Financer la création et le développement de son entreprise
Français

Financer la création et le développement de son entreprise

-

Description

Créateur d'entreprise ou dirigeant d'entreprise en activité, votre dynamisme et votre enthousiasme sont parfois freinés par des contraintes financières. Pourtant, à chaque stade de l'évolution de l'entreprise, correspondent des solutions de financement. Le créateur devra beaucoup compter sur lui et son entourage, sur d'éventuelles aides et les financements ponctuels des banques. En revanche, pour l'entreprise en activité, la gamme des financements est nettement plus large, à condition d'anticiper l'évolution à court terme de l'affaire et de calculer avec méthode les besoins de financement en les limitant au maximum par un suivi de gestion permanent. De quelle enveloppe financière avez-vous réellement besoin pour démarrer si vous êtes porteur d'un projet de création ? Si vous êtes déjà chef d'entreprise, comment et avec quels moyens assurer le développement et la pérennité de votre affaire ? Comment la piloter pour ne pas être à cours de trésorerie ?... S'appuyant sur des outils performants - grilles d'analyse financière, calculs de ratios et de besoins de financement... -, ce livre vous guide dans la gestion quotidienne de votre entreprise. Vous apprécierez ainsi mieux ses besoins tout au long de son activité et saurez, aux différentes étapes de sa vie, rechercher le financement le mieux adapté.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2005
Nombre de lectures 141
EAN13 2711791696
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

I ntroduction
Créateur d’entreprise ou dirigeant d’entreprise en activité, votre dynamis-me et votre enthousiasme sont parfois freinés par des contraintes financiè-res qu’il convient de surmonter. Cet ouvrage a pour objectif de vous proposer des outils performants pour mieux assurer le financement de vo-tre projet de création ou celui de votre entreprise déjà en exploitation. De quelle enveloppe financière avez-vous réellement besoin pour dé-marrer votre entreprise si vous êtes porteur de projet de création ? Com-ment et avec quels moyens assurer le développement et la pérennité de votre affaire si vous êtes chef d’entreprise ? Le financement des PME (petites et moyennes entreprises) et des TPE (très petites entreprises) en création ou en développement est souvent délicat. En effet, les banques sont « frileuses » à l’égard des petites structu-res, car elles ne souhaitent pas prendre des risques qu’elles jugent élevés. Que faire dans ce contexte ? L’ouvrage ici proposé se place à deux périodes bien différentes de la vie d’une PME ou TPE : – lorsque le projet de création existe et demande à être travaillé, pré-cisé, examiné à la loupe ; – lorsque l’entreprise déjà sur les rails commence à se développer et qu’il faut assurer sa croissance. Au moment de la création, le futur chef d’entreprise doit répondre à des questions relatives à : – la définition de son activité ; – la recherche d’informations ; – le besoin d’assistance auprès d’experts et de réseaux spécialisés dans l’accompagnement des créateurs. Il chiffre son projet avec une grande incertitude, puisqu’il lance une nou-velle activité, et doit donc se financer en ayant estimé au mieux ses besoins. Pour favoriser la création d’entreprises nouvelles, les pouvoirs publics ont institué divers organismes, en particulier de nombreuses structures d’assistance et d’accompagnement qui accordent parfois des aides finan-cières (prêt d’honneur, avances remboursables…). Toutefois, ces struc-
11
Financer la création et le développement de son entreprise
tures servent le plus souvent de conseils en orientant les futurs créateurs vers des aides financières auxquelles ils pourraient prétendre ! Mais, res-tons lucides : si des centaines de dispositifs d’aides existent, il est parfois difficile de s’y retrouver et les conditions nécessaires pour les obtenir sont telles que votre projet ne répond que rarement à tous les critères demandés ! Aussi convient-il de compter d’abord et avant tout sur soi-même et son entourage immédiat. En revanche, lorsque l’entreprise est en activité depuis plusieurs années, les problèmes sont différents. Le chef d’entreprise peut faire le point sur son affaire et : – porter un jugement sur son financement, sa santé financière ; – utiliser des outils de gestion afin de réduire ses besoins financiers ; – décider de financer son développement avec de nouveaux moyens ; – envisager de nouveaux investissements ; – remettre en cause sa stratégie de développement ; – rechercher des marges plus élevées ; – tout faire pour dégager des bénéfices qui serviront par la suite à as-surer la pérennité de l’entreprise. Sans doute est-ce le moment de procéder à des prévisions finement éla-borées et les plus détaillées possibles de l’évolution future des résultats et du financement de l’affaire. Si l’entreprise est en croissance, il faut prévoir la manière dont les nou-veaux financements seront obtenus. Faut-il remettre des fonds person-nels dans la société, augmenter les comptes courants, procéder à une augmentation de capital ? Convient-il de revoir les relations avec les four-nisseurs afin d’accroître le crédit fournisseurs ? Pour les sociétés à crois-sance rapide, faut-il rencontrer des sociétés de capital risque ? Peut-être aussi, est-ce le moment de renforcer vos relations avec vos banquiers ? Le passé récent de l’entreprise est un gage pour la banque qui connaît de mieux en mieux l’entreprise cliente et son dirigeant ; il est alors possible de faire le point avec elle sur le mode de financement existant jusqu’à présent. Pourquoi ne pas envisager un financement élargi (aug-mentation de la ligne d’escompte, crédit bail immobilier ou mobilier ou affacturage) ? Nous souhaitons vivement que cet ouvrage vous aide à régler et à sur-monter les problèmes de financement que vous pourriez rencontrer aux différents stades de développement de votre entreprise.
12
)