//img.uscri.be/pth/becea1e501e25e02d22377037be9265bf158a9d3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La marchandisation actuelle du corps humain

De
120 pages
La marchandisation du corps humain est plus que jamais d'actualité avec le marché des pièces détachées du corps, le commerce des brevets et le marché du corps vivant. Les déclarations et réglementations sur les droits des personnes ne parviennent alors pas à empêcher les inégalités économiques et d'accès aux soins de santé entre les pays pauvres et les pays riches, celles-ci étant aggravées par les biotechnologies. Un biologiste et une juriste collaborent ici pour faire une synthèse précise et accessible à tous de ces différents sujets.
Voir plus Voir moins
Pierre de Puytorac et Auriane Artusse
LA MARCHANDISATION ACTUELLE DU CORPS HUMAIN
La marchandisation actuelle du corps humain
Pierre de Puytorac et Auriane Artusse
La marchandisation actuelle du corps humain
Du même auteur
Biologie généraleinBIOMED Biologie, PUF, 1987. De la biophilosophie à une éthique de la biologie, L’Harmattan, 1998. Panorama de la biologie d’hier à aujourd’hui,Ellipses, 1999. L’Homme co-auteur de l’évolution, Quae, 2014.
En collaboration
Précis de Protistologie,P. de Puytorac, J. Grain, J.P. Mignot, Editions Boubée, 1987. Traité de Zoologie,sous la direction de P.P. Grassé, Tome II, fasc.1.Infusoires Ciliés, J. André, J.C. Bussers, J. Dragesco, S. Dryl, J.C. Estève, E. Fauré-Frémiet, J. Génermont, J. Grain, G. de Haller, R. Hovasse, G. Méténier, P. de Puytorac, M. Tuffrau, E. Vivier, Masson 1984. Traité de Zoologie,P.P. Grassé sous la direction de P. de Puytorac, Tome II, fasc. 2, Infusoires Ciliés, A. Batisse, A. Bonhomme-Florentin, G. Deroux, A. Fleury, W. Foissner, J. Grain, J. Lom, D.H. Lynn, P. de Puytorac, M. Tuffrau, Masson, 1994. L’Auvergne, Les milieux, la flore, la faune,P. de Puytorac, M.Tort, J. Peterlongo, R.J. Bouteville, J.C. Gigault, R. Vitte, J. Fain, Delachaux et Niestlé, 1997.
La mort en 60 questions. La mort observée, expliquée, repoussée, P. de Puytorac et A. Artusse, L’Harmattan, 2016.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-10732-5 EAN : 9782343107325
Notre monde actuel est globalisé, que ce soit au niveau des flux de matières, de biens, de capitaux, de services ou encore de personnes ; il est aussi numérisé. De ce fait, les technologies nouvelles induisent de profondes et rapides mutations dans les domaines financier, économique, scientifique, politique, mais aussi sociétal.
Les applications des biotechnologies modifient notre conception de l'humain, si bien que sont légalisés ou tolérés des comportements qui, dans un passé récent, étaient considérés comme odieux et condamnables. La marchandisation actuelle du corps humain en est un exemple. En effet, de nouvelles pratiques viennent s’ajouter aux anciennes toujours en vigueur, touchant ainsi un plus grand nombre d'individus. Ce lien peut être créé par plusieurs facteurs : l'appât de profits financiers d’une part, et le souci de soi, l'idéologie jeuniste d'autre part, sont devenus les principaux moteurs universels des actions humaines. Désormais, tout est objet marchand, mondialement commercialisable, y compris le corps humain chosifié dans ses différents états (même de déchets).
Ce marché, faisant partie d'une bio-économie, est essentiellement régulé par l'offre et la demande en raison de l'absence de règles juridiques communes. Cela ne peut qu’accentuer les inégalités sociales entre pays, et surtout à l'intérieur de chaque pays.
7
PREMIÈRE PARTIE
LE MARCHÉ DES PIÈCES DÉTACHÉES HUMAINES