Guide du datajournalisme

-

Livres
132 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au travers d'expériences récentes au sein de rédactions du monde entier, des USA à l'Argentine en passant par la France ou l'Allemagne, cet ouvrage dresse un panorama des pratiques du datajournalisme aujourd'hui et donne des repères pour ceux qui veulent se lancer dans cette nouvelle branche du journalisme, à la croisée de l'investigation, du développement et du graphisme.



Destinée aux étudiants en journalisme et aux professionnels en activité qui souhaitent se former à cette nouvelle discipline, cette version française du Data Journalism Handbook s'enrichit d'exemples issus de médias français ou francophones (Le Monde, Rue89, OWNI, France Info, L'Avenir...).



Ouvrage réalisé à l'initiative de l'European Journalism Centre (www.ejc.net/) et de l'Open Knowledge Foundation (http://okfn.org/), publié sous la direction de Jonathan Gray, Liliana Bounegru et Lucy Chambers pour la version originale et de Nicolas Kayser-Bril pour la version française.




  • Dans la salle de rédaction


  • Etudes de cas


  • Obtenir des données


  • Comprendre les données


  • Publier des données

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 août 2013
Nombre de visites sur la page 189
EAN13 9782212246209
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0135 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Résumé Collecter, analyser et visualiser les données Au travers d’expériences récentes au sein de rédactions du monde entier, des USA à l’Argentine en passant par la France ou l’Allemagne, cet ouvrage d resse un panorama des pratiques du datajournalisme aujourd’hui et donne des repères po ur ceux qui veulent se lancer dans cette nouvelle branche du journalisme, à la croisée de l’ investigation, du développement et du graphisme. Destinée aux étudiants en journalisme et aux professionnels en activité qui souhaitent se former à cette nouvelle discipline, cette version française duData Journalism Handbook s’enrichit d’exemples issus de médias français ou francophones (Le Monde, Rue89, OWNI, France Info, L’Avenir…).
Au sommaire 1. Dans la salle de rédaction 2. Études de cas 3. Obtenir des données 4. Comprendre les données 5. Publier des données
Biographie auteur Ouvrage réalisé à l’initiative de l’European Journalism Centre (www.ejc.net/) et de l’Open Knowledge Foundation (http://okfn.org/), publié sous la direction de Jonathan Gray, Liliana Bounegru et Lucy Chambers pour la version originale et de Nicolas Kayser-Bril pour la version française.
www.editions-eyrolles.com
GUIDE DU DATAJOURNALISME Collecter, analyser et visualiser les données
Sous la direction de Jonathan Gray, Liliana Bounegru, Lucy Chambers et de Nicolas Kayser-Bril pour la version française
Chez le même éditeur N. Yau,Datavisualisation – De l’extraction des données à leur représentation, à paraître. D. Rosenberg et A. Grafton,Cartographie du temps, 272 p., 2013. M. Lima,Cartographie des réseaux, 272 p., 2013.
Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-eyrolles.com
Traduction autorisée duData Journalism Handbook, ouvrage réalisé à l’initiative de l’European Journalism Centre (www.ejc.net/) et de l’Open Knowledge Foundation (http://okfn.org/) et publié en 2012 par O’Reilly (ISBN 978-1-4493-3006-4). Une version en ligne de cet ouvrage est disponible gratuitement sous licence Creative Commons Attribution-ShareAlike à l’adresse www.datajournalismhandbook.org
 LeGuide du datajournalisme peut être copié, diffusé et réutilisé gratuitement
selon les termes de la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike. Les contributeurs duGuide du datajournalismeconservent le droit d’auteur sur leurs contributions respectives et ont aimablement accepté de les libérer sous les termes de cette licence.
La version originale en anglais a été dirigée par Jonathan Gray, Liliana Bounegru et Lucy Chambers.
La version française publiée par les éditions Eyrolles a été dirigée par Nicolas Kayser-Bril.
Traduit et adapté de l’anglais par Charles Robert.
Mise en pages : Sandrine Escobar
Attention : la version originale de cet ebook est en couleur, lire ce livre numérique sur un support de lecture noir et blanc peut en réduire la pertinence et la compréhension.
© Groupe Eyrolles, 2013, pour l’édition en langue française ISBN 978-2-212-13685-2
Préface Contributeurs Ce qu’est ce livre (et ce qu’il n’est pas)
1Introduction Qu’est-ce que le datajournalisme ? Pourquoi les journalistes doivent utiliser des données Pourquoi le datajournalisme est-il important ? Quelques exemples du genre Le datajournalisme en perspective
2Dans la salle de rédaction Datajournalisme à la BBC Comment fonctionne l’équipe des applications d’information duChicago Tribune Dans les coulisses du Guardian Datablog Datajournalisme au Zeit Online Comment recruter un hacker Aller chercher les talents dans les hackathons Suivre les flux financiers : datajournalisme et collaboration internationale Nos histoires sont du code Kaas & Mulvad : contenu semi-fini pour groupes d’influence Créations d’applis à Rue89 Modèles économiques de datajournalisme
3Études de cas Le fossé des opportunités Une enquête de neuf mois sur les fonds structurels européens Aspirer les données d’Ameli Contrôler les dépenses publiques avec OpenSpending.org Une pige de « scraping olympique » Hack électoral en temps réel (Hacks/Hackers Buenos Aires) Crowdsourcing : l’accès à la TNT dans le sud-est de la France Le hackathon Mapa76 La couverture des émeutes au Royaume-Uni par le Guardian Datablog Évaluer les écoles de l’Illinois Contrôler les factures d’hôpitaux Le Véritomètre Le téléphone omniscient Quel modèle de voiture ? Taux d’échec au contrôle technique Le subventionnement des bus en Argentine Comment Regards Citoyens a créé NosDéputés.fr, base de données de l’activité parlementaire Le grand tableau des élections Crowdsourcing du prix de l’eau
4Obtenir des données Guide de référence rapide Votre droit d’accès aux données publiques Le wobbing, ça marche ! Recueillir des données sur le Web Le Web comme source de données
Le crowdsourcing de données au Guardian Datablog Utiliser et partager des données : la loi, les petits caractères et la réalité
5Comprendre les données Se former aux données en trois étapes simples Notions de base pour travailler avec des données Histoires de données Les datajournalistes parlent de leurs outils préférés Utiliser la visualisation pour faire parler les données
6Publier des données Présenter des données au public Concevoir une application d’information Applications d’actualité chez ProPublica La visualisation, meilleur outil du datajournaliste Utiliser la visualisation des données pour raconter des histoires Différents graphiques pour différents angles Visualisation de données maison : nos outils préférés Comment nous publions nos données auVerdens Gang Données publiques sur les réseaux sociaux Impliquer les gens autour de ses données
À propos des directeurs d’ouvrage À propos des coordinateurs du projet
Aux illustres anonymes La version originale duGuide du datajouràalismenée au cours d’un atelier organisé par le est Centre européen du journalisme et l’Open Knowledge Foundation lors du MozFest 2011, à Londres. Il s’est par la suite développé en une vaste collaboration internationale impliquant des douzaines de spécialistes et de partisans du datajournalisme.
Comment tout a commencé.
Au cours des six mois qui se sont écoulés entre la naissance de ce livre et sa première parution complète, des centaines de personnes y ont contribu é de diverses façons. Bien que nous nous soyons efforcés de garder une trace de chacune d’entre elles, nous avons reçu bon nombre de contributions anonymes, intraçables ou sous pseudonyme. À toutes les personnes qui ont contribué à ce livre et qui ne sont pas citées ci-dessous, nous souhaitons dire deux choses. Tout d’abord, merci. Ensuite, pouvez-vous nous dire qui vous êtes pour recevoir les remerciements qui vous sont dus ?
Contributeurs Les personnes suivantes ont contribué au brouillon ou à la version actuelle du texte de ce livre (et les illustrations sont l’œuvre de la graphiste Kate Hudson) : • Jean Abbiateci, journaliste indépendant • Gregor Aisch, Open Knowledge Foundation • Brigitte Alfter, Journalismfund.eu • David Anderton, journaliste indépendant • James Ball,The Guardiaà • Caelainn Barr, Citywire • Karen Bastien, WeDoData • Mariana Berruezo, Hacks/Hackers Buenos Aires • Michael Blastland, journaliste indépendant • Mariano Blejman, Hacks/Hackers Buenos Aires • John Bones,Verdeàs Gaàg • Marianne Bouchart,Bloomberg News • Liliana Bounegru, Centre européen du journalisme
• Brian Boyer,The Chicago Tribuàe • Paul Bradshaw, université de Birmingham • Wendy Carlisle, Australian Broadcasting Corporation • Lucy Chambers, Open Knowledge Foundation • Jean-Marie Charon, professeur à l’EHESS • Sarah Cohen, université de Duke • Marie Coussin, Ask Media • Alastair Dant,The Guardiaà • Helen Darbishire, Access Info Europe • Chase Davis, Center for Investigative Reporting • Steve Doig, Walter Cronkite School of Journalism, Arizona State University • Lisa Evans,The Guardiaà • Tom Fries, Bertelsmann Stiftung • Duncan Geere,Wired UK • Jack Gillum, Associated Press • Jonathan Gray, Open Knowledge Foundation • Fanny Hardy,Le Dauphiàé Libéré • Alex Howard, O’Reilly Media • Bella Hurrell, BBC • Nicolas Kayser-Bril, Journalism++ • John Keefe, WNYC • Scott Klein, ProPublica • Alexandre Léchenet,Le Moàde • Mark Lee Hunter, INSEAD • Andrew Leimdorfer, BBC • Friedrich Lindenberg, Open Knowledge Foundation • Mike Linksvayer, Creative Commons • Mirko Lorenz, Deutsche Welle • Esa Mäkinen,Helsiàgià Saàomat • Jean-Marc Manach, journaliste d’investigation • Pedro Markun, Transparência Hacker • Isao Matsunami,Tokyo Shimbuà • Lorenz Matzat, OpenDataCity • Geoff McGhee, université de Stanford • Philip Meyer, professeur émérite de l’université de la Caroline du Nord à Chapel Hill • Claire Miller, WalesOnline • Cynthia O’Murchu,Fiàaàcial Times • Oluseun Onigbinde, BudgIT • Djordje Padejski, Knight Journalism Fellow, université de Stanford • Jane Park, Creative Commons • Angélica Peralta Ramos,La Nacióà(Argentine) • Cheryl Phillips,The Seattle Times • Aron Pilhofer,The New York Times • Lulu Pinney, infographiste indépendant • Paul Radu, Organised Crime and Corruption Reporting Project
• Regards Citoyens • Simon Rogers,The Guardiaà • Pierre Roméra, Journalism++ • Martin Rosenbaum, BBC • Amanda Rossi, Friends of Januária • Martin Sarsale, Hacks/Hackers Buenos Aires • Fabrizio Scrollini, London School of Economics and Political Science • Sarah Slobin,The Wall Street Jouràal • Sergio Sorin, Hacks/Hackers Buenos Aires • Jonathan Stray, The Overview Project • Brian Suda, (optional.is) • Chris Taggart, OpenCorporates • Jer Thorp, The New York Times R&D Group • Andy Tow, Hacks/Hackers Buenos Aires • Luk N. Van Wassenhove, INSEAD • Sascha Venohr, Zeit Online • Jerry Vermanen, NU.nl • César Viana, université de Goiás • Farida Vis, université de Leicester • Pete Warden, analyste de données et développeur indépendant • Arnaud Wéry,L’Aveàir • Chrys Wu, Hacks/Hackers
Ce qu’est ce livre (et ce qu’il n’est pas) Ce livre est destiné à être une ressource utile pou r tous ceux qui pensent devenir datajournaliste ou qui s’intéressent simplement à la discipline. Beaucoup de gens ont contribué à son écriture et no us nous sommes efforcés de faire ressortir leur voix et leurs opinions diverses. Nous souhaitions qu’il se lise comme une conversation riche et instructive sur le datajournalisme, les raisons et la manière de le pratiquer. Malheureusement, le simple fait de lire ce livre ne vous apportera pas toutes les connaissances et les compétences requises pour devenir datajournaliste. Cela demanderait une énorme bibliothèque gérée par des centaines d’experts capables de répondre à des questions diverses sur des centaines de sujets différents. Par chance, cette bibliothèque existe : elle s’appelle Internet. Nous espérons plutôt que ce livre vous donnera une idée ce qu’il faut faire pour commencer et des pistes à explorer si vous voulez creuser le sujet. Les exemples et les tutoriels sont fournis à titre indicatif et n’ont pas pour but d’être exhaustifs. Nous avons eu la chance de bénéficier du temps, de l’énergie et de la patience de tous nos contributeurs et nous nous sommes efforcés de les u tiliser à bon escient. Nous espérons qu’en plus d’être une source de référence utile, ce livre saura documenter la passion, l’enthousiasme, la vision et l’énergie d’un mouvement naissant. Nous souhaitons donner une idée de ce qui se passe en coulisses. L eGuide du datajouràalismeune œuvre inachevée. Si vous relevez quoi que ce soit qui est manque ou qui devrait être modifié, veuillez nous l e signaler pour la prochaine version. Il est également gratuitement disponible sous licence Crea tive Commons Attribution-ShareAlike à l’adresse www.datajournalismhandbook.org et nous vous incitons fortement à le partager avec quiconque pourrait y trouver un intérêt. Jonathan Gray, Open Knowledge F oundation (@jwyg), Liliana B ounegru,
Centre européen du journalisme (@bb_liliana) et Lucy Chambers, Open Knowledge F oundation (@lucyfedia), mars 2012
En adaptant leDatajouràalism Haàdbook en français, nous avons donné la parole à celles et à ceux qui innovent dans le journalisme francophone. Ils apportent des éclairages locaux qui montrent qu’il est possible de faire du journalisme autrement, que l’on soit à New York ou à Huy, ville wallonne de 20 000 habitants où travaille Arnaud Wéry. Les rédactions de référence, commeLe Moàde, tout comme les pure players comme Rue89 ou des associations engagées comme Regards Citoyens, partagent ici leurs techniques et leurs modes opératoires. Notre objectif a été de montrer en détail comment les projets de datajournalisme y étaient mis en œuvre pour donner des repères et des clés à ceux qui hésitent encore à se lancer. Nous avons aussi voulu illustrer le fait que, contr airement aux préjugés, les journalistes francophones sont nombreux à prendre des risques, à inventer et à renouveler leur industrie. Ce livre atteste que nous n’en sommes qu’au début. Nicolas Kayser-B ril, cofondateur de Journalism++ (@nicolaskb)