Le paradoxe du café

-

Livres
362 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Alors que de nouveaux modes de consommation émergent sous la forme de cafés « durables », et que le café devient une boisson à la mode avec la multiplication de bars spécialisés, les producteurs perçoivent une part de plus en faible du prix final. Ce paradoxe existe parce que le « café » vendu par les producteurs agricoles est de plus en plus différent du « café » acheté par les consommateurs. Ce ne sont guère des attributs matériels que les consommateurs achètent à un prix élevé mais des symboles et des services personnalisés. Pour améliorer leur situation, les producteurs doivent tenter de contrôler une partie de ces attributs immatériels sous la forme, par exemple, de labels et d’indication géographiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 novembre 2007
Nombre de visites sur la page 48
EAN13 9782759201020
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0127 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L e p a r a d o x e d u c a f é
Benoit Daviron
L’éqition originale qe cet ouvrage a été publiée en 2005 sous le titre
The Coffee Paradox. Global markets, commodity trade and the elusive promise of developmentpar:
Zeq Books Ltq, 7 Cynthia Street, Lonqon N1 9JF, UK anq
Room 400, 175 Fifth Avenue, New York, NY 10010, USA
www.zeqbooks.co.uk
en association avec le CTA (ACP-EU Technical Centre for Agricultural anq Rural Cooperation), Postbus 380, 6700 AJ Wageningen, The Netherlanqswww.cta.int
© Benoit Daviron, Stefano Ponte, 2005.
9782759200580
© Quae, 2007
ISBN : 978-2-7592-0058-0
er Le coqe qe la propriété intellectuelle qu 1 juillet 1992 interqit la photocopie à usage collectif sans autorisation qes ayants qroit. Le non-respect qe cette qisposition met en qanger l’éqition, notamment scientifiue. Toute reproquction, partielle ou totale, qu présent ouvrage est interqite sans autorisation qe l’éqiteur ou qu Centre français e q’exploitation qu qroit qe copie (CFC), 20, rue qes Granqs-Augustins, Paris 6 .
T a b l e d e s F i g u r e s
Figure 2.1 Figure 2.2 Figure 2.3 Figure 3.1 Figure 3.2a Figure 3.2b Figure 3.3 Figure 3.4 Figure 3.5 Figure 3.6 Figure 3.7 Figure 5.1 Figure 6.2 Figure 6.3 Figure 6.4
ÀBenoîtGoud
A v a n t - p r o p o s
Les pays en développement peuvent-ils sortir de la pauvreté grâce au commerce? Les échanges internationaux se sont fortement accrus durant les deux dernières décennies et le commerce représente une source importante de revenu pour les pays en développement. Pourtant, nomre de pays à faile revenu, producteurs et exportateurs de longue date de produits tropicaux, sont toujours aussi pauvres.
À travers une étude de la chaîne mondiale de valeur du café, ce livre propose une analyse approfondie de la production et du commerce de produits de ase ainsi qu’une série de propositions pour mettre en oeuvre des politiques susceptiles d’améliorer la situation économique des pays producteurs. Les auteurs examinent les contraintes auxquelles sont confrontés les pays en développement exportateurs de matières premières. Ils mènent cette analyse en traitant de ce qu’ils appellent le « paradoxe du café » c’est-à-dire la coexistence d’un « oom » du café dans les pays consommateurs et d’une crise du café dans les pays producteurs. De nouveaux modes de consommation du café ont émergé sous la forme de café de terroirs, de café équitale et autres cafés « durales ». Dans un certain nomre de pays consommateurs, le café est devenu une oisson à la mode et les chaînes de ar à café se sont multipliées. Dans le même temps, les prix internationaux ont radicalement chuté et les revenus des producteurs ont été réduits à des niveaux jamais vus depuis plusieurs décennies.
Ce livre montre que le paradoxe du café existe parce que le « café » que les producteurs agricoles vendent et le « café » que les consommateurs achètent sont des produits de plus en plus différents. Ce ne sont pas des attriuts matériels que les consommateurs achètent à un prix élevé mais principalement des symoles et des services personnalisés. Tant que les producteurs agricoles et leurs organisations ne contrôlent pas au moins une partie de cette production immatérielle ils continueront de percevoir de failes revenus.Le paradoxe du cafécherche des solutions à cette situation en aordant plusieurs questions clefs: quels sont les attriuts de qualité présents dans une tasse de café ou un paquet de café? Qui produit ces attriuts? Comment une partie de ces attriuts peuvent-ils être produits par les producteurs des pays en développement? Dans quelle mesure les cafés de terroirs et les cafés « durales » permettent-ils d’atteindre ces ojectifs ?
partageons les connaissances au profit des communautés rurales sharing knowledge, improving rural livelihoods
Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) a été créé en 1983 dans le cadre de la Convention de Lomé entre les États du groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et les pays membres de l’Union européenne. Depuis 2000, le CTA exerce ses activités dans le cadre de l’Accord de Cotonou ACP-CE.
Le CTA a pour mission de développer et de fournir des services qui améliorent l’accès des pays ACP à l’information pour le développement agricole et rural, et de renforcer les capacités de ces pays à produire, acquérir, échanger et exploiter l’information dans ce domaine. Les programmes du CTA sont conçus pour: fournir un large éventail de produits et services d’information et mieux faire connaître les sources d’information pertinentes; encourager l’utilisation combinée de canaux de communication adéquats et intensifier les contacts et les échanges d’information, entre les acteurs ACP en particulier; renforcer la capacité ACP à produire et à gérer l’information agricole et à mettre en œuvre des stratégies de GIC, notamment en rapport avec la science et la technologie. Le travail du CTA tient compte de l’évolution des méthodologies et des questions transversales telles que le genre et le capital social.
Le CTA est financé par l’Union européenne.
CTA Postbus 380 6700 AJ Wageningen Pays-Bas
Site Web :www.Cta.int
S o m m a i r e
Page de titre Page de Copyright Table des Figures Dedicace Avant-propos Préface 1 - Commerce des produits agricoles, développement et chaînes de valeur mondiales 2 - Qu’y a-t-il dans une tasse ? De la fève à la tasse 3 - Qui tire les ficelles ? Régulation et gouvernance de la chaîne de valeur 4 - Production matérielle et symbolique de la qualité du café. Pour quelle différence ? 5 - Des initiatives en faveur du café « durable ». Au bénéfice de qui ? 6 - Chaînes de valeur ou changement de valeurs ? 7 - Perspectives d’avenir Références bibliographiques Sigles et abréviations