Finance d'entreprise et finance de marchés: complémentarités et nouvelles avancées (Collection finance gestion management)

-

Livres
347 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La complémentarité entre la finance d'entreprise et la finance de marchés n'est pas uniquement dialectique. Il existe une réelle « complémentarité méthodologique » entre ces deux champs disciplinaires qui a conduit en les associant à des avancées importantes en termes de recherche et de pratique d'entreprise. Finance d'entreprise et finance de marchés analyse la convergence méthodologique et l'enrichissement mutuel entre ces deux domaines de la finance. Par exemple sur les marchés réels, l'information est imparfaite et les acteurs ne partagent pas tous la même information (asymétries informationnelles). Ces éléments sont développés dans cet ouvrage au travers de l'analyse du financement des entreprises, la gestion d'actif et le renouvellement de la théorie des choix d'investissement par les options réelles. Cet ouvrage étudie aussi le thème de la gouvernance afin de montrer que l'utilisation des paradigmes psychosociologiques est susceptible de conduire à des approches financières nouvelles.
Avant-propos -J.-M. SAHUT. Introduction. Finance d'entreprise et finance de marchés, quelles complémentarités ? -C. BENSOUSSAN. Les asymétries informationnelles et le financement des entreprises. Chapitre 1. Les entreprises françaises hiérarchisent-elles leurs ressources de financement ? -E. MOLAY. Chapitre 2. Relations de clientèle bancaire et conditions de financement des PME : une étude empirique sur le portefeuille d'une grande banque française -L. VIGNERON. Chapitre 3. OPA, OPE ou OPM : existe-t-il un mode de paiement optimal dans les fusions-acquisitions ? -H. DE LA BRUSLERIE. La gestion d'actif. Chapitre 4. Nouvelles frontières de la gestion d'actif : mesures de risque et gestion alternative-A. ADAM, M. HOUKARI, J.-P. LAURENT. Chapitre 5. Mesure de performance Oméga : applications en gestion alternative et garantie -P. BERTRAND, J.-L. PRIGENT. Chapitre 6. Les marchés des investisseurs institutionnels sont-ils efficients ? Le cas des fonds de pension et fonds mutuels britanniques -K. LAARADH. La théorie des choix d'investissement revisitée par les options réelles. Chapitre 7. Valorisation des projets d'investissement : de l'analyse traditionnelle aux options réelles avec coûts d'information -M. BELLALAH, I. EL FARISSI, J.-M. SAHUT. Chapitre 8. Évaluation et simulation des options réelles en présence d'incertitude informationnelle -I. EL FARISSI, J. M. SAHUT. Chapitre 9. Évaluation de projet TIC par les options réelles -N. BELLAMY, J.-M. SAHUT. La gouvernance. Chapitre 10. Rémunération des dirigeants et efficience des entreprises -N. COUDERC. Chapitre 11. La gouvernance de la banque islamique -J.-J. PLUCHART, Z. CHOUK. Chapitre 12. Théorie de l'architecture organisationnelle et gouvernance : application au cas des conseils d'administration d'université -G. BIOT-PAQUEROT.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 mai 2007
Nombre de visites sur la page 894
EAN13 9782746242883
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0442 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
AVANT-PROPOS
Les nombreuses et riches communications retenues lors du dernier Colloque de l’Association Française de Finance (AFFI), organisé à Poitiers en juin 2006 par le CEREGE, l’IAE de Poitiers et le Groupe Sup de Co La Rochelle en collaboration avec le CRIEF, avaient illustré le thème proposé : « Finance d’entreprise et finance de marchés, quelles complémentarités ? ».
Dans ce cadre, d’une complémentarité et même d’une interpénétration croissante entre ces deux courants fondamentaux de la finance, il a semblé utile et souhaitable de réunir quelques contributions illustrant à la fois cette complémentarité et de notables avancées en finance d’entreprise et de marchés.
L’exposé introductif de Claude Bensoussan intitulé précisément «Finance d’entreprise et finance de marchés, quelles complémentarités ? » nous a semblé constituer une introduction naturelle aux contributions présentées dans l’ouvrage. Il se situe en effet dans le cadre d’une évolution de très longue période de la littérature consacrée à la finance d’entreprise et à la finance de marchés et il essaie de montrer les modalités et les limites de ces complémentarités. Plus précisément, il suggère de distinguer « la dialectique de la complémentarité », qui est dans la nature même de la finance d’entreprise et de la finance de marchés, et la « complémentarité méthodologique » qui se traduit par la possibilité d’intégration de nouveaux outils d’analyse dans une même modélisation. Complémentarité dialectique et complémentarité méthodologique lui semblent aller de pair dans le cadre d’une définition relativement restrictive et spécialisée de la finance d’entreprise et de la finance de marchés.