Terres (dés)humanisées : ressources et climat

-

Français
416 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage aborde les transformations des territoires par les humains depuis le prisme des sciences sociales. Du Canada à l'Europe, en passant par l'Amérique latine, l'Asie et le Maghreb, les auteurs exposent, à partir d'études de cas documentées ou de recherches approfondies, des axes intrinsèquement liés : positionnement éthico-politique, données ethnographiques, la production théorique, implications politiques et, enfin, réflexions d'ordre épistémologique, méthodologique et heuristique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2014
Nombre de lectures 2
EAN13 9782806107220
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
TERRES (DÉS)HUMANISÉES : RESSOURCES ET CLIMAT
Charlotte Bréda, Mélanie Chaplier, Julie Hermesse et Emmanuelle Piccoli (dir.)
10
Investigations d'Anthropologie Prospective
7/09/14 18:01:11
TERRES (DÉS)HUMANISÉES : RESSOURCES ET CLIMAT
C O L L E C T I O N « Investigations d’anthropologie prospective »
Déjà parus : 1. JulieHERMESSE, MichaelSINGLETONAnneMarie et VUILLEMENOT (dir.), Implications et explorations éthiques en anthropologie, 2011. 2. KaliARGYRIADIS, StefaniaCAPONE, RenéeDELA TORRE et AndréMARY (dir.), Religions transnationales des Suds. Afrique, Europe, Amériques, 2012. 3. CharlotteBRÉDA, MarieDERIDDERet PierreJosephLAURENT, (dir.),La moder nité insécurisée. Anthropologie des conséquences de la mondialisation, 2012. 4.P. Jorge SANTIAGOet MariaROUGEON(dir.),Pratiques religieuses afroamé ricaines. Terrains et expériences sensibles,2013. 5. NathalieBURNAY, ServetERTULJeanPhilippe et MELCHIOR (dir.),Parcours sociaux et nouveaux desseins temporels, 2013. 6. ValérieRIDDEet JeanPierreJACOB(dir.),Les indigents et les politiques de santé en Afrique. Expériences et enjeux conceptuels, 2013. 7. PascaleJAMOULLE (dir.),Passeurs de mondes. Praticienschercheurs dans les lieux d’exils, 2014. 8. JacintheMAZZOCCHETTI(dir.),Migrations subsahariennes et condition noire en Belgique. À la croisée des regards,2014. 9. JulieHERMESSE,CharlottePLAIDEAU et OlivierSERVAIS (dir.),Dynamiques contemporaines des pentecôtismes, 2014.
ïNVESTïGATïONS D’ANTHROPOLOGïE PROSPECTïVE
TERRES (DÉS)HUMANISÉES : RESSOURCES ET CLIMAT
CharlotteBréda, MélanieChaplier, JulieHermesseet EmmanuellePiccoli
10
Photo de couverture : Mélanie Chaplier, «The Aftermath of a Diversion », Rupert River, Quebec, 2010.
Mise en page : CW Design
D/2014/4910/30
© AcademiaL’Harmattan s.a. Grand’Place, 29 B1348 LOUVAINLANEUVE
ISBN : 9782806101730
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit.
www.editionsacademia.be
Notices biographiques
OliviaAUBRIOT, Centre natîona de a recherche scîentîîque (CNRS), Centre d’études hîmaayennes (UPR 299) est agro ethnoogue et mène des recherches sur a gestîon socîae de ’eau en Asîe du Sud (Népa, ïnde). Ee s’întéresse aux ogîques paysannes de gestîon de ’îrrîgatîon et accorde un întérêt par tîcuîer à ’îmbrîcatîon des domaînes d’ordre technîque et socîa et à a dîmensîon terrîtorîae de a gestîon de ’eau.
Joël F.AUDEFROYest proesseurchercheur à ’ïnstîtut poytech nîque natîona de Mexîco (Écoe d’îngénîeur et d’archîtecture Tecamachaco). Archîtecte et docteur en ethnoogîe (Unîver 1 sîté Parîs Vïï), î est membre de ïCOMOS Mexîque et travaîe sur e thème des étabîssements humaîns en sîtuatîon de rîsques, sur a réductîon des rîsques de désastres (RRD) et sur a reconstructîon après es désastres. ï est auteur de pusîeurs îvres et artîces de revues dans e domaîne de ’urbanîsme et de a constructîon.
FrançoiseBARTIAUXsocîoogue et docteure en démographîe est de ’Unîversîté cathoîque de Louvaîn. Ee y est proesseure de socîoogîe de ’envîronnement et matre de recherches du Fonds natîona de a recherche scîentîîque. Ee mène ses recherches sur es pratîques de consommatîon d’énergîe, es poîtîques énergétîques, et es théorîes des pratîques socîaes, avec des approches quantîtatîves et quaîtatîves, e pus sou vent dans des équîpes purîdîscîpînaîres.
1. ïCOMOS est une organîsatîon înternatîonae nongouvernementae de proessîonnes, quî œuvre à a conservatîon des monuments et sîtes hîstorîques dans e monde.
5
MohammedBENIDIRest doctorant en cotutee à ’Unîversîté de Lîège (ïnstîtut des scîences humaînes et socîaes) et à ’Unîver sîté Mohamed V RabatAgda (Facuté des scîences jurîdîques, économîques et socîaes) où î est chercheur au Centre d’études et de recherches en scîences socîaes (CERSS). Sa thèse porte sur e courtage assocîatî en déveoppement et ’îmbrîcatîon des arènes ocaes dans SudEst marocaîn.
CharlotteBRÉDAest doctorante et assîstante au Laboratoîre d’an thropoogîe prospectîve à ’Unîversîté cathoîque de Louvaîn. Dans e cadre de sa thèse de doctorat, ee mène une ethno graphîe du phénomène d’érosîon du îttora dans a régîon de a CôteNord du Québec. Ses recherches en anthropoogîe de a nature et des scîences portent pus argement sur es moda îtés de coexîstence des dîérents savoîrs sur a nature.
Bertha NellyCABRERA SÁNCHEZest proesseurchercheur à ’ïnstî tut Poytechnîque Natîona de Mexîco, Écoe d’îngénîeur et d’archîtecture Tecamachaco. Ee est tîtuaîre d’un Master en scîences de ’archîtecture et urbanîsme. Ee travaîe sur e thème des étabîssements humaîns en sîtuatîon de rîsques, sura réductîon des rîsques de désastres (RRD) et sur a recons tructîon après es désastres. Ee est coauteur de pusîeurs îvres et artîces de revues dans e domaîne de ’urbanîsme et de a constructîon.
MélanieCHAPLIERest doctorante et assîstante à ’Unîversîté catho îque de Louvaîn. Ee termîne actueement sa thèse de doctorat sur es transormatîons du système oncîer crî suîte à a sîgna ture de a Paîx des Braves. Ee travaîe donc, par e bîaîs de a démarche ethnographîque, sur es transormatîons socîaes et cuturees occasîonnées par ’împîcatîon des Crîs dans ’en treprîse de déveoppement (hydroéectrîque, mînîer, ores tîer) et es împacts de cette dernîère sur a reatîon quî es unît au terrîtoîre.
DeborahDELGADOPUGLEYest socîoogue, péruvîenne et brésî îenne. Ee est enseîgnante à ’Unîversîté cathoîque du Pérou Terres (dés)humanisées : ressources et climat et doctorante en cotutee à ’Écoe des Hautes études en 6NOTïCES BïOGRAPHïQUES scîences socîaes de Parîs et à ’Unîversîté cathoîque de
Louvaîn. Ses întérêts de recherche portent sur a gouvernance envîronnementae mondîae, a poîtîque cîmatîque, ’înté gratîon régîonae sudamérîcaîne et es droîts et mouvements des peupes autochtones.
EllenDESMETest postdoctorante au seîn de ’Human Rîghts Centre de ’Unîversîté de Gand et du Law and Deveopment Research Group de ’Unîversîté d’Anvers. Ee coordonne et partîcîpe au e d’attractîon unîversîtaîre  The Goba Chaenge o Human Rîghts ïntegratîon : Towards a Users’ Perspectîve . Auparavant, ee a travaîé au Centre de connaîssance des droîts de ’enant (KeKî) et à a KULeuven. Ses întérêts de recherche se sîtuent dans es domaînes des droîts humaîns (avec une attentîon partîcuîère pour es droîts des enants et des peupes autoch tones), de ’anthropoogîe jurîdîque et de a méthodoogîe de recherche.
KellyESCOBARest dîpômée de a Facuté de socîoogîe de ’Unî versîté de ’Atántîco (BarranquîaCoombîa) en 2007. De 2004 àee a partîcîpé, en tant que chercheuse, à un Projet 2006, înterunîversîtaîre cîbé (PïC) de a Coopératîon unîversîtaîre au déveoppement (Begîque), axé sur a ormatîon et a recherche sur ’écotourîsme au nord de a Coombîe. En tant que bour sîère de ’ULg, ee a ensuîte déendu, en 2012, une thèse au seîn de ’Unîté  Socîoéconomîe – Envîronnement – Déveop pement  (SEED) (DSGEULg campus d’Aron), întîtuée  Lorsque es îmîtes des scîences et es sentîers de chasse s’entrecroîsent : une ethnographîe de aboratoîres scîentî îques amazonîens en partenarîat avec es communautés autochtones ocaes . Actueement, ee est membre actîve du groupe de recherche înterdîscîpînaîre  Tourîsme, Envîron nement et Déveoppement  (TMAD) de ’Unîversîté de ’Atán tîco, înstîtutîon au seîn de aquee ee débute son expérîence d’enseîgnante.
VirginiaGARCÍAACOSTA est une anthropoogue et hîstorîenne mexîcaîne. Depuîs 1974, ee est chercheuse attachée à ’îns tîtutîon mexîcaîne Centro de ïnvestîgacîones y Estudîos Superîores en Antropoogía Socîa (CïESAS). Ee est membre
7
de ’Académîe mexîcaîne des scîences et du Système natîona des chercheurs au seîn duque ee occupe e nîveau ïïï. García Acosta a reçu de ’Ordre des Pames académîques e grade de Chevaîer du gouvernement rançaîs en 2010. En 2013, ee est entrée à ’Académîe mexîcaîne d’Hîstoîre en tant que membre en tître. Ses champs de recherches se sîtuent en anthropoo gîe et en hîstoîre des catastrophes et de ’aîmentatîon. Ee a pubîé en tant qu’auteure et coordînatrîce, vîngtquatre îvres et pus d’une centaîne d’artîces et de chapîtres d’ouvrages au Mexîque et à ’étranger. Depuîs maî 2004 et jusqu’au moîs de maî 2014, ee est dîrectrîce générae du CïESAS.
Aliette MarianneGEISTDOERFERest dîrectrîce de recherche CNRS honoraîre, ethnoogue, attachée au Muséum natîona d’Hîs toîre naturee, au Centre de documentatîon d’Anthropoogîe marîtîme du département  Hommes Natures socîétés . Ee a soutenu une thèse d’État întîtuée  Pêcheurs acadîens – Pêcheurs madeînots : ethnoogîe d’une communauté de pêcheurs , pubîée aux édîtîons du CNRS. Son travaî de recherche est prîncîpaement sîtué aux Îes de a Madeeîne, à SaîntPîerreetMîqueon et dans pusîeurs régîons rançaîses, partîcuîèrement en Bretagne. Ee poursuît des recherches sur ’évoutîon du statut de marîns pêcheurs dans a socîété actuee.
JulieHERMESSEest chargée de recherches aux FRSFNRS et membre du Laboratoîre d’anthropoogîe prospectîve (LAAP) de ’Unîversîté cathoîque de Louvaîn. Ses recherches au Guatemaa et dans es Carabes traîtent de thématîques à a croîsée de ’anthropoogîe des catastrophes, de ’écoogîe poîtîque, de ’adaptatîon aux changements cîmatîques et de ’étude des systèmes symboîques. Auteure de nombreuses pubîcatîons scîentîîques, ee a entre autres coécrît ’ou vrageImpîcatîons et exporatîons éthîques en anthropoogîe (2011).
GrégoireLITSest actueement assîstant à ’Écoe de scîences poî Terres (dés)humanisées : ressources et climat tîques et socîaes de ’Unîversîté cathoîque de Louvaîn et 8NOTïCES BïOGRAPHïQUES doctorant en socîoogîe au Centre de recherche înterdîscî
pînaîre Démocratîe, ïnstîtutîons, Subjectîvîté (CrîDïS). Ces recherches portent sur es aspects socîaux et poîtîques de a gestîon des déchets radîoactîs et spécîaement sur es moda îtés d’împîcatîon de dîérents groupes socîaux aînsî que sur a mobîîsatîon des rapports d’anayse de rîsques dans es processus de prîse de décîsîon. ï est égaement édîteur de a revueÉmuatîons– Revue des jeunes chercheurs en scîences socîaes, et a étévîsîtîng schoarau département de socîoogîe de ’Unîversîty o Brîtîsh Coumbîa ors de a rédactîon de cet ouvrage.
ÉmilieMARIATROYest anthropoogue, docteur de ’Écoe des hautes études en scîences socîaes (EHESS, Parîs) et rattachée 2 au GGHTERRES/EHESS . Soutenue en 2011, sa thèse de docto rat a porté sur es conséquences de a prîvatîsatîon des res sources marînes par ’întroductîon de quotas de pêches îndîvîdues et transérabes (QïT). Poursuîvant son travaî sur es pratîques de pêche artîsanae, ee partîcîpe depuîs janvîer 2012 au programme de recherche purîdîscîpînaîre  ïnter actîons pêcheurs mammîères marîns  et étudîe a perceptîon qu’ont es pêcheurs proessîonnes des phénomènes de dépré datîon des captures dans e pérîmètre du Parc marîn d’ïroîse.
MithraMOEZZI est membre de ’Écoe des études urbaînes et d’urbanîsme de a Portand State Unîversîty, aux ÉtatsUnîs. Ee a étudîé es statîstîques, ’anthropoogîe et e okore à ’Unîversîté de Caîornîe à Berkeey. Depuîs de nombreuses années, ee mène ses recherches sur ’utîîsatîon de ’énergîe dans es bâtîments et ses conséquences, et pus généraement sur es înteractîons entre tradîtîons et technoogîe. Ses recher ches combînent approches quantîtatîves et quaîtatîves.
LuisMUJICA BERMÚDEZest anthropoogue et proesseur au Département des scîences socîaes de a Pontîîcîa Unîversîdad Catóîca de Perú (PUCP). ï est membre du Réseau înternatîo na d’études întercuturees (RïDEï). ï a été secrétaîre acadé
2. GGHTerres : Groupe de géographîe et d’hîstoîre des terrîtoîres, de ’envîronnement des ressources et des socîétés.
9