//img.uscri.be/pth/f34f9e720c8faf491570750988b6152453f0b9dd
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Traditions, coutumes, droits en Côte d'Ivoire

De
402 pages
La Fondation Atef Omaïs, dont l'objectif est de promouvoir la santé, l'éducation et la culture, produit également des guides sur les capitales francophones d'Afrique, en plus de carnets "culture et tradition". Tous ces livres ont une vocation humaine et sociale : les bénéfices des ventes sont investis dans les services sociaux de base en faveur des populations les plus vulnérables (nombreuses photos en couleur).
Voir plus Voir moins
Les Carnets de la Fondation Atef Omaïs
Traditions, coutumes, droits en Côte d’Ivoire
COLLECTION
À toutes cees quî dans ’ombre se demandent pourquoî et à tous ceux quî punîssent sans savoîr pourquoî.
Aîmer sans agîr, cea ne sîgnîîe rîen. Raou FOEREAU
2TRADITIONS, COUTUMES, DROITS EN CÔTE D’IVOIRE
Déjà parus dans a coectîon Guîde :
Le Fatom ABïDJAN(Édîtîons SÉPïA, 2010).
Le Fatom COTONOU, Porto-Novo, Ouîdah, Ganvîé, (Édîtîons SÉPïA, 2011).
Le Fatom OUAGADOUGOU, Bobo Dîouasso, Banora(Édîtîons SÉPïA, 2013).
Le Fatom ABïDJAN, Bouaké, Yamoussoukro, Daoa, San Pédro(Édîtîons SÉPïA, 2014).
Déjà parus dans a coectîon des Carnets « cuture et tradîtîon  :
Bénîn Le Guèèdè, e Vodounsuîvî de Les emmes dans a santé, ’économîe et a cuture(Édîtîons SÉPïA, 2011).
La Royauté en Côte d’ïvoîresuîvî de Les petîts métîers émînîns à Abîdjan, (Édîtîons SÉPïA, 2013).
Hîstoîre des capîtaes îvoîrîennes d’hîer à aujourd’huî(Édîtîons SÉPïA, 2014).
Avec a coaboratîon deM. Maurîce Bandaman, mînîstre de a Cuture et de a Francophonîe et son Cabînet, de M. Henrî N’Koumo, du mînîstère du Tourîsme, de M. Hervé Banga, et de M. Yannîc N’Cho.
© Fondatîon Ate Omas/NSïA, 2017. ïSBN 979-10-334-0126-1
TRADITIONS, COUTUMES, DROITS EN CÔTED’IVOIRE
Masque yohouré.
Statuette bété.
Masque zaouî gouro.
Masque cîmîer djîmînî.
Vase unéraîre akyé.
Statuette caao sénouo, oîseau symboîque, protecteur et embème des Sénouo, î est e gardîen de a orêt sacrée.
CoectîonLes carnets FATOM Dîrecteur de a rédactîon :Ramzi Omaïs Conceptîon et dîrecteur exécutî :Philippe Delanne Conceptîon artîstîque et prémaquette :Arsène Amon Photographîes et sources :Fondation Ate Omaïs ïustratîons :Zeina Mroueh Auteurs :Philippe Delanne,Siméon K. Kouakou, Françoise Kaudjhis Ofoumou Sîte web :www.atom.orgwww.aniama.net - www.akwaba.atom.org Emaî :amon@atom.orgbanga@atom.org
4TRADITIONS, COUTUMES, DROITS EN CÔTE D’IVOIRE
Avant-pr opos
Depuîs pusîeurs années, a Fondatîon Ate Omas (FATOM) conduît dîvers programmes de promotîon des vaeurs socîaes, sanî taîres, éducatîves, humanîtaîres et cutu rees dans notre pays et aîeurs dans e monde. Avec une passîon contagîeuse, ses membres ont parer eur cœur, ouvrent des portes et apportent du soeî dans a vîe des popuatîons es pus ragîes. eur objectî premîer est de déendre a bee phîosophîe de M. Ate Omas, cet homme de grande împortance dîsparu e 16 décembre 2012 et dont e sogan avorî a înspîré a créatîon de cette ondatîon :« Aîmer, c’est partager. » Partager avec son prochaîn et aîder à son épanouîssement ne sont pas de sîmpes eîtmotîve. Bîen au contraîre : îs sont des composantes majeures du Vîvre Ensembe déendu par e Présîdent de a Répubîque, SEM Aassane Ouattara. C’est pourquoî, en ma quaîté de Mînîstre de a Cuture et de a Francophonîe, î me pat de m’assocîer aux actîons que mène a FATOM. a pubîcatîon deTradîtîons, coutumes, droîts en Côte d’ïvoîreme donne ’occasîon de renouveer mon attachement à cette ondatîon dont e dynamîsme n’est pus à démontrer.
Par son contenu, cet ouvrage met en exergue es nouvees probématîques de nos cutures en mutatîon. Mîeux, î nous învîte à questîonner nos tradîtîons et, surtout, à es adapter à ’évoutîon de notre socîété en es débarrassant de eurs aspects négatîs, pesants.
En rappeant que es vaeurs cuturees ont ’objet de méta morphoses réguîères et qu’ees doîvent être constamment examînées, a FATOM se met à ’écoute des popuatîons. En efet, ee eur enseîgne comment être en phase avec e monde
AVANT-PROPOS5
d’aujourd’huî, tout en préservant es meîeurs ééments hérî tés des génératîons ancîennes. Parce qu’ee nous apprend à marcher juste et droît, cette ondatîon nous permet de regarder ’avenîr avec ucîdîté et optîmîsme. Je voudraîs égaement éîcîter es rédacteurs de Tradîtîons, coutumes, droîts en Côte d’ïvoîre pour a proondeur de eurs travaux. En efet, a quaîté des înormatîons ournîes et a dynamîque de eurs réLexîons sont à sauer à pus d’un tître. Je suîs convaîncu que nos popuatîons tîreront e meîeur proIt de ce îvre et se orgeront de nouvees îdentîtés cuturees, en adéquatîon avec es vaeurs socîétaes actuees. Maurîce Kouakou BANDAMAN Mînîstre de a Cuture et de a Francophonîe
 Statue baoué. Musée des Cîvîîsatîons d’Abîdan.
6TRADITIONS, COUTUMES, DROITS EN CÔTE D’IVOIRE
Pr éface
L’ener c’est ’îgnorance
’înîtîatîve de a Fondatîon ATEF OMAÏS (FATOM) est née d’une réLexîon dont es enjeux sont de trouver des réponses à a vunérabîîté de ’humanîté et pus sînguîèrement à cee des emmes, des enants, des jeunes, des personnes âgées… Cette înîtîatîve vîent à propos au moment où une nouvee Constîtutîon aîsant pus de pace à a socîété cîvîe, à a emme et aux jeunes en Côte d’ïvoîre, a été adoptée e 8 novembre 2016. ’opportunîté vîse aussî à sensîbîîser et înormer, pour un accès au pus grand nombre aux servîces socîaux de base, et à une meîeure répartîtîon des rîchesses, au moment où, partout dans e monde, des voîx s’éèvent pour înterpeer es gouvernants à pus de justîce. C’est donc conscîent de ces enjeux, que mon père, M. Jean Kacou Dîagou, Présîdent Fondateur du Groupe NSïA, encouragé par ses pus proches parents et amîs, a créé, en 2015, a ondatîon NSïA pour apporter sa pîerre à ’édîIce. M. Dîagou a toujours eu à cœur de contrîbuer au déveoppe ment économîque et socîa des pays dans esques e Groupe NSïA est împanté. En efet, î reste très attaché aux questîons quî sont en étroîte corréatîon avec es vaeurs du Groupe NSïA et à notre engagement pour a Responsabîîté Socîétae d’Entreprîse (RSE). Sa vîsîon est constamment de construîre une approche încusîve du déveoppement socîa et économîque, à savoîr cee quî réunît des natîonaux, des ambîtîeux, des jeunes, des pus âgés, pour aîre de a Côte d’ïvoîre, maîs aussî de ’Arîque, des espaces de convergences des ïdées et des Hommes quî împuseraîent des pôes de déveoppement durabe.
PRÉFACE7
ï me pat de rappeer que ce grand homme a bâtî une înstî tutîon, e Groupe NSïA, quî a aujourd’huî 22 ans d’exîstence, et quî est présent dans 12 pays en Arîque avec 26 socîétés dans es secteurs de a Banque, ’Assurance, a Fînance, ’ïmmobîîer et a Technoogîe. En pus de se onder sur un outî de perormance et une exîgence pour a créatîon de vaeur ajoutée, es ressources humaînes sont un pîîer împortant du succès de cette aventure. a emme y tîent un rôe împortant, es jeunes constîtuent un atout, et es senîors, une mémoîre de sagesse et d’expérîences. Parer, pus spécîIquement, du rôe de a emme dans es actîvîtés du Groupe, c’est mettre en umîère ceuî joué par ces emmes quî représentent, à ees seues, 44 % de ’efectî goba du Groupe quî uîmême est de 2 048 (ré. octobre 2016). e Groupe airme son adhésîon aux objectîs de Déveoppement Durabe des Natîons unîes en tendant vers a parîté (ODDN° 5 : parvenîr à ’égaîté des sexes et autonomîser es emmes et es Ies). Des eforts sont aîts aussî au nîveau des cadres puîsque 34 % des cadres et 30 % des mandataîres sont des emmes. e Groupe NSïA compte aujourd’huî sîx emmes Dîrecteurs Généraux dans des Iîaes majeures du Groupe (Côte d’ïvoîre, Nîgerîa, Sénéga et Cameroun), troîs emmes Dîrecteurs Généraux Adjoînts en Côte d’ïvoîre au Maî et en Guînée, et une emme Dîrecteur Exécutî à a Fondatîon NSïA. C’est dans ce moue et ces vaeurs que j’aî grandî. ’éducatîon que j’aî reçue a toujours été empreînte de combatîvîté, d’engagement contînu dans e travaî, de recherche de ’exceence et aussî d’humanîté. Ce sont ces vaeurs quî ont ondé ma personnaîté et quî m’ont vau d’être désîgnée par mon père pour assumer a ourde charge de a gestîon de ’ensembe du Groupe, magré a orce des tradîtîons sur a agune Ébrîé.
8TRADITIONS, COUTUMES, DROITS EN CÔTE D’IVOIRE
Par aîeurs, sî ’aphabétîsatîon et « ’éducatîon pour tous représentent une des cés du déveoppement socîa, ’autonomîe Inancîère de a seconde moîtîé de a popuatîon à savoîr es emmes, de même que son eadershîp poîtîque, ne doît pas être en reste, bîen au contraîre. Sî ’on peut dîre sans se tromper que es emmes sont entrées dans e monde proessîonne des hommes, orce est de reconnatre que ces dernîers ne sont toujours pas entrés dans e monde prîvé des emmes. ïs mesurent encore dîicîement a part que ces dernîères consacrent à eur ascensîon tout en protégeant et édîIant eurs enants et amîes, aînsî que es sacrîIces consentîs pour y arrîver au détrîment de eurs propres ambîtîons. Nous n’avons trouvé nue part ’exîstence d’une anayse scîentîIque montrant ou démontrant une înérîorîté de a emme. Ce quî crée cette înérîorîté c’est a Cuture. ï nous revîent donc en tant que emme, mère, éducatrîce et de pus en pus décîdeur, économîquement autonome, et jurîdîquement responsabe (en tant que che de amîe), de trouver des réponses à ce quî sembe être une ataîté et quî ne reste en aît qu’un rapport au pouvoîr. es vîoences et déséquîîbres que ce dernîer engendre n’ont pus eur pace dans un pays en quête d’émergence dans eque chacun devra compter. Dans cette perspectîve et depuîs queques années, comme sou îgné dans ce carnet, a Côte d’ïvoîre se dote d’un corpus jurî dîque dîgne des pays es pus avancés. C’est son appîcatîon quî aît déaut.
me M Bénédîcte Janîne Kacou DïAGOU Dîrecteur Généra du Groupe NSïA
TRADïTïONS, COUTUMES, DROïTS EN CÔTE D’ïVOïRE9
Le mot de l a pr ési dente
Un combat sans In
RéLéchîr sur es tradîtîons, es us et coutumes et a réponse du Droît quî ont et organîsent a Côte d’ïvoîre d’aujourd’huî, c’est d’abord poser un regard sur ce quî se passe chez nous dans nos « rontîères », dans nos « murs », dans nos « maîsons » et tenter, dans un monde où es peupes s’ouvrent et s’înterconnectent de pus en pus, d’y trouver de a cohérence. ï est nature, dans e cœur des pus ofrants, de aîre de ce monde et de ’humanîté tout entîère des îeux de Paîx et de Justîce dans esques a part aîssée au chaos n’est qu’înInîtésîmae et où cee accordée à ’Amour et au Partage bénît toute exîstence. Maîs autî croîre que e destîn de ’homme, et surtout ceuî de a emme, des enants, des jeunes et des pus aîbes est de côtoyer e chaos et quequeoîs d’y sombrer avec pour coroaîre d’engendrer des monstres ? Vers quî aors se tourner pour sécher es armes des sansnoms, quand même ’État, a Provîdence, a Socîété dans eur ensembe eur ont tourné e dos ? Combîen d’înjustîces et de soufrances doîvent subîr ces înnocents, quî portent et sont e monde de demaîn, pour satîsaîre a voonté de puîssance de mînorîtés dont a soî de domînatîon est înextînguîbe ? Je suîs née en Côte d’ïvoîre, de même que a pupart de mes enants et petîtsenants, neveux, nîèces, cousîns et cousînes, un pays quî a connu son ot de désoatîon, de domînatîons, de conquêtes et de guerres maîs aussî, de réees traversées d’exceence et de réussîtes économîques depuîs 56 ans sans que e sort des pus petîts et vunérabes ne s’engage dans des dîrectîons où seues trîomphent ’égaîté, a justîce et somme toute a dîgnîté. Je voîs se déîter es vaeurs dans esquees ceux de ma génératîon ont grandî et quî avaîent pour noms :