Droit des finances publiques

-

Livres
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les finances publiques etatiques et les finances publiques locales

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 166
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0034 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Romain BOURREL
Droit des finances publiques Les finances publiques étatiques et les finances publiques locales
Cette fiche vous permettra :
- de bien mémoriser les principes, enjeux et acteurs du droit des finances publiques grâce à l’alternance de textes et d’éléments graphiques ;
- d’avoir une vision synthétique de la matière ;
- d’organiser vos révisions pour vos partiels ou concours.
1 LES ENJEUX GÉNÉRAUX DES FINANCES PUBLIQUES 1- La notion de finances publiques 2- Les différentes périodes des finances publiques 3- Les principes du droit des finances publiques
2 LES SOURCES DU DROIT DES FINANCES PUBLIQUES 1- Les sources supranationales, constitutionnelles et organiques 2- Les lois de finances
3 LES FINANCES PUBLIQUES DE L’ÉTAT : LA LOI DE FINANCES 1- La préparation des projets de lois de finances 2- La discussion et le vote des lois de finances 3- L’exécution et le contrôle de l’exécution des lois de finances
4 LES FINANCES PUBLIQUES DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES 1- Les principes constitutionnels issus de la réforme de 2003 2- Les règles d’élaboration, d’exécution et de contrôle des budgets locaux
1
Flashez pour découvrir toutes les évolutions législatives et jurisprudentielles Code d’accès : Lexifiche38
www.lexifiche.com
© kotoyamagami/Fotolia
 1 1 LES ENJEUX GÉNÉRAUX DES FINANCES PUBLIQUES
Une première approche des finances publiques doit permettre de comprendre les enjeux généraux qui les entourent et, par la suite, d’appréhender leur régime juridique.
1 - LA NOTION DE FINANCES PUBLIQUES
Les finances publiques se définissent aujourd’hui comme les finances des administrations publiques. Ces dernières comprennent les administrations centrales (l’État et les établissements publics nationaux), les administrations locales (les collectivités territoriales et les établissements publics locaux) et les administrations de Sécurité sociale. Il s’agit d’une notion retenue en droit de l’Union européenne.
1° Les recettes publiques Les recettes publiques sont principalement issues des différentes impositions (la TVA, l’impôt sur le revenu, l’impôt sur les sociétés, l’impôt de solidarité sur la fortune pour l’État ; les quatre impôts locaux directs pour les collectivités territoriales, etc.). Il existe également des ressources non fiscales. Pour l’État, il s’agit des dividendes provenant de ses participations dans certaines entreprises (EDF, Renault), du remboursement de prêts qu’il a auparavant consentis, d’amendes prononcées par les juridictions, de produits du domaine et des emprunts destinés à compenser le déséquilibre persistant entre les
recettes et les dépenses. Ces derniers sont souscrits auprès d’investisseurs institutionnels (ex. : fonds de pension), de fonds souverains, de banques ainsi qu’auprès de particuliers (les citoyens).
Pour les collectivités territoriales, il s’agit des dotations versées par l’État (ex. : dotation globale de fonctionnement), d’emprunts destinés à financer les dépenses d’investissement et de produits du domaine.
2° Les dépenses publiques On distingue habituellement les dépenses ordinaires, de fonctionnement courant, des dépenses d’investissement à long terme pour lesquelles un effort est effectué sur plusieurs années. Très concrètement, les dépenses de l’État sont constituées du remboursement des intérêts de la dette, des dépenses de personnel, des dépenses de fonctionnement liées à l’activité administrative (ex. : frais de déplacement), des dépenses d’investissement (ex. : construction d’une route) et des dépenses d’intervention, c’est-à-dire les aides financières redistribuées aux particuliers ou à des organismes publics ou privés. Les dépenses des collectivités se composent : des dépenses de personnel, des dépenses de gestion et de fonctionnement courant, du remboursement des intérêts de la dette, du remboursement de la dette et des dépenses d’équipement.
2