Le droit de la navigation intérieure en Afrique centrale : vers la communautarisation

-

Français
274 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Régie par le droit fluvial international de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, la navigation intérieure en Afrique centrale, notamment sur le bassin du fleuve Congo et sur ses affluents, tend aujourd'hui vers un droit fluvial communautaire structuré autour de multiples finalités. Les plus importantes sont l'application uniforme des normes et pratiques en matière de navigation intérieure, l'intégration physique régionale et le développement socio-économique de la région.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2012
Nombre de lectures 18
EAN13 9782296488595
Langue Français
Poids de l'ouvrage 16 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LEDROITDELANAVIGATIONINTÉRIEUREENAFRIQUECENTRALE: VERSLACOMMUNAUTARISATION
Collection« Affaires maritimes et Transports» Codirigée par les Pr Martin NDENDE et Isabelle BON-GARCIN Le secteur des activités maritimes et des transports constitue non seulement un socle majeur de la vie économique (transport de passagers et de marchandises par terre, air, mer, pêches industrielles et artisanales, activités portuaires et aéroportuaires, exploitation des ressources pétrolières en mer, etc), mais encore le témoin privilégié des communications entre les peuples, et le baromètre des échanges commerciaux à la fois nationaux, internationaux et communautaires. Il est parallèlement aussi, et à n’en point douter, un secteur de sinistralité sensible (accidents de la circulation, catastrophes maritimes, crashs aériens), ainsi que le cadre privilégié des activités de défense ou des politiques de sûreté à travers le monde (activités des flottes navales et aériennes, lutte contre la piraterie, le terrorisme, et les trafics illicites). La collection envisagée se veut, de ce point de vue, à la fois : - multidisciplinaire :de travaux en sciences juridiques, publication économiques, humaines et sociales autour des problématiques relatives aux domaines maritimes et des transports tous modes confondus (ce qui englobe donc les secteurs aériens, routiers, ferroviaires, fluviaux, maritimes et lacustres, et peut-être demain le secteur aérospatial) ; - pragmatique :faisant cohabiter, ou en créant des passerelles, en entre les travaux purement académiques nécessaires aux milieux universitaires et scientifiques, avec des publications issues de milieux professionnels ou tenant compte des besoins des praticiens et des milieux économiques) ; - et entièrement ouverte au monde: recherches en Langue française effectuées en France, en Europe, au Canada, en Afrique, dans l’ensemble des Pays en développement, et dans le reste du monde.
Paulette NGO MBOGBA - MIKANO
Le droit de la navigation intérieure en Afrique centrale : vers la communautarisation
L’HARMATTAN
Collection « Affaires maritimes et Transports »
dirigée par les Professeurs Martin NDENDE et Isabelle BON-GARCIN (Professeurs aux Universités de Nantes et Lyon II Lumière)
DU MÊME AUTEUR La protection de l’environnement marin dans la région de l’Afrique du Centre et de l’Ouest : le Mémorandum d’Abuja(Presses de l’UCAC, Yaoundé, 2005)
Illustration de couverture : port en amont de Bangui, inNavigation intérieure sur le fleuve Congo, Benjamin Ndala, CICOS.
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56034-5 EAN : 9782296560345
Je ne désespère toujours pas de voir l’Afrique noire porter un jour son véritable destin.
À mes deux amours, mon époux André Mikano et ma fille Cloé Mikano.
Je dédie également cet ouvrage à mes regrettés arrière-grands-pères et arrière-grands-mère, grands-pères et pères dont je suis la continuité et à qui je suis éter-nellement reconnaissante, mais aussi à mes amis, dont les pertes me sont toujours insupportables.
À Mbogba Biyong homas. À Ngo Binyé Monique. À Ngo Biyong Marte. À Mbei Biyong Etienne. À Biyong bi Biyong Simon. À Mbei Mbogba Daniel. À Biyong bi Mbogba Pilippe Kléber. À Biyong Enock. À Nsub Biyong. À Likound Handy Paul héodore. À Essindi Lazare. À Nyounaï Handy Franklin Amos. À Kamga Félix. À Yap Jean Emile. À Ntonga Yogo Emmanuel. À Abui Mama. Au Pasteur Biyong bi Bayia André Pilippe.