Gestion de trésorerie

-

Livres
228 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La gestion de trésorerie compte parmi les fonctions financières qui ont subi le plus d’évolutions durant les trois dernières décennies. Cet ouvrage présente en premier la trésorerie, sa dimension, son rôle et ses enjeux avant d’examiner l’environnement technique et financier du trésorier .


A son rôle traditionnel de gestion de liquidités (adaptation des décisions de financement et de placement aux soldes de trésorerie prévisionnels), s’ajoute celui de la maîtrise des risques de change, de taux d’intérêt, de contrepartie et de signature. Les différentes techniques de couverture traditionnelles ou utilisant les instruments accessibles sur les marchés à terme ou d’options, sont illustrées au travers de nombreux exemples.


Enfin, la fonction de trésorier est conditionnée par les choix organisationnels de l’entreprise : niveau de décentralisation au sein des groupes, contraintes techniques, juridiques et fiscales.


Cette seconde version profondément remaniée intègre les évolutions récentes de la fonction ainsi que les aspects juridiques préoccupant les trésoriers depuis quelques années (environnement SEPA, évolution des moyens de règlements, incidence des normes IFRS, mise en place des ERP, arrêt de la cour de Cassation concernant les conditions de valeur...).


Ce manuel s’adresse à tous les étudiants de formation généraliste ou non en économie, gestion et administration (master « Finance », « Management Administratif et Financier », « Comptabilité, contrôle, audit », écoles de commerce, sciences économiques, AES...) de même qu’aux enseignants et praticiens désirant acquérir rapidement l’essentiel des techniques utilisables dans le cadre de cette fonction.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 57
EAN13 9782847696806
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Introduction
La gestion de trésorerie compte parmi les fonctions ïnancières qui ont subi le plus d’évolutions durant les trois dernières décennies. Des transfor-mations majeures de l’environnement du trésorier ont eu lieu, de l’appari-tion de logiciels professionnels et de la connexion bancaire jusqu’à l’éclo-sion des marchés et l’apparition d’instruments particulièrement complexes destinés à la couverture des risques de change et de taux d’intérêt. Ces évolutions concernent tout autant les grands groupes industriels et com-merciaux que les petites et moyennes entreprises indépendantes.
L’objet de cet ouvrage est de présenter au lecteur, pas nécessairement familiarisé avec les techniques ïnancières, l’étendue des rôles dévolus aux trésoriers, d’actualiser ses connaissances, par exemple sur les conditions bancaires, sur les instruments de couverture des risques ou plus globale-ment sur la façon de réaliser ses différentes missions.
La première difïculté rencontrée tient à la déïnition même de ce qu’il est convenu d’appeler « la trésorerie », compte tenu de sa dimension mul-tiforme (elle peut être appréhendée à partir de l’équilibre ïnancier de la ïrme ou comme étant le solde des multiples ux de liquidité qui la com-posent), de ses enjeux et de son rôle (gestion des liquidités, réduction des frais ïnanciers, maîtrise des risques...) aux contours imprécis. L’objet dupremier chapitre de cet ouvrage est d’apporter quelques éclairages à ce sujet, sur lesquels les développements ultérieurs prennent appui.
La gestion de trésorerie est éminemment technique. Il est donc néces-saire de présenter, dans un deuxième chapitre, l’environnement ïnancier du trésorier, qu’il s’agisse des jours de valeur sur les opérations de débit et
Introduction
Introduction
de crédit, des taux d’intérêt et des commissions pratiqués par les banques ou en vigueur sur les marchés monétaire et obligataire. La négociation de ces différents éléments et le contrôle de leur bonne application lors des opérations bancaires font l’objet d’une attention particulière.
Le rôle majeur du trésorier est la gestion des liquidités. Il doit veiller à ce que l’entreprise dispose d’une encaisse sufïsante pour faire face, au moindre coût, aux paiements prévus. Derrière cette déïnition lapidaire, se dessine, en fait, l’accomplissement de deux tâches essentielles. La pre-mière consiste à réaliser des prévisions des différents ux qui soient ïables, quel que soit l’horizon temporel retenu. Pour ce faire, plusieurs documents (plan ïnancier, budget de trésorerie, prévisions mensualisées...) sont au-tant d’outils précieux sans négliger la réalisation indispensable d’une ïche en valeur. Ils seront étudiés dans le troisième chapitre.
La seconde tâche essentielle du trésorier consiste, une fois les soldes de trésorerie prévisionnels connus, à adapter au mieux les décisions de pla-cement et de ïnancement. L’objet du quatrième chapitre est d’aider à les sélectionner de façon optimale en s’appuyant sur une présentation synop-tique et illustrée des différentes possibilités de placement et de ïnance-ment, et des arbitrages qui s’offrent au trésorier.
Un autre rôle du trésorier, dont l’importance s’est accrue au cours des deux dernières décennies, est la maîtrise des risques (de change, de taux d’intérêt, de liquidité et de signature). Dans le cinquième chapitre, les dif-férentes techniques de couverture, traditionnelles ou utilisant les instru-ments accessibles sur les marchés à terme ou d’options, sont illustrées au travers de nombreux exemples.
Enïn, on peut se demander si la fonction trésorerie est conditionnée, et dans quelle mesure, par les choix organisationnels de l’entreprise. Notamment, à l’intérieur des groupes, les possibilités de gains ou les sources d’économies de frais ïnanciers dépendent-elles également du ni-veau de décentralisation de la gestion des ux de liquidités ? Quels sont les avantages et inconvénients de cette centralisation, sachant que pèsent sur elle de multiples contraintes techniques, juridiques et ïscales ? Le sixième et dernier chapitre vise à fournir les éléments permettant de répondre à ces questions.
Cette seconde version profondément remaniée intègre les évolutions récentes de la fonction ainsi que les aspects juridiques préoccupant les trésoriers depuis quelques années (environnement SEPA, évolution des moyens de règlements, incidence des normes IFRS, mise en place des ERP, arrêts de la Cour de cassation concernant les conditions de valeur…).
L’ouvrage se termine par une liste des principales abréviations utilisées ainsi que par un glossaire explicitant les termes présentés.
8