiens furent alertés et s’ensui-de la côte ouest y fut construit en
vit une furieuse bataille. Des gardiens 1854. En 1934, la justice américaine
furent pris en otage et enfermés dans récupère la propriété et veut faire
une cellule. Ils furent fusillés un peu d’Alcatraz une prison modèle à la
plus tard par les détenus rebelles. sécurité maximum. Le célèbre Al
Un appel fut lancé aux Marines qui Capone fut détenu dans cette
fortebombardèrent l’île et gagnèrent ainsi resse. Né à Brooklyn en 1899, celui
la sanglante bataille.qu’on surnomme Scarface fait fortune
Le second épisode se déroula en juin dans les années 1920, pendant la
1962. Ce fut une évasion élaborée Prohibition en vendant de l’alcool de
par les frères Anglin et le détenu contrebande. Il devient par la suite
Morris. À l’aide de cuillères volées parrain de la mafia à Chicago, puis
à la cantine, ils creusèrent dans le ennemi public numéro 1. Sa carrière
mur de leurs cellules jusqu’à joindre se termine à Alcatraz en 1934, où
les bouches d’aération. Le jour de il est enfermé pour fraude fiscale.
l’évasion, ils disposèrent dans leurs Il meurt de la syphillis quelques
lits des mannequins fabriqués en mie années plus tard. Alcatraz ne se
de pain pour ne pas alerter les gar-trouve qu’à un mile des côtes, mais
diens de leur absence. Ils ne furent il est quasiment impossible de s’en
jamais retrouvés et furent portés échapper : eaux gelées, courants
disparus.puissants et requins sont en effet
Fermée le 21 mars 1963 pour des rai-les meilleures garanties contre les
sons de budget, Alcatraz est ouverte tentatives d’évasion des prisonniers.
au public depuis 1973. Lors de votre Les prisonniers d’Alcatraz étaient
arrivée sur l’île, vous verrez des graf-d’ailleurs les seuls en Amérique à
fitis rouges « Indians Welcome » et avoir droit à des douches chaudes,
afin d’être d’autant moins capables « Indian Land ». Ils rappellent un
évéde supporter l’eau froide de la baie nement important : l’occupation de
en cas d’évasion. Ce facteur n’en l’île par des Indiens natifs de la région.
découragea pas certains pour autant. La nuit du 9 novembre 1969,
Quatorze tentatives organisées eurent 78 Amérindiens débarquèrent sur l’île
pour réclamer une terre ancestrale. lieu. Voici les deux plus célèbres.
Le premier épisode, surnommé « la En moins d’un mois, ils furent envi-
8Points d’intérêt ��
Ancienne prison d’Alcatraz.
ron 600 représentants de 50 tribus aLCaTRaZ
différentes. C’étaient les « Indiens de Pier 33
toutes les tribus », comme ils s’appe- Hornblower Alcatraz Landing,
laient. Ils rédigèrent une déclaration Les Piers
intitulée « Nous tenons le Rocher » & +1 415 981 7625 /
dans laquelle ils proposaient d’acheter +1 415 705 5555
Alcatraz avec des perles de verre www.alcatrazcruises.com
et des chiffons de toile, comme les info@alcatrazcruises.com
Blancs l’avaient fait pour Manhattan Visites d’Alcatraz toute l’année. Départ
300 ans auparavant. Ils furent expul- du Pier 33. En été, 15 départs par jour
sés 6 mois plus tard par l’armée fédé- à partir de 9h10 et visites nocturnes de
rale. Ce fut un moment important de 17h55 à 21h25. En hiver, 10 départs
l’histoire d’Alcatraz. par jour. Tarifs (12 à 61 ans) 37,25 US$
Lors de votre visite, n’oubliez pas la journée et 44,25 US$ le soir. Enfants
de vous procurer un audioguide (les (de 5 à 11 ans) : 23 US$ et 26,50 US$
petits appareils sont gratuitement le soir. Senior : 35,25 US$ la journée,
distribués à l’entrée du site et les 41,25 US$ le soir. La journée : Pack
enregistrements sont disponibles en famille (2 enfants + 2 adultes :
langue française). Depuis des années, 112,75 US$). Audioguide en français
cet audioguide est répertorié comme gratuit. Réservations plusieurs
l’un des meilleurs aux USA, et pour semaines à l’avance recommandée
cause : voix de prisonniers, fonds surtout l’été et le week-end. Possibilité
sonores, tout y est... Une très belle de combiner tours d’Alcatraz avec
réalisation ! Angel Island.
9
© MEUNIERD – SHUTTERSTOCK.COM
Les immanquabLesb
�� Points d’intérêt
cette place tous les autres trans-��  Cable Car
ports nécessaires, streetcar, bus et, Le célèbre petit wagon, grimpant et
en sous-sol, le métro et le BART. descendant les collines, est un des
La ligne remonte Powell et se sépare plaisirs de San Francisco et l’une
en deux à Mason. La Powell-Hyde de ses icônes les plus connues.
part sur The Cannery, à l’extrémité Que n’avez-vous vu ces images
ouest de Fisherman’s Wharf, en cou-de badauds agrippés aux
marchepant Lombard Street à l’endroit où la pieds du tramway, dans des rues en
route est la plus sinueuse du monde. pente à 30 degrés, le nez au vent du
Powell-Mason rejoint Bay Street, près Pacifique ! Mis au point et inauguré en
de Fisherman’s Wharf aussi. Enfin, 1873 par l’Écossais Andrew Hallidie,
California Line longe la rue du même ce petit wagon est la solution
ingénom, de l’Embarcadero à Van Ness, nieuse au problème intrinsèque de
en passant par le Financial District San Francisco : ses collines. Nob Hill
et le haut de Nob Hill.
et Russian Hill, bien que convoitées Si vous voulez prendre le cable car
par de grands promoteurs immobi- au terminus, soyez patient car la file
liers, restèrent inoccupées jusqu’à est longue. Sinon, prenez quelques
l’idée de Hallidie. blocks d’avance et vous n’aurez pas
Les chevaux s’épuisaient à grimper à attendre votre tour.
la pente, en tirant des calèches, Le cable car fonctionne tous les jours
quant aux habitants eux-mêmes, de 6h30 à 1h30 du matin. On achète
il était hors de question qu’ils son ticket auprès du conducteur :
grimpent à pied. L’idée est née des 7 US$ le trajet simple ou 21 US$
chariots que l’on utilisait dans les pour des trajets illimités durant une
mines d’or de Californie. Dès que journée. Le Muni Pass fonctionne
l’invention de Hallidie fut mise en également.
place, des centaines de kilomètres Pour en savoir plus, n’hésitez pas à
de rails furent installés en ville, à la visiter le Cable Car Museum, où vous
grande joie des habitants. Pourtant, verrez notamment le cable car original
l’enthousiasme ne dura qu’un temps. imaginé par Hallidie.
Les tremblements de terre et l’arrivée
des bus électriques mirent un terme Ca Le CaR
à la majorité des lignes de cable car. 1201 Mason Street
En 1947, la ville décidait de retirer www.sfcablecar.com
toutes les lignes. Heureusement, comments@sfcablecar.com
une partie des habitants s’opposa à Les cable cars fonctionnent tous
la suppression totale et trois lignes les jours de 6h à 00h30 du matin.
furent déclarées monuments histo- On achète son ticket auprès du
riques. Les lignes Powell-Hyde et conducteur : 7 US$ le trajet simple
Powell-Mason partent toutes deux ou 21 US$ pour des trajets illimités
de Powell Station, à l’angle de Powell durant une journée. Muni Passport
et Market Street. Vous trouverez sur et City Pass valables pour le cable car.
10b
Points d’intérêt ��
phénomènes jouent un rôle clé dans
le développement de la culture gay à
San Francisco. D’abord, des flots de
jeunes gens affluent vers cette ville,
dont la réputation de tolérance est
déjà connue. Les aspirants militaires
gays découvrent un monde où l’espoir
de vivre sa vie comme on l’entend est
possible. Ceux qui reviennent de la
guerre décident bien souvent de rester
à San Francisco au lieu de rentrer chez
Cable car sur Hyde Street. eux. Autre raison, la blue discharge,
ce papier qui pouvait vous refuser
Ca Le CaR museum l’entrée dans l’armée pour cause
1201 Mason Street d’homosexualité. Ceux qui en faisaient Au coin des Mason et Washington
les frais ne rentraient pas chez eux Streets
et restaient sur place, afin d’éviter & +1 415 474 1887
l’humiliation. Dernier point, moins www.cablecarmuseum.org
officiel, on raconte que l’armée à cette shop@cablecarmuseum.org
époque donnait à ses soldats une liste Cable car : Powell & Hyde
d’endroits à NE PAS fréquenter dans Ouvert tous les jours de 10h à 18h
cette ville de débauche qu’était San d’avril à septembre et de 10h à 17h
Francisco. On s’amuse aujourd’hui à d’octobre à mars. Entrée libre. dire qu’involontairement, l’armée à
créé le premier guide touristique gay !
��  Castro Toujours est-il que dans les années
et l’histoire gay 1950, la population gay s’épanouit
à San Francisco, soutenue peu à San Francisco est réputée pour avoir
peu par la Beat Generation dans les le plus fort pourcentage de citoyens
années 1960, puis les hippies des gays des États-Unis. Environ 6 % des
années 1970. Gays et hippies se San Franciscains appartiennent à la
communauté LGBT. San Francisco retrouvent d’ailleurs dans Haight,
cultive depuis très longtemps cette réunis par une même volonté de
réputation d’ouverture et de tolérance. changement et d’amour libre. Mais
De nombreuses avancées politiques et la drogue faisant de plus en plus
morales ont été réalisées ici. Castro, de ravages, Haight est déserté par
le quartier gay emblématique de la population gay, qui cherche un
San Francisco, est donc l’un des quartier plus calme : Castro. Harvey
incontournables de la ville. L’histoire Milk et son compagnon seront les
gay de Frisco commence dans les instigateurs de cette migration. Milk
années 1940. C’est le port principal ouvre alors son magasin de photo,
de départ pour les militaires partant dont la devanture demeure encore
combattre au Japon. À l’époque, trois aujourd’hui dans Castro Street.
11
© STÉPHAN SZEREMETA
Les immanquabLes�� Points d’intérêt
Il s’engage politiquement et finit par demeurent, imperturbables et dignes,
les Painted Ladies. Une véritable carte être élu, en 1977, représentant du
e postale. Le parc d’Alamo Square 5 District de San Francisco, aux
s’étend sur quatre blocs et surplombe côtés du maire George Moscone. Il
une colline avec vue imprenable sur devient le premier élu ouvertement
San Francisco. On s’attardera sur homosexuel dans une grande ville
la rangée de maisons victoriennes, américaine. Pendant ses onze mois
qui ont résisté à tout, et donnent un de mandat, il parvient à faire passer
aperçu de ce qu’était San Francisco un projet de loi défendant les droits
avant le grand tremblement de terre des homosexuels. Sa carrière s’arrête
de 1906. Elles servent souvent de brutalement le 27 novembre 1978,
décor de cinéma et de premier plan lorsqu’il est assassiné, avec Moscone,
devant les gratte-ciel illuminés du par Dan White un ancien superviseur
Financial District.à la mairie.
Toutefois, si cet endroit est l’un Dans les années 1980, Castro devient
des plus célèbres de la ville, il faut officiellement le quartier gay et
savoir que de nombreuses maisons concentre les luttes politiques pour
victoriennes – ici on les appelle sim-l’égalité des droits, lancées
notamplement « Victorians » jalonnent la ment par Harvey Milk. Quand vient la
ville. Plusieurs visites guidées per-crise du sida, le quartier perd un quart
mettent d’ailleurs de les découvrir de sa population et réagit rapidement
au fil des différents quartiers. Nous en alertant autorités politiques et
vous conseillons également de visiter scientifiques de la menace. C’est ici
Haas-Lilienthal House dans Pacific que naîtra AIDS Project. Aujourd’hui,
Heights. C’est l’occasion de pénétrer Castro a un peu perdu de son
authenà l’intérieur d’une des rares maisons ticité, tourisme oblige. Mais sa rue
victoriennes de San Francisco à avoir principale, Castro Street reste très
survécu au tremblement de terre de animée et témoigne d’une histoire
1906. La visite est particulièrement hors du commun. Le dernier-né GLBT
intéressante et ne manque pas de History Museum soutient d’ailleurs
souligner les spécificités architec-très bien la vie culturelle du quartier.
turales de la demeure, construite en
1886, comme sa salle de réception ��  Alamo Square et les encadrée d’acajou et illuminée d’une
maisons victoriennes superbe baie vitrée. On apprendra
Vous vous apercevrez vite que San d’ailleurs que San Francisco était
Francisco est une ville de points de surnommée à l’époque victorienne,
vue. Alamo Square et ses Painted la « ville des baies vitrées » (City of
Ladies (rangée de maisons victo- bay windows). Les bénévoles de la
riennes colorées) en est un exemple demeure organisent des tours guidés
frappant. Quel grand symbole de de Pacific Heights tous les dimanches
San Francisco, que ce parc perché à 12h30 (Ticket : 8 US$) au départ de
sur l’une des collines de la ville, où Haas-Lilienthal House.
12Points d’intérêt ��
aLamO squa Re – intemporel. Ruelles et jardinets
ponctuent l’ascension et on croisera cer-Pain TeD LaDies
Entre Hayes, Fulton, Scott et tainement des perroquets sauvages,
Steiner Streets qui ont élu domicile dans les arbres
Haight paisibles du coin (on les comprend !).
BUS : ligne 21, arrêt Hayes St & Arrivé en haut des marches, continuez
Steiner St jusqu’au sommet de Telegraph Hill,
où se trouve la Coit Tower.
Haas -LiLenTHaL HOuse Cette tour de 64 m de haut a été
2007 Franklin Street inaugurée en 1933. La Coit Tower
Entre Washington et Jackson est le résultat d’une donation faite
Streets, Pacific Heights à San Francisco par Lillie Hitchcock
& +1 415 441 3000 Coit, riche héritière, afin d’honorer
www.sfheritage.org les pompiers décédés dans
l’inceninfo@sfheritage.org die de 1906. L’extérieur en béton
BUS : ligne 10, arrêt Jackson St & nu contraste avec les
impressionFranklin St nantes fresques murales de l’intérieur.
Ouvert le mercredi et le samedi de Dans les années 1930, une trentaine
midi à 15h, le dimanche de 11h à d’artistes locaux reçurent chacun
16h. Adultes : 8 US$, enfants (moins quelques mètres carrés pour exercer
de 12 ans) et seniors : 5 US$. Visites leur talent. Les fresques portent sur
d’une heure environ guidées par des des thèmes politiques et sociaux de
volontaires. la Californie de l’époque. Il est
également possible d’accéder au
sommet de la tour pour profiter de la vue ��  Telegraph Hill
panoramique sur la baie.et Filbert Street Steps
Telegraph Hill est une colline si pentue
que les maisons semblent accrochées
à sa paroi. Le quartier fut pendant
longtemps celui des artistes et des
écrivains. L’endroit est en effet
propice à la contemplation, notamment
du haut de la Coit Tower. Pour y
accéder, on empruntera les Filbert Street
Steps. L’un de nos endroits préférés à
San Francisco. Ces marches de bois
sont nichées au cœur d’une oasis de
palmiers, magnolias et autres arbres
exotiques, accrochés sur les flancs
de Telegraph Hill. En grimpant les
escaliers, on découvre de superbes
maisons dissimulées dans ce monde
Maisons Victoriennes sur Alamo Square.
13
© SIME
Les immanquabLesb
�� Points d’intérêt
Sa rénovation, qui a duré 3 ans et
coûté environ 300 millions de
dollars, a fait grand bruit et a permis
au musée de se doter d’une nouvelle
envergure internationale. Devenu
le plus grand lieu à présenter de
l’art contemporain aux États-Unis,
avec un espace qui s’est multiplié
par trois atteignant une superficie
de près de 16 000 mètres carrés,
et une collection elle même
multipliée par trois, puisqu’elle compte
aujourd’hui plus de 30 000 œuvres.
Le rénovation a été nécessaire suite
à la décision du couple propriétaire
de GAP, les Fisher de prêter leur
collection au musée, pour une durée
COiT TOWeR de 100 ans. Leur collection
compreTelegraph Hill Boulevard nant plus de 1 000 pièces d’artistes
Sur Pioneer Park, Telegraph Hill contemporains comme Anselm Kiefer,
& +1 415 362 0808 Roy Lichtenstein, Gerhard Richter,
BUS : ligne 39, arrêt Coit Tower Richard Serra, ou Andy Warhol ; il
Ouvert tous les jours de 10h à 18h fallait en effet de la place pour les
(novembre à mars : 10h à 17h). accueillir. Les directeurs du musée
Entrée pour accéder au sommet de en ont aussi profité pour concevoir
la tour par l’ascenseur : adulte 8 US$, un étage entier consacré à la
phosenior et adolescent 5 US$, enfant tographie contemporaine. Pas moins
de plus de 4 ans 2 US$. de 19 expositions ont été organisées
au sein du SFMoMA pour fêter le
FiLeRT s TReeT sTePs
réouverture du désormais mythique À l’angle de Filbert et Sansome
musée de Californie, en mai 2016.
Streets L’accueil critique est à la hauteur
En remontant vers Montgomery du projet, acclamé tant pour son
Street, Telegraph Hill architecture signée par l’agence
norvégienne Snøhetta que pour
��  SFMoMA cette collection exceptionnelle qu’il
C’est la version west coast du MoMA serait vraiment dommage de rater
de New-York, le San Francisco lors d’un séjour à San Francisco. Il
Museum of Modern Art présente des faut par contre prévoir au minimum
collections permanentes, programme une journée entière pour espérer
des événements et des expositions voir une majorité des œuvres qui y
temporaires tout au long de l’année. sont exposées.
14
Fresque murale dans la Coit Tower.
© STÉPHAN SZEREMET
APoints d’intérêt ��
Montgomery Block, un immeuble sFmOma
de quatre étages, qui abritait des 151 3rd Street
artistes et des écrivains, dont Rudyard Entre Minna et Howard Streets,
Kipling et Mark Twain. Mais le maire SoMa
de l’époque, Joseph Alioto, insista & +1 415 357 4000
pour qu’elle soit construite. Les www.sfmoma.org
critiques continuèrent ouvertement artistsgallery@sfmoma.org
jusqu’en 1972, pendant les travaux : MUNI : ligne F, BUS : Lignes 5, 6,
« C’est de l’architecture antisociale à 7, 9, 21, 31, 38 : arrêt Market St
son pire niveau. Une forme d’anarchie & 3rd St
et de perturbation », écrivait Johan Ouvert du mercredi au lundi de 10h à
Pastier, journaliste en architecture 17h, et le mardi jusqu’à 21h. Adultes :
dans le Los Angeles Time. Aujourd’hui 25 US$. Senior (+ de 65 ans) :
pourtant, San Francisco ne serait pas 22 US$, 19-24 ans : 19 US$, moins
la même sans sa fameuse pyramide. de 18 ans : gratuit.
Le bâtiment est placé sur des
roulements qui lui permettent une certaine ��  Transamerica flexibilité en cas de tremblement de
Pyramid terre. Un seul point négatif à cette
Un des grands symboles de San pyramide san-franciscaine, le deck
Francisco. Avec ses 260 mètres, c’est d’observation n’est accessible qu’aux
la plus haute tour de la ville. Lors de employés du bâtiment, les visiteurs
la clôture de l’appel à projets pour pourront uniquement l’observer d’en
l’édification de la tour, en 1968, ce bas...
projet novateur de l’architecte William La Transamerica Pyramid est le
symPereira fut vivement controversé. bole du Financial District, quartier des
Le public eut en effet beaucoup de affaires fondé à partir de 1849, avec
la ruée vers l’or. Depuis, c’est le plus mal à adhérer à cette forme futuriste
puissant de la côte ouest.et innovante. Elle devait remplacer
Œuvre de Richard Serra au SFMoMA.
15
© HENRIK KAM, COURTESY SFMOMA
Les immanquabLes�� Points d’intérêt
ont bien vite visé Nob Hill, Russian
Hill et Pacific Heights pour « s’élever »
littéralement au-dessus du commun
des mortels. Elles ont donné lieu à
l’invention du cable car. Les plus
grands magnats de l’industrie
ferroviaire s’y sont installés, donnant leur
nom à quelques hôtels très luxueux
installés sur Nob Hill. Et elles offrent
aujourd’hui des promenades
formidables, où les points de vue sur la
Le quartier des affaires
ville varient en fonction du dénivelé. et la Transamerica Pyramid.
On ira par exemple à Twin Peaks
pour embrasser tout le nord de San TRansame RiCa PYRamiD
Francisco et sa baie.600 Montgomery Street
Financial District
Au croisement des Clay, Sansome, ��  California Academy
et Washington Streets. of Sciences
Ne se visite pas. et De Young Museum
Le Golden Gate Park abrite deux ��  Collines attractions culturelles de premier
de San Francisco plan : la California Academy of
San Francisco clame qu’elle a été Sciences et le De Young Museum.
construite sur sept collines (sur le La California Academy of Sciences
modèle de la Rome antique bien abrite quatre sections principales :
entendu) : Telegraph Hill, Nob Hill, le Morrison Planetarium (un cinéma
Russian Hill, Rincon Hill, Mount Sutro, sous dôme comme à la Géode de
Twin Peaks et Mount Davidson. En Paris ou au Futuroscope), le Steinhart
réalité, les hauteurs de la ville sont Aquarium (des bassins géants qui
bien plus nombreuses, plus d’une accueillent plus de 900 espèces
quarantaine, et vous ne cesserez de sous-marines), le Kimball Natural
monter et descendre durant votre History Museum (avec des
reconsvisite. Les collines de San Francisco titutions plus vraies que nature)
sont particulièrement emblématiques et la Osher Rainforest (une serre
de la ville. Qui n’a jamais vu cette tropicale qui reproduit les
écosyscourse-poursuite culte dans Bullit, où tèmes de trois régions distinctes :
Steve McQueen se lance à tombeau Bornéo, Madagascar et le Costa Rica).
ouvert sur les pentes vertigineuses Enfin, après s’être abreuvé de tant
de la ville ? Ces collines ont marqué de connaissances, il est temps de
profondément l’identité de la ville, se rendre au simulateur de séisme.
répartissant les populations par Eh oui, il faut se rappeler que San
classes sociales – les plus riches Francisco reste encore traumatisé
16
© CANALI PIETRO