//img.uscri.be/pth/31ce2db4ee8d2d106a04092709d8ffbcb3cb3112
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - EPUB - MOBI

sans DRM

Valoriser le tourisme au pays de Toumaï

De
74 pages

Ce livre intitulé Valoriser le tourisme au pays de Toumaï par la communication est une étude portant sur la communication pour le développement du tourisme au Tchad. Il permet également aux touristes d'appréhender les potentialités touristiques tchadiennes et aux élèves, étudiants et chercheurs de comprendre la place de la communication dans le tourisme. Cette œuvre de quatre chapitres est un guide complet du tourisme tchadien.


Voir plus Voir moins
Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-92392-9
© Edilivre, 2015
dicacE :
À la Mémoire de mon père Mahamat Abdraman À ma chère mère Khadija Souleyman À Mon grand frère Mahamat Mahamat Abdraman À Mon oncle Abakar Abdramane À tous mes frères et sœurs
Que Dieu vous bénisse !
Remerciements
Je tiens à formuler mes vifs remerciements à tous ceux qui ont apporté de près ou de loin, un soutien moral à la réalisation de cet ouvrage. Mes remerciements vont particulièrement :
• à la Direction Générale del’OTT et tout son personnel de m’avoir accordé un stage et m’avoir fourni des informations ; • au professeurAmbroise ZAGRE, recteur de l’Université Libre du Burkina • au Ph.D Djimé Adoum, secrétaire Exécutif de CILSS le préfacier de l’ouvrage • auDocteur Victor SANOU, • àM.Rabankhi Abou-Bâkr ZIDA et Docteur SAWADOGO Poussi • à tous mes oncles, particulièrement Abakar, Mahamat Nour, et ABAKAR Ahmat • à mon petit frère MOUSTAPHA Mahamat Abdraman et tous mes autres frères et sœurs • à tous les parents et amis, plus précisément, mon cousin ADOUM Mahamat Choukou qui m’a encouragé à aller au bout de mes recherches.
Merci
Préface
Par M. Djimé Adoum, Ph. D.
Voici un amoureux du tourisme qui nous invite à découvrir le pays de Toumaï, pays de sable et des lacs archaïques. Depuis une belle éternité, la beauté du pays fut masquée par le sang, et même le souffle de son économie fut suffoqué par la guerre, qui avait sauvagement détruit le tissu socio-économique et installé la terreur au cœur des touristes. Mais à travers ce livre, l’auteur nous découvre une autre image du Tchad, que celle d’hier ; une image à travers laquelle on peut voir l’immense beauté du pays, son soleil à la splendeur vermeille, son désert au sable naturellement pur, ses palmiers, qui sont l’ornementation du Sahara, et ses oasis alignées. Ce livre est à lire pour mieux connaître le pays de Toumaï et son immense beauté ornée par des oasis, des palmiers, des cours d’eau, des montagnes. C’est aussi un véritable guide pour les touristes. Combien de fois nos enfants ont rêvé et voulu découvrir les divers animaux de l’Afrique ? Lire ce livre, c’est découvrir le Tchad, pays de légendes, pays de Sao et pays de Toumaï. Ainsi, le grand peintre Pablo Picasso a dit : « Je ne cherche pas, je trouve. » De Faya Largeau aux Lacs d’Ouniaga et au Parc National de Zakouma, ce jeune écrivain de notre décennie, nous dévoile la vraie beauté du Sahel. Sa passion est au-delà du plaisir d’écrire, car il est d’abord un vigile du tourisme tchadien, amoureux de la nature. Cette plume colorée ne nous décrit pas seulement l’image paradisiaque d’un pays qui, récemment, est sorti du puits de la guerre, mais elle nous conte autrement les mœurs de certains lieux qui sont d’ailleurs mondialement connus par le patrimoine de l’Unesco, – que l’auteur nous trace dans quelques passages. À travers ce livre, Abakar Mahamat nous dévoile l’engagement du président de la République qui a patriotiquement fait un énorme sacrifice pour la valorisation du tourisme tchadien. Bien que le président soit soucieux de maintenir la paix et la sécurité au Tchad et en Afrique en général, l’environnement, la lutte contre la désertification et la dégradation sont les préoccupations cruciales de son gouvernement. Cet ouvrage est absolument à saluer, car il est rare, de nos jours, qu’un jeune amoureux de littérature, bien qu’il soit encore à l’université, dépense sa propre fortune pour la valorisation de la beauté de son pays. Enfin, la richesse d’un pays, en dehors de ses ressources naturelles : comment des secteurs comme celui du tourisme peuvent-ils être des facteurs de développement efficient d’un pays ? Il est vrai que l’histoire et la géographie d’un pays comme le Tchad peuvent être des atouts pour attirer des touristes, mais cela ne suffit pas ; il faut d’autres moyens, une approche et c’est en cela qu’il faut voir en quoi la communication touristique contribue à la promotion de la destination.peut-elle être mieux organisée, quand on sait qu’il existe des Et moyens : radios communautaires, journaux qui paraissent régulièrement, télévisions, dépliants, magazines, qui sont favorables à son développement ? Cette œuvre d’Abakar Mahamat :Valoriser le tourisme au pays de Toumaï par la communication, est un outil qui permet aux amoureux du tourisme, étudiants et chercheurs, de connaître le Tchad et de bien appréhender son tourisme. Il permettra aussi au Tchad de développer son tourisme par les nouveaux outils et les gadgets de communication. Avez-vous déjà visité le Parc National de Zakouma ? Savez-vous la potentialité du Lac Tchad ? Avez-vous découvert l’Erg du Djourab ? La miraculeuse Archei ? Les lacs d’Ounianga ? C’est un plaisir d’avoir eu l’opportunité de connaître ce jeune talent. Nous lui souhaitons une très bonne, longue et fructueuse carrière.
Lire ce livre, c’est découvrir le Tchad.
M. Djimé Adoum, Ph. D. Secrétaire Exécutif du CILSS. Ouagadougou, 24 mars 2015
Introduction
Dans le monde du travail, la communication est devenue un enjeu important. En effet, elle intéresse de plus en plus les dirigeants et les gestionnaires des organisations, qui voient en elle un moyen de consolider l’esprit d’entreprise nécessaire à la productivité. Comme le mentionne Lacoste :rien ne semble plus nécessaire et plus répandu que de communiquer pour travailler et, pourtant, la communication reste un processus difficile, qui ne connaît que des réussites partielles(2001 : 50). L’intérêt pour la gestion participative dans l’entreprise résulte, en partie, des problèmes hérités du taylorisme. Une distance entre employés et employeurs s’est, en effet, installée dans les organisations qui ont privilégié un mode de communication unidirectionnel, du haut vers le bas. Il est, dans ce cas, difficile de parler de « communication », du latin «communicare » qui veut dire mise en commun, échange de propos, action de faire-part. Le Robert historique dit bien que le mot « a été introduit en français avec le sens général, de manière d’être ensemble et envisagé en ancien français comme un mode de relations sociales » (1993 : 1370). Le tourisme, quant à lui, d’un point de vue étymologique, vient de l’expression française « faire un tour ». On définit donc le tourisme comme le fait de quitter son cadre de vie habituel et de se rendre dans une localité pour des raisons de loisirs. À une plus grande échelle, le tourisme désigne tous les mouvements de personnes à l’intérieur d’un pays, à travers le monde. Par conséquent, toute personne qui se déplace d’une localité à une autre, pour des raisons de loisirs, d’affaires, de sport, de religion, est un touriste. C’est dans ce sens que les thématiques de voyage se sont multipliées, en raison du type d’activités envisagées. Les applications réalisées dans le tourisme montrent qu’il possède des caractéristiques spécifiques et qu’il est nécessaire de les prendre en compte. Des difficultés théoriques et managériales tenant, en partie, à la spécificité du secteur, en sont la cause. La première difficulté tient à la définition même du tourisme. Définir le tourisme est une tâche ardue, car il y va de la façon de cerner cette activité. De façon générale, tourisme égale voyage. Parler de tourisme implique, nécessairement, un déplacement vers des horizons inconnus, selon une acception populaire. Cette définition est quelque peu réductrice de l’activité touristique, car il existe plusieurs formes de tourisme et c’est tout cet ensemble qui donne un sens réel et profond au tourisme. Pourquoi l’entreprise parle-t-elle ? Pourquoi ne se contente-t-elle plus de produire en silence et de laisser parler ses marques et ses produits ? Quels changements, dans l’environnement ou dans l’entreprise, justifient désormais le développement de la communication institutionnelle ? Ce développement n’éclaire-t-il pas un nouveau statut de l’entreprise dans notre société ? Mais, si les entreprises sortent du silence, que disent-elles ? Quel aspect de leur personnalité ont-elles tendance à privilégier ? Que révèle leur discours sur leur identité ? Il faut encore « plonger » dans l’entreprise et se demander « comment ça marche », quelles fonctions remplit la communication dans l’entreprise pour contribuer au management ? Pour faire face à toutes ces préoccupations, notre étude comportera quatre chapitres, dont le premier traite de l’état des lieux du tourisme au Tchad. Le deuxième chapitre s’intéresse aux structures en charge du tourisme au Tchad et les activités organisées sur le territoire, le troisième parle des atouts et contraintes de la communication touristique tchadienne et, enfin, le quatrième chapitre présente les modes de promotion de la destination du Tchad.
Définition des concepts
Le cadre conceptuel permet aux scientifiques de s’accorder sur la signification que l’on doit donner à certains mots, termes ou expressions, que l’on retrouve également dans le langage quotidien des individus. Nous nous basons sur cette tradition.
• La politique
Selon Wikipédia, la notionpolitiquerecouvre au moins trois sens : – La politique en son sens le plus large, celui de civilité ouPolitikos, indique le cadre général d’une société organisée et développée. – Plus précisément, la politique, au sens dePoliteia, renvoie à laconstitutionet concerne donc la structure et le fonctionnement (méthodique, théorique et pratique) d’unecommunauté, d ’ u n esociété, d’ungroupe social. La politique porte sur les actions, l’équilibre, le développement interne ou externe de cette société, ses rapports internes et ses rapports à d’autres ensembles. La politique est donc, principalement, ce qui a trait au collectif, à une somme d’individualités et/ou de multiplicités. C’est dans cette optique que lesétudes politiques ou lascience politique sont élargies à tous les domaines d’une société (économie,droit, sociologie; – Enfin, dans une acception beaucoup plus restreinte, la politique, au...