Amérique, pétrole, domination : une stratégie globalisée (T.3)

-

Livres
228 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le système économique actuel est fondé sur les ressources d'hydrocarbure, qui ont changé le visage du monde. Pour assurer son approvisionnement, l'Occident, à la tête duquel l'Amérique, a édifié des conditions spécialement appropriées. Un univers complexe à l'origine de complots, de coups d'Etat, de révoltes... L'auteur propose ici une étude sur l'histoire du pétrole et son rôle majeur dans le déroulement des événements mondiaux, de sa découverte en 1867 à nos jours : une chronique de la domination américaine sur le monde.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2012
Nombre de visites sur la page 9
EAN13 9782296502468
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Amérique, pétrole, domination : une stratégie globalisée
M. A. Oraizi Amérique, pétrole, domination : une stratégie globaliséeTome III : Apocalypse des dieux pétroliers L’HARMATTAN
Cette édition à tirage confidentiel et « réservé » constitue un texte de travail. Nous sommes conscients de toutes ses imperfections. Cette base documentaire servira à poursuivre les études. Merci à tous ceux qui nous aideront à faire dans quelques années une édition plus définitive. © L'HARMATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96287-3 EAN : 9782296962873
À mon père Hossein Oreizi Sociologue et historien Spécialiste de l’Empire mongole Et de Djalal al-Din Rūmi (poète persan, fondateur des derviches tournants et principal interprète du soufisme)
Amérique, pétrole, domination
Une goûte d’eau rejetée par l’agitation de la mer, En plein hiver, tomba dans le désert. Devenue glace par la rigueur du froid, Elle crut vivre une existence indépendante. Oui, dans le désert pierreux de l’illusion et de l’imagination, Nul ne s’est jamais sauvé par la déduction Non plus pour distinguer le Vrai du Faux Le Fécond du Stérile Djâmi (poète persan, 1414-1492)
Je tiens particulièrement à remercier Monsieur l’Ingénieur Antoine Duflocq pour ses supports informatiques qui ont, par ailleurs, duré plusieurs années. Sans son aide magistrale, ce travail n’aurait pu voir le jour.
8
Amérique, pétrole, domination
CHAPITREXXIII:BYZANCENOIRCIE ETSATERREFLUIDE1 L’Afrique est riche , et même très, très riche en matières premières de toutes sortes. Elle est représentante absolue du tableau de Mendeleïev. On y trouve tout. e Elle est, depuis XVI siècle, une terre de convoitise. Et cela ce n’est pas encore fini. Elle doit se préparer encore pour longtemps à une domination à la fois douce et dure. Son sort et son avenir sont très opaques. La carte suivante montre une partie de sa richesse en hydrocarbures. Les Américains sont très intéressés à cette Afrique, jadis une immense colonie partagée entre les Européens, en particulier par le Royaume-Uni, la France, la Belgique, etc. Ce contient riche en pétrole et en ressources naturelles diverses, attire Washington. On se souvient de l’intervention américaine au Guinée « pour écarter du pouvoir le chef de la junte guinéenne, Dadis Camara, et rétablir l'ordre 2 dans le pays . » Un pays riche en ressources naturelles. Ou encore, on se souvient encore « en 2009, pour son premier voyage en Afrique, il [Obama] a rendu visite 3 non pas au pays d’origine de son père, le Kenya, mais au Ghana […] » Sans aucun doute le Ghana pétrolier est largement plus important que le Kenya. La Maison-Blanche a, par ailleurs, commencé à multiplier les accords de partenariat stratégique 4 avec les pays africains comme l’Afrique du Sud, l’Angola ou le Nigeria qui est 1 Ph. Lemarchand (dir.),op. cit., p. 238. 2 Adèle Smith, « Barak Obama s’implique dans la crise ivoirienne », inLe Figaro, 20 déc. 2010. 3 Ibid. Rappelons également que ces deux pays sont membres du Commonwealth. 4 N’omettons pas que l’Afrique a pris une place stratégique de première importante pour Washington. Ian Duffield, “Pan-Africanism since 1940”, in Michael Crowder (ed.),The Cambridge History of Africa, vol.
9
Amérique, pétrole, domination
membre duCommonwealth. Étant donné que la Chine cherche une influence en Afrique5, faut-il voir sa main dans cette affaire ? 6 LeBonny Light, ayant un raffinage facile , découvert au Nigeria en 1956, 7 dans le delta du Niger , bouleversa complètement le destin de ce pays, même s’il devient un des membres de l’OPEP en 1970. Le pétrole nigérian est exploité par la compagnieRoyal Dutch-Shell, plaçant ce pays avec un revenu de plus de 34 8 milliards d’euro en 2006 . Mais, le pays, souffrant souvent de la pénurie d’essence, 9 est devenu la scène d’une rivalité pétrolière farouche . Les origines des sabotages, plus au moins organisés par les rebelles duMouvement pour l’émancipation du delta 10 du Niger. Un, montrent combien ce pétrole est intéressé par les uns et les autres coup d’œil sur les journaux suffit de voir cette guerre du pétrole, surtout lorsque Totalde signer ou d’exploiter un gisement. On voit, ensuite de façon tente automatique, la réalisation d’une série d’attaques contre la compagnie française ! Et, depuis la Seconde guerre du golfe Persique, l’emploi des « compagnies militaires 11 privées » est devenu une pratique courante et un instrument de la politique extérieure américaine. Mais, qui veut donc écarter la présence de la France sur ce marché ? La voie qui était déjà ouverte pour la France en Afrique, se consolida par le 12 général de brigade Eugène A. Lenfant (1856-1923), commandant militaire du Tchad. Il réalisa une série de missions de reconnaissance et de ravitaillement sur le 13 fleuve Niger, affecté, en suite, en Afrique occidentale française , en 1896, et fut
8: fromc.1940 toc.1975, Cambridge, Cambridge Univ. Press, 1984, p. 132 : « […] even revolutionary Angola retained, as to 1978, the services of Gulf Oil to develop off-shore, despite the use of American war materials by the Portuguese during the independence struggle, and widely alleged US Central Intelligence Agency support for the MPLA’s enemies in the civil wars following independence. » Stanley Hoffmann, “A View from at Home: The Perils of Incoherence”, inForeign Affairs, vol. 57, n° 3, 1979, p. 463-491. 5 Fantu Cheru & C. I. Obi,The Rise of China and India in Africa: Challenges, Opportunities and Critical Interventions, London/N.Y., Zed Books, 2010, xii + 276 p. 6 National Geographic, « La Malédiction de l’or noir », inNational Geographic Journal, fév. 2007. 7 Le Port Harcourt reste le principal lieu de production du pays. Pourtant, il faut rappeler ce qui dit Wriglry : “Northern Angola was explored intensively but vainly in the 1920s. Petroleum was found west of the Niger delta in 1908, but in 1913 Lugard refused to provide the government finance needed for deep-level drilling, and Britain continued to rely on Persian supplies that lay nearer the surface. In 1938 Shell and Anglo-Iranian […] jointly acquired, for £ 50 a year, an exclusive license to explore for petroleum in Nigeria, thus ensuring that mainly British capital would have a first claim on the oilfield likely to be found among the sediments of the lower Niger basin, though it would be nearly two decades before the time was ripe for its discovery”. Cf. C. C. Wriglry, “Aspect of Economic History”, in A. D. Roberts (ed.),The Cambridge History of Africa, vol. 7:from 1905 to 1940, Cambridge, Cambridge Univ. Press, 1986, p. 94.8 National Geographic,op. cit., p. 76. 9 Oluwatoyin Oluwaniyi, “Oil and Youth Militancy in Nigeria’s Niger Delta Region”, inJournal of Asian and African Studies, vol. 45, n°3, 2010, p. 309-325. 10 Michael Watts, “Petro-Insurgency or Criminal Syndicate? Conflict and Violence in the Niger Delta”, in Review of African Political Economy, vol. 34, n°114, 2007, p. 637-660. 11  Kwesi Aning, Thomas Jaye, Samuel Atoubi, “The Role of Private Military Companies in US-Africa Policy”, inReview of African Political Economy, vol. 35, n°118, 2008, p. 613-628. 12  Jacques Serre,: le commandant Lenfant, 1856-1923Explorations au cœur de l’Afrique , Paris, L’Harmattan, 1997, 237 p. 13 Voir surtout Louis Sonolet,L’Afrique occidentale française, Hachette, Paris, 1912, 255 p.
10