Poèmes

Poèmes

-

Livres
120 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans les années 60 fuse en Turquie une expression neuve, qui s'oppose au passé et bouscule la langue à la manière Dada ou surréaliste. Süreya mieux que tout autre y dit avec génie la vie, l'amour, l'ironie de l'homme ordinaire.

Informations

Publié par
Ajouté le 10 mars 2015
Nombre de lectures 70
EAN13 9782336372532
Langue Français
Signaler un abus
CEMàL SREYà
Poèmes
Choix et traduction par Tufan OREL et Anne-Sylvie PATIER
    
    
        !" # !$
Édition originale © Cemal Süreya© Yapi Kredi Kültür Sanat Yayincilik Ticaret ve Sanayi Aù All rights reserved © L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05858-0 EAN : 9782343058580
'   (    ) * + ,,    -    (  %-/    # (0
    
      0              !  " # #  $% "&       !  ' ( ) 6FRQG ,! -% * .  01  2! # $  *   # # '#  3'#% 5  6#  # 7#  8#  $9 # 8#    % $ # ! +  :: #  # #          #    ;<% 8 #  #   !         # #       # #%
   = (  > # -  $? @A '    B  ' #+ :#% #  D;  # # 6#      #  #    # ##     '  > #% 8     #  +  #% 8    # =#  # !# E (FG - ( " > I=J J - (6-    ' > I=J J    ! ( K -%
)       > (  &# # & - #    L! 0%   >   M # D #  #  #  # # DA #
$N# # #    > E OP5NQ,S$ T7 U #V WXY5Z5 T,V
%
traduits dans le présent ouvrage. Il signe également de nombreuses traductions . Romans : Simone de Beauvoir, Gustave Flaubert, Antoine de Saint-Exupéry . Poésies : Baudelaire, Apollinaire, Reverdi, Rimbaud, Valéry, Éluard, * Aragon, Prévert, Char. La traduction du texte en prose de Cemal Süreya qui figure à la fin de l’ouvrage traite de la traduction de la poésie française en langue turque. Après sa mort en 1990, un prix de poésie est créé à son nom. Aujourd’hui, le Centre Culturel Cemal Süreya d’Ataköy, à Istanbul, est un véritable pôle d’activités culturelles.
 GÖÇEBE (Nomade)  BENùSONRA DO ÖP ÷UR BENù (Embrasse-moi et puis enfante-moi)  UÇURUMDA AÇAN (Celle qui bourgeonne au bord du précipice)  SICAK NAL (Fer à cheval brûlant )  GÜZ BùTù÷ù(Morceau d'automne)  KALANLAR ( Ceux qui restent ).
 Les poèmes traduits ici sont tirés de l'ouvrage « SEVDA SÖZLERù » (Mots d'amour) Poésie Complète, édité par YapÖ Kredi YayÖnlarÖfévrier 2014, 54ème réédition. Pour tous ces poèmes, Istanbul, nous avons respecté la ponctuation de l'auteur, sauf quand un ajout s'avérait nécessaire * Ce texte figure dans le Premier Tome des « Écrits », «úAPKAM DOLU Çùédité par YapÇEKLE » ( Mon chapeau plein de fleurs) ÖKredi YayÖnlarÖ, Istanbul, mars 2014, 5e réédition, pp. 98-101. 8