Eau et pouvoirs en Méditerranée

-

Français
198 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce dossier regroupe de nombreux articles sur ce thème : De la pauvreté hydraulique en Méditerranée: le cas de l'Egypte (Habib Ayeb); L'eau au Maghreb: une prise de conscience perpétuellement inachevée (Barah Mikaïl); Les trois temps de l'eau au Maroc: l'eau du ciel, l'eau d'Etat, l'eau privée (Anne-Marie Jouve); Israël: l'eau à la croisée des chemins (Jacques Bendelac); Damas: chronique d'une pénurie annoncée (Fabrice Balanche); Le Liban, l'eau, la souveraineté (Pierre Blanc) etc...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2006
Nombre de lectures 419
EAN13 9782296158306
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
CONFLUENCES M é d i t e r r a n é e
REVUE TRIMESTRIELLE
58 Eté 2006
Publiée avec le concours du Fonds d’action et de soutien à l’intégration et la lutte contre les discriminations (FASILD) et du Centre national du Livre (CNL).
EDITIONS L’HARMATTAN
CONFLUENCESMéditerranéeest une revue trimestrielle dont l’ambition est d’aborder les grandes questions politiques et culturelles qui concernent les peuples et les sociétés du bassin méditerranéen. Sans aucun parti pris idéologique, elle privilégie avant tout le débat entre les acteurs, les témoins et les décideurs, aussi différents soient-ils. Les membres du comité de rédaction ont choisi cette orientation parce qu’ils sont convaincus que le dialogue est une philosophie de l’action politique. Ni l’ampleur des divergences, ni la gravité des oppositions ne doivent empêcher que soient patiemment recherchées les possibilités de confluences. Cet attachement au dialogue et à la confrontation des idées vient de la conviction que seul le dialogue peut permettre de construire durablement de nouvelles formes de configurations politiques, à la fois équilibrées et fécondes. La création de cette revue à vocation internationale apparaît comme une contribution à l’ouverture d’un indispensable espace de confrontations des analyses et des opinions sur les problèmes qui façonneront l’avenir de cette région.
Site Internet de Confluences Méditerranée : www.ifrance.com/Confluences
Grâce à ce site vous pouvez retrouver les résumés de tous les articles parus dans la revue depuis sa création en 1991 (au moyen d’une recherche par dossier, par mot-clé ou par auteur) et dans leur intégralité les introductions des dossiers ainsi que quelques articles et entretiens choisis. Vous pouvez consulter notre revue de presse, notre page de numéros à paraître et celle desCahiers de Confluences, la liste des librairies diffusantConfluencesainsi que celle des revues amies. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à notre lettre d’information qui vous tient au courant, par courrier électronique, de toutes nos publications.
Normes pour les envois de manuscrits
Les textes soumis à la rédaction doivent lui être adressés par mail (en fichier joint sous fichier Word 5 ou 6) ou par courrier (tirage-papier + disquette informatique où figure le texte sous fichier Word). Ils doivent comporter un titre et des sous-titres. Les notes doivent figurer en fin d’article et doivent suivre une numérotation continue pour la totalité de l’article. Les références bibliographiques doivent respecter les conventions de la norme ISO 690-2 (février 1998). Les articles ne doivent pas dépasser 25 000 signes et ils doivent être fourni avec un résumé en français de 10 lignes maximum, ainsi que 4-5 mots clés. Nous demandons que les nom et prénom des auteurs des articles proposés soient accompagnés de leur titre, de leur adresse institutionnelle et de leurs coordonnées (destinées à la seule rédaction). Les articles et toute correspondance éditoriale sont à adressés à la rédaction de la revue.
En couverture :
Barrage de Qaraoun (Liban). Photographie de Damien Trémeau
CONFLUENCES M é d i t e r r a n é e
22 rue de la Fidélité - 75010 Paris Site internet : www.ifrance.com/Confluences
Fondateur Hamadi Essid (1939-1991)
Directeur(s) de la rédaction
Jean-Paul Chagnollaud - Olfa Lamloum
Comité de rédaction Robert BistolfiPierre BlancChristophe ChicletRégine Dhoquois-CohenBurhan GhaliounNilüfer GöleAbderrahim LamchichiFarouk Mardam-BeyBénédicte MullerJean-Christophe PloquinBernard RavenelAnne Volery
Secrétaire de rédaction Florence Staub
Comité scientifique Lahouari AddiAdonisPaul BaltaElie Barnavi Jean-Michel BelorgeyChristian BruschiMonique Chemillier-GendreauAlain GreshPaul KesslerThéo KleinBassma KodmaniGilbert MeynierClaudine RulleauMohamed Sid AhmedBaccar Touzani
Correspondants Anna Bozzo (Rome)Jamal Al Shalabi (Amman)Ghassan El Ezzi (Beyrouth)Samia El Machat (Tunis)Kolë Gjeloshaj (Bruxelles)Roger Heacock (Jérusalem)Jacques Bendelac (Jérusalem)Gema Martin Muñoz (Madrid)Rabeh Sebaa (Alger)Jamila Settar-Houfaïdi (Rabat)
Directeur de la Publication Denis Pryen
© L’Harmattan ISSN : 1148-2664 / ISBN : 2-296-01600-6
4
D O S S I E R
58 Eté 2006
EAU ET POUVOIRS Sommaire
I N T R O D U C T I O N D EPIERREBLANC
L’eau : un bien précieux, des enjeux multiples HABIBAYEB De la pauvreté hydraulique en méditerranée : le cas de l’Egypte BARAHMIKAÏL L’eau au Maghreb. Une prise de conscience inachevée ? ANNE-MARIEJOUVE Les trois temps de l'eau au Maroc : l’eau du ciel, l’eau d’Etat, l’eau privée JACQUESBENDELAC Israël : l’eau à la croisée des chemins FRÉDÉRIQUEBLOT Gestion de l’eau et modèle de développement en débat en Espagne FABRICEBALANCHE Damas : chronique d’une pénurie annoncée PIERREBLANC Entre insularité et division territoriale : les difficultés de la gestion de l’eau à Chypre GEORGESMUTIN Quel avenir hydraulique pour l’Egypte ? PIERREBLANC Le Liban, l’eau, la souveraineté
CONFLUENCES Méditerranée
p.9
p.21
p.39
p.51
p.63
p.77
p.91
p.103
p.115
p.127
Dossier préparé par Pierre Blanc
FRANÇOISEROLLAN Le Tigre et l’Euphrate : source de conflit ou situation conflictuelle due à l’histoire ? PHILIPPEDUGOT Quelles solutions pour la crise de l’eau autour de la Méditerranée ?
A
c
t
u
e
l
BERTRANDHERVIEUETSÉBASTIENABIS Les dynamiques agricoles en Méditerranée
GILBERTMEYNIER A la mémoire de Pierre Vidal-Naquet (1930-2006)
p.137
p.153
p.169
p.187
CONFLUENCES Méditerranée
5
Dossier
Eau et pouvoirs
Dossier préparé par Pierre BLANC
Pierre BLANC
Dossier
Actuel
Institut agronomique méditerranéen de Montpellier (IAM)
Culture
L’eau : un bien précieux, des enjeux multiples
Dans le contexte de la guerre froide, la Méditerranée a été décrite comme un arc de crises. Force est de reconnaître que cette expression ne serait pas déplacée pour évoquer les problèmes d’approvisionnement en eau auxquels les pays
méditerranéens font face aujourd’hui…
n Méditerranée, particulièrement sur les rives méridionale et orientale, l’eau a été de tout temps appréhendée comme E une ressource rare. On pourrait convoquer ici les textes des religions abrahamiques qui tendent à sacraliser l’eau. Celle-ci est en effet au centre de nombre de paraboles et de métaphores, sans compter qu’elle est également au cœur de beaucoup de rituels. Plus largement, c’est toute une culture qui a pris l’habitude de célébrer l’eau comme source de vie. Déjà, au IVe siècle avant notre ère, Hérodote n’avait-il pas qualifié l’Egypte de don du Nil ? De même, cette sacralisation de l’eau est à l’origine du nom du fleuve Barada dont l’éponyme est le mot grec Paradios. Ce substantif en dit
Numéro 58Eté 2006
CONFLUENCES Méditerranée
9
Eau et pouvoirs
10
long sur la représentation antique de ce fleuve syrien qui traverse Damas, et que les Araméens avaient d’ailleurs doublement nommé de façon très suggestive : Abbana (notre père) et Ammana (notre mère). Si beaucoup de références profanes et religieuses attestent donc ce caractère vital de l’eau en Méditerranée, il n’est guère étonnant que l’hydraulique se soit épanouie dans cette zone. Après les Nabatéens qui avaient développé de grands ouvrages d’amenée d’eau, en particulier dans la région d’Arad, située aujourd’hui en Israël, les Arabes développeront une approche remarquable de l’hy-draulique, au point que l’on parle aujourd’hui d’une”école hydrau-lique arabe", dont l’apogée se situe du IXe au XIIe siècle. Bien sûr, le fait que cette civilisation se soit épanouie dans une région peu riche en eau a poussé les autorités de ces pays à déve-lopper des technologies hydrauliques. D’autre part, le califat avait unifié les territoires et les peuples de Bagdad à Cordoue, ce qui per-mettait de créer des ouvrages d’importance : par exemple, la route de l’eau, édifiée sous le califat d’Haroun al Rachid, qui reliait Bagdad à La Mecque, pour permettre aux pèlerins de se désaltérer. Le problème de la ressource en eau a donc depuis longtemps mobilisé les populations de la région. L’homme a ainsi tenté de com-poser de façon ingénieuse avec la dictature d’un milieu, caractérisé par des précipitations à la fois faibles et très irrégulières.
De la politique de l’offre à la gestion de la demande
Néanmoins la situation n’a jamais été aussi délicate qu’aujourd’-hui. Car, dans l’histoire, cette région n’a jamais connu une telle expansion démographique. En effet, malgré une tendance à la bais-se de la fécondité, les pays de l’Est et du Sud méditerranéen (PSEM) sont encore en pleine transition démographique au point qu’ils devraient gagner en moyenne 3,7 millions d’habitants chaque année d’ici 2025. Tandis que sur la rive septentrionale le taux d’accroisse-ment naturel est quasiment nul, il devrait être encore de 1,3% par 1 an sur les rives méridionale et orientale d’ici 2025 . Non seulement la population s’accroît, mais elle exerce en outre des prélèvements per capita plus élevés. Il va sans dire que ce croît
CONFLUENCES Méditerranée
Numéro 58Eté 2006